Un couple élève une race de poules qui tuent les frelons asiatiques

19/08/2022 (2022-08-19)

[Source : epochtimes.fr]

[Photo : Pixabay]

Par EMMANUELLE BOURDY

Pour lutter contre le frelon asiatique, un couple basé à Meigneux (Seine-et-Marne) a trouvé une solution imparable et totalement naturelle, au cœur de son poulailler. Il s’agit de la Noire de Janzé. Cette race de poule rustique s’avère être un redoutable prédateur de ce nuisible, en le mangeant lorsqu’il est présent sur les fruits.

Avec la présence de plus en plus invasive du frelon asiatique en France, cet insecte est devenu un véritable fléau puisqu’il capture les abeilles près de ruches pour en nourrir ses larves. Mais Jacques Choulot et Christine Kawenski, un couple résidant dans la petite commune de Meigneux, dans le Bassée-Montois, a peut-être trouvé comment s’en débarrasser, rapporte La République de Seine-et-Marne.

« C’est une espèce rustique,  facile à élever »

Le couple possède une soixantaine de poules de races différentes et parmi elles, la Noire de Janzé. « C’est une espèce rustique,  facile à élever, qui trouve une bonne partie de sa nourriture dans son environnement immédiat », explique à La République de Seine-et-Marne Jacques Choulot qui a aussi choisi cette espèce pour son panache. « C’est une très belle poule au plumage noir avec des reflets verts », reconnaît-il.

Le frelon asiatique auquel elle s’attaque représente un réel danger pour la biodiversité, mais également pour la population car cet hyménoptère est relativement agressif. « À proximité de ruches, le frelon asiatique attaque les abeilles quand elles rentrent de pollinisation. C’est à ce moment-là, où il est stationnaire, que la poule ira le manger », précise Jacques Choulot.

Elle a « beaucoup de qualités »

Si aujourd’hui il n’est pas facile de se procurer la Noire de Janzé – qui n’est d’ailleurs pas classée dans la catégorie des meilleures pondeuses, avec seulement une centaine d’œufs pondus par an, et qui plus est de petite taille – ce n’était pas le cas dans les années 30 où elle était particulièrement appréciée pour sa chair, avant de disparaître des élevages.

Pour Jacques Choulot, cette race de poule « a beaucoup de qualités », dans la mesure où « elle est aussi sociable avec les moutons en leur retirant les tiques par exemple », fait-il remarquer. Christine Kawenski ajoute qu’elle et son conjoint prennent vraiment soin de leurs poules. « Nous les nourrissons à base d’un mélange de céréales, de coquilles d’huîtres, mais surtout, nous leur donnons des fortifiants à base d’orties, d’ail ou encore de thym », conclut-elle.

Et si la Noire de Janzé est une solution de lutte contre le frelon asiatique, elle n’est toutefois pas la seule non plus. Denis Jaffré, un apiculteur basé à Locmélar (Finistère), a inventé un piège ingénieux pour capturer ces insectes, qui sont le cauchemar de tout apiculteur en France, mais aussi en Europe.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires