Note sur des apprentis sorciers chinois maltraiteurs de souris

16/01/2024 (2024-01-16)

Par Joseph Stroberg

L’article https://www.epochtimes.fr/des-scientifiques-chinois-revelent-leurs-experiences-menees-avec-un-virus-mortel-a-100-chez-les-souris-2514523.html mentionne une prétendue étude menée par de soi-disant « scientifiques » chinois qui démontrerait la fabrication d’un virus supposément très mortel.

Pour avoir une idée de la supposée valeur scientifique de ce genre d’expérimentation sordide et violente envers les animaux de laboratoire utilisés, voir C’est l’heure du conte « Gain de Fiction »* avec RFK Jr. et ses amis !

En gros résumé, ces apprentis sorciers utilisent une soupe chimique toxique supposée contenir des virus (par ailleurs jamais isolés et caractérisés avec la rigueur scientifique qui permettrait de valider la supposition. Voir UN ADIEU À LA VIROLOGIE [ÉDITION POUR EXPERT]) et l’injectent directement dans le corps de 4 malheureuses souris. Puis ils s’étonnent de les voir tomber malades et finissent par les euthanasier. Ils recommencent le même cirque avec huit nouvelles souris et charcutent leur cadavre pour attribuer les effets nocifs des poisons à de supposés virus.

Ils se sont bien gardés de pratiquer la moindre expérience de contrôle et surtout d’asperger une seule des souris au départ avec leur mixture (sans la lui injecter). En effet, dans les conditions naturelles, en dehors des vaccins, les supposés virus sont censés contaminer par simple contact ou par respiration. On s’attendrait donc logiquement à observer que si nous avions supposément affaire à un virus hypermortel créé à cet effet, la souris aspergée ne tarderait pas à contaminer les autres, et l’ensemble des animaux cobayes du labo tomberaient assez rapidement raides morts sans qu’il y ait besoin de les euthanasier.

Ces apprentis sorciers ont-ils testé cette approche beaucoup plus proche des conditions naturelles ? Ont-ils réalisé des expériences de contrôle pour notamment s’assurer que la mort des cellules de culture provenait bien d’un supposé virus, puis que les souris pouvaient se contaminer sans le recours à l’inoculation directe ? Niet ! Ils inoculent des poisons, euthanasient les empoisonnés qui avaient évidemment fini par en tomber malade, et établissent une généralité statistique sur la base de quelques spécimens euthanasiés ! Ceci n’a rien d’une démonstration scientifique, mais tout d’un rituel nocif ou d’une farce. Quel est le but de telles inepties ? Effrayer les gens ? Préparer une nouvelle « plandémie » basée sur une nouvelle hypothétique fuite de labo d’un virus mortel ?

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires