Exemple d’action antivax contre-productive : Covid-19 — Un centre de vaccination vandalisé et 500 doses détruites près de Toulouse

[Source : ouest-france.fr]

Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 août, un centre de vaccination a été vandalisé à Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne), près de Toulouse. Des doses de vaccins contre le Covid-19 ont été détruites.

[Ndlr : c’est une action contre-productive de la part de personnes antivax, mais qui peut être un « faux drapeau » très utile pour le gouvernement, puisque cela peut ensuite faciliter l’accusation de terrorisme domestique contre les personnes hostiles à la vaccination.]

Un centre de vaccination contre le Covid-19 situé près de Toulouse a été vandalisé dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 août. 500 doses de vaccins ont été détruites.

Aucune inscription ou revendication n’a été observée sur place, a indiqué à l’AFP la maire de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne), Dominique Faure.

« Il s’agit de vandalisme classique : des tables et des chaises ont été cassées ainsi que deux écrans d’ordinateurs », a-t-elle précisé, ajoutant que le système d’alarme dont est dotée la salle associative transformée en centre de vaccination n’avait pas fonctionné.

Cinq cent doses de vaccin ont également été détruites sur place, selon une source proche de l’enquête.

Une plainte déposée par la mairie

Une plainte a été déposée par la mairie de la commune. L’enquête est confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse et à la brigade des recherches de Villefranche-de-Lauragais, a indiqué à l’AFP le parquet de Toulouse.

Lire la suite : ici.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires