Interrogation : AstraZeneca, dois-je déduire que la vaccigénie Pfizer / BioNTech protège des accidents thrombo-emboliques ?

Interrogation : AstraZeneca, dois-je déduire que la vaccigénie Pfizer / BioNTech protège des accidents thrombo-emboliques ?

05/04/2021 (2021-04-05)

Par Alain Tortosa

Les accidents et les décès d’accidents thrombo-emboliques semblent se succéder parmi les personnes « vaccinées » par l’OGM AstraZeneca aussi bien en France qu’à l’étranger.

Les autorités médicales — médecins médiatiques sont montés au créneau en regrettant notamment « l’excès de précautions » et « l’excès de transparence ».
« Ceux-ci étant de nature à inquiéter et décourager les candidats à la vaccination ce qui serait évidemment “dramatique” pour l’avenir du monde » selon leurs auteurs.

Le leitmotiv utilisé pour nous « rassurer » est de dire que ce type de problèmes est tout à fait normal et qu’il ne peut, de toute évidence, être imputé au « vaccin ».

C’est toujours la même stratégie qui est utilisée par l’industrie pharmaceutique : semer le doute !

Si ces spécialistes incompétents ou corrompus disent vrai et que ce type d’accidents mortels est habituel alors nous devrions les retrouver aussi parmi les personnes injectées par le produit expérimental Pfizer / BioNTech !

Or les données disponibles au 25 mars sur le site de l’ANSM1 concernant Pfizer font apparaître officiellement 89 cas depuis le début des injections, mais a priori aucun décès !

Côté AstraZeneca ce serait une soixante de cas, mais 7 décès en France.

Au 25 mars, 1,9 million de Français ont reçu une dose d’AstraZeneca versus 4,8 millions de Pfizer.

Le nombre de personnes de plus de 75 ans injectées par AstraZeneca est négligeable alors qu’il est très important chez Pfizer.

En revanche si l’on compare le nombre de cobayes entre 16 et 75 ans injectés par les 2 vaccins, les données sont très comparables soit 1 929 463 pour Pfizer versus 1 789 176 pour AstraZeneca.

Il serait donc naturellement logique que les cas de thromboses graves ou mortelles soient quasi identiques chez les personnes injectées par l’un ou l’autre des « vaccins » étant donné qu’officiellement ces cas seraient similaires en population générale non vaccinée.

Or ce n’est pas le cas… Voici 3 hypothèses dont plusieurs pourraient être concomitantes :

  1. Le suivi des effets secondaires n’aurait que pas ou peu de valeur et il faut le dénoncer.
  2. La vaccigénie Pfizer/BioNTech protégerait des décès thrombo-emboliques (cool !).
  3. Les décès thrombo-emboliques seraient amplifiés par les injections AstraZeneca.

Merci

Alain Tortosa 5 avril 2021

https://7milliards.fr/tortosa20210405-thromboses-astra-pfizer.pdf

1https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets- indesirables-des-vaccins

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments