Le fanatisme

Le fanatisme

[Source : Ooreka santé]

[Source de l’image : On fait]

Le fanatisme est un état psychologique qui se traduit par une dévotion totale à une cause ou une doctrine. Ce dévouement absolu a de nombreuses conséquences psychologiques, mais aussi sociales. Au-delà du repli sur soi, et du clivage, le fanatique peut avoir des comportements violents et dangereux pour défendre ses croyances. Faisons un point ensemble.

Qu’est-ce que le fanatisme ?

Le fanatisme est un enthousiasme émotionnel excessif envers une cause, une doctrine ou une personne qui envahit tous les domaines de la vie du fanatique. Il peut toucher un individu de façon isolée, ou un groupe de personnes.

Le fanatique peut se dévouer à différentes causes : les sectes, la religion, l’adoration d’une célébrité, le sport, la politique, une idéologie, une opinion, etc.

Ce dévouement absolu et exclusif à une cause ou une personne engendre un phénomène d’intolérance du fanatique envers ceux qui ne partagent pas les mêmes idées. Cette dévotion peut engendrer des actes de violence, un repli sur soi, et un isolement de tous ceux qui ne partagent pas le fanatisme.

Caractéristiques du fanatisme

Le fanatisme est une forme d’aliénation pour une cause ou une personne qui se caractérise par un culte sans limite, une croyance, une absence de remise en question, une négation de tout ce qui n’entre pas dans le fanatisme, un envahissement dans tous les domaines de la vie quotidienne (professionnel, familiale, financier, social) et un clivage avec les personnes qui ne partagent pas la même adoration.

Fanatisme : conséquences sur l’entourage

Le fanatique s’entoure de personnes qui partagent la même idéologie et qui lui permettent de légitimer ses idées et son comportement. L’une des caractéristiques essentielles du fanatisme, est le clivage avec ceux qui ne partagent pas cette adoration et cette aliénation. Le fanatique rejette tout ceux qui essaieraient de lui faire entendre raison.

Dans certains cas, le fanatisme peut conduire à des actes violents ou irrationnels envers l’entourage ou un groupe désigné d’individus. Les fanatiques considèrent toujours que leur cause est la meilleure et qu’ils doivent entreprendre tout leur possible pour faire triompher leur légitimité. Il n’y a donc pour eux aucune limite dans ce qu’il faut faire pour faire triompher leur croyance.

Troubles associés au fanatisme

Dans certains cas, le fanatisme peut être considéré comme une véritable maladie mentale par elle-même. Il serait un moyen de répondre à une insécurité personnelle, un manque de confiance en soi, et une instabilité psychologique. Le fanatique s’identifie et se protège de cette façon du monde extérieur perçu comme agressif.

Certains troubles psychologiques ou maladies mentales sont particulièrement associés au fanatisme :

  • la paranoïa ;
  • l’érotomanie ;
  • la personnalité antisociale ou paranoïaque ;
  • le manque de confiance en soi, l’insécurité.

Il est très difficile de traiter et de sortir la personne de son fanatisme. Une prise en charge psychologique et psychiatrique est souvent nécessaire. Un travail de confiance en soi en luttant contre le clivage peut aider progressivement le fanatique à se sentir sécurisé en dehors de son groupe.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments