1

Des idéologues ignares de plus en plus virulents deviennent en plus l’arbre qui cache la forêt

Par Lucien SA Oulahbib


« Le 25 mars 1939, l’adhésion aux Jeunesses hitlériennes devient obligatoire pour les jeunes voulant pratiquer des activités sportives ou encore aller à l’école. »

Au fur et à mesure que l’échec s’avère de plus en plus violent (les cas actuels sont essentiellement dus aux injectés) y compris quant aux formes graves — ils sont également majoritaires en soins critiques — car même à deux doses vous êtes considérés à plus de 65 ans comme non injectés, alors que ces formes dites graves ou longues peuvent être précisément évitées avec les traitements précoces comme cela a été démontré par les études indépendantes, eh bien nos idéologues, dépités, aigris, suintant le mal-être « systémique » se lancent désormais durablement dans la vindicte éructant des torrents d’insanités propagandistes en guise de revolver

Ces coupe-jarrets verbaux en sont donc réduits non seulement à insulter, mais aussi à racoler façon Café du Commerce de la rue Blondel ou à Pigalle (« j’ai un ami qui est mort de la C19 ») en « oubliant » que l’on meurt aussi d’infections inflammatoires aiguës (par millions annuellement) sans parler d’effets secondaires induits par des traitements, surtout en cas d’injection expérimentale à AMM conditionnelle (mais de cela : chut ! Circulez braves gens, et réajustez votre muselière tout en écoutant les dernières de « Jacques a dit » question boire, manger, etc., etc.).

Aussi est-il pitoyable (honteux même) d’entendre encore cesdits « philosophes » (Enthoven, Ferry, Onfray…) pérorer à l’encontre des dits « antiVax ». Mais qu’attendre de ces « sophistes », strictement dit ? Ils vendent en effet, comme au temps de Socrate, leur camelote intitulée pompeusement « sagesse », mais, concédons-le, avec quelques capacités, réelles, de vulgarisation sur les questions courantes (qu’est-ce que la vie, l’amour, la mort, ma bonne dame ? Dans quel « état j’erre » — étagère ?) ; d’où leurs succès, patents, comme bateleurs mondains. Mais de là à les entendre parler santé, médecine (ce qui est cependant leur droit en tant qu’humains et citoyens vivant en démocratie), du moins sur ce ton non seulement pédant obséquieux, mais si péremptoire, il y a là un pas de trop qui devraient plutôt leur faire honte (s’ils en avaient conscience, il est vrai), en particulier les deux premiers lorsqu’ils se permettent de faire la leçon à Raoult et Perronne alors qu’ils n’ont même pas le millième de leur compétence en la matière. On est bien loin de Socrate. Ne parlons même pas de Descartes, Montaigne…

Le plus grave cependant n’est même plus là, mais dans leur cécité persistante et volontaire (en particulier pour les deux premiers) à refuser obstinément de voir ce qui (se) passe sur ce « passe » visiblement promulgué comme étant la première phase dudit « Grand Reset » (programmé depuis quelques décennies en fait) : les passes climatiques et sociétaux devraient en effet suivre.

On peut (hélas) géométriser le modèle suivant d’après les données observées (mais j’espère me tromper) : comme il a été acheté dans les 7 à 10 doses, si la 4e arrive disons en avril (puis tous les trois mois, du moins pour l’instant en janvier 2022), il nous en reste au moins 3 à placer, ce qui nous renvoie à début 2023, un bon tempo pour accélérer le passage à la contrainte liée à ladite « urgence climatique », une alarme lancinante depuis cependant bientôt trente ans, et qui pourrait maintenant basculer en contrainte effective lors du raout annuel de la « COP » puisque le passe sanitaire aura fait le « sale boulot » pour pénétrer les consciences volages des pays repus. L’on verra alors ces porte-flingues de la Cause justifier l’idée qu’après tout, puisque nous avons ce « passe » (qui en plus s’appelle « green » ici et là), ce serait bien de nous en servir pour nous discipliner de mieux en mieux (et là on verra peut-être Ferry manger définitivement son chapeau, lui qui était tant anti « khmer vert »…).

Le fait par exemple que Jadot puisse devenir 1er Ministre en cas de nouvelle victoire de Macron 1er lors du quasi-plébiscite présidentiel à venir serait un bon moyen d’y arriver à cette globalisation bio-numérique. Puis ce passe pourrait devenir « sociétal » dans la foulée, afin de lutter contre « l’extrême droite » et ses deux mamelles zemmouristes : « l’islamophobie » et la « LGBTIphobie ». Une telle « avancée progressiste » pourrait être d’ailleurs d’autant plus validée qu’il s’agira sans doute d’appliquer une directive dite « européenne » déjà certainement dans les tuyaux, tapie dans l’ombre en attendant « la fenêtre d’opportunité » chère à nos adeptes du « Grand Reset ».

Nos « idéologues » auront alors beau jeu de parler (vociférer) à l’encontre de tous ces « monstres ou des déments » qui refuseraient ce nouveau passe trinitaire (santé, climat, moral) pour sauver la Terre et, dans la foulée, nous sauver du « typhus moral ».