Note sur les fake news relatives aux chiffres concernant les effets secondaires des thérapies géniques chez les enfants de 0 à 17 ans

Note sur les fake news relatives aux chiffres concernant les effets secondaires des thérapies géniques chez les enfants de 0 à 17 ans

19/06/2021 (2021-06-19)

[Source : Réaction19]

Dans le cadre de l’extension récente de l’indication du« vaccin» contre la COVID-19 aux jeunes de 12 à 18 ans, le présent guide a été mis en ligne pour que les élèves puissent se construire par eux-mêmes une opinion éclairée sur ses avantages et ses inconvénients.

Aux termes de ce guide :

  1. Les risques énoncés concernant le vaccin chez les 12-18 ans sont les suivants:
    • Les données concernant la tolérance du vaccin (obtenues chez les 2260 adolescents âgés de 12 à 15 ans) sont globalement satisfaisantes.
    • La plupart des effets indésirables rapportés chez les adolescents étaient les mêmes que chez les adultes et consistaient en des manifestations locales (douleur au point d’injection) ou des symptômes généraux (fatigue, céphalée, frissons, douleurs musculaires, fièvre, d’intensité légère à modérée.
    • Aucun effet indésirable considéré comme grave en rapport avec le vaccin n’a été rapporté.
  2. Les bénéfices directs énoncés concernant la vaccination contre la COVID-19 sur le plan individuel sont les suivants
    • Bien qu’elles soient rares, des formes sévères de COVID-19 peuvent survenir chez les enfants et adolescents, notamment en cas de comorbidité. La vaccination aurait donc un bénéfice individuel direct sur cette population. Le vaccin Comimaty [Ndlr : de Pfizer] a prouvé dans les essais cliniques qu’il était efficace sur les cas de COVID-19 symptomatiques et confirmés par PCR à 100 % à partir du 7e jour après la fin de la vaccination.
    • La vaccination des adolescents aurait un bénéfice individuel évident sur le plan psychologique et social.
  3. Les seules contre-indications énoncées concernant les vaccins sont les suivants :
    • L’utilisation de Comirnaty est contre-indiquée uniquement en cas d’antécédents d’allergie immédiate à l’un des composants du vaccin.
    • Il n’y a pas de données concernant l’exploration de l’efficacité du vaccin chez les 12-18 ans sur la transmission virale.
    • Il n’y a pas encore de données disponibles concernant l’efficacité sur les formes graves de COVID-19 chez les enfants, notamment le « syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique» (MIS-Cou PIMS).
    • L’efficacité du vaccin Comirnaty pour les 12-15 ans sur les différents variants circulants actuellement n’a pas encore pu être évaluée.

Et ce alors que le site eudravigilance fournit des données différentes

  • Sur Pfizer BioNtech :

569 rapports qui signalent les effets secondaires subis par les enfants entre 0 et 17 ans, dont 408 qui touchent aux enfants de 12 à 17 ans.

Parmi eux, on trouve 62 rapports qui dévoilent des effets indésirables associés au cœur, notamment : crise cardiaque, myocardite, péricardite, rnyopericardite et tachycardie.

On y trouve également des effets associés au système sanguin, notamment la thrombose (veineuse et artérielle) et la thrornbocytopénie.

Dans la majorité des cas, les résultats restent en attente puisque le site ne précise pas la suite (‘inconnu’) ou mentionne qu’ils sont en progrès (‘en voie de guérison’) .

  • Sur Moderna :

59 rapports qui signalent les effets secondaires subis par les enfants entre O et 17 ans, dont 29 qui touchent aux enfants de 12 à 17 ans.

Parmi eux, on trouve deux crises cardiaques, une défaillance cardiaque chronique, un cas de tachycardie.

On y trouve également un cas de thrombose.

Dans l’ensemble, on peut apprécier de nombreux effets indésirables associés à l’injection, tels que : cécité, surdité, saignements menstruels abondants, perte de conscience, mydriase, douleur au site d’injection, frissons, malaise, myalgie, fièvre, douleurs articulaires généralisées, nausées, maux de tête, fatigue, douleur thoracique, paresthésie.

Dans la plupart des cas, les résultats demeurent en attente puisque le site ne précise pas la suite (« inconnu ») ou indique qu’ils sont en progrès (« en voie de guérison »).

Rapport complet : ici

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments