Pour la dissolution de l’Assemblée dite « Nationale » !

23/01/2023 (2023-01-23)

Par Lucien SA Oulahbib

Dégoût. Usurpateurs ! Traîne-savates et autres pédantes paradent alors qu’ils ont été élus par une poignée d’électeurs effectifs. Méprisable. Infâme. Peut-être que ces mots apparaissent inhabituels, mais il semble bien qu’un (énième) point de non-retour vienne d’être franchi alors que nous sommes EN guerre. Gouvernés par des ânes, disait autrefois Charles Gave, sauf qu’à l’instar des paroles de De Gaulle sur les veaux, ce serait encore faire trop d’honneur à ce dit peuple de France qui rétrograde en république bananière de dernière zone, paillasson et c’est tout.

Ânes et veaux, au moins, font ce qu’ils sont. Les Français, eux, sont ce qu’ils ne font pas, un paradoxe qui fera sans doute bondir les illettrés, mais illustre en creux que l’on devient ce que l’on aimerait pourtant ne pas être, à force de renoncements, de ricanements, de moqueries intempestives à coups de noms d’oiseaux et autres sortilèges cannibales, comme si le vertige d’en finir pour de bon, ce suicide (bien remarqué par Zemmour) apparaissait comme la seule porte de sortie : finir en laideur (en guise de beauté) en détruisant tout à commencer par le drapeau rageusement brûlé par un nervi de la Milice Antifa (qui s’en est pris aussi aux Masques Blancs qui dénoncent les effets (in)désirables de l’injection permanente) — tous ces petits-bourgeois déchiquetés (shred) de la lumpen-intelligentsia au service fébrile de la Secte tout en étant en voie de djihadisation.

Car il ne faut pas se leurrer : ces (jeunes) fragments formatés de plus en plus par le nihilisme contemporain balisent le terrain pour faire de la France un énième terrain vague (on l’a déjà dit) propice à la fois à diverses expériences façon Callac, mais aussi giron et faire-valoir dans lesquels le patrimoine national sur lequel on crache (et dont on vend à la sauvette les meubles et l’argenterie lorsque l’on est dans ses murs) va servir « en même temps » d’attrape-touristes et de lieux de villégiatures non plus pour oligarques russes, certes, mais déjà « zelenkistes ». Ces kystes font la fête à Courchevel tandis que le nombre d’amputés augmente à vitesse grand V. Et que l’on ne vienne pas dire que ce serait « à cause de Poutine » alors que depuis 2014 et bien avant cela traîne et même empire, les accords de Minsk étant eux des Faux, selon les faussaires eux-mêmes (Hollande et Merkel)…

Aussi et pour aller vite, il faut se débarrasser de tous ces gens qui squattent l’Assemblée dite « Nationale » (alors qu’ils s’en tapent), car sinon cela ferait depuis longtemps que ce gouvernement à la solde de la Secte aurait été balayé…

Mais à force de prendre tout un tas de substances — dont d’aucuns à la LFI se vantent d’avoir vendu avant de dealer aujourd’hui du blabla politicard — la honte même de ne servir à rien ne les effleure même pas, du moment sans doute qu’ils peuvent s’empiffrer à l’aulne des milliers d’euros de leur paie de soumis sous le seul prétexte qu’ils n’ont pas les milliards d’Arnaud ou de Pinault, alors que selon les spécialistes, ils les dilapideraient au bout d’un an au pouvoir et avec comme résultat tout au bout du bout le Venezuela et le Zimbabwe…

Aussi, tous ces zombis au visage hilare doivent être balayés. Et vite. Le mot d’ordre tactiquement atteignable n’est alors pas la destitution de Macron, inatteignable en l’état, mais bien la dissolution d’une assemblée fantoche avec l’espoir cette fois que les faux Républicains seront balayés, de même que cette pseudo-Renaissance et ne parlons pas d’une NUPES qui grogne contre une politique pour laquelle elle a voté comme le lui a rappelé très sèchement Macron. En effet c’est bien sur ce programme de démembrement de la France (avec quelques soins palliatifs pour ne pas se faire attraper par Amnesty International) qu’il aura été élu avec le SOUTIEN INTÉGRAL de tous ceux qui prétendent soi-disant aujourd’hui le combattre.

Ils auraient pu au moins s’abstenir au second tour, mais non, toute la faune shootée à l’argent public et squattant l’État (« c’est moi », disent-ils tous), toute cette Galerie photocopiant les affres de la Cour de Versailles et défendant leur bout de fromage tout en prétendant ouvrir l’accès à la France enchaînée au monde entier, toutes ces hyènes s’en vont hurler « au loup, au loup » alors qu’en réalité lorsque l’on arrache leur visage ampoulé il s’agit bien des belles dents de celui-ci (rayant le parquet médiatique) en guise de Mère-Grand… Transhumanisme oblige…

Barrez-vous, si vous avez encore une once de dignité !

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires