États-Unis : le colonel MacGregor alerte quant à la périlleuse implication américaine en Ukraine

23/04/2022 (2022-04-23)

[Source : FranceSoir]

[Illustration : Colonel MacGregor, auteur de « Margin of Victory », ancien conseiller principal au Pentagone et proche de Donald Trump.
Wikimedia Commons]

Auteur(s): FranceSoir

Dans un entretien donné début avril au journaliste américain Jackson Hinkle, le colonel Douglas MacGregor, auteur de « Margin of Victory », avertit quant au danger que courent les États-Unis à vouloir attiser le conflit russo-ukrainien. Il considère l’objectif poursuivi comme étant irrationnel et met en garde le peuple contre tout débordement émanant du gouvernement. Pour expliciter son propos, il s’intéresse d’abord aux tactiques militaires russes, puis se penche sur les conséquences que pourraient avoir les sanctions de chacun, tout en évaluant les relations géopolitiques qu’entretient chaque pays avec la Russie.

Vidéo sous-titrée en français :

Le colonel s’interroge aussi quant à la « corruption » éventuelle de la famille Biden, eu égard des récentes révélations issues de l’ordinateur portable de Hunter Biden. Il compare ensuite la présidence de Joe Biden à celle de Donald Trump, dont il était proche lorsqu’il était conseiller principal au Pentagone. Enfin, il conclut que les États-Unis ne sont pas en position de force en assurant que dans cette « guerre par procuration », ils ne contrôlent pas leur mandataire, « l’état vassal qu’est l’Ukraine ». Il met en garde contre un faux mouvement, qui pourrait vite attirer le pays dans une guerre nucléaire destructrice. Par ailleurs, Douglas MacGregor estime que les États-Unis confrontent d’énormes problèmes internes, en premier lieu la désindustrialisation du pays, les pénuries à l’horizon et l’immigration incontrôlée, et qu’ils devraient y remédier plutôt que de chercher à attiser les braises du conflit.

Lire aussi : Confirmation des laboratoires d’armes biologiques en Ukraine, compromission de la famille Biden

En conclusion, le colonel appelle à chercher par tous les moyens possibles une solution négociée au conflit, à arrêter toute connivence, assistance ou engagement américain aux côtés de l’Ukraine, et à tenter de voir le point de vue de la Russie pour laquelle il s’agit d’un « sujet existentiel ». Quant à l’Europe, il pense qu’elle « va se réveiller de son état somnambule en mode auto-destruction, car elle ne pourra que pâtir de ce conflit ». Certains seraient d’ailleurs tentés de voir un rapprochement entre la situation américaine qu’il décrit, et celle de la France.

Voir aussi : « Macron porte une lourde responsabilité »: Yves Pozzo di Borgo sur le conflit Russie-Ukraine

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires