Soupçonné de racisme, il est privé de sa maison connectée par les nouvelles technologies

29/06/2023 (2023-06-29)

[Source : medias-presse.info]

Par Pierre-Alain Depauw

C’est une histoire surréaliste, ou plutôt dystopique, qui nous est racontée. Aux États-Unis, suite à un simple malentendu en son absence, le propriétaire d’une maison connectée a été suspecté de propos racistes par Amazon. Suite à cela, le propriétaire de cette maison s’est vu privé de l’usage de sa maison connectée et de tous ses matériels connectés pendant près d’une semaine, le temps de prouver que l’accusation était fausse. Que se serait-il passé si Amazon avait estimé que l’accusation était fondée ?

Cette affaire démontre le pouvoir de plus en plus totalitaire accordé aux multinationales qui contrôlent les nouvelles technologies et ont désormais les moyens de vous surveiller en permanence.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires