Elon Musk veut implanter la puce de Neuralink dans le cerveau d’humains dès l’année prochaine

25/12/2021 (2021-12-25)

[Source : dailygeekshow.com]

[Illustration : ― JLStock / Shutterstock.com]

Par Kanto Andriamanjatoson

Outre Tesla et SpaceX, Elon Musk est également à la tête de Neuralink, une entreprise spécialisée dans la neurotechnologie. Celle-ci développe des implants cérébraux d’interfaces neuronales directes. Si cette technologie semblait relever de la science-fiction jusqu’ici, l’homme d’affaires annonce qu’il espère effectuer les premiers essais sur l’être humain dès l’année prochaine.

UNE TECHNOLOGIE FUTURISTE

C’est au cours d’une interview accordée au Wall Street Journal, lors du CEO Council Summit, qu’Elon Musk a déclaré qu’il espérait implanter la puce de Neuralink dans des cerveaux humains dans le courant de l’année 2022. Ce dernier a précisé que les puces seraient destinées à des personnes souffrant de lésions graves de la moelle épinière.LIRE AUSSI Comment marche l’impression 3D ?

Pour rappel, cette technologie a effectivement été développée dans l’ambition de redonner la parole et la mobilité aux personnes ayant un handicap physique. Une fois que la puce est implantée dans le cerveau d’une personne, elle est censée fonctionner comme un lien sans fil entre le cerveau humain et la technologie. Les patients pourraient ainsi contrôler un ordinateur ou un autre appareil électronique par la pensée.

Elon Musk souligne que cette technologie a été testée sur des singes avec succès. Dans une vidéo, les chercheurs montrent notamment un singe nommé Pager en train de jouer au Pong uniquement par la pensée. « Neuralink fonctionne bien chez les singes et nous procédons actuellement à de nombreux tests pour confirmer que le dispositif est parfaitement sûr, fiable, et qu’il peut être retiré en toute sécurité », a-t-il déclaré.

— vasilis asvestas / Shutterstock.com

L’APPROBATION DE LA FDA EST NÉCESSAIRE

Le fondateur de Neuralink a tout de même indiqué que l’implantation de ses puces dans des cerveaux humains nécessite l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA), l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, qui a le pouvoir d’autoriser la commercialisation des médicaments sur le territoire des États-Unis.LIRE AUSSI Des ingénieurs dévoilent une main robotique d’une dextérité sans égale

Nous nous doutons bien qu’il ne sera pas facile d’obtenir l’autorisation d’implanter une telle puce dans le cerveau humain. Cependant, l’homme d’affaires semble bien optimisme. « Nos normes pour l’implantation du dispositif sont nettement plus élevées que celles de la FDA. Tout comme nos normes de sécurité avec Tesla sont beaucoup plus élevées que ce qu’exige le gouvernement américain », a-t­-il déclaré.

Que pensez-vous de la puce de Neuralink ?

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires