Le président Macron doit être jugé et condamné pour haute-trahison

29/01/2022 (2022-01-29)

[Source : yetiblog.org]

Par Pierrick Tillet

Les faits sont désormais évidents. Comme son prédécesseur roumain en oeuvres maléfiques, Nicola Ceaucescu, le président de la République française Emnanuel Macron s’est livré à des actions malveillantes, délibérées et criminelles contre l’ensemble de ses administrés.

Des milliers de morts pour refus de soins

Dès l’entrée dans la crise sanitaire, il a précipitamment fait interdire les médicaments conseillés par les plus hautes sommités de la médecine virale (Didier Raoult, Christian Perronne…). Il a fait exclure d’autorité ces médicaments des tests menés à l’échelle nationale (hydroxychloroquine, ivermectine…). Enfin, il a privé les médecins dits de proximité de leur droit inaliénable à la libre prescription.

Ce faisant, il est directement impliqué dans la mort, faute de soins, de dizaines de milliers de personnes atteintes du covid. Car il est désormais établi que ces médicaments ont eu un effet hautement bénéfique et protecteur là où ils ont été utilisés. En Inde et au Japon, le virus a purement et simplement été éradiqué grâce à une utilisation intensive de l’ivermectine. Dans les pays africains habitués à consommer de l’hydroxychloroquine (pour combattre le palu), le covid est resté dérisoire. Et ne parlons pas des excellents résultats obtenus par l’IHU Méditerranée-Infection du Pr Didier Raoult.

Les vaccins, une opération de grand-banditisme privé plutôt que sanitaire

Au lieu de ça, entouré d’une équipe sanitaire dont les membres ne peuvent même plus dissimuler leurs énormes liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique, il a imposé une campagne massive de vaccination avec des produits préparés en toute précipitation et opacité par des labos plusieurs fois condamnés à des milliards de dollars d’amendes pour charlatanisme répété (Pfizer). Pire, ces labos ont obtenu de ne pas révéler la composition de leurs mixtures. Ils se sont fait dégager par les États complices de toutes responsabilités quant aux éventuels effets secondaires graves.

Ces effets secondaires graves sont innombrables incontestables. Des tranches d’âge (les moins de 60 ans), jusque-là peu sinon même pas touchées du tout par le covid, font aujourd’hui les frais de cette politique désastreuse : myocardite, crise cardiaque entraînant la mort, frappant les jeunes, les sportifs…

Les pass, des scissions intolérables dans la société civile française

Comme beaucoup de ses collègues étrangers, le président Macron s’est empressé d’entériner la situation de monopole vaccinal par l’imposition d’un pass sanitaire, puis vaccinal, créant de fait des scissions intolérables au sein de la société civile française.

Le bilan de toutes ces manoeuvres, relevant bien plus du grand banditisme que de la haute politique, est humainement catastrophique, criminel. Délibérés, ces actes doivent conduire leur responsable devant les plus hautes instances judiciaires du pays : le président Emmanuel Macron doit être instamment jugé et condamné pour haute trahison contre le pays qu’il avait en charge d’administrer.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires