Résultats de recherche pour : agenda 2030

L’ONU et Davos veulent accélérer la mise en place de « l’Agenda 2030 »

Cela semble fleurer bon le complotisme lorsque l’ONU annonce la signature d’un accord entre le Forum de Davos et l’Organisation des Nations Unies pour l’accélération de la mise en place de ce que l’on appelle « l’Agenda 2030 », pourtant, il n’y a pas de quoi crier au complot qui serait caché puisque tout est dit et annoncé au grand jour.

L’objectif de l’Agenda 2030 : contrôle, déshumanisation et dépopulation

Del Bigtree dénonce l’Agenda du Forum Économique Mondial et son conseiller principal, l’Israélien Yuval Noah Harari. Ils viennent à peine de commencer ; le vaccin provoque la déconnexion du libre arbitre et le début de la surveillance absolue. Mais la Grande Réinitialisation n’a pas encore été réalisée.

(Vidéo 12 min)

« L’Agenda 2030 » (vert) de l’ONU est derrière la « Grande Réinitialisation » du Forum Économique Mondial — Suivez la piste de l’argent !

La réorganisation descendante de l’économie mondiale par une cabale de technocrates corporatistes, dirigée par le groupe autour du Forum économique mondial de Davos – la soi-disant Grande Réinitialisation (Great Reset) ou l’Agenda 2030 de l’ONU – n’est pas une proposition future.
Elle est en bonne voie d’actualisation, alors que le monde reste enfermé dans un enfermement insensé pour un virus. Le domaine d’investissement le plus en vogue depuis le début des lockdowns mondiaux du coronavirus est ce qu’on appelle l’investissement ESG. Ce jeu hautement subjectif et très contrôlé déplace de façon spectaculaire les flux de capitaux mondiaux vers un groupe restreint d’actions et d’obligations d’entreprises « approuvées ». Il fait notamment progresser le dystopique Agenda 2030 des Nations Unies ou le programme Great Reset du WEF. Cette évolution est l’un des changements les plus dangereux et les moins bien compris depuis au moins le siècle dernier. Le programme d' »économie durable » de l’ONU est réalisé en toute discrétion par les mêmes banques mondiales qui ont provoqué les crises financières de 2008.

Agenda 2030 : vous n’aurez rien et vous serez heureux

L’Agenda 2030 pour le développement durable est un programme d’action pour les peuples, la planète et la prospérité signé en septembre 2015 par les gouvernements des 193 pays membres de l’ONU. Il intègre 17 objectifs de développement durable dans un important programme d’action pour un total de 169 objectifs. Ceci est écrit sur le site officiel des Nations Unies. Promesse ou menace ? Plutôt la deuxième hypothèse. La Grande Réinitialisation — grande annulation et redémarrage — n’est pas la même chose, mais les objectifs coïncident et ont en commun la proximité avec les politiques du Forum Économique Mondial, du soi-disant « parti de Davos », du cartel des grandes multinationales et des hommes les plus puissants de la planète.

Les mondialistes utilisent le COVID-19 pour inaugurer l’Agenda 2030 des Nations Unies « Brave New World »* avec dix ans d’avance sur le calendrier

Lorsque la députée Alexandria Ocasio Cortez a réécrit les objectifs de développement durable des Nations Unies, elle n’a pas été prise au sérieux par de nombreux conservateurs. Cependant, maintenant, le trafic aérien est beaucoup moins robuste, les autoroutes bien moins fréquentées, des millions d’Américains sont payés par le gouvernement pour rester chez eux et ne rien faire.

But des Agendas 21 et 2030

Que cachent l’Agenda 21 des Nations Unies et la transition énergétique ?
L’Agenda 21 / Développement durable sont des termes inventés par David Rockefeller dans les années 90. L’argument majeur de l’agenda 21 des Rockefeller : « Pourvoir aux besoins du présent sans compromettre les besoins des générations futures. » Derrière la façade écologique, c’est en réalité une feuille de route pour contrôler toutes les ressources planétaires via des monopoles transnationaux.

L’agenda du suicide occidental en profondeur

La décision du président russe d’ordonner une action militaire dans l’Ukraine voisine à partir du 24 février 2022 en a choqué plus d’un, y compris moi-même. La question qui se pose à ce stade, près de deux semaines après le début de l’action militaire des forces russes et autres en Ukraine, est de savoir ce qui a poussé la Russie à s’engager dans ce que les médias occidentaux décrivent comme une guerre d’agression unilatérale et injustifiée. Une menace publique proférée par le président ukrainien et comédien Volodymyr Zelensky le 19 février, lors de réunions avec des responsables de haut niveau de l’OTAN et d’autres participants à la conférence annuelle sur la sécurité de Munich, fournit un indice largement ignoré sur les actions de Moscou. En outre, des rapports plus récents faisant état de l’existence de nombreux laboratoires d’armes biologiques du Pentagone américain en Ukraine ajoutent aux menaces de fond. Moscou pensait-il que la Russie était confrontée à une réalité de type « do-or-die » [si tu ne fais rien tu es mort] ?

Pourquoi le Great Reset est l’Agenda du Chaos….

Avec le temps, et avec le temps seulement, la véritable nature du Great Reset apparaît. C’est celle de l’Agenda du Chaos mondial où, sous l’apparence d’un ordre multilatéral coordonné et harmonieux, les peuples sont mis en coupe réglée pour enrichir une infime minorité de possédants à la solde de qui des gouvernements corrompus et autoritaires oeuvrent sans état d’âme. Cet Agenda se déroule dans la hâte et la violence sous nos yeux depuis plusieurs années, mais nous n’y avions pas forcément pris garde. En tout cas, progressivement, on comprend comment cet Agenda a pris forme, comment il a été possible, ce vers quoi il tend : l’asservissement généralisé dans un ordre bipolaire où Chine et Etats-Unis espèrent constituer de nouveaux blocs dociles et rentables. Nous en dévoilons ici les dix étapes.

D’ici 2030, nous n’aurons rien et nous en serons heureux

Selon le Forum économique mondial, d’ici 2030, nous ne posséderons rien et nous en serons heureux.
Des termes tels que «Grande réinitialisation», « Quatrième révolution industrielle » et « Construire mieux » font tous référence au même programme mondialiste à long terme pour démanteler la démocratie et les frontières nationales en faveur de la gouvernance mondiale par des dirigeants non élus, et à la dépendance à l’égard de la surveillance technologique plutôt qu’à l’État de droit pour maintenir l’ordre public.
Pendant des décennies, la guerre et la menace de guerre ont enrichi l’élite technocratique et maintenu la population à la suite de leurs programmes. Aujourd’hui, les pandémies et la menace d’épidémies infectieuses sont les nouveaux outils de guerre et de contrôle social

La conspiration des imbéciles

Le site Lifesite a publié le 1er juillet 2021 un article détaillant une publication tirée du site internet du Forum Économique Mondial (Forum de Davos) un des sites quasiment officiels de la finance et du nouvel ordre mondial qui a sorti l’an dernier son plan machiavélique pour l’avenir de la planète « The Great Reset » calqué en grande partie sur l’agenda 2030 de l’ONU.(…)
Ci-dessous la première partie de l’article uniquement consacré à ce que propose le Forum Économique Mondial pour encourager la population à se faire vacciner.

Un passeport vert pour un État mondial numérisé

Le Programme de développement durable de l’Agenda 2030 » jette les bases du nouveau monde en proposant ce qui ressemble à une ébauche de Constitution planétaire. Celle-ci exalte l’esprit d’universalité, et la nécessité d’un consensus – voire d’unanimité – entre les Etats, qui décident de s’unir pour gérer au mieux l’avenir du monde. » Ce texte a été écrit en 2019 quelques semaines avant la pandémie planétaire annoncée quelques semaines plus tard.
Le virus va permettre de faire vivre ces quelques mots quotidiennement grâce à une coordination médiatique planétaire pour le moins fascinante par le consensus dont elle fait l’objet.
À l’heure actuelle, il est question d’un passeport vaccinal. Or, plus je me documente sur le sujet, et plus je repense au Programme de Développement Durable de l’ONU pour 2030. J’avais présenté celui-ci dans Coup d’Etat planétaire en tant que nouvelle Constitution planétaire d’un territoire, de frontières et d’une économie atomisés et captés par la haute finance internationale.

Les Peuples et les États piétinés, les comploteurs ne se cachent même plus

Communiqué des Gilets Jaunes de la Victoire aux populations et aux politiques.
Ce que préparent nos « élites » : Une Constitution universelle pour un Etat global, privatisé et financiarisé, sous les couleurs de l’Agenda 2030;
La phase finale de leur complot contre les Peuples et les États sous prétexte de crise sanitaire.

Rosa Koire : « le parti communiste chinois utilisé par l’aristocratie bancaire totalitaire mondialiste pour prendre le contrôle complet de cette planète.»

(…)préparer le terrain pour la plus grande réinitialisation, en examinant la grande réinitialisation du Forum économique mondial, la quatrième révolution industrielle, l’Agenda 2030 des Nations Unies et, bien sûr, le plan plus large, dans lequel tout cela tourne, qui est uni Programme de développement durable de l’Agenda 21 des Nations Unies, où nous pouvons convenir que nous assistons à la grande purge. C’est la grande concentration de richesse et de pouvoir; la grande révélation des dictateurs consentants; la grande réaffectation des ressources; la grande révolution numérique de l’État de surveillance. Tel est le programme du XXIe siècle et au-delà. C’est la grande refonte de l’ancien plan.

Le grand mensonge : pénurie d’énergie mondiale et crises multiples — toutes fabriquées — destinées à la destruction de la civilisation occidentale

Crise de l’énergie? Crise alimentaire ? Effondrement industriel ? Perturbations des chaînes d’approvisionnement ? Communication fracturée ? Cyber-attaques? Black-out ? Hyper-inflation ? Changement climatique? Guerres, conflits civils et autres plandémies, aboutissant à la misère humaine…

Oui.

Tout est fabriqué.

Tout cela fait partie du plan visant à détruire la civilisation telle que nous la connaissons, à la remplacer par les robots et les humanoïdes de la 4e révolution industrielle – agissant sur des commandes électroniques générées par l’IA et survivant grâce aux monnaies numériques programmables des banques centrales (CBDC).

L’industrie de la FinTech a placé un homme de confiance à la tête du gouvernement britannique ! Famine et dépopulation probables

On connaît le style parfaitement martial avec lequel le tout nouveau roi d’Angleterre enjoint tout un chacun, depuis quelques années déjà, à « réduire les émissions » de gaz carbonique. Ceci en vue de combattre « le changement climatique », comme on l’aura compris.

En janvier 2020, celui qui n’était alors encore que prince de Galles avait ainsi été mis à l’honneur par le Forum de Davos en tant que porteur d’un « message vital pour sauver la planète ».

Or voilà que la même année (2020, donc), le ministre des Finances britannique, un certain Rishi Sunak, annonçait l’engagement de son gouvernement en faveur de l’objectif de « zéro émissions nettes [de gaz carbonique] ». Et ce, dans une vidéo publiée non par son ministère ou par le gouvernement britannique… mais bien, là encore, par le Forum de Davos !

Et Rishi Sunak, premier ministre britannique, est un ancien Goldman Sachs et l’heureux époux de l’héritière du fondateur de Infosys, le partenaire des banquiers centraux chargé de mettre au point les Monnaies centrales numériques.

Dites à vos proches de se préparer pour la Grande Réinitialisation

Le Great Reset — ou Grande réinitialisation — pourrait sortir la planète de la crise dans laquelle elle est plongée, selon le Forum économique mondial de Davos. Quand certains voient dans ce projet une future gouvernance mondiale liberticide ou encore une vaste opération de marketing vert, d’autres y voient au contraire l’opportunité de propulser la quatrième révolution industrielle et refonder le capitalisme. Décryptage du « monde d’après Covid » souhaité par les dirigeants économiques de la planète.

(Vidéo ­> 15 min)

Nanotechnologie et « vaccins »

En activant la fonction Bluetooth de votre téléphone portable, vous pouvez constater qu’apparaissent des codes MAC des appareils qui se trouvent dans votre environnement, des appareils connus et aussi des inconnus… On retrouve donc éventuellement son imprimante, son casque, une enceinte acoustique, d’autres téléphones… Quant aux adresses MAC inconnues, elles sont dynamiques ou variables. Leur période de diffusion est également variable. Des spécialistes de ces questions, comme Germàn Sarlangue, Julien Devilleger et d’autres, ont observé que ces codes étaient à mettre en lien avec les injections d’ARNm de Pfizer et Cie… Ils ont également remarqué que ce phénomène MAC n’existait pas lorsqu’il était recherché sur les personnes non « vaccinées ».

Les origines sombres de la Grande Réinitialisation de Davos

Il est important de comprendre qu’il n’y a pas une seule idée nouvelle ou originale dans le programme de la fameuse Grande Réinitialisation de Klaus Schwab pour le monde. Son programme de la Quatrième Révolution industrielle n’est pas non plus le sien, pas plus que sa prétention à avoir inventé la notion de capitalisme des parties prenantes n’est fondée. Klaus Schwab n’est guère plus qu’un agent de relations publiques habile pour un programme technocratique mondial, une unité corporatiste du pouvoir des entreprises avec le gouvernement, incluant l’ONU, un programme dont les origines remontent au début des années 1970, et même avant. La Grande Réinitialisation de Davos n’est qu’un plan actualisé d’une dictature dystopique mondiale sous le contrôle de l’ONU, dont l’élaboration remonte à plusieurs décennies. Les acteurs clés étaient David Rockefeller et son protégé, Maurice Strong.

Black Rock : un problème majeur pour l’humanité

Pendant trois ans, nous avons observé le théâtre des opérations coronavirus, nous les avons analysées, commentées, disséquées, mais que se passait-il en coulisse ? Qui était derrière tout cela, qui tirait de très loin les ficelles dans la plus opaque invisibilité ? Oui, d’une certaine manière, on l’a déjà dit dans les derniers articles : la haute Finance internationale et le cénacle privé de quelques milliardaires aux ordres du Nouvel Ordre Mondial ! Mais comment tout cela a-t-il pu si efficacement fonctionner ? Nous allons descendre au dernier sous-sol de cette surprenante organisation, car il y a encore des choses que nous devons mieux comprendre.

Très important — Émissions de rayonnements à énergie dirigée de cinquième génération (5G) dans le contexte des vaccins Covid-19 à nanométaux contaminés avec des antennes en oxyde de graphène ferreux

La 5G est un déploiement d’armes compartimenté se faisant passer pour une avancée technologique bénigne pour des communications améliorées et des téléchargements plus rapides. La fausse propagande mondialiste s’effondre avec un simple fait incontesté : leur brevet de test PCR pour Covid-19, qui a été déposé en 2015, n’a jamais été en mesure d’identifier un virus vivant, de sorte qu’il puisse être utilisé pour terroriser des populations ignorantes et sans méfiance à travers le monde pour qu’elles prennent un vaccin Covid-19 pollué par une technologie de nano-antenne pour connecter les victimes au réseau 5G.

Les technologies émergentes 5G, autonomes et de réalité augmentée, souvent qualifiées par les fabricants de « technologie tueuse », se révéleront être exactement cela.

Décès d’Élisabeth II, un obstacle au RESET levé. Refondation de la France

Élisabeth II est décédée ce 8 septembre 2022 à l’âge de 96 ans. Avec elle disparaît une figure de poids qui n’aurait pu cohabiter avec l’officialisation de la Nouvelle gouvernance associée au Nouvel Ordre Mondial. Sa fonction est incompatible avec l’organisation transversale mondiale.

C’est en ce même 8 septembre qu’une campagne médiatique française a annoncé la mise en place d’un Conseil National pour la Refondation du pays. Ce hasard de calendrier aidera grandement à atténuer les réactions populaires au lancement de ce projet.

Le dossier Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne

Des parlementaires européens demandent la démission de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Motif : elle ferait partie d’une gigantesque fraude scientifique Covid-19 et d’une campagne de propagande. En raison de ses activités et des importants conflits d’intérêts, elle devrait démissionner. Kla.tv examine d’un peu plus près les activités d’Ursula von der Leyen et arrive à des conclusions qui devraient faire la une de tous les journaux !

(Vidéo 16 min)

Dr Vernon Coleman : « il nous reste six mois de liberté »

Selon le docteur Coleman, il nous reste maintenant six mois, ce qui nous amène à Noël 2022. Selon lui, les choses vont maintenant si vite que si nous ne nous levons pas et ne nous défendons pas, nous serons trop loin sur la route vers une existence construite autour des principes du crédit social ; trop loin pour arrêter la progression vers la Grande Réinitialisation.

Bien comprendre ce que Schwab et la clique de Davos nous préparent

Alain Falento : « Il est difficile de développer un argumentaire associant le Forum de Davos, l’U.E, la Covid et le pass sanitaire sans être taxé immédiatement de complotiste ou de conspirationniste d’extrême droite.
Et je dois admettre pour une fois qu’ils ont entièrement raison. En effet il n’y a aucun complot ou aucune conspiration dans cette affaire pour la bonne raison que rien n’est tenu secret. Toutes les informations concernant ces projets sont disponibles pour peu qu’on ait connaissance de leur existence et l’envie de se plonger dedans. Nous sommes devenus tellement insignifiants à leurs yeux qu’ils ne se donnent même plus la peine d’une discrétion minimale. »

Le nouvel ordre des barbares ou comment le Great Reset est programmé depuis 1969 au moins

Le nouvel ordre des barbares, c’est le titre d’un ouvrage publié dans les années 80 à partir de deux enregistrements datés de 1988 (et un en 1991 avec Randy Engel) et que l’on trouve encore aujourd’hui chez plusieurs éditeurs. Ce livre est la retranscription par le Dr. Lawrence Dunegan d’une réunion de la Pittsburgh Pediatric Society le 20 mars 1969 par un autre médecin, le Dr Richard Day, un insider du Nouvel ordre mondial. Professeur de pédiatrie à la Mount Sinai Medical School de New York et ancien directeur médical de la Fédération Américaine du Planning Familial (PPFA), il explique 50 ans à l’avance l’agenda du Great Reset qui se déroule sous nos yeux.

Le combat pour l’humanité

La bataille fait rage pour l’humanité. Le Dr Carrie Madej révèle comment Big Tech collabore avec Big Pharma pour introduire de nouvelles technologies dans les vaccins à venir qui vont modifier notre ADN et nous transformer en hybrides. Cela signifiera la fin de l’humanité telle que nous la connaissons et déclenchera le processus de transhumanisme : HUMAN 2.0. Les plans prévoient d’utiliser des vaccins pour injecter la nanotechnologie dans notre corps et nous connecter au cloud et à l’intelligence artificielle. Cela permettra aux gouvernements corrompus et aux géants de la technologie de nous contrôler sans que nous en soyons conscients. Cela peut paraître cool pour ceux qui ont vu trop de films de science-fiction, mais en réalité, cela mettrait fin à notre autonomie et nous rendrait esclaves d’entreprises technologiques mondialistes qui pourraient alors nous contrôler sans que nous nous en rendions compte.

(Vidéo 55 min)

Les 10 plans les plus diaboliques du Forum Économique Mondial pour l’Humanité

Dans le passé, si vous osiez suggérer que le monde était contrôlé par des « élites » psychopathes maléfiques, déterminées à asservir la race humaine, vous étiez considéré comme un « théoricien du complot » portant un chapeau en aluminium et on vous disait probablement que vous deviez sortir davantage. Comme les temps changent. Avance rapide jusqu’en 2022 et les élites psychopathes maléfiques n’essaient même pas de prétendre qu’elles ne sont pas déterminées à détruire nos vies.

Si le covid n’est pas un complot… — 2e volet

Après avoir posé la question de la répétition des fausses alertes pandémiques et des traitements et vaccins toxiques développés par Bill Gates, fauci et leurs amis depuis 20 ans, en fait depuis 2001 et la création de la fondation Gates, la crise de l’anthrax et le 11 septembre, la question qui se pose forcément est : pourquoi retrouve-t-on les mêmes protagonistes ?