La France corrompue

14/12/2023 (2023-12-14)

[Source : fr.statista.com]

Le visage de la corruption en France

Par Tristan Gaudiaut

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption, qui se tient chaque année le 9 décembre, nous avons choisi de revenir sur les chiffres clés de ce fléau en France avec les données de Transparency International. Si la corruption affecte le plus fortement les pays pauvres et instables politiquement, l’ONG a pointé du doigt ces dernières années la stagnation de plusieurs pays occidentaux dans les progrès réalisés contre ces pratiques illégales. La France en fait notamment partie, avec un score dans l’indice de perception de la corruption de Transparency International qui n’a pas évolué depuis 2018. Mais quel est le visage de la corruption dans l’Hexagone ?

Sur plus de mille affaires de corruption recensées en France par l’ONG en date du 25 juillet 2023, on remarque que ces activités illicites semblent particulièrement répandues dans le milieu politique, et en particulier à l’échelon municipal (maires, adjoints et conseillers), qui concentre 39 % des affaires. En seconde position, on trouve les entreprises et leurs dirigeants, représentés dans 22 % des affaires recensées, suivis des employés de la fonction publique (18 % en combinant la fonction publique d’État et territoriale). Quant aux infractions les plus fréquentes, c’est le détournement de fonds publics qui arrive assez largement en tête, puisqu’il concerne 27 % des affaires de corruption. Suivent ensuite le conflit d’intérêts et l’ingérence (19 %), l’escroquerie et la fraude (18 %), ainsi que le faux et usage de faux (17 %).

[La France] se classe à la 23e place [mondiale] avec un score de 69 sur 100, ce qui représente une légère régression par rapport au début de la dernière décennie (-2 points par rapport à 2012). Un score en déclin que l’Hexagone partage avec d’autres économies développées comme l’Espagne (-3 points depuis 2012), le Canada (-7 points), ou encore États-Unis (-6 points). Comme le révèle une autre étude, les affaires de corruption les plus souvent jugées en France concernent des détournements de fonds publics et des conflits d’intérêt. (Source)


[Source : Tocsin]

« Les gens sous-estiment le degré de mensonge dans lequel on vit ! »

Jean-Dominique Michel

[Note de Joseph : Jean-Dominique Michel mentionne que l’on sait aujourd’hui que presque tout ce qui concernait la crise Covid est faux. Cependant, il n’envisage toujours pas le plus gros mensonge : celui de l’hypothèse virale elle-même qui a été largement réfutée sur un plan scientifique, mais que l’industrie pharmaceutique continue à promouvoir, y compris lors de la formation universitaire des personnels soignants. Le SARS-CoV-2 n’a en particulier jamais été isolé en suivant la démarche scientifique, mais est le résultat d’une mauvaise cuisine appelée « culture virale » et couronnée par un séquençage génétique purement virtuel. Voir le dossier Vaccins et virus, dont les articles Un adieu à la virologie,
Pierre Chaillot : « Il est faux de dire que l’on a isolé un virus »,
C’est l’heure du conte « Gain de Fiction »* avec RFK Jr. et ses amis !
et Confirmation écrite : les scientifiques ne peuvent apporter aucune preuve de l’existence d’un virus pathogène.]

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires