1

France — Régionales 2021 : la démocratie à la dérive

[Source : Nice Provence Info (nice-provence.info)]

Par Georges Gourdin

Quelle est la légitimité de nos futurs élus régionaux ?

Thierry Mariani arrive en tête avec 38% devant Renaud Muselier 34%, oui mais 38 ou 34% de quoi ?
Thierry Mariani obtient 420 603 voix et Renaud Muselier 368 931 sur plus de 3,6 millions d’inscrits, ce qui nous donne en réalité :

Thierry Mariani Renaud Muselier
11% 10%

Tout doit être analysé avec ce regard : au mieux nos élus ne représentent plus que 10% des électeurs.

Nous ne sommes plus qu’une démocratie à 10% ! Ou bien, dit autrement, nous sommes non-démocratiques à une écrasant majorité de 90 ! Vous pensez que c’est une vue de l’esprit et que la démocratie se maintient vaille que vaille. Mais c’est pire encore car nous partons de scores à plus de 30%. Que dire de nos élus qui n’atteignent pas ces scores ? C’est le cas notamment de ladite « majorité présidentielle », là où elle a osé affronter le suffrage universel.

C’est la catastrophe !

Le parti au Pouvoir ne parvient pas même à atteindre les 10% pour se maintenir au deuxième tour et est éliminé.

Région Candidats Nombre de voix % inscrits % votants
Île de France Laurent Saint-Martin avec Marlène Schiappa (citoyenneté), Amélie de Montchalin (fonction publique) et Nathalie Elimas (éducation prioritaire) 256 142 3,54% 11,766%
Pays de Loire François de Rugy, Marc Fresneau (relations avec le Parlement) 101 922 3,67% 12,53%
Nouvelle Aquitaine Geneviève Darrieussecq (anciens combattants) 204 459 4,70% 12,46%
Grand Est Brigitte Klinkert (insertion) 116 121 3,03% 10,77%
Hauts de France Laurent Pietraszewski, Éric Dupond-Moretti, Gérald Darmanin, Agnès Pannier-Runacher 121 656 2,88% 9,14%
Centre-Val de Loire Marc Fesneau ( ministre chargé des Relations avec le Parlement) 97 381 3,51 11,97
Auvergne – Rhône Alpes Bruno Bonnell 169 056 3,13% 9,87%
Bourgogne-Franche-Comté Denis Thuriot 76 457 3,89% 11,69%
Bretagne Thierry Burlot 132 231 5,30% 14,84%

Ainsi une analyse simple et rigoureuse nous conduit à dire que la « majorité » qui nous gouverne ne s’appuie plus que sur moins de 5% des électeurs.
La présence de ministres ou de secrétaires d’État sur les listes dites « majorité présidentielle » n’a pas sauvé la mise. Bien au contraire.
Pour la Région Provence Alpes Côte d’Azur, la liste Muselier avait fusionné avec la « majorité présidentielle », ce qui peut conduire à avancer que la liste Macron a fait 0% (zéro pour cent), puisque Muselier ne fait qu’un score normal.

Pour Macron, cette élection, c’est la Bérézina ! (notre illustration à la une)

Malgré un appui populaire presqu’inexistant, le Pouvoir en place continue de prendre des décisions majeures : passeport numérique, vaccination bientôt obligatoire, GPA, PMA, naturalisation en masse d’émigrés clandestins (et pourquoi pas le droit de vote), théorie du genre dans les écoles, etc.

De nombreuses personnes considèrent que Macron est arrivé au pouvoir de manière abusive (lire Un putsch sans soldats du 9 mai 2021). Macron a usurpé le Pouvoir. L’élection d’hier en constitue la démonstration nette et indiscutable.

Le Pouvoir légal n’est plus légitime.

Voilà pourquoi ce Pouvoir doit être mis sous tutelle le plus tôt possible afin de mettre fin à ses dérives totalitaires. Puis les Français doivent se prendre par la main pour redonner à leurs élus la légitimité qu’ils doivent avoir. Sans quoi il n’y aura toujours pas de démocratie. Il n’y a tout simplement pas de vie sociale possible sans la légitimité des élites.

Georges Gourdin