Hydroxychloroquine : LES CHIFFRES SONT INVENTÉS ! Molimard et sa bande sont en passe de remplacer la call-girl du Lancet Gate

04/01/2024 (2024-01-04)

[Source : pgibertie.com]

Par pgibertie

Molimard fait mieux que la Call Girl Ariane Anderson, il resuce les résultats des fameuses études RECOVERY ET DISCOVERY et invente des chiffres dignes du Gorafi :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S075333222301853X#bib20

MAIS COMMENT ONT ILS TROUVÉ LE % DE PATIENTS TRAITÉS À L’HCQ ? ILS LES ONT INVENTÉS !

Non il ne s’agit pas de données officielles, mais d’une INVENTION ; ils sont partis du pourcentage de patients traités à l’HCQ dans des études choisies par eux puis ils ont fait une moyenne qui est devenu… le % de patients traités à l’HCQ dans le pays.

Mais ces études n’ont jamais été représentatives des pratiques hospitalières !

Comment s’étonner qu’ils nous donnent des taux de traitement de 16 % en France et 51 % EN Belgique ou 80 % en Espagne

CES DIFFÉRENCES SONT INCOHÉRENTES ET PROUVENT LE CARACTÈRE FANTAISISTE DES CHIFFRES

Nous avons mené une revue systématique et une méta-analyse d’ études de cohorte pour estimer les taux de mortalité et la proportion d’exposition à l’HCQ chez les patients hospitalisés dans chaque pays représenté dans les études disponibles. Nous avons effectué une recherche documentaire pour identifier toutes les études publiées rapportant le nombre de patients sous tous les traitements examinés dans le cadre du Covid-19. Nous avons effectué une recherche dans Pubmed, du 1er décembre 2019 au 15 mars 2021, en utilisant les mots-clés « coronavirus », « coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 », « SARS-CoV-2 », « nouveau coronavirus », « nCoV », « 2019-nCoV » et « Covid-19 » et « cohorte ». Depuis Pubmed, nous avons sélectionné les études selon les critères d’inclusion suivants : étude multicentrique, taille de l’étude ≥ 500 patients pour éviter l’effet centre, étude rapportant les traitements utilisés dans le Covid-19 et le nombre de patients traités avec ces médicaments. Les études incluant uniquement les patients recevant de l’HCQ, ayant reçu de l’HCQ à partir d’août 2020, et les patients déjà traités par HCQ pour des maladies auto-immunes ont été exclues, ainsi que les études menées dans des pays pour lesquels les données sur la mortalité manquaient

COMME DANS LE LANCET GATE, LES CHIFFRES DONNÉS POUR ÉVALUER LE NOMBRE DE PATIENTS TRAITÉS À L’HCQ SONT TOTALEMENT FANTAISISTES COMME LE DÉMONTRE L’EXEMPLE BELGE

En France on apprend que 16 % des hospitalisés ont été traités à l’HCQ… PIPO ils n’en savent rien, ils ont choisi deux études de référence portant sur 2285 patients… Ils en ont déduit 15,6 % de traités à l’HCQ pour 100 000 patients.

En réalité de 10 à 80 %, on n’en sait rien !

En Espagne ils nous disent que 83.5 % des hospitalisés sont traités à l’HCQ… Pourquoi cette différence ? ON N’EN SAIT RIEN.

Tout part de là : de 25 000 cas étudiés, ils en déduisent ce qui s’est passé pour 104 750.

MAIS POUR LA BELGIQUE NOUS AVONS LES VRAIS CHIFFRES OFFICIELS ET LEURS DONNÉES SONT ENCORE UNE FOIS INVENTÉES — LES PREUVES
La démonstration de Véronique Baudoux

Véronique Baudoux
@VBaudoux

Il y a eu en réalité 4 542 traités sur 19 644 hospitalisés

Il y a eu pour la période concernée deux fois plus de patients traités à l’HCQ que dans la réalité (chiffres du ministère)

Les auteurs estiment ce nombre à 10.018. Comment l’ont-ils obtenu ? En se référant à l’étude nationale belge qui s’est déroulée jusqu’au 24 mai 2020.

De cette étude, ils ont extrait le taux de prescription d’HCQ de 51 % et ils l’ont appliqué à TOUS les patients hospitalisés (19.644) alors qu’en réalité, ce ne sont que 51 % des 8910 patients inclus dans l’étude qui ont reçu l’HCQ, soit 4542 personnes

La première erreur méthodologique est donc de généraliser ce taux de prescription de 51 % extrait de l’étude à l’ensemble des patients belges hospitalisés pour Covid. Car cela aboutit à un nombre de 10 018 personnes au lieu de 4 542. C’est une grosse différence !La question a été posée lors de la séance à la Chambre des Représentants du 16 juin 2020, et la ministre belge de la Santé a répondu que 5 000 personnes avaient reçu l’HCQ en Belgique.

Le 24 mai 2020, il y avait eu 17 357 patients hospitalisés pour Covid en Belgique. Et 4 542 patients avaient reçu l’HCQ. L’ÉTUDE EN TROUVE DEUX FOIS PLUS QUE LA RÉALITÉ.

À moins d’accuser Sciensano et la ministre de la Santé belge de mentir, ce chiffre de 10.018 patients belges ayant reçu de l’HCQ est donc FAUX !

COMMENT ONT-ILS TROUVÉ LE TAUX MOYEN DE SURMORTALITÉ LIÉ À L’HCQ ? ILS L’ONT INVENTÉ !

Il a fallu un an et demi pour publier cette étude annoncée en juin 2022 et dont les résultats ont changé à plusieurs reprises : 9 500 décès [1], puis 16 000 [2] dans 8 pays et enfin 16 000 dans 6 pays [3]. Cette étude s’appuie sur deux données importantes dont l’interprétation est erronée.

La méthode est la même, partir d’études choisies et extrapoler avec des différences extravagantes (du simple au double pour la mortalité toute cause entre la France et ses voisins.

Le nombre de patients traités par HCQ pour Covid-19 pour chaque pays variait de 10 018 à 551 417, avec une exposition hétérogène variant de 16 % [France] à 84 % [Espagne]. Les taux de mortalité ont été calculés à partir des données d’une [Belgique][19] à 20 cohortes [USA] [Fig. 2][40][41][42][43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53] [54][55][56][57][58][59].La mortalité toutes causes confondues des patients hospitalisés variait de 6 % [Turquie] à 23 % [Italie]

Mais le chiffre de surmortalité lié à l’HCQ est le même partout, il est complètement inventé : 11 %

Il provient de l’interprétation d’une étude qui reprenait les expériences RECOVERY ET SOLIDARITY pour lesquelles la dose d’HCQ était… TOXIQUE ET 12 FOIS PLUS ÉLEVÉE QUE CELLE PRESCRITE PAR RAOULT

Le nombre médian de décès liés à l’HCQ en Belgique, en Turquie, en France, en Italie, en Espagne et aux États-Unis était de 240 [fourchette non estimable], 95 [fourchette 92-128], 199 [fourchette non estimable], 1822 [fourchette 1170-128]. 2 063), 1 895 (plage de 1 475 à 2 094) et 12 739 (plage de 3 244 à 15 570), respectivement. Dans l’ensemble, en utilisant les estimations médianes de l’utilisation du HCQ dans chaque pays, nous avons estimé que 16 990 décès à l’hôpital liés au HCQ (plage de 6 420 à 20 294) sont survenus dans les pays pour lesquels des données sont disponibles.

En effet, les auteurs ont appliqué un taux moyen de surmortalité de l’HCQ tiré de la méta-analyse Axfors dont on sait qu’elle reprend des études dans lesquelles les dosages d’HCQ sont nettement supérieurs aux dosages utilisés en Belgique.

Étude anglaise Recovery : ils ont assassiné les cardiaques…

Publié le 9 octobre 2020 par pgibertie

La grande étude anglaise Recovery posait problème, nous en savons plus ; ils ont assassiné les cardiaques ! C’est ce que nous apprennent de nouvelles données… Leur dose d’HCQ était 12 fois plus forte que ce qui est conseillé dans le Royaume-Uni (200 mg jour) : https://www.medicines.org.uk/emc/files/pil.11516.pdf.

Rappelons que l’hydroxychloroquine est efficace dès les premiers symptômes, ensuite il faut préférer anticoagulants et stéroïdes.

Elle permet d’éviter l’intubation c’est son intérêt.

Les malades de Recovery étaient. avant de recevoir l’hydroxychloroquine :

Malade en moyenne depuis 9 jours
sous oxygène pour 77 % d’entre eux et un sur six déjà intubé

L’hydroxychloroquine ne doit pas être donnée aux cardiaques, un électrocardiogramme est nécessaire. Nous constatons que les malades anglais étaient non seulement affaiblis, maispour 27 % d’entre eux l’hydroxychloroquine posait problème (422 sur 1 561). Aux cardiaques s’ajoutaient des posologies contre-indiquées : 119 et 8 % surtout des insuffisances rénales sévères.

AU MOINS UN TIERS DES MALADES NE POUVAIENT PAS RECEVOIR DE L’HYDROXYCHLOROQUINE EN TOUS CAS PAS A FORTES DOSES

Les auteurs citent Axfors et coll. [11] insinuant que, quelle que soit la posologie, l’HCQ seule est associée à une mortalité accrue. Cette interprétation est erronée, comme indiqué dans les compléments, ce risque n’existe pas à faibles doses. Cela a été confirmé par Ioannidis lui-même [12].

Recovery et solidarity représentent 90 % du poids d’Axfors et coll.

Axfors et coll. [13— Suppléments Tableau S3] ont constaté une augmentation du risque de 12 % uniquement pour l’HCQ à forte dose (récupération, sollicitude, plafond de remappage), dans 3 études impliquant 6 711 patients. Le groupe HCQ à faible dose (23 études, 3 301 patients) n’a réduit ce risque que de 1 %, alors que le RC était de 0,97 (0,71, 1,30). il est impossible que l’HCQ à faible dose entraîne un excès de risque de 11 %, risque non démontré par un grand nombre d’études observationnelles (HCQ à faible dose). L’ICMR d’Inde a mis en garde l’OMS contre les doses élevées de récupération.

Les auteurs n’ont pas indiqué le schéma thérapeutique utilisé dans les différents hôpitaux. Ceci est préoccupant, car les seuls essais cliniques faisant état d’une tendance à la nocivité (sans signification statistique) ont utilisé des doses totales beaucoup plus élevées que dans le cadre d’un usage compassionnel. Extrapoler un effet cardiotoxique putatif sans tenir compte de l’effet établi dépendant de la concentration de la chloroquine est erroné.

La majeure partie du poids de la méta-analyse d’Axfors provient d’essais cliniques à fortes doses (Recovery/SOLIDARITÉ). Avez-vous procédé à une comparaison du modèle que vous proposez avec les résultats réels des études incluses dans votre analyse pour valider sa pertinence ?

https://pubpeer.com/publications/CC52948B43670BCD51E1B617E7BDAC

LA MÉTHODE DE L’ÉTUDE

ON prend un taux de surmortalité hydroxychloroquine provenant de doses toxiques 12 fois plus élevées que celles prescrites.

On le multiplie par un pourcentage de patients traités à l’HCQ totalement inventé.

On le multiplie par le nombre de décès Covid.

ON ARRIVE À UN RÉSULTAT REPRIS PAR LES MÉDIAS.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires