Le quinquennat du mépris

29/03/2022 (2022-03-29)

[Source : observatoiredumensonge.com]

Le scandale qui éclabousse l’Élysée, c’est de la dynamite pour le Président-candidat + SCOOP

[Voir aussi :
McKinsey Gate — Suite
Mc Kinsey : le Sénat a-t-il intentionnellement noyé la mèche qui devait exploser ?
McKinsey, ce cabinet qui conseille Macron et qui fraude le fisc
L’agence de presse Reuters, le cabinet McKinsey et Pfizer, l’énorme conflit d’intérêts !
Révélation explosive : en 5 ans, Big Pharma a offert 818 millions d’euros à des médecins influenceurs en France]

Par Alexandre Goldfarb

Macron DOIT être interrogé sans répit sur le scandale de son cabinet conseil américain à l’Élysée : McKinsey.
Ce scandale à lui seul résume tout l’échec de son quinquennat, le quinquennat du mépris :

  • 🔵 mépris des procédures,
  • 🔵 mépris des deux assemblées, ce qui la fiche mal dans une démocratie, et ne saurait être justifié,
  • 🔵 mépris du pouvoir d’achat des Français, avec faut-il le marteler des hausses à répétitions régulières des produits énergétiques et ce, bien avant, la guerre en Ukraine,
  • 🔵 mépris du budget de l’État avec un gaspillage ostentatoire de nos impôts notamment pour soi disant lutter contre le coronavirus, qui non seulement crée un chômage « caché bien que réel » et un déficit dramatique du budget de l’État, 
  • 🔵 mépris du peuple en s’affichant ouvertement dédaigneux et parfois insultant à son encontre (Pour « ceux qui ne sont rien » entre autres),
  • 🔵 mépris de notre industrie en privatisant à outrance nos entreprises fleurons et même désormais les entreprises étatiques,
  • 🔵 mépris de nos personnels de santé avec des suppressions de postes régulières et même des suppressions de lits et d’établissements avant et pendant la pandémie,

Tout cela c’est du réel et du concret qui prouve à quel point les échecs sont bien la marque de fabrique du Macronisme.
Alors oui, personne ne pourra faire pire sauf… Si Macron est réélu le 24 avril 2022 !

La seule façon de s’en sortir c’est de les sortir (en avril 2022 au plus tard).

Une information croquignolesque qui démontre la nocivité du système mis en place :

Le directeur d’En Marche avait été employé par la firme américaine McKinsey ! Paul Midy, directeur général du Pôle communication En Marche dont les principales missions sont : stratégie et toutes activités de communication, influence et opinion…

Déclaration du Président-candidat, prince de l’ironie sans nul doute :

« Macron se dit choqué par l’optimisation fiscale pratiquée par le cabinet McKinsey ». 

Attal, ministre porte-parole du gouvernement appelle l’administration à recourir au conseil « avec parcimonie »

Rétablissons ici les mots des maux chroniques de cette Macronie : il ne s’agit pas d’optimisation fiscale mais bien d’évasion fiscale pour un montant déjà évalué à plus d’un milliard d’Euro !

« Un milliard, c’est encore de la parcimonie ? », lui a demandé le journaliste Marc Fauvelle. La réponse du porte-parole de l’Élysée, Gabriel Attal « non » ! Circulez…

Et cette dernière information est sûre puisqu’elle émane du journal de gauche Le Monde, celui qui a créé « Décodex » pour dire si une information est vraie ou fausse !!!

Un Président ne devrait pas agir ainsi et donner les clés à un cabinet américain (McKinsey), donc étranger, qui coûte « un pognon de dingue ».

Macron, c’est vraiment :

Le quinquennat du mépris

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires