L’entreprise Citrix s’attend à ce que les travailleurs aient des « puces implantées » d’ici l’année 2035.

L’entreprise Citrix s’attend à ce que les travailleurs aient des « puces implantées » d’ici l’année 2035.

10/03/2021 (2020-10-09)

[Source : Anguille sous roche]

Juste quand on pensait que les choses ne pouvaient pas être plus dystopiques cette année, la multinationale américaine de logiciels Citrix a discrètement publié dans l’éthique d’Internet qu’elle s’attend à ce que les travailleurs aient des « puces implantées » d’ici l’année 2035.

Citrix a rejoint des noms comme Zoom et Slack comme sujets de discussion populaires pendant la pandémie de coronavirus, car de plus en plus d’Américains travaillent depuis leur domicile. Cette tendance, bien qu’elle puisse inverser la tendance post-pandémique, est encore largement considérée comme laïque par nature, car les logiciels et la technologie ont rendu le travail à domicile plus facile que jamais.

Mais jusqu’à quel point devrions-nous faciliter les choses ? Citrix semble penser que les Américains devraient volontairement commencer à se transformer en cyborgs – une décision qui, en tant que champions de la liberté, nous convient si les gens le souhaitent – mais à la demande de leurs chefs d’entreprise.

L’entreprise a tweeté il y a environ une semaine que ceux qui disposeront de « puces implantées » d’ici 2035 auront probablement un « avantage sur le marché du travail ».

Oui, et si vous vous transformez en un robot complet qui n’a jamais à aller aux toilettes, à manger ou à fumer une cigarette pendant une pause, cela vous rendrait probablement plus attrayant aussi.

« D’ici 2035, certains travailleurs auront fait un pas de plus dans l’amélioration de la technologie, en choisissant de se faire implanter des puces », peut-on lire dans le rapport « Work 2035 » de Citrix. « Près de la moitié (48 %) des professionnels seraient prêts à se faire implanter une puce dans leur corps si cela pouvait améliorer de manière significative leurs performances et leur rémunération. »

Le rapport note un delta évident entre les « dirigeants » des entreprises et les employés sur leurs sentiments à l’égard des implants : « Près de huit chefs d’entreprise sur dix (77 %) pensent que les puces et les capteurs sous la peau augmenteront les performances et la productivité des travailleurs d’ici 2035, contre seulement 43 % des employés qui partagent ce point de vue. »

L’entreprise a donné suite à ce projet en publiant un article sur son site web : « Soixante-dix-sept pour cent de tous les professionnels interrogés pensent que d’ici 2035, l’IA accélérera considérablement leur processus de décision. Une majorité des personnes interrogées s’accordent à dire qu’à l’avenir, les interfaces technologiques augmenteront la productivité et les performances humaines. »

Et, qu’on le veuille ou non, Citrix prédit que l’IA aura une profonde présence dans les environnements de bureau à l’avenir : « En outre, bien que plus des trois quarts des dirigeants pensent que les organisations créeront des fonctions telles que des départements de gestion de l’IA et des unités de réponse à la cybercriminalité, moins de la moitié des employés anticipent ces unités d’ici 2035. »

Mais alors que les chefs d’entreprise sont manifestement prompts à accepter les économies de coûts qui découlent de l’IA, la base ne semble pas enthousiasmée par l’idée : « Alors que la plupart des chefs d’entreprise anticipent un monde de structures d’entreprise fortes, alimentées par un partenariat homme-technologie florissant, les employés prévoient un monde beaucoup plus fragmenté, avec de grandes entreprises qui ne dominent plus, et de nombreux rôles remplacés par la technologie. »

Vous pouvez lire le rapport complet de Citrix « Work 2035 » ici, bien que nous ne soyons pas sûrs de la raison pour laquelle vous le souhaitez.

Attendez peut-être jusqu’en 2021 pour le déchiffrer.

Lire aussi : La Chambre des représentants du Michigan adopte une loi sur la micropuce à destination humaine

Source : Zero Hedge – Traduit par Anguille sous roche

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments