Sabotage du système de Santé français

04/03/2022 (2022-03-04)

Par John Hunter

Vous avez depuis ce gouvernement une volonté omniprésente et programmée de saboter la Santé publique. On ne va pas parler du fiasco vaccinal, leur dernière invention. On va essayer de cerner les mesures que ce gouvernement impose.

Le coup de force McKinsey. Ce groupe a court-circuité l’ARS soutenue par le contribuable et se rémunère à coups d’enquêtes artificielles comme la dernière audition du Sénat l’a mis en lumière. Le déremboursement des médicaments, l’urgence désormais facturable, l’affaire de la diminution des lits d’hôpitaux, la révocation des soignants non vaccinés, ne représentent qu’un épisode de la saga. On voudrait traiter ici de la multiplication des sources de pollution de l’environnement.

La multiplication des sources de fréquences, ces radiations omniprésentes qui nous cernent de toutes parts.

C’est le rapport Bolen de l’armée de l’air américaine qui a le plus de chance de découvrir le cocktail explosif des radiations. Il suit le rapport Raines et comporte de nombreux graphiques. Une conversation avec Steven Cooper, l’acousticien d’Australie, m’a fait comprendre le problème. Les aviateurs de l US Air Force s’évanouissaient en vol et crashaient leur appareil à cause des infrasons générés par les moteurs puissants. Depuis ils ont perfectionné la combinaison pressurisée pour répartir la charge. Et commencé à investiguer sérieusement les fréquences pour maîtriser le problème.

Certains pilotes d’essai sont morts des fréquences absorbées qui parsèment le territoire d’éoliennes géantes encore plus nocives (Recherche Ceranna), car celles-ci émettent des fréquences ténues et en plus grosse quantité que les éoliennes moyennes.

La pénétration sur le vivant est chiffrée en milliwatts et cela donne mW/cm2. On distingue pénétration thermique et non thermique. L’ICNIRP ou l’ANSES ne reconnaissent pas les effets non thermiques ce qui a le mérite de laisser les industries adjacentes polluer le vivant à qui mieux mieux. L’ICNIRP vient encore de réfuter le Pr Frank de l’université d’Edinburgh pour son éclat contre la 5G. Quant à l’ANSES, c’est encore plus piteux puisqu’elle ose proclamer que les moindres fréquences sont si petites qu’elles sont inoffensives, à l’encontre de toutes les recherches internationales. Elle n’admet dans ses références que les chercheurs ayant conclu comme elle que les effets non thermiques n’existent pas. Comme la culture scientifique en France est en franche dégringolade, on laisse cet organisme dire des inepties. Les médecins ne sont pas formés dans ce domaine et se moquent ouvertement des victimes irradiées avec perte de sommeil et pathologies. En France le Dr Belpomme est le seul à être au courant. C est un miracle si l’Ordre ne lui est pas déjà tombé dessus.

En France le labo ToxSeek et la chercheuse Sioux Berget ont établi les faits. L’ANSES a entendu Sioux Berger venue parler au nom de la Fed qui regroupe les anti-éoliens. Quelle réaction ? Aucune bien entendu, et surtout pas une solution du procès qui opposait les éleveurs de Nozay et d’autres exploitations laitières cernées par les fréquences électromagnétiques des parcs éoliens.

La recherche Duchamp sur les décès en masse des visons de Norvège a été proposée à la FED qui n’a pas bougé non plus. Mais les dégâts sanitaires s’accumulent et le nombre des victimes augmente.

Le Linky fabrique les électrosensibles. Les éoliennes c’est des perturbations biologiques à vie. La 5G c’est l’arme du crime, car elle amplifie le covid. Les lignes haute tension amènent la leucémie. Les antennes pour portables pratiquement aussi nocives Une maison électrifiée produit de l’électricité sale, car il y a perte de courant. C’est systématique.

Tous ces facteurs non régulés le gouvernement les passe sous le tapis. ToxSeek et Berger ont fait un travail considérable en soulevant la poussière. Le sol français devient invivable. Les vers de terre meurent sous les éoliennes tellement les vibrations sont insoutenables. Les pesticides et le glyphosate sont permanents. Une étude récente à l étranger à analyse les urines des Français : du glyphosate à un taux incroyable comme nulle part ailleurs. Dr Seneff a montré que ce glyphosate inhibe des enzymes guérisseurs du covid.

Si nous sommes si empoisonnés par la main de ce gouvernement, nous allons non seulement périr de maladies (car Bolen souligne les anomalies chromosomiques et autres joyeusetés), mais c’est la génération future qui sera affectée, et l’affaiblissement de la santé publique pour les autres générations. Avec la dictature OMS, ce sera la dystopie totale. Des injections tous les jours, des puces et des microcircuits et encore plus de directives qui vont à l’envers de la Vie et du bon sens. Ne laissez pas les fréquences bouleverser insidieusement vos vies et lisez vite le livre d’Arthur Firstenberg « The invisible rainbow », un arc-en-ciel pas catholique du tout, mais le favori du gouvernement, car il laisse peu de traces.

Pour finir le chapitre, il faudrait présenter l’œuvre du radiesthésiste belge Roger Nollet qui dresse un constat accablant du génocide secret avec des détecteurs en unités Bovis, des radioactivités ahurissantes notamment par les terres rares. C’est évident que tout se tient actuellement. La dépopulation avance très bien pour les eugénistes et les gouvernements qui les soutiennent.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires