Le smartphone

25/11/2023 (2023-11-25)

Par Amal

Toute cette semaine, j’ai encore bien observé les personnes autour de moi.

Les zombis qui nous entourent sont effrayants.

Un nouveau membre s’est rajouté à leur corps : le smartphone.

Il est devenu une extension du bras. Il n’est plus dans les poches. Il est toujours dans la main.

Quelques-uns le portent autour du cou pendouillant comme la cloche d’une vache. Meuhhh !!

Les zombis ne peuvent pas passer une seconde, et non pas une minute sans ce petit diable.

Ils marchent avec, ils mangent avec, ils boivent avec, ils font leurs courses avec, ils payent avec, ils jouent avec, ils doivent même faire l’amour avec.

Le smartphone est une vraie drogue.

Le smartphone hypnotise.

Le smartphone débilite.

Nos zombis sont complètement accros de cette machine qui les transforme en machine aussi.

A l’arrêt du bus, dans le train, dans les rues, dans les magasins, en voiture ; tous, ont cette chose avec eux.

Tous, ont les têtes baissées, fixées à leur écran. Ils vont tous souffrir de text neck.

Connaissez-vous ces maladies : text neck, la zappite, la nomophobie ?

Qu’est-ce que c’est me diriez-vous ?

Je vous réponds, les nouvelles maladies liées à ce maudit diablotin qu’est le smartphone.

Je vous mets leurs définitions pour que vous ayez un aperçu de ces horreurs :

Le text neck est un syndrome qui compte toutes les maladies cervicales liées à l’utilisation intensive de diablotin.

La zappite est un terme qui désigne ces crises d’ennui provoquées par l’absence de sollicitation du diablotin.

La nomophobie se dit d’une personne qui ne peut pas se passer de son diablotin et éprouve une peur excessive à l’idée d’en être séparé ou de ne pouvoir s’en servir.

Vous avez vu les crises que font les zombis quand ils n’ont plus de batterie ? Ne sont-ils pas pathétiques ?

Je ne vous parle même pas des ondes électromagnétiques qu’émettent ces diablotins et qui perturbent notre organisme.

Au-delà de ces problèmes physiques, le diablotin aspire les cerveaux, il est un moyen redoutable de contrôle.

Les zombis sont abreuvés non-stop de conneries, d’idioties, de débilités, de contenus pornographiques, d’idées dangereuses et destructrices (le wokisme par exemple). Ils ont basculé dans un monde artificiel et ne redescendent plus sur terre.

Si je voulais, et je ne le veux pas, je ferais des séances de désintoxication du diablotin à coups de claques dans la gueule.

Voyez le temps que passent les enfants sur cette merde. Les parents irresponsables qui collent le diablotin aux mioches pour s’en débarrasser, pour ne pas les avoir dans les pattes, pour faire les courses dans le calme…

Je pense que les dés sont jetés. Tous les zombis sont cuits. Ils ne font plus partie de l’espèce humaine. Ils ont déjà basculé dans le monde des machines.

Le contrôle est en place, il est puissant et il est omniprésent.

Le jour où les forces malveillantes enverront l’ordre ultime, nous risquons d’assister à une scène chaotique comme au début du film « Cell Phone » réalisé par Tod Williams de 2016.

Voici le trailer en Français et en anglais (dans la même vidéo) :

À moins d’arrêter cette malédiction, ce qui faisable en soit, mais pas du tout dans les prérogatives des mondialistes, nous sommes damnés à assister à la fin de l’homme fait de chair et d’esprit, et nous assistons à l’apogée de l’homme machine.

Bonus : je vous mets un lien sur 40 illustrations du pouvoir du diablotin :

https://hitek.fr/42/40-illustrations-nouvelles-technologies-controle-vies_2916

Petits recueils avec Amal :

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires