La Pologne rejoint les pays rendant obligatoires les « vaccins » contre le COVID-19

[Source : medias-presse.info]

Par Pierre-Alain Depauw

Le pays à majorité catholique « suit les traces de l’Allemagne et de l’Autriche » et impose le « vaccin » anti-Covid à différentes catégories professionnelles, notamment aux soignants, aux pompiers, aux policiers, aux militaires et aux enseignants, a annoncé le ministre polonais de la Santé.

Le ministre de la Santé, Adam Niedzielski, a déclaré mardi lors d’une conférence de presse que tous les enseignants, les professionnels de la santé et les professions « en première ligne », y compris les policiers et les pompiers, devaient être « complètement vaccinés » d’ici le 1er mars pour conserver leur emploi. L’obligation s’appliquera également aux militaires.

Le ministre de la Santé a ajouté qu’à partir du 15 décembre, les églises, les hôtels, les restaurants et les théâtres devront réduire leur capacité d’accueil à 30 %. Les transports publics seront limités à 75 % de leur capacité et les discothèques seront entièrement fermées.

Les écoles polonaises passeront également à l’apprentissage en ligne.

Le pouvoir en Pologne envisage même de permettre aux employeurs d’accéder aux résultats des tests COVID-19 des travailleurs. Niedzielski a déclaré mardi que « l’employeur – conformément à cette nouvelle approche – aura le droit d’attendre que le résultat du test soit présenté par l’employé – précisément afin de créer un environnement de travail sûr ».

Toute personne qui partage une maison avec une personne testée positive au COVID-19 sera soumise à des tests obligatoires à partir de la semaine prochaine, quel que soit son statut COVID.

Bien que plus de la moitié des Polonais soient « complètement vaccinés », la Pologne, comme de nombreux pays européens, signale des niveaux de cas presque record, comparables à la même période l’année dernière, avant même le début du déploiement du vaccin.

« Il n’y a aucun signe d’une nette tendance à la baisse », a déclaré Niedzielski, ajoutant qu’ »il y a un risque que la mutation Omicron apparaisse ». « Ces deux facteurs nous obligent à prendre des mesures décisives », a-t-il déclaré.

Pourtant, aucun décès dans le monde n’a encore été attribué à Omicron, en date de vendredi. Les premiers rapports indiquent que le variant est moins grave que les autres formes de coronavirus.

Le mois dernier, l’Autriche est devenue le premier pays occidental à imposer le « vaccin » anti-Covid à tous les citoyens âgés de 14 ans et plus. La Grèce a annoncé mardi dernier des plans pour une obligation similaire pour les seniors.

[Note de Joseph : plus le temps passe et plus le caractère prophétique de l’Apocalypse semble se démontrer, auquel cas rien n’empêchera la finalisation du règne de la Bête — le Nouvel Ordre Mondial — puis sa rapide destruction lors d’un événement d’ordre surnaturel ou aliénigène. En dehors de cela, aucune solution ne paraît pour l’instant fonctionner.]

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires