Ne pas perdre son âme en votant pour cette « Bête de l’événement » aux deux visages

15/06/2022 (2022-06-15)

Par Lucien SA Oulahbib

Ni Nupes ni Renaissance. Plutôt un vote « blanc » ou alors rejoindre les abstentionnistes qui « ont piscine » et votent donc sagement avec leurs pieds. Car ces deux nuées porteuses de guerre pour autrusont non seulement les deux faces d’une même médaille, le néo-nazisme (racialiste, scientiste, hygiéniste, affairiste), mais les profils gauche et droite de cette « Bête de l’événement » dont a parlé sans aucune émotion Macron et qu’incarne depuis toujours Mélenchon pétri de frustrations froides lorsqu’il annonce avec moult ricanements cuits et recuits comment il va « rattraper » les « riches », même s’ils « s’enfuient »croyant ainsi pouvoir raser gratis comme promis à Caracas, à la Havane ou à Alger.

Macron mise, lui, sur Bruxelles et sa soumission si souvent précoce au nouveau pacte Covid en gestation (les 22 et 23 juin) avec ces 7 à 10 doses promises (l’amour « vaccinal » ne dure que trois mois) pour une irritation virale récurrente qui se soigne en plus très bien de manière précoce (comme cela a été définitivement démontré) lorsque l’on ne veut/peut pas se sentir diminué quelques jours (surtout avec Omicron), mais par contre tue les quelques personnes de plus de 65 ans laissées à l’abandon entre aspirine, Rivotril et autres médicaments mouroirs.

Les deux M espèrent que la Banque Centrale européenne et plus largement les grandes instances financières mondiales ne vont pas monter les taux d’intérêt (comme elles le font un peu ces temps-ci face à l’inflation qu’elles ont pourtant créée avec « l’argent facile » ou Q. E.) afin de pouvoir continuer leur clientélisme pétri de renoncements technologiques (élimination, ou quasiment, du nucléaire, de la voiture thermique propre, de l’innovation numérique et biotechnologique au seul profit des USA et de la Chine) implantations protéiformes de mœurs archaïques ou post-humanistes aux antipodes du développement humain.

Ainsi, qu’il s’agisse de l’obligation à devenir puzzle permanent se croyant un phénix renaissant constamment de ses cendres ou de crépir dans un assistanat salace, corps et âme perdus dans les drogues diverses et la prostitution de courte durée pour avoir l’impression d’exister façon pierres qui roulent (Rolling Stones), la Nupes et Renaissance nappent leurs illusions d’images avariées et de propositions sentant très fort le faisan à la recherche du dindon de la farce.

Une vraie farce, car ces deux M ne connaissent en plus absolument rien à l’économie : Macron cela se voit de plus en plus hormis vendre les bijoux de famille ou les laisser à l’abandon ; Mélenchon lui croit encore qu’il suffirait de s’emparer du casino façon Averell Dalton pour nous emmener dans le pays de Cocagne avec désormais 72 vierges (« non binaires » bien sûr) en leasing gratuit. Il suffira donc de bien voter pour avoir sa mangeoire remplie.

Aussi appeler à soutenir plutôt cet énergumène qui au fond n’a réussi qu’à ramener tout son camp au niveau électoral de ce que pouvait avoir un seul parti dit de « gauche de gouvernement » naguère n’empêchera pas l’autre frère siamois de faire des siennes tant les deux sont liés par un cordon libidinal qui les fait s’agiter du bocal le jour et se pétrir l’une l’autre la nuit.

Marché de dupes. Ne tombons surtout pas dans cette mascarade.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires