PCB — Réponse au cardinal G. Müller : Bergoglio n’est pas un pape légitime

29/06/2022 (2022-06-29)

Par Patriarcat Catholique Byzantin

Citation du cardinal Müller : « Contre toutes les théories artificielles… la déclaration est impeccable et irréfutable : il n’y a légitimement qu’un seul pape et son nom est François ».

Réponse : Contre toutes les théories artificielles … la déclaration de la Bible – Gal 1: 8-9 et de la bulle dogmatique « Cum Ex Apostolatus Officio » est impeccable et irréfutable, à savoir qu’un hérétique qui nie les vérités essentielles des enseignements du Christ et prêche un anti-évangile, est expulsé de l’Église. Il ne peut donc pas en être le chef. L’hérétique Bergoglio, qui s’est exclu de l’Église, n’est en aucun cas un pape légitime.

Citation de Müller : « Selon la logique des luttes de pouvoir, ils me considèrent comme le chef de l’opposition ou le dernier bastion de l’orthodoxie. »

Réponse : Si le Cardinal Müller est considéré comme le dernier bastion de l’orthodoxie, il devrait défendre la doctrine orthodoxe de l’Église, qui est basée sur les Saintes Écritures et la Tradition apostolique. Mais si le cardinal Müller considère un hérétique comme étant le chef légitime de l’Église, il n’est en aucun cas le bastion de l’orthodoxie.

Citation de Müller : « L’Église est… infaillible dans la doctrine… elle est médiatrice du salut et est de droit divin. Mais chez son peuple… il y a cette condition basse et misérable qui fait de nous des pécheurs qui ont besoin de pardon ».

Réponse : Oui, et cette Église infaillible du Christ enseigne aussi que si quelqu’un prêche des hérésies, c’est-à-dire un autre évangile (Ga 1:8-9), il est placé sous l’anathème de Dieu, l’excommunication. Et même si un ange du ciel apportait un autre évangile, un autre enseignement, comme le dit l’Ecriture, qu’il soit anathème (Ga 1:8-9). Il y a une différence entre un pécheur repentant qui reçoit le pardon de Dieu, et un hérétique endurci qui ne se soucie pas du pardon, comme l’actuel pape François Bergoglio non valable.

Citation de Müller : « Chaque catholique doit ‘l’obéissance religieuse de la volonté et de l’esprit’ au seul chef visible de l’Église… »

Réponse : Chaque catholique doit obéissance de volonté et d’esprit au Christ et à son Vicaire visible, qui prêche les enseignements du Christ et non des hérésies. En aucun cas un catholique ne peut professer une obéissance religieuse de volonté et d’esprit envers un hérétique qui occupe la papauté. Une telle fausse obéissance, qui exclut l’obéissance au Christ et à Ses commandements, mène à l’enfer et constitue un suicide spirituel.

Citation de Müller : « Le Pape… selon la loi divine est personnellement nommé par le Christ… en tant que successeur de Pierre. »

Réponse : La primauté est établie personnellement par le Christ. Cependant, si le primat a commis une hérésie et persiste dans son obstination, il est ipso facto expulsé de l’Église et perd sa fonction ecclésiastique. Lorsque Pierre a renié le Christ, il a perdu sa fonction. Comment pouvait-il être le Vicaire du Christ dans un état où il jura publiquement qu’il n’avait rien à voir avec le Christ ? Mais il se repentit, pleura amèrement et dut aussi confesser publiquement et par trois fois (Jn 21) qu’il était prêt à aimer Jésus jusqu’à la mort. Jésus a alors réaffirmé sa fonction, qu’il avait perdue en le reniant par un serment. Bergoglio, cependant, n’a pas abjuré ses hérésies, donc ce qui s’applique à lui est ce qui s’applique à l’apôtre Judas, qui a été personnellement choisi comme apôtre par le Christ, mais ensuite Jésus l’a appelé le fils de la perdition parce qu’il avait refusé de se repentir.

Citation de Müller : « (Le Pape) a pour mission de témoigner du Christ dans la parole de proclamation, jusqu’à la mort du martyre… »

Réponse : Bergoglio ne témoigne pas du Christ, mais fait exactement le contraire de ce pour quoi les martyrs ont donné leur vie. Ils ont préféré mourir plutôt que de laisser tomber un seul grain d’encens devant les idoles. Bergoglio, en revanche, a commis l’idolâtrie publique et a intronisé le démon Pachamama dans la basilique Saint-Pierre. Ce faisant, il a renié le premier et le plus grand commandement de tous. De plus, il promeut la sodomie et abolit ainsi l’essence de toute morale. À cause de tous ces actes commis de sa part, il s’est publiquement expulsé de l’Église catholique, et il n’est pas et ne peut pas être un pape légitime.

Il est choquant de voir le changement de mentalité qui s’est produit ! L’ancien Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi déclare publiquement que l’archi-hérétique Bergoglio être le chef légitime de l’Église. Il est clair, même pour beaucoup d’athées, que Bergoglio n’a rien à voir avec l’Église du Christ. Si seulement le cardinal Müller pouvait montrer un véritable repentir et commençait à appeler la vérité la vérité, et un hérétique un hérétique !

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+ Méthode OSBMr          + Timothée OSBMr
Évêques secrétaires

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires