Étiquette : Matière

Arrêtons de parler de capitalisme, d’ultralibéralisme et de mondialisation

Ces concepts dont on nous abreuve en permanence viennent d’une mythologie inventée au XIXe siècle à partir d’une conception totalement erronée de l’histoire, de la science et de l’économie.
Le Capital [de Karl Marx] est né le 14 septembre 1867 des élucubrations d’un esprit contraire qui à la fois dans la lignée et en totale réaction contre toute une école de pensée de l’époque tenta toute sa vie de prouver qu’il était capable à lui tout seul de reconstruire l’ensemble de la philosophie occidentale (descendant des traditions grecque, romaine et chrétienne et fortement imprégnée de théologie et de symbolique) à partir d’un seul axiome : seule la matière existe.

Lire la suite

Moi, Petit H – Confidences d’un atome d’hydrogène

« TOUT SERRES, tout serrés, tout serrés, tout serrés, nous étions, dans même pas un point, un pixel, un atome, même pas un électron ! Oui ! Drôlement serrés, ce que personne ne savait bien sûr, sauf moi ! Mais tous, au complet, nous étions tous là ! Ah oui, je le redis, il y avait Tout, absolument Tout ce qui compose notre petit Univers : les galaxies, le Soleil Hélios, la Terre Gaïa, la Cordillère des Andes, les pommes et les pommiers, les insectes, toutes les symphonies et les quatuors de Beethoven, les opéras de Wagner, la musique de Schubert et son sublime quintet pour deux violoncelles, moi bien sûr et même vous tous les humains ! Les pierres, les océans avec les baleines, le murmure des vagues fleuries du cri des mouettes, la poule et son œuf, le chou-rave, les coquelicots, les forêts, les belles émotions, les belles pensées, Bouddha, Jésus (je ne sais plus si Barabbas était déjà là, ou s’il est arrivé après !), et donc vous l’aurez compris, l’ADN et toutes les données biologiques nécessaires aux formes de vie ! Voilà, tout ce qu’il faut pour une petite planète comme la vôtre. Et moi, oui bien sûr ! Car je suis le tout premier, le premier de Tout ce que vous connaissez, le premier de votre Univers, de notre Univers et chargé de la Connaissance de l’Origine (mais depuis tout ce « temps »…).

Lire la suite

Réflexion sur la vie, la matière et la conscience

L’Esprit est éternel et immuable.
La vie de l’Esprit est Une et universelle. Elle imprègne toutes les formes dans la matière, des plus petites (quarks, atomes, cellules) aux plus grandes (planètes, étoiles, galaxies…).
La matière, l’opposé de l’Esprit, sa surface (alors que ce dernier représente le volume), est impermanente, limitée et infiniment divisée, morcelée de manière fractale en passant par les formes galactiques et celle des atomes, jusqu’à produire un volume total nul de matière. La matière est ainsi poussière.
L’Esprit occupe tout l’espace et s’étale dans l’infinité du temps. Il Est. Son volume est infini.
Lorsque l’Esprit imprègne la matière, il l’illumine, lui fournit de l’énergie, l’anime… La lumière, le mouvement et l’organisation de la matière naissent de l’impact de l’Esprit. La lumière révèle, permet la prise de conscience. Ainsi, au sein de chaque parcelle de matière, au sein de chaque forme, en passant par les quarks, les êtres humains, les planètes et les galaxies, la conscience naît et se développe.

Lire la suite

Le défi de l’intelligence

L’intelligence d’un être humain peut être considérée comme une bénédiction, mais elle s’accompagne d’un des plus grands défis qui soient. S’il est facile à un individu doté d’une intelligence remarquable de résoudre des problèmes et de faire la part des choses entre la vérité d’une part et le mensonge, l’illusion ou la fausseté de l’autre, il lui est alors d’autant plus difficile de l’effectuer de manière réellement humble. Si la compréhension et l’entendement sont favorisés par un mental vif, la logique, le discernement, des capacités d’analyse et de réflexion, la lumière ainsi produite risque de se porter excessivement sur lui-même au lieu de demeurer principalement sur les objets ou les êtres étudiés. L’orgueil devient alors le principal piège de l’intelligence. Son plus grand défi est la recherche d’une véritable humilité.

Lire la suite

L’Homme programmé ou l’Homme libre ?

Certains théoriciens pensent que le libre arbitre humain n’existe pas, parce que l’Homme serait programmé et ne réagirait qu’en fonction de sa programmation. Quelles sont les principales implications et la plausibilité d’une telle hypothèse ? Avec quel type de création universelle serait-elle compatible ? Nous verrons comment la notion de chaos peut être déterminante dans la tentative d’apporter des réponses, puisqu’il semble que l’univers soit né du chaos et destiné à y retourner.

Lire la suite

Prospérité ?

Quand l’Homme a pu faire le tour de la Terre, il a exploré les continents pour en extraire or et richesses. Quand il a pu voler dans les airs, il a abandonné ses dieux. Maintenant, il se prend pour l’un d’eux et rêve de conquérir l’espace. Sa planète trop petite ne lui permet plus la prospérité espérée. Sept milliards d’êtres humains ne peuvent s’y trouver tous riches. Enfermez dix rats dans une pièce et un morceau de fromage. Vont-ils le partager ? Enfermez dix homo sapiens modernes dans une pièce et un téléphone cellulaire. Vont-ils se le prêter ? L’un d’eux va-t-il essayer de s’en nourrir ? Qu’est-ce que peut bien signifier pour eux la « prospérité » ? Le fait d’avoir chacun un cellulaire ? Ou de pouvoir en plus manger un morceau de fromage ?

Lire la suite

Vie et mort des systèmes

(…)tout système combine une dimension matérielle ou substantielle d’une nature plus ou moins tangible et un animateur subtil qui lui insuffle mouvement et vie. Que ce soit pour un atome, pour une galaxie ou pour l’univers, l’animateur sera ici nommé Esprit.(…)
Par nature, l’Esprit d’un système est en perpétuelle expansion, mais il se heurte à l’inertie de la matière qui tend à conserver sa forme. L’expansion de l’Esprit dans un système tend à l’organiser de manière progressivement plus complexe, passant de formes sommaires, telles que les virus, puis les bactéries à des formes de plus en plus complexes, telles que celle d’un être humain ou d’une société d’êtres humains.

Lire la suite

Chaque jour, ce conteneur fabrique 2000 litres d’eau potable

Alimentée par des déchets végétaux, cette invention est capable de transformer l’humidité de l’air en eau potable.
Remarquable !
Pour que l’accès à l’eau potable ne soit plus un privilège, mais un droit, voici une invention spectaculaire en tout point remarquable. En une seule journée, ce simple conteneur est capable de produire, tenez-vous bien, 2 000 litres d’eau potable ! Comment ça marche et qui en a eu l’idée ?

Lire la suite

Quelles nations s’effondreront, et lesquelles prospèreront dans les 25 prochaines années ?

[Source : Le Saker Francophone] Quelles nations s’effondreront, et lesquelles prospèreront dans les 25 prochaines années ? L’adaptabilité et la flexibilité sont les traits fondamentaux qui assureront la survie des nations à l’avenir. Par Charles Hugh Smith − Le 21 mai 2019 − Source Of Two Minds Qu’est-ce qui distinguera les nombreux pays qui s’effondreront […]

Lire la suite

La vraie raison pour laquelle les globalistes sont si obsédés par l’intelligence artificielle

[Source : Le Saker Francophone] La vraie raison pour laquelle les globalistes sont si obsédés par l’intelligence artificielle Par Brandon Smith − Le 1er mars 2018 − Source Alt-Market.com Il est presque impossible aujourd’hui de parcourir les nouvelles du Web ou les médias populaires sans être assailli par de vastes quantités de propagande sur l’intelligence artificielle […]

Lire la suite

Note sur la respiration de l’Humanité

À l’image d’un individu, l’Humanité « respire ». Elle alterne des phases d’inspiration et d’expiration. En tant qu’organisme collectif, elle ne respire pas de l’air, mais de la conscience. Lors d’une phase d’inspiration, la société renaît, évolue, s’organise en formes de plus en plus complexes. Les individus et les groupes particulièrement inspirés créent des chefs-d’oeuvre dont certains […]

Lire la suite

Note sur les religions et l’athéisme

L’athéisme et l’agnosticisme ayant ceci de commun qu’ils ne se préoccupent pas d’un principe créateur universel ou transcendant se ramènent finalement à des croyances matérialistes. En se référant à l’article « Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ? », ces formes de croyances sont assimilables à des religions de nature exclusivement féminine. Elles plongent […]

Lire la suite

Le trésor transcendantal de la vérité, de la beauté et de la bienveillance s’estompe face au matérialisme et au postmodernisme

[Source : SOTT] Le trésor transcendantal de la vérité, de la beauté et de la bienveillance s’estompe face au matérialisme et au postmodernisme Auteur : Ann GaugerEvolution Newsmer., 02 jan. 2019 16:16 UTC Si vous voulez développer un esprit de gratitude, j’aimerais vous suggérer de passer du temps à méditer sur la vérité, la beauté […]

Lire la suite

La faillite de la science matérialiste ?

La science moderne a émergé approximativement au moment de la Révolution française, il y a maintenant plus de deux siècles. Depuis lors, l’Humanité s’est lancée dans une course au « progrès » technologique qui en est directement issu et qui lui reste étroitement associé. Un tour d’horizon rapide permettra de déterminer si la progression scientifique et technique […]

Lire la suite

Note sur la féminité et la masculinité

Le point de vue exposé ici suit la ligne essentialiste selon laquelle l’essence ou l’Esprit précède l’existence (dans la matière). La masculinité et la féminité biologiques sont alors la conséquence d’archétypes ou des modèles plus subtils. Ces derniers sont issus eux-mêmes des principes cosmiques (ou universels) ou encore du divin. L’essence masculine est la cause […]

Lire la suite

L’asservissement des peuples par le contrôle des ressources

L’asservissement total d’un individu ou d’un groupement humain ne peut se faire tant que celui-ci dispose d’un libre accès aux ressources qui lui sont nécessaires pour remplir ses besoins correspondants (voir la Note sur l’effondrement des civilisations). Certains des besoins étant plus vitaux que les autres, contrôler les ressources correspondantes est particulièrement déterminant et prioritaire. […]

Lire la suite

La conscience humaine et l’ego

Pour résumer ou paraphraser une partie de l’article (Constitution ésotérique de l’Homme) et en déduire un point de vue concernant l’ego : L’Homme dispose d’un corps physique équipé de sens pour lui faire percevoir son extérieur; Il dispose d’un équipement ou véhicule sensible (le corps « astral ») pour réagir aux perceptions sensorielles, pour les éprouver à l’intérieur […]

Lire la suite