En Espagne, l’État sommé de rendre publics tous les contrats de vaccins Covid sous 20 jours

05/04/2023 (2023-04-04)

[Source : lecourrier-du-soir.com]

Par Cheikh Dieng

Le Conseil espagnol de Transparence et de la Bonne Gouvernance fixe un ultimatum de 20 jours au gouvernement espagnol pour qu’il publie tous les contrats secrets sur les prix de vaccins Covid signés avec les laboratoires.

Le gouvernement socialiste espagnol mis sous pression. Trois ans après le début de la pandémie à Coronavirus qui a poussé les États européens à signer des milliards d’euros de contrats, l’heure est au bilan. Si, au sein de l’UE, tout est fait pour que Ursula Von Der Leyen ne soit pas inquiétée par la justice, dans certains pays membres de l’UE, les gouvernants sont dans le viseur des organisations publiques.

C’est le cas de l’Espagne. En effet, d’après le média espagnol, The Objective qui a donné l’information ce 3 mars, le Conseil espagnol de Transparence et de la Bonne Gouvernance (Consejo de Transparencia y Buen Gobierno) a sommé le gouvernement central de Madrid à rendre publics, sous un délai de 20 jours, les prix des vaccins signés avec les laboratoires.

« L’organisme public donne un délai de 20 jours à l’Exécutif pour qu’il révèle les prix finalisés avec les industries pharmaceutiques et le prix de chaque dose », renseigne la source qui dit avoir consulté un document confidentiel émis par le Conseil de Transparence et de la Bonne Gouvernance.

Et ce n’est pas. En effet, à en croire The Objective, l’organisation publique espagnole met la pression sur José Miñones, le nouveau ministre espagnol de la Santé pour que ce dernier lui fournisse une copie de tous les contrats à travers lesquels le gouvernement a acheté des vaccins contre le Covid aux différents laboratoires. D’après The Objective, le Conseil espagnol de Transparence et de la Bonne Gouvernance s’oppose à la confidentialité imposée par l’État et les labos sur un sujet aussi important.

À peine révélée, l’information commence déjà à faire des vagues sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. L’affaire risque de connaître une couverture médiatique spectaculaire après le soutien (de l’initiative) par le Parti Populaire (PP), parti de Droite. Ainsi, dans un commentaire posté sur son compte Twitter, Elvira Velasco Morillo, députée du parti, approuve.

« Depuis le Parti Populaire, nous demandons de la transparence dans l’achat des vaccins. José Miñones, vas-tu le faire ? », s’interroge-t-elle :

Et Elvira ne fut pas la seule. L’avocat espagnol, Diego Gomez, a aussi relayé l’information sur son compte Twitter :

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires