Le christianisme comme bouclier à une modernité débridée

08/01/2024 (2024-01-08)

[Source : lesmoutonsenrages.fr]

Par Franck Pengam

Le christianisme peut-il nous protéger des dérives progressistes ?

À l’ère de Tiktok, notre monde occidental semble perdre toute notion de bon sens.

Avant de voir comment le christianisme est un bouclier face à ce désastre, il va être important de comprendre l’impact même du christianisme dans la formation du monde moderne.

L’Europe, depuis le début du XVIIIe siècle, a connu une transformation radicale, passant d’un ordre dominé par le religieux à une logique d’autonomie marquée par la subjectivation, la différenciation et la rationalisation. Ce changement a déplacé le principe d’hétéronomie, où tout était lié à la loi de Dieu, vers un monde où l’autonomie prévaut.

Cette transition a été caractérisée par une nouvelle conception du sujet, où l’Homme, autrefois perçu comme une créature dépendante de Dieu, est devenu un « moi plein », libre de toute soumission à un ordre extérieur.

Cela a conduit à un changement dans la nature du politique, où le rôle du prince, autrefois perçu comme un instrument de la Providence, a été réduit à assurer la coexistence paisible de ses sujets, reléguant la religion au domaine privé.

Contrairement à la thèse de la modernisation/liquidation, le christianisme a non seulement survécu, mais a activement influencé la formation de la modernité européenne. Les Lumières, souvent créditées de l’avènement de la modernité, ont été significativement influencées par les idées chrétiennes avec notamment sa branche protestante.

Le christianisme a offert des concepts clés tels que l’égalité et la liberté des personnes, préparant le terrain pour les idées modernes de droits de l’homme et de démocratie. De plus, la distinction entre les sphères temporelle et spirituelle, un concept central dans le christianisme, a été essentielle pour le développement de la séparation entre le politique et le religieux, une pierre angulaire de la modernité.

Pourtant la modernité semble souvent nous éloigner de nos racines et de nos valeurs fondamentales, surtout quand celle-ci devient complètement débridée. Le christianisme émerge encore une fois comme source de stabilité et de sens. Alors que la société moderne est marquée par une quête incessante de progrès matériel, technologique et idéologique, la vision plus holistique et centrée sur l’homme dans sa relation à Dieu fait sens.

Nous observons un renouveau du christianisme et d’autres religions, réagissant aux déficits moraux et existentiels de notre époque. Ce renouveau religieux n’est pas un simple retour au passé. Au contraire, il représente une intégration consciente des valeurs spirituelles dans notre vie quotidienne, offrant un équilibre nécessaire à l’individualisme et au matérialisme prédominants dans la culture moderne. Le christianisme, en particulier, avec son message d’amour, de pardon et de communauté, propose une alternative rafraîchissante et profondément nécessaire à la société contemporaine.

GÉOPOLITIQUE-PROFONDE

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires