Juste au cas où la Chine appelle CECI une nouvelle pandémie

03/12/2023 (2023-12-03)

[Source : blog.nomorefakenews.com]

Par Jon Rappoport — 24 novembre 2023

Vous voyez le cercle de cônes orange dans la rue ? C’est moi debout à l’intérieur creusant sous la surface. (NdT : Jon Rappoport fait allusion à son travail qui consiste à rechercher — creuser — la vérité)

Chine… nouvelle épidémie mystérieuse…

Gateway Pundit : (NdT : site qui a publié l’article sur lequel Jon Rappoport s’est basé pour écrire son analyse. Vous y trouverez des images et une vidéo qui montre que les Chinois sont toujours dans la terreur du virus mortel, car on y voit des ambulanciers habillés comme des astronautes)

Une maladie inexpliquée ressemblant à une pneumonie se propagerait rapidement dans les écoles chinoises, entraînant une vague d’hospitalisations d’enfants.

Au cours des dernières semaines, de nombreuses écoles chinoises, principalement à Pékin et dans la province de Liaoning, ont signalé une augmentation rapide du nombre d’enfants présentant des symptômes graves. Selon le Daily Mail ces symptômes, notamment une forte fièvre et une inflammation des poumons, ressemblent étrangement à ceux d’une pneumonie.

Toutefois, cette maladie se distingue par l’absence de symptômes respiratoires courants tels que la toux. Ce profil symptomatique unique a conduit les professionnels de la santé à qualifier cette maladie de « pneumonie non diagnostiquée ».

Il est à noter que cette symptomatologie particulière aurait déconcerté les professionnels de la santé, qui s’efforcent de catégoriser et de comprendre cette nouvelle maladie.

Mystère ? Déroutant ? Étrange ?

Je ne crois pas. Ils vous donnent toujours : « Ceci n’a pas d’explication » — juste avant d’annoncer, comme par magie, qu’ils ont trouvé un nouveau virus.

Bien entendu, ils n’isolent jamais ce nouveau virus. Ils ne le découvrent jamais. Ils se contentent d’inventer un conte de fées.

En ce qui concerne le caractère « mystérieux » de la maladie en Chine à l’heure actuelle, voici une déclaration définitive de l’American Thoracic Society (Société américaine des maladies thoraciques) : « Il est possible d’avoir une pneumonie sans toux ni fièvre ». (statement)

Oups.

Pendant des années, les médecins ont diagnostiqué des pneumonies chez des patients qui ne toussaient pas. Ce n’est pas déconcertant. Ce n’est pas très étrange. Alors, oubliez cela.

La question qui se pose alors est la suivante : qu’est-ce qui rend tous ces enfants malades en Chine ? Hum. Voyons voir. S’agit-il de changements dans l’orbite de la lune ? De taches solaires ? De lasers tirés par des extra-terrestres ? De chauves-souris infectées importées de Mars ?

Non ?

Et pourquoi pas CECI ?

Ambassade des États-Unis en Chine, le 30 octobre 2023 :

ÉVÉNEMENT : Le gouvernement de la ville de Pékin a émis une alerte « orange » à la pollution de l’air à partir de 12 h le lundi 30 octobre jusqu’à 24 h le jeudi 2 novembre. Une alerte « orange » signifie que les prévisions officielles indiquent que l’indice de qualité de l’air (IQA) de Pékin dépassera 200 pendant deux jours consécutifs ou 150 pendant trois jours consécutifs. L’alerte peut être prolongée si les niveaux de pollution atmosphérique persistent.

En cas d’alerte « orange », certaines entreprises peuvent réduire leurs activités.

MESURES À PRENDRE : L’EPA américain (NdT : Environmental Protection Agency, agence fédérale de protection de la santé et de l’environnement) recommande aux personnes souffrant de maladies cardiaques ou pulmonaires, aux personnes âgées, aux enfants et aux adolescents de limiter ou d’éviter toute activité physique en plein air lorsque l’IQA dépasse 200. Elle recommande à tous d’éviter les efforts en plein air si l’IQA dépasse 300. »

Reuters le 30 octobre 2023 (NdT : Reuters est une des plus célèbres agences de presse)

Les autorités ont émis leurs plus importantes alertes au brouillard et à la brume mardi, alors que le smog enveloppe les principales villes du nord de la Chine, avertissant le public que la visibilité pourrait chuter à moins de 50 mètres (164 pieds).

La province septentrionale de Hebei a lancé un plan d’urgence antipollution, énumérant les mesures de sécurité routière à prendre en cas de besoin, y compris la suspension des décollages et des atterrissages, la fermeture temporaire des autoroutes et la suspension des ferries, a indiqué dans une notification le bureau météorologique chinois.

Alors que les niveaux de pollution de l’air dans la région Beijing-Tianjin-Hebei et dans la partie nord de la province du Henan ont atteint des niveaux modérés à sévères, les experts en contrôle de la pollution ont déclaré que l’augmentation des activités industrielles, le transport routier lourd et les incendies de cultures avaient contribué au brouillard, a rapporté le média d’État CCTV. (NdT : China Central TV)

Crisis 24, une « plateforme de sécurité mondiale », rapporte qu’une forte pollution sévit dans les provinces du nord de la Chine, notamment à Pékin et à Liaoning, les deux régions qui ont signalé la « maladie mystérieuse » chez les enfants.

Je vois. C’est la pollution qui provoque des problèmes pulmonaires. Je viens de tomber de ma chaise. Je viens de tomber de ma chaise. Quelle révélation ! Qui a déjà entendu parler de cela ?

Oui. J’ai vécu tout cela — j’ai fait des reportages sur tout cela — en 2020 — avec « COVID ». C’était aussi une pneumonie mystérieuse. À l’exception de la forte pollution de l’air. Chaque année en Chine, environ 300 000 personnes meurent de pneumonie (problèmes pulmonaires). Cela signifie qu’il y a des millions de cas.

NdT : En 2020 de nombreux articles parlaient déjà de la pollution de l’air comme responsable des maladies respiratoires. Il a suffi de « trouver » un nouveau virus chez trois individus décédés (sur les 300 000 annuels !) pour déclencher la farce covidienne. Je suis persuadé que même Jon Rappoport avait alors parlé du lien pollution – épidémie de pneumonies.

Traduction Jean Bitterlin, 02 décembre 2023

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires