À propos de l’audition du professeur Perronne au parlement du Luxembourg

18/01/2022 (2022-01-18)

Par John Hunter

Qu’en a-t-il résulté exactement puisque quelques jours après son exposition la police réprimait durement les manifestants ? (Qactus)

Ceci rappelle en France le grand débat national suite au mouvement des gilets jaunes bien avant la pandémie des pseudo vaccins. Donc là-bas comme ici il faut laisser les gens s’exprimer pour que la vapeur s’échappe du pot et ensuite on fait comme si rien ne s’était passé, parce qu’on n’a rien retenu.

C’est systématique que les gouvernements n’aient rien à faire des débats tenus par des scientifiques. On écoute poliment comme un divertissement raffiné et on continue la routine du parlementaire : Ne jamais contester et toujours obéir aux consignes de vote pour obtenir son avancement de carrière.

L’Angleterre, la mère des parlements depuis surtout 1688, Leur glorieuse révolution contre le despotisme de Jacques II qu’ils ont contraint à l’exil, donne un titre plaisant à celui chargé de la discipline du parti. C’est le « chief whip ». L’homme au fouet. Malheur à celui qui désobéit !

Les parlements européens ont tous cette manie d’écouter religieuse- ment le père Fouettard du parti. Ne serait-il pas temps de briser ce moule pervers et que chaque représentant vote selon sa conviction personnelle et non plus la conviction du parti ?

Pour revenir au Luxembourg, patrie de Jean Claude Juncker, ce pays est le plus conservateur de l’Europe. Ils tiennent leur pouvoir de leur imbrication totale avec les grands groupes multinationaux à qui ils concèdent des conditions exceptionnelles, les fameux « sweet heart deals ». Les taux fiscaux les plus bas et les ingérences les plus légères qui soient. Donc les capitaux affluent. Junker était l’artisan de ce mécanisme. Mais il a échappé au blâme de par sa fonction. Architecte, mais pas responsable. On ne fait pas plus fort dans l’hypocrisie.

Donc vous avez un État qui concurrence à mort les autres. Un peu comme l Irlande avec ses taux d’imposition de 2 à 3 %, mais en pire et dans l’esprit de confidentialité le plus total. Leur rôle de laquais du Capital international, ils l’assument sans vague à l’âme.

Par conséquent les propos du Pr Perronne n’allaient rien changer. Quand on fait son beurre avec les multinationales, il faut surtout la stabilité politique et aucune dissidence. Par conséquent la police a frappé les protestataires du vaccin à ARN et conduit plusieurs en prison. l ’obligation vaccinale pour ceux qui travaillent est passée comme lettre à la poste.

La prestation Perronne a eu un effet nul. Quand on sait que le professeur a compilé soigneusement toutes les errances sanitaires en France, on voit bien qu’il n’a pas eu un jugement favorable sur la gouvernance du pays. Il en a écrit un livre, ne revenant pas de l’incapacité à gérer la crise, de l’obstruction aux soins ni de la corruption des hôpitaux arrosés par GILEAD avec le funeste Remdesivir qui en a echarpé plus d’un.

Les Luxembourgeois n’ont rien appris et tout oublié de ce discours. Ils vont faire comme leurs confrères européens, tourner le dos à la Science et asseoir le Nouvel Ordre Mondial au pas de charge.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires