Cinéma : les Oscars deviennent Wokescars

02/01/2024 (2024-01-02)

[Source : medias-presse.info]

Par Léo Kersauzie

Accorder les récompenses cinématographiques en fonction de la couleur de peau du réalisateur, de l’orientation sexuelle de l’acteur principal, ou de la minorité à laquelle appartient le preneur de son ? C’est bien cela qui sera officiellement mis en place cette année à Hollywood pour l’attribution des fameux Oscars.

Hollywood ou Hollywoke ?

L’Académie qui remet les Oscars l’avait annoncé il y a longtemps déjà, mais c’est cette année 2024 que cette nouvelle règle prend officiellement effet. Pour la prochaine cérémonie des Oscars de mars 2024, un long métrage ne pourra être soumis dans la catégorie « meilleur film » que si la production satisfait à certains critères.

Il faut que le personnage principal fasse partie d’un groupe racial minoritaire. Il faut que le scénario n’oublie pas d’inclure « un groupe sous-représenté ». Il faut que 30 % de l’équipe (réalisateur ou maquilleur ou monteur) soit issue de « groupes sous-représentés ». Il faut que la compagnie de production offre des stages à des « groupes sous-représentés » ou que les responsables de la communication fassent partie de « groupes sous-représentés ».

Et qui sont ces groupes sous-représentés ?

Les femmes, les minorités ethniques, les personnes LGBTQ+ et les personnes ayant un handicap cognitif ou physique, ou qui sont sourdes ou ont de la difficulté à entendre.

C’est écrit comme ça.

Si un film raconte la vie d’un homme, né dans un corps d’homme, n’ayant jamais couché avec un homme, et qu’en plus cet homme est blanc, si exceptionnel soit ce film, il ne pourra être retenu dans la catégorie des meilleurs films de l’année  !

Lorsque l’acteur Richard Dreyfuss avait été interrogé sur ces critères de sélection aux Oscars 2024, il avait répondu : « Ça me fait vomir ».

Le New York Post cite cette autre réaction d’un réalisateur : « C’est ridicule. Je suis pour la diversité, mais vous forcer à donner des rôles à certaines personnes si vous voulez être en nomination ? Ça rend tout le processus contraignant. La personne qui est parfaite pour le rôle devrait avoir le rôle. Pourquoi devrions-nous être limités dans nos choix ? Mais c’est le monde dans lequel on vit maintenant. C’est fou ! »

Le monde est fou, en effet. Comme le signale le New York Post, le chef-d’œuvre All Quiet on the Western Front n’aurait pas pu être en nomination en 2024. Imaginez-vous que ce film raconte l’histoire de soldats de la Première Guerre mondiale ! Des maudits hommes blancs qui se battent contre d’autres hommes blancs ! Ça intéresse qui, ça ?

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires