0

La fin de la mondialisation

La mondialisation, alias globalisation, alias village global, alias… Nouvel Ordre Mondial est un système imposé par une caste élitiste. Comme tout système matériel, elle finira par disparaître, car la matière est caractérisée par des limites autant spatiales que temporelles, au contraire de l’esprit. En attendant, la masse des hommes se contraint à vivre dans ce système de plus en plus coercitif. Pourtant, en connaissant son moteur et ses mécanismes fondamentaux, il est possible d’en accélérer la chute, alors même que les élites espèrent illusoirement le rendre immortel. Elles le renforcent législativement par des lois contrôlantes, scientifiquement par des technologies invasives, politiquement par la fusion du marxisme et du capitalisme, etc.

La mondialisation est l’aboutissement d’un long processus de recherche de contrôle sur la vie terrestre, ceci incluant les ressources énergétiques, minérales, végétales, animales… et humaines par une lignée d’élites autoproclamées qui relèvent le plus souvent de psychopathie, pathologie provenant d’une coupure du lien avec l’âme. Celle-ci est pourvoyeuse de la conscience morale innée, de la volonté de vivre, de la sensibilité émotionnelle permettant l’empathie et la compassion, et de l’entendement mental qui permet notamment la compréhension humaine et le discernement. Coupé de son âme, le psychopathe est marqué par une peur viscérale de la mort (qui peut être profondément enfouie, par une forme de déni) et compense par une recherche de contrôle sur sa vie et sur celle des autres, vie qu’il espère prolonger jusqu’au point de l’immortalité physique. La volonté naturelle de vie, stimulée par l’instinct de survie, devient chez lui hypertrophiée, d’autant plus qu’il ne reconnaît aucune source spirituelle ou divine à son existence et ne jure par conséquent que par le matérialisme.

Pour un psychopathe, tout se passe comme si les attributs habituels de l’âme ne s’écoulaient plus que par le canal de la volonté, au détriment de la sensibilité, de l’entendement et de la conscience morale. Si la coupure du lien était totale, ce serait tout simplement la mort. Comme le psychopathe ne l’est manifestement pas, il conserve ce type de lien. En conséquence il est marqué par l’absence d’empathie, de scrupules, de compréhension des autres, et d’altruisme, le tout amenant automatiquement les mensonges et la manipulation dans le but d’obtenir plus facilement et plus rapidement ce qu’il cherche : le contrôle.

Par leurs caractéristiques fondamentales, les psychopathes tendent à écraser autrui pour se propulser au sommet des hiérarchies dans lesquelles ils se trouvent au départ ou dans celles où ils parviennent à se glisser par différents moyens (ruse, mensonge, subterfuges, chantage, manipulation, etc.). À l’époque actuelle, nous les retrouvons ainsi massivement à la tête des gouvernements, des institutions financières (dont les banques et les banques centrales), des multinationales, des armées, des administrations, des systèmes éducatifs, des sociétés secrètes et semi-secrètes, des services secrets, etc. Le Nouvel Ordre Mondial marque l’aboutissement de leur œuvre d’origine multimillénaire. Il est en voie d’achèvement, étant réalisé à 80 ou 90 %. Sa structure de contrôle de modèle pyramidal couvre tous les secteurs de la vie humaine : politique, économique, militaire, policier, médical, éducatif, scientifique, judiciaire, religieux, etc. Chacun de ces secteurs y dispose de sa propre pyramide hiérarchique, dans pratiquement tous les pays du monde.

Le système de contrôle total que les psychopathes nous fabriquent est bien sûr à leur image : froid (notamment des machines au détriment de l’organique), matérialiste, manipulateur, coercitif, invasif, rusé… Il utilise les médias dominants (en très grande majorité détenus par les élites mondialistes) pour sa propagande quotidienne basée sur la manipulation et la peur. Il engendre une pensée unique qui écarte toute alternative comme étant conspirationniste ou complotiste. Il égare les gens sur les symptômes des problèmes mondiaux sans exposer leurs causes profondes, ceci pour mieux proposer ses solutions qui ne résolvent rien, mais qui nous emprisonnent chaque jour davantage. Pourtant, nous pouvons le faire tomber.

Nous pouvons contribuer individuellement à l’effondrement du Nouvel Ordre Mondial en adoptant des mesures et des comportements tels que les suivants :

  • Cesser de craindre la mort, ceci en redécouvrant au besoin notre dimension spirituelle, notre conscience morale, notre essence… ;
  • Cesser de chercher à contrôler sa vie ;
  • Cesser de mentir et de manipuler les autres ;
  • Développer et manifester la compassion, l’entraide, la compréhension d’autrui, la fraternité, l’amitié sincère, de manière inconditionnelle (sans attentes, sans chercher du retour ou des remerciements, sans craindre les trahisons) ;
  • Cesser de surconsommer, mais tendre plutôt vers la simplicité volontaire et un mode de vie plus spartiate et plus respectueux de l’environnement ;
  • Boycotter les multinationales le plus possible et leur préférer les petits producteurs locaux ;
  • Prendre sa santé en main ;
  • Etc.

Le Système actuel disparaîtra quand nous adopterons les tendances contraires à ce qui le caractérise et l’alimente.


Voir aussi :

Poster un Commentaire / Post a comment

5000
  S’abonner  
Notifier de