Sénateur Ted Cruz : Biden compte sur les entreprises pour obéir au mandat « illégal » de vaccination jusqu’à ce que les tribunaux décident

Sénateur Ted Cruz : Biden compte sur les entreprises pour obéir au mandat « illégal » de vaccination jusqu’à ce que les tribunaux décident

11/11/2021 (2021-11-11)

[Source : lifesitenews.com]

Le sénateur du Texas a déclaré que l’administration Biden sait que le mandat de vaccination « manifestement illégal » sera « invalidé », mais qu’elle « compte cyniquement sur le fait que certains employeurs et certains employés vont simplement obéir, et qu’il faudra des mois et des années pour que le litige se règle de lui-même ».

Quelques jours après que le mandat de l’administration Biden concernant le vaccin COVID-19 pour les grandes entreprises ait été bloqué par un tribunal fédéral, le sénateur républicain du Texas Ted Cruz a déclaré qu’il pense que le président Biden sait que le règlement ne passera pas l’épreuve judiciaire, mais qu’il « compte cyniquement sur le fait que certains employeurs et certains employés vont simplement obéir » au mandat pendant que cela prend « des mois et des années pour que le litige se règle ».

« Les mandats de vaccination de Biden sont manifestement illégaux », a déclaré le sénateur Cruz à un journaliste de One America News lors de la Coalition juive républicaine à Las Vegas, Nevada, lundi. « Ils constituent un abus de pouvoir ».

« Joe Biden et l’administration savent que les mandats de l’OSHA [Occupational Safety and Health Administration : Administration de la sécurité et de la santé au travail] vont être invalidés, qu’ils vont être contestés devant les tribunaux et qu’ils vont perdre. Et franchement, ils comptent cyniquement sur le fait que certains employeurs et certains employés vont simplement obéir, et qu’il faudra des mois et des années pour que le litige se règle de lui-même », a déclaré le sénateur du Texas.

Les commentaires de Cruz interviennent alors que la tentative de l’administration Biden d’utiliser l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) pour obliger les employeurs de plus de 100 employés à se faire vacciner contre le COVID-19 ou à se soumettre à des tests hebdomadaires a rencontré un obstacle majeur.

Le mandat a été arrêté samedi par la cour d’appel du cinquième circuit des États-Unis, deux jours seulement après la publication du règlement de 490 pages. Le panel de trois juges a déclaré que les pétitions des États et des entreprises qui ont intenté une action contre le gouvernement « donnent à penser que le mandat pose de graves problèmes statutaires et constitutionnels ».

S’il est confirmé par les tribunaux, le règlement de l’OSHA aura un impact sur quelque 84 millions d’Américains et punira les entreprises non conformes d’amendes pouvant aller jusqu’à 136 532 dollars par infraction pour les contrevenants récidivistes, des sanctions massives qui pourraient mettre en faillite la plupart des entreprises.

Le ministère américain du Travail a également laissé entendre qu’il pourrait étendre l’obligation aux entreprises de moins de 100 employés, ce qui pourrait avoir un impact sur presque tous les Américains adultes et faire courir aux petites entreprises un risque sérieux de fermeture.

Lundi, l’administration Biden a dit aux entreprises qu’elles devaient aller de l’avant et exiger que les travailleurs reçoivent des injections de COVID-19 malgré la suspension du mandat de l’OSHA par le tribunal fédéral.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires