Cours magistral sur l’argent et les banques

30/04/2024 (2024-04-30)

[Source : Solidarité et Progrès via @BugaultV]

En 17 minutes chrono, Jacques Cheminade démontre le lien entre la politique des Banques Centrales (#fed #bce #bankofengland), l’ #inflation et l’ #économie de #guerre, à partir de la faillite de la Silicon Valley Bank. Il fait notamment le lien avec les bonds #mefo créés par Hjalmar Schacht dans l’Allemagne de Weimar…

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

Un commentaire

  1. Excellente analyse qui devrait être circonstancié avec l’objectif ultime de l’économie de guerre c’est-à-dire la conquête des marchés.La comparaison avec l’économie de guerre nazie est des plus pertinente. Ainsi, elle illustre parfaitement bien la réalité économique de l’Allemagne nazie d’avant la guerre qui pour sortir de la crise économique de 1929 s’est lancée dans l’industrie de guerre. Cette industrie de guerre n’avait qu’un objectif: le LEBENSRAUM à l’Est contre l’ennemi héréditaire du nazisme, le stalinisme afin de s’emparer de ses richesses naturelles et d’asservir ou exterminer ses populations.
    L’actuelle industrie de guerre a le même objectif: détruire la Russie afin de s’emparer de ses richesses naturelles pour ensuite s’attaquer à la Chine afin d’asservir sa main d’œuvre qualifiée et abondante.
    Maintenant que les puissances disposent de l’arme atomique, l’issue d’une éventuelle guerre entre puissances nucléaires exposent l’humanité à sa destruction totale d’où comme l’explique M. Cheminade c’est une question plus que jamais dans l’histoire de vie ou de mort.
    Comme le déclarait Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU:«[L]e monde est à une erreur de calcul, un malentendu de sa destruction nucléaire.» qu’on se le dise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *