L’après COVID-19: la médecine des ASSASSINS FINANCIERS par l’ÉTAT PROFOND, pour toutes les Nations ?

L’après COVID-19: la médecine des ASSASSINS FINANCIERS par l’ÉTAT PROFOND, pour toutes les Nations ?

13/02/2021 (2020-08-06)

La dette du Canada est, le 4 avril 2020, de plus de 713 milliards de $, et du Québec de plus de 271 milliards de $, soit 64,009 $ par contribuable.
Nous devons cet argent au gouvernement secret appelé aussi l’État Profond*.

[Source : Dire la vérité – Pierre Girard]

l’État Profond c’est : le gouvernement secret, la cabale, l’empire du mal, etc. Un État profond, également connu sous le nom d’État au sein d’un État, est un type de gouvernance composé de réseaux de pouvoir opérant indépendamment de la direction politique d’un État dans la poursuite de son propre programme et de ses propres objectifs.
L’État profond; c’est comme un virus; il réapparaît lorsque les conditions sont favorables. (État profond — Wikipédia ) »

Cette vidéo et ce livre vous feront comprendre comment fonctionne ce gouvernement caché qui mène le monde comme un empereur sans amour et sans compassion aucune, et possiblement ce qui nous attend bientôt quand nous serons mis en demeure de payer nos dettes et de nous faire vacciner selon le projet ID2020, en nous faisant injecter une puce RFID, selon ce qu’ils disent, pour être identifié numériquement. Mais, il faudra leur faire confiance pour ce qu’il y aura dans ce vaccin obligatoire, car il y aura quoi d’autre dans cette puce en cristaux liquides ?

Au sujet de la vidéo :

“ Il y a 2 manières de conquérir et asservir une nation. L’une est par l’épée. L’autre par la dette. ”

Voici un témoignage étonnant concernant les Révélations sur la manipulation des économies du monde par les États-Unis. Ces révélations sont faites par John Perkins (né en 1945 à Hanover dans le New Hampshire aux États-Unis). John Perkins est un économiste, un écrivain et un activiste social et écologique. Il est surtout connu pour son récent ouvrage Confessions of an Economic Hitman, traduit en français par Les Confessions d’un assassin financier.

En 1970, il est engagé par une firme internationale de consultants nommée MAIN. Il y débutera là un emploi en tant qu’assassin financier, et sera formé pour endetter des pays du tiers monde et les soumettre aux exigences d’un empire global et de puissants intérêts financiers américains.

En 1980, après une importante prise de conscience et une dépression, il remettra sa démission.

Après deux décennies d’hésitations, de menaces et de pots de vin, il publie finalement en 2006 son livre Les confessions d’un assassin financier, son livre qui connaîtra le plus de succès, livre où il révèle comment les USA assoient leur domination politique en utilisant l’arme économique.
D’après les sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Perkins
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Confessions_d%27un_assassin_financier

Comment extorquer des milliards de dollars aux pays à travers le monde en leur prêtant plus d’argent qu’ils ne pouvaient rembourser pour ensuite prendre le contrôle de leurs économies ? La réponse est dans la création d’une dette par des assassins financiers employés par les États-Unis. John Perkins aurait été l’un de ces assassins financiers, mais sa conscience l’a rattrapé. Il se livre et se repent.

Son livre à été traduit en français et voici la présentation de l’éditeur :

Les “assassins financiers” sont des professionnels grassement payés qui escroquent des milliards de dollars à divers pays du globe. Leurs armes principales : les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots-de-vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre. L’auteur sait de quoi il parle, c’était son “métier”. Il a exercé pour le compte des États-Unis et il confesse aujourd’hui ses terribles manipulations.

Voilà de quoi parle ce livre. John Perkins était un “assassin financier”. Et il décide aujourd’hui de dévoiler le rôle odieux qu’ils [NdNM : les assassins financiers] ont dans le système actuel. Décrivant ce qu’il a fait, les services qu’il a rendus à l’impérialisme américain, devenu, depuis, une “coporatocratie” comme il dit (qui dépasse les états au profit des multinationales). Expliquant, par les faits, que non, il n’existe pas de complot, mais un système pervers qui permet de remettre l’esclavage comme base et que nous sommes tous, dans les pays riches, co-responsables.

Ce livre est glaçant. Il décrit extrêmement bien les rouages qui entraînent ce que nous vivons : guerres, coups d’état, meurtres de dirigeants… Mais surtout, il nous met face à nos responsabilités. Il démontre combien nos choix, notre dépolitisation globale, font que nous alimentons les choses. Et laissons la main à une oligarchie.

Véritable bombe pour l’esprit, ce livre est INDISPENSABLE. Il faut le posséder et le lire. En parler. Car il ouvre la voie au changement.


Source de la vidéo :
La Mondialisation – Arko RBE 6 février 2011 – https://youtu.be/w-aB6-hzhcM

Livre PDF : Les confessions d’un assassin financier

Dette fédérale canadienne :
https://www.debtclock.ca/

Dette québécoise :
https://www.iedm.org/fr/57-compteur-de-la-dette-quebecoise/

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments