NIOUZES D’AILLEURS…

04/10/2023 (2023-10-04)

[Source : lachute]

Par Patrick REYMOND

D’abord, noblesse oblige, d’Ukraine. Le total des pertes ukrainiennes atteindrait le million de morts.

Il ne reste, après la grande débandade, que 23 millions de personnes en Ukraine. Les femmes nées sous Staline sont notablement plus nombreuses que celles de 16-25 ans.

Sur les 23 millions de personnes, 10 millions ont plus de 60 ans, les combattants ont 40 ans de moyenne d’âge, et sont donc nés avant la chute de l’URSS, et si l’âge est si avancé, c’est simplement que, depuis 2000, la natalité s’est tellement effondrée que les jeunes n’y existent simplement plus.

Les plus dynamiques sont partis, et visiblement n’ont aucune envie de revenir. À l’indépendance, la population était de 52 millions d’habitants, et avait bon moral. Avec son héritage industriel soviétique, très plantureux, l’Ukraine pensait s’en sortir très bien. Il n’en reste rien. Ils n’avaient pas compris qu’ils paieraient les fournitures russes, non dans leur monnaie, le rouble, mais en dollars, non au prix amical et doux de l’URSS, mais au prix fort du marché mondial.

Il ne reste rien, non plus, de l’armée et des soldats formés de 2014 à 2022, tous sont morts ou invalides.

Dans l’ouest collectif, il ne reste que la finance, le reste a été réduit à la portion congrue. L’empire prélève le tribut sur le reste du monde, par l’intermédiaire de ses monnaies, beaucoup pour le dollar, un peu pour les larbins euros et Yen. Le cours forcé de ces monnaies, imposé par la force, est du pillage, sans plus.

Les Américains font flamber leurs cartes de crédit. Hédonisme ? Pour certains, les plus riches, SDF (Sans Difficultés Financières), pour les autres, 90 % de la population, la carte sert à payer les dépenses courantes, trop élevées pour les salaires. Donc, 10 % suffisent pour donner l’illusion que tout redémarre, et l’économie de services, dans certains secteurs, est uniquement animée par ces 10 %.

Hollywood et l’industrie automobile étaient en grève. Effondrement des deux piliers des USA, en perte de vitesse. Les travailleurs de l’automobile voulaient 36 % d’augmentations sur 5 ans, les firmes proposent 20. C’est dire le recul des salaires réels.

Pour Medvedev, l’OTAN s’est transformée en bloc fasciste, plus grand que l’axe hitlérien.

Comme l’a dit un internaute, le futur : « Pauvreté, Islam, gouvernement autoritaire, inégalités sociales extrêmes. Pas de problème pour nos dirigeants, ils sont persuadés qu’ils resteront dans la classe supérieure ».

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires