Dans quel monde vivons-nous ? Confiner des non-vaccinés en bonne santé pour protéger des vaccinés ?

Dans quel monde vivons-nous ? Confiner des non-vaccinés en bonne santé pour protéger des vaccinés ?

17/11/2021 (2021-11-17)

Par Alain Tortosa

Il ressort de mes recherches que selon les fanatiques,[1] le confinement conjoint des vaccinés ET des non-vaccinés constituerait une mesure discriminatoire et une rupture d’égalité. Si, si !

Ce confinement généralisé serait « injuste », car il punirait les (bons) vaccinés alors même qu’ils ont accompli leur devoir. Cela a été confirmé par de nombreuses personnalités dont Valérie Pécresse qui a affirmé (la phrase n’est pas tronquée) que « les vaccinés ont le droit de vivre ».

Il est donc moralement « juste » et « légitime » de ne confiner que les (mauvais) Français non vaccinés, ce qui constituerait même une forme de « discrimination positive ».

Les non-vaccinés ont la « liberté » (l’État est « bon ») de ne pas se vacciner, mais doivent assumer leurs actes (égoïstes) !

Cela n’empêche nullement des spécialistes mainstream de rappeler que les vaccinés peuvent être contaminés et contaminateurs à un niveau quasi identique aux non-vaccinés.

Selon Martin Blachier, il suffirait de transformer le passe-sanitaire en passe-vaccinal… pour protéger les vaccinés. Ne me demandez pas comment ou pourquoi, je n’ai pas compris.

En résumé il n’y a :

  • RIEN de choquant à empêcher les personnes non vaccinées jeunes en bonne santé de se rendre au restaurant ou à la salle de sport.
  • RIEN de choquant de les empêcher de sortir en confinant hommes femmes et enfants.

Et ce quand bien même ces personnes non vaccinées ne risquent en rien de saturer les hôpitaux, car elles ne font pas de formes graves.

Dans le but de protéger des vaccinés qui peuvent et se contaminent entre eux et qui sont censés ne pas faire de formes graves grâce à leur vaccin dit « efficace » et leur 3ème dose « efficace ».

Cette mesure de confinement des non-vaccinés est considérée à la fois légitime, morale et efficace !

  • Il est « moral » de confiner une personne en bonne santé, asymptomatique qui n’est pas à risque, dont la probabilité de contagion est quasi nulle !
  • Il est « immoral » de confiner une personne en mauvaise santé, potentiellement malade, potentiellement contagieuse ou symptomatique, si elle est vaccinée !

La valeur d’un individu ne se mesure plus à son parcours de vie, à ses actes, à son respect d’autrui, ni même à son état de santé (ce qui en soi est déjà horrible) ou sa contagiosité, mais à un statut vaccinal !

Les castes sont de retour, les intouchables sont parmi nous dans une indifférence quasi générale.

Tout ceci confirme bien que nous avons basculé dans un fanatisme[1] quasi religieux.

Je ne peux et ne veux vivre sur cette planète.

Alain Tortosa

16 novembre 2021 https://7milliards.fr/tortosa20211116-confinement-moral-des-non-vaccines.pdf

image_pdfPDF A4image_printImprimer
  1. [1] voir https://7milliards.fr/tortosa20211115-fanatisme-et-covid.pdf
    ou Covid et fanatisme[][]
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires