De prétendus artistes réquisitionnent « la » culture pour s’en servir de revolver anti-Zemmour

Par Lucien Samir Oulahbib

La gentry néo-léniniste qui domine les arts et les lettres depuis des décennies ne cache même plus son ralliement sournois et salace au néonazisme hygiéniste, scientiste, affairiste au Pouvoir, par exemple avec cette campagne immonde et nauséabonde qui appelle à lutter « contre la droite et l’extrême droite » au nom du « dérèglement climatique » et de la lutte contre « les inégalités », toute une emphase bien sûr mensongère et surtout qui ne mange pas de pain (qui peut en effet être contre la paix dans le monde et refuser que tout le monde soit beau et gentil ?). Ceci voile leur volonté fourbe en réalité de défendre bec et ongles longs leurs privilèges de Secte ourdie.

Car il s’agit de toute une pyramide d’hypocrites cachant bien leurs appétits sous des larmes de crocodile, semblable à celle sévissant aux USA, au Canada et ailleurs, remugles permanents de toute cette faune baroque intemporelle de courtisans et d’intrigants qui n’ont absolument rien à dire sur les affres et les espoirs de notre époque techno-urbaine en mutation multiforme, sinon les poncifs classiques déjà éculés par toute la littérature du 19e siècle, des « illusions perdues » aux « misérables » en passant par une « éducation sentimentale » et « la confession d’un enfant du siècle », revivifiés au 20e par les « damnés », « salô », « portier de nuit », « soleil vert » pour s’en arrêter là…

Toute leur logorrhée est de plus en plus rejetée, y compris par le grand public. Aussi se réfugient-ils dans la culture subventionnée, les sorties scolaires et les séries télévisées qui vantent la « fluidité de genre », tentant péniblement de s’élever à la hauteur des grandes fresques communistes, fascistes et nazies (canal historique) à la gloire de la « diversité », peu importe si celle-ci se trouve absente des pays dont ils chérissent culture et religions comme tous ces pays dominés par l’islam, le maoïsme, le tiers-mondisme, le bolivarisme dévoyé, et dans lesquels le moindre « esprit critique » et autre comportement non licite peuvent amener à la mort. La France Insoumise s’est abstenue dans sa quasi-totalité sur la condamnation du régime maoïste quant à sa politique génocidaire vis-à-vis des Ouïgours…

Que ferait d’ailleurs Reconquête sur cette question ?… Alors qu’il serait possible qu’une fois au Pouvoir, la France en appelle dès septembre 2022, lors de l’Assemblée annuelle de l’ONU, à ce que soient suspendus de tous les organismes internationaux les États dont la politique alimente d’une part l’inégalité des échanges (le travail des Ouïghours est « gratuit », sans parler des salaires du dumping social), et dont la corruption générale empêche d’autre part le développement local et ainsi jette des millions de personnes (dont les femmes afghanes tyrannisées) sur les routes de l’exil, populations qui viennent ensuite taper aux portes européennes et… françaises…

En tout cas, il est pitoyable de lire encore une telle prose surannée en provenance d’artistes qui en appellent à un « no pasaran » hypocrite, mais qui pourtant se verra amplement récompensée par des sommes faramineuses allouées à d’hypothétiques comités Théodule préconisant de combattre des « effets dont ils chérissent les causes » (ben voyons…) tandis que le Paquebot France coule… Sans parler de la Flotte occidentale…

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires