La France vaccine aussi les jeunes adultes. Existe-t-il un lien entre l’augmentation de la mortalité et la vaccination? TROIS fois plus de morts depuis le début de la campagne de vaccination alors que seuls 5% des 18-29 ans sont vaccinés !

La France vaccine aussi les jeunes adultes. Existe-t-il un lien entre l’augmentation de la mortalité et la vaccination? TROIS fois plus de morts depuis le début de la campagne de vaccination alors que seuls 5% des 18-29 ans sont vaccinés !

30/04/2021 (2021-04-30)

Par Alain Tortosa

Le nombre de vaccinés

Contrairement à ma croyance qui pensait que seuls les vieux étaient vaccinés, 5,17 % des jeunes[1] entre 18 et 29 ans ont reçu une dose de vaccin au 27 avril soit 388 947 personnes sur une population[2] de 7 526 051.

70 % sont des personnels de santé, 18% des EHPAD et le reste, soit 12 %, n’est pas précisé. 0,29 % seulement avaient des comorbidités !!!

Le nombre de décès du Covid dans cette tranche d’âge

Avant le début de la vaccination, entre le 17 mars 2020 et le 23 janvier de cette année, 41 personnes[3] entre 20 et 29 ans, sont officiellement décédées du Covid. Je dis bien officiellement, car nous savons tous que les données sont totalement manipulées et qu’il faudrait probablement dire qu’ils sont morts AVEC le Covid. Cela correspond à un taux de mortalité de 0,00054 %, soit 5,45 morts par million d’habitants.

Si maintenant on s’intéresse à la mortalité entre le début de la crise et le 27 avril de cette année alors nous en sommes 76 décès. Un taux de mortalité de 0,00101% donc 10 morts par million.

Nous avons un doublement de la mortalité en incluant la période de la campagne de vaccination.

Une autre façon de l’illustrer est de comptabiliser le nombre de décès mensuels avant la période de vaccination qui est de 3,94 morts par mois. Puis de la comparer à la seule période de vaccination où le nombre de décès par mois passe à 11,17 par mois soit presque 3 fois plus de morts depuis la campagne de vaccination !

Le nombre de décès habituels dans cette tranche d’âge

Selon l’Ined,[4] le taux de mortalité habituel est de 0,0045% soit environ 3387 décès par an.

L’INSEE[5], quant à elle, précise que pour l’année 2018, le pourcentage de décès dans cette tranche d’âge par maladie infectieuse est de 1,5 %.

Si l’on s’intéresse à la période prévaccinale, soit 10,4 mois, il aurait dû y avoir environ 2935 décès. Les morts de maladies infectieuses, soit 1,5 %, devraient être de l’ordre de 44 sur la période. Il est intéressant de constater que le nombre habituel de décès par infection, soit 44, est quasi identique au nombre de morts imputés au Covid sur la même période soit 41 décès.

Ceci indiquerait deux choses :

  • Une absence totale de surmortalité due au Covid dans la tranche d’âge.
  • Que tous les décès habituels par infections auraient été estampillés Covid en 2020.

Intéressons-nous maintenant à la période de vaccination, soit 3,1mois. Le nombre de décès habituels toutes causes devrait être de 884. 1,5% de maladies infectieuses de ces 884 devrait donner 13,26 morts.

Mais nous déplorons officiellement 35 décès sur cette période par Covid soit 2,6 fois plus.

Nous constatons une énorme surmortalité, presque trois fois plus qu’en temps normal durant la période vaccinale !

Pourquoi une telle explosion de la mortalité chez les 20 à 29 ans ?

En premier lieu, nous sommes dans l’obligation de partir du principe que les morts ne sont pas plus de faux morts qu’habituellement. Le gouvernement ayant pour habitude de tricher et mentir en permanence, il aurait pu décider de modifier la méthode de calcul…

Partons donc de l’hypothèse que la triche est demeurée la même.

Nous savons tous, vous et moi, que si nous posions la question aux autorités de santé ou à la Pravda, la réponse serait évidemment « c’est la faute aux variants ! ». Et ce alors même que la probabilité est, plus que forte, que ces variants soient la conséquence directe des campagnes vaccinales.

Dans cette hypothèse qui est vérifiée dans de nombreux pays, le coupable serait la vaccination ou les conséquences de la vaccination, ce qui revient au même.

Chili 75% de la population ayant reçu au moins une dose, augmentation du taux de mortalité de plus de 40% depuis le début de la vaccination.
Uruguay, 50% de la population vaccinée, augmentation de 310% du taux de mortalité.
Hongrie, 59% de la population vaccinée, augmentation de 124% de la mortalité.
USA, 70% de vaccinés, hausse de 61% !

Venezuela, 0,88% de vaccinés, augmentation de 55% mais 23 fois moins de morts qu’aux USA !
Japon, 2,55% de vaccinés, hausse de 16% et 22 fois moins de morts qu’aux USA !

Tout ceci ne serait que « hasard » et « malchance » bien évidemment !

Ces données ne prouvent pas la dangerosité des vaccins mais au moins leur totale inefficacité !

Je vous rappelle que le Covid n’a entraîné AUCUNE surmortalité chez les jeunes en France (avant la campagne de vaccination).

Et ces criminels veulent maintenant l’étendre aux enfants ??!!

J’espère VRAIMENT me tromper, mais si 5% de vaccinés s’est réellement traduit par un quasi triplement des décès, imaginez 70% des jeunes vaccinés !!!

Merci

Alain Tortosa 30 avril 2021
https://7milliards.fr/tortosa20210430-vaccination-jeunes-morts.pdf


  1. [1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381474[]
  2. [2] https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381474[]
  3. [3] https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&f=29&i=covid_hospit_clage10.dc&s=2021-04- 28&t=a01&view=map1[]
  4. [4] https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/mortalite-cause-deces/taux-mortalite-sexe-age/[]
  5. [5] https://www.insee.fr/fr/statistiques/2386052#tableau-figure2[]
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires