Globalisme et dépopulation

15/08/2023 (2023-07-30)

[Source : Nicolas Bonnal]

(Préface pour le livre qui paraîtra dans la version roumaine le mois prochain)

Par Iurie Rosca

Le livre de notre ami français Pierre-Antoine Plaquevent « https://www.thebookedition.com/fr/globalisme-et-depopulation-p-391362.html » s’inscrit brillamment dans la démarche intellectuelle de la Résistance antimondialiste qui s’est donné la lourde, risquée et honorable mission d’exposer les plans des élites diaboliques pour massacrer le plus grand nombre à l’échelle planétaire. Face au discours dominant qui tente d’imposer sa propre narration rusée et séduisante, l’auteur effectue un travail d’investigation colossal, mettant au jour, systématisant et expliquant une quantité impressionnante de documents, de témoignages, de livres et de déclarations des théoriciens malthusiens d’hier et d’aujourd’hui. En effet, la véritable identité et la nature des objectifs de la caste d’assassins qui s’auto-divinisent et se considèrent comme les maîtres du monde peuvent également être comprises grâce à la méthode d’analyse suivante. Ils camouflent toujours leurs plans génocidaires sous de nobles intentions, sous le souci de l’humanité, sous la vocation de sauver la planète.

C’est précisément le mérite fondamental de cette recherche effectuée avec une précision professionnelle et une rigueur académique exemplaire. Tout lecteur, qu’il soit sceptique ou simplement ignorant, trouvera à chaque page des arguments inattaquables qui mettent en lumière les sinistres plans des mondialistes visant à tuer le plus grand nombre de personnes possible par un nombre étonnant de méthodes sophistiquées minutieusement conçues dans les laboratoires scientifiques de la gouvernance mondiale. La description des origines spirituelles et scientifiques de ces théories génocidaires, la citation massive de sources indiscutables, permettent à l’auteur de travailler avec des faits, des preuves indiscutables, et non des opinions ou des impressions subjectives.

Comme dans son précédent ouvrage, Soros et la société ouverte, métapolitique du mondialisme, que nous avons publié en roumain sous l’égide de l’Université Populaire en 2020, Pierre-Antoine Plaquevent fait preuve d’un talent particulier dans la présentation de la matière, préférant construire l’ensemble de son argumentation sur des bases factuelles solides, les commentaires et jugements de l’auteur ne résultant que de l’enchaînement d’éléments objectifs. Bien entendu, la démarche de notre auteur est directement motivée par l’opération spéciale des élites mondialistes, déclenchée en 2020 sous le nom de code Covid-19, qui vise la même stratégie, la dépopulation par injection massive de sérums tueurs qui ont été imposés à des milliards d’individus dans le monde. Cette année fatidique semble marquer l’offensive générale des comploteurs de l’hyperclasse mondiale, obsédés par l’instauration d’une tyrannie techno-scientifique à l’échelle mondiale.

De l’urgence sanitaire à l’urgence climatique, des faux virus au faux réchauffement climatique, les grands serpents du monde avancent à une vitesse vertigineuse, usant d’une multitude de stratégies qui échappent au commun des mortels. La fausse pandémie lancée en 2020 via l’Organisation mondiale de la santé et l’obéissance totale de tous les gouvernements des pays du monde (les exceptions ne font que confirmer la règle !) a mis en lumière ce qui, jusqu’à récemment, semblait incroyable ou le fruit de « conspirationnistes » : le Gouvernement mondial n’est pas une fiction, mais une réalité frappante. Il impose sa politique par l’intermédiaire de l’ONU et de ses agences, qui conservent leur prestige de forum international réunissant les États formellement indépendants du monde.

 Le livre de notre auteur démontre amplement une vérité difficile à accepter, mais parfaitement valable. Le processus d’érosion de la souveraineté nationale des États du monde par des moyens économiques d’abord, mais aussi par une guerre non militaire multidimensionnelle — culturelle, informationnelle, idéologique et surtout cognitive — est un fait accompli. Et ce, au-delà des grandes rivalités entre États et groupes d’États. Puisque tous les pays du monde acceptent docilement des politiques telles que celles de l’Agenda 2030, la religion du covidisme et du climatisme, des concepts tels que « l’économie verte » et le Développement Durable, la numérisation totale, la suppression de l’argent liquide, les passeports électroniques, les QR codes, les « smart things » — « smart cities » — « smart bodies », etc., etc., tous les conflits entre eux deviennent absolument secondaires face à l’instauration imminente d’une tyrannie globale portant le nom des deux jumeaux fatidiques Technocratie et Transhumanisme. 

Et pour faciliter l’instauration et la gestion de ce nouveau type de totalitarisme mondial, les serviteurs des ténèbres réduisent méthodiquement la population mondiale dans des proportions terrifiantes. Leur enjeu est que l’anesthésie des masses ait réussi, et que leur euthanasie se fasse sans risque pour eux-mêmes. C’est pourquoi le travail des alarmistes comme notre auteur vise à réinformer les gens, à les réveiller et à les mobiliser pour défendre le droit à la vie et à la liberté. Après un exposé d’une rare force de conviction, notre auteur, qui est un bon chrétien — malheureusement un rare avis dans un Occident déchristianisé ! — conclut son livre en espérant que l’aide de Dieu permettra cette fois encore de déjouer les plans dystopiques des élites lucifériennes.

Iurie Rosca

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires