LES BREVETS DE LA « COVID 19″ APPARTIENNENT À QUI ?

LES BREVETS DE LA « COVID 19″ APPARTIENNENT À QUI ?

[Source originale anglaise : C-VINE News Network]

Suivez l’argent ! Fauci détient 4 brevets liés à COVID-19
Il détient des BREVETS sur non pas un, mais quatre composants clés du virus COVID-19 créé en laboratoire.

Pourquoi le nom du Dr Anthony Fauci figure-t-il sur 4 brevets américains pour une glycoprotéine clé qui semble avoir été insérée dans un cadre du virus du SRAS pour créer l’épidémie actuelle de COVID-19 ?

Le portail juridique Justia.com répertorie les « brevets suivants de l’inventeur Anthony S. Fauci » concernant une glycoprotéine présente dans le VIH-1, une maladie qui attaque le système immunitaire humain, conduisant au syndrome d’immunodéficience acquise, plus connu sous le nom de sida. En 1990, Fauci occupait le même poste au NIH qu’aujourd’hui. Fauci a fait sa marque autour des médicaments antiviraux qui ont été développés par les grandes entreprises pharmaceutiques pour lutter contre l’épidémie de sida qui faisait rage à l’époque.

Cette même glycoprotéine, identifiée comme Glycoprotéine 120, ou simplement comme GP120, s’est également avérée être un élément clé de l’actuel COVID-19, une maladie qui semble combiner une attaque du VIH-1 sur le système immunitaire humain, avec le CoV-1 du SRAS, l’agent pathogène du SRAS original (« Severe Acute Respiratory System ») qui a créé une pandémie internationale en 2002-2003. L’agent pathogène contenu dans COVID-19 est appelé SRAS CoV-2 dans la littérature scientifique médicale.

Les quatre brevets sur lesquels Fauci est nommé en tant qu’inventeur sont les suivants :

  • Numéro de brevet : 9896509, brevet délivré le 3 août 2016. « Utilisation d’antagonistes de l’interaction entre le VIH120 et l’intégrine ?4?7.
  • Numéro de publication : 20160333309, demande de brevet déposée le 3 août 2016. « Use of Antagonists of the Interaction Between HIV GP120 and A4B7 Integrin » (Utilisation d’antagonistes de l’interaction entre le VIH GP120 et l’intégrine A4B7).
  • Numéro de brevet : 9441041, brevet délivré le 13 septembre 2016. « Utilisation d’antagonistes de l’interaction entre le VIH GP120 et l’intégrine ?4?7. »
  • Numéro de publication 2016007586, demande de brevet déposée le 21 septembre 2015. « Utilisation d’antagonistes de l’interaction entre le VIH GP120 et l’intégrine A4B7. »

Un article publié par un groupe de scientifiques médicaux en Inde dans la revue scientifique médicale BioRXiv en janvier 2020 était intitulé « Étrange similarité des inserts uniques dans la protéine de pointe 2019-nCov avec le VIH-1 et le virus Gag ».

Dans une conclusion très controversée, les scientifiques médicaux en Inde ont rapporté : « Nous avons trouvé 4 insertions dans la glycoprotéine de pointe (S) qui sont uniques au 2019-nCoV et ne sont pas présentes dans les autres coronavirus. Il est important de noter que les résidus d’acides aminés dans les 4 insertions ont une identité ou une similarité avec ceux de la gp120 du VIH-1 ou du HIV-Gag, qui ont tous une identité/similitude avec les résidus d’acides aminés des protéines structurelles clés du VIH-1, ce qui n’est probablement pas de nature fortuite ».

L’article a presque immédiatement été retiré après que des experts en désinformation aient reconnu que les scientifiques médicaux en Inde suggéraient que COVID-19 avait été créé en insérant la glycoprotéine particulière de la maladie du VIH-1 qui implique des brevets détenus ou demandés par Fauci. La suggestion selon laquelle l’insertion de ces 4 inserts dans un virus du SRAS n’est pas susceptible de se produire dans la nature a été encore plus dérangeante pour les agents de désinformation.

La suggestion claire était que COVID-19 a été créé en laboratoire, peut-être comme une arme biologique, et que le créateur du virus a utilisé GP120 pour ce faire, une glycoprotéine de l’ère du VIH-1 des années 1990 qui est liée à Fauci.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments