Les silex de la vérité. Spectateur ou Acteur ?

Les silex de la vérité. Spectateur ou Acteur ?

18/12/2021 (2021-11-09)

Par SINED

La période que nous vivons est historique, et l’histoire se déroule selon les agissements des peuples. Des agissements puissants, tels des révoltes, des grèves, des actes politiques ou militaires, des événements ou des discours sont la conséquence d’une étincelle qui embrase l’ensemble de la population. Cette étincelle est parfois programmée, préméditée et servie royalement juste au bon moment et au bon endroit. Celle-là est artificielle. Artificielle parce que non naturelle. Non naturelle parce qu’elle nie la vérité (faux attentat, faux discours, fausse information).

Mais il y a aussi des étincelles naturelles, celles qui jaillissent de l’entrechoc des silex de la vérité. Cette étincelle de vérité embrase les cœurs des peuples, et le feu est sain, joyeux et fédérateur.

Qu’est-ce qu’une étincelle de vérité ? Et d’où vient-elle ?

C’est une vraie étincelle, matérielle, visible partout, pas uniquement visible sur certains sites Internet pour certaines personnes. Ainsi, la vérité doit s’incarner dans la matière. D’où provient-elle ? d’un homo sapiens, qui sait. Qui sait qu’il faut taper avec son silex sur un caillou. Taper c’est agir sur la matière.

En ce moment, la raie zi stance est un peu spectatrice, commentatrice sportive parfois, ou alors hara kirienne en se présentant dans les officines de l’ennemi et en réclamant justice (justice ? C’est quoi ce mot ? jamais entendu parler). Elle s’informe, elle commente et se nourrit elle-même, mais agit-elle dans la matière ? Tape-t-elle avec son silex pour que l’étincelle embrase l’ensemble. Certains diront qu’il est difficile, voire impossible, d’allumer un tas de bois humide avec une simple et seule étincelle. Alors, autant ne rien faire. Il est vrai qu’à voir certains de nos congénères actuellement, on ne doute plus qu’ils sont bien pires que du bois vermoulu et trempé.

Pourtant, des étincelles répétées continuellement finiront par faire prendre la mousse la plus humide. Mais il en faut beaucoup !

Oui, mais combien y a-t-il d’homo sapiens avec un silex en main qui se refuse à taper le caillou, tant ils voient l’inutilité d’un tel geste. Beaucoup aussi !

Alors, il ne reste plus qu’à poser la question aux sapiens :

– « tu sais, et tu tapes pas le caillou ? »

Spectateur : le bois est trop humide, en plus il pleut, et en plus y’a du vent du nord.
Ou
acteur : moi je tape avec mon caillou préféré ou avec un autre.

Acteur, OK, mais pas un acteur raté.

Une étincelle c’est vif, anonyme, simple, clair, concis, lumineux, choquant, visible, brillant et fugace.

  • – Sur les panneaux de propagande, contre propa.
  • – Sur les zélés, comportement zélé réciproque. « Tu veux mon nom, mon identification, mon statut xnal ? OK si tu me donnes toi aussi ton nom, où tu habites, si t’es marié et bien sûr ton statut xnal. Ah bon, tu veux pas, et pourquoi ? T’es antivache ou quoi ? Tu veux que je te dénonce aussi ? »
    Le refus de vous répondre constitue alors leur terrible et propre aveu qu’ils sont en train de faire quelque chose de mal. Leur déshonneur leur est envoyé à la face de manière évidente. Le déshonneur une fois, bon, deux fois, bon, dix fois c’est énervant, cinquante fois, ça irrite et ça provoque des arrêts maladie.
  • – Sur les communications officielles, boycott total radiyhouuu, télébaizion et journhontes.
  • – Sur les entreprises privées qui se font un plaisir non feint de jouer cette douce musique, total boycott avec doux mot d’encouragement pour le futur quand le vent aura tourné.
  • – Sur les gestes bHOUrières, tendre la main ouverte et à ce qui refuse : tu refuses la paix que je te donne je saurais m’en souvenir.
  • – Sur les panneaux de propa affichés partout, lieux de culte, magasins, services publics, entreprises, voie publique, un simple message au feutre suffit.
  • – Sur le panneau centre d’intoxication, « =mort » suffit
  • – Sur les zébus, nos très chers zébus, ne pas écrire de lettre d’évocat, ils ne savent pas lire, mais plutôt un petit mot comme CO-LABO sur les plaques dorées des divers QG et succursales référentes.

Outils nécessaires : 1 feutre, 1 langue, une main ouverte.

Avantages : multiples auteurs anonymes et visibilité continuelle. Modeste, mais tapant sur le caillou.

Petites étincelles partout ! Multiples étincelles tous les jours ! Une s’éteint, une autre s’allume. Le panneau a-t-il été remplacé ? le nouveau se voit alors affublé immédiatement d’un complément d’information, un simple mot et sans équivoque, lisible par tous et rapidement, pas de texte qui, une fois bien manipulé, servirait la propa guangue de nouveau. Mots à adapter selon le contexte : mensonge, mort, satanisme, dictature, blague, fable, foutaise, ordure, meurtre, esclavage, folie, psychose, soumission, lâcheté, peur, médiocrité, pourriture.

Les petits koalas (les co les la les bo) vont en avoir assez de remplacer et nettoyer tous les jours les beaux messages du parti unique. Quant aux vilains petits mots qui embêtent,… euh… et si on nous avez menti ?!

Enfin, un petit lexique commun serait bienvenu pour parler plus ouvertement, en milieu non sain (c’est-à-dire en présence de petits koalas non identifiés), de cette belle époque que nous vivons.

J’aime bien koalas et le zébu, car le koala qui prêterait une oreille indiscrète se demanderait où est le zoo.

– « dis papi, dis mami, vous avez fait quoi pendant les horreurs des années 20 ? »

– « haaa… tu sais mon petit, ……………………………………………………………………… 
………………………………………. »

LA SUITE, il appartient à chacun de l’écrire maintenant,…

pour avoir plaisir et fierté de la raconter demain.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires