La fin de tous les vaccins ARNm ? Lisons, non pas dans le marc de café, mais dans les cours de la bourse.

Par Alain Tortosa

Je vous rappellerai quelques points concernant la Bourse :

  • La valeur d’une action n’est pas liée à sa valeur réelle (valeur de l’entreprise), mais évolue en fonction de l’offre et de la demande.
  • Pour autant même si sa valeur n’est pas directement liée à sa valeur dans le monde réel, elle est intimement liée aux perspectives d’avenir de l’entreprise.
  • Ce sont les grands acheteurs (les BlackRock, fonds de pension…) qui font le marché. Les petits actionnaires sont là pour suivre et être ruinés en cas de crise boursière.

Pfizer

Regardons le cours de la bourse de Pfizer[1] sur les 12 derniers mois.


Que peut-on voir ?
L’action a pris de la valeur entre le début de l’année 2021 et le mois d’août. Puis une chute qui peut s’expliquer par la diminution des injections et une forte prise de bénéfices… L’augmentation reprend ensuite avec un pic en décembre 2021 qui correspond à l’annonce de l’efficacité de la nouvelle pilule anti-Covid commercialisée par Pfizer. La chute qui s’en suit peut s’expliquer aussi par une prise de bénéfices avec une chute relative jusqu’au 24 janvier à $50.
Je vous rappelle qu’avant le Covid l’action était autour de $37 afin de relativiser la chute. Mais depuis le 24 janvier, soit 3 jours avant l’autorisation de mise sur le marché[2] par l’Agence Européenne du Médicament, l’action repart à la hausse. De toute évidence, la société se porte bien et il n’y a pas de signes de panique du côté du marché. Notons aussi que l’entreprise aurait (au conditionnel, car je ne trouve plus mes références) acheté à prix d’or une entreprise pharmaceutique fabriquant des médicaments pour traiter les myocardites… Le cynisme étant sans limites dans ce monde-là.

AstraZeneca

Que nous montre l’évolution de son cours de la bourse ?[3]


Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entreprise va bien… L’action est à $59 et ne fait que monter depuis 2016. Un gros pic début novembre 2021, période qui correspond à l’annonce de l’efficacité du médicament[4] contre le Covid, la baisse suivante pouvant aussi s’expliquer par une prise de bénéfices. L’action a d’ailleurs repris du poil de la bête et se porte bien, ce qui prouve la confiance du marché.

Moderna

Voyons les cours de la bourse de Moderna[5] sur les 5 dernières années.


L’embellie Covid est évidente, l’action était autour de $20 avant la crise et elle est aujourd’hui à $160. Sacré jackpot, mais pour autant, elle était montée à $484 au mois d’août 2021, soit au pic des vaccinations dans le monde. Mais même si l’affaire était fort juteuse pour celles et ceux qui possédaient des actions depuis deux ans ou plus, le cours ne fait que s’effondrer depuis 6 mois passant ainsi de $400 à $160. Précisons que début janvier, l’entreprise a annoncé que son vaccin combo ARN messager Grippe-Covid[6] ne verrait pas le jour avant 2023, ce qui n’a pas dû être de nature à rassurer les investisseurs !

BioNTech

Et enfin, cette entreprise allemande qui a fabriqué le « vaccin » commercialisé dans de nombreux pays par Pfizer. La fabrication étant rendue possible grâce aux données fournies par les autorités chinoises sur le virus et une coopération avec l’entreprise Fosun Pharma.[7]

Voyons l’évolution du cours[8] sur 1 an


Notons que cette entreprise n’avait pas d’existence boursière avant le Covid. Comme les autres entreprises de vaccination, celle-ci a connu son pic au mois d’août 2021 à $450 Puis une chute probablement liée à des prises de bénéfices et à une baisse des injections Nous voyons à nouveau un pic fin novembre 2021 à $362, celui-ci étant peut-être lié à la vague delta !? Il y a bien quelques petits soubresauts (liés à l’hypothèse d’un nouveau vaccin omicron ?), mais le fait est que l’action ne fait que chuter depuis 6 mois ce qui pourrait sembler bizarre.

Réflexion

Les deux entreprises qui ne semblent pas avoir de projets de médicaments contre le Covid, soit Moderna et BioNTech sont les moins séduisantes actuellement pour les actionnaires.

À ma connaissance, ni Moderna ni BioNTech n’ont commercialisé la moindre molécule, le moindre médicament, avant les injections ARNm. Ces deux entreprises voient leur cours de la bourse reculer depuis 6 mois tandis que Pfizer et AstraZeneca, qui proposent d’autres molécules et des médicaments anti-covid, en plus des « vaccins », voient leur cours se maintenir.

Question

Pourquoi ces entreprises ne proposaient pas de vaccin ARNm contre la grippe avant le Covid si la technologie était au point et « performante » ? (Question que je pose depuis des mois — voir 7milliards.fr)

Pourquoi ces entreprises ne proposent-elles toujours pas de vaccin ARNm contre la grippe et pourquoi Moderna annonce-t-elle que ce vaccin ne sera pas disponible avant 2023 alors qu’il a fallu moins de 3 semaines entre la fabrication du vaccin ARNm Covid par BioNTech et les premiers essais sur l’homme ?

Pourquoi si ces vaccins fonctionnent « si bien » et qu’ils n’ont pas « d’effets secondaires », qu’ils sont « l’avenir de la vaccination », leur cours chute-t-il autant ?

Et donc pourquoi si le vaccin ARN messager est « le vaccin de l’avenir » les investisseurs semblent-ils le lâcher petit à petit depuis 6 mois ?

La réponse est connue…

Non seulement ces injections expérimentales sont totalement inefficaces obligeant un rappel tous les trois mois, mais elles ont des effets secondaires extrêmement graves.

Les grands investisseurs boursiers sont là pour faire de l’argent… ils semblent avoir pris leurs bénéfices colossaux et retirent petit à petit une grande partie de leurs billes.

Ces gens sérieux qui ne rigolent pas avec les milliards ne basent pas leurs décisions sur CNN ou BFM, mais sur des données solides.

Je ne connais pas l’avenir bien sûr, mais à ce jour ils sont en train d’affirmer que les vaccins ARNm n’ont pas d’avenir et retournent vers des médicaments classiques.

Quant à Pfizer, pour ne parler que de lui, ils ont suffisamment les reins solides pour affronter un procès, et ceci d’autant plus que leurs substances ont été autorisées sur le statut conditionnel et que les États ont demandé leur commercialisation en phase expérimentale.

Merci.

Alain Tortosa

29 janvier 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220129-bourse-fin-vaccins-arn.pdf


image_pdfPDF A4image_printImprimer
  1. [1] https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/pfe[]
  2. [2] https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-lagence-europ-c3-a9enne-des-m-c3-a9dicaments-accorde-une-autorisation-au-paxlovid-le-traitement-de-pfizer/ar-AATcJNp[]
  3. [3] https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/azn[]
  4. [4] https://www.20minutes.fr/sante/3176115-20211118-coronavirus-astrazeneca-annonce-essais-reussis-medicament-contre-virus[]
  5. [5] https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/mrna[]
  6. [6] https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/moderna-le-combo-vaccinal-covid-grippe-ne-sera-pas-disponible-avant-l-automne-2023_AD-202201170394.html[]
  7. [7] https://www.usinenouvelle.com/article/covid-19-biontech-et-fosun-pharma-s-allient-pour-la-mise-au-point-d-un-vaccin.N1447607[]
  8. [8] https://www.nasdaq.com/fr/market-activity/stocks/bntx[]
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires