Ô Macron fol polymorphe !

Ô Macron fol polymorphe !

05/01/2022 (2022-01-05)

Par Lucien Oulahbib

Sans doute, ce (te) iel s’avère être plutôt un petit Faust, peut-être Pinocchio, au moment de sa bascule en mauvais garçon (manqué ?). Du moins en apparence, car cette « chose » s’apparenterait plus (« en dernière instance ») au dément de Psychose se prenant pour sa mère qu’il aurait imaginé comme étant l’autre « iel ». Impossible (n’est pas français) ? Les magiciens et sorciers se perdent en conjectures.

En tout cas, sa hargne, si précieuse, à vouloir démanteler minutieusement ce qu’il nomme les « non-vaccinés » (les rescapés de cette démesure en réalité) montre bien que nous avons affaire à un maniériste, chauffeur maniaque des Grands Chemins qui autrefois vous brûlaient les pieds, aujourd’hui la cervelle à coup d’ondes TV et Radio véhiculant leurs halos hagards, vitupérant sur ceux qui refusent de se faire piquer (alors qu’il en reste encore quatre à s’enfiler), en prétextant qu’ils encombreraient les hôpitaux alors que si c’était vrai il aurait suffi de laisser les médecins prescrire et de ne pas leur fermer autant de lits.

Ce fiel, qui comme l’enfer est pavé de bonnes intentions, se déverse telle une lave non seulement totalitaire, mais purificatrice, à la façon de ces fanatiques qui il n’y a pas si longtemps allaient brûler les incroyants (puis on les guillotina et gaza — progressisme oblige — tout en hurlant, vociférant : « Science ! Science ! Science ! », façon horde du Ku Klux Klan nouvelle mouture.

Nous en sommes là donc, à creuser le fond d’une morgue, désormais sans plus aucun autre « garde fou » que le Peuple qui, peut-être, comme autrefois, à Valmy, saura dire NON !!! : « Qu’un sang impur abreuve nos sillons »… Nous, les impurs…

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires