1

Idriss Aberkane, la science peut-elle être humaine ?

Par Alain Tortosa

Cher monsieur Aberkane, le battage sur les réseaux sociaux à propos de votre interview accordée à l’Express(([1] ExpressGate : l’entretien d’Idriss Aberkane avec l’Express en exclusivité sur FranceSoir
https://www.youtube.com/watch?v=0Bi_1-BzY88)) a excité ma curiosité et conduit à regarder(([2] Pour être honnête, je n’en ai regardé que 55 minutes, ce qui me semblait suffisant pour me forger une opinion.)) ce fameux entretien que vous avez eu avec deux de leurs journalistes.

Mon propos, monsieur Aberkane, s’articulera en deux temps, un premier sur la forme et un second sur le fond.

En préambule, vous ne me connaissez pas bien sûr, monsieur Aberkane (bon j’arrête le M. Aberkane dont vous avez largement usé pour déstabiliser les journalistes), mais si vous prenez le temps de lire quelques-uns de mes écrits(([3] Https://7milliards.fr)), vous constaterez que je ne suis certainement pas du côté de la caste journalistique.

Vous (je suppose) et moi savons que dans leur immense majorité ceux-ci sont des lâches qui préfèrent leur paye à leur dignité, des corrompus qui ont vendu leur âme au diable ou des débiles qui croient être des génies de l’Olympe.
Ceci pour préciser que je ne les porte pas dans mon cœur et ainsi ne pas me faire de procès d’intention.
Je précise aussi ne pas avoir lu l’article de l’Express.

La forme

Ce serait vous faire affront que de vous considérer naïf.
Nous connaissons le « travail » de l’Express depuis des années et encore plus depuis la crise Covid.

Faisant le reproche aux journalistes de ne pas avoir fait un minimum de recherches sur Google pour connaître leur sujet, il me semble évident que vous, à la différence, avez fait ce travail les concernant.

Alors une première question se pose :

« Pourquoi avoir accepté cette interview ? »

J’estime que ce serait vous faire offense de penser que vous auriez pu imaginer bénéficier d’un travail neutre, objectif ne trahissant aucune de vos pensées ou de vos travaux.

Qui pourrait imaginer un travail honnête et sérieux de leur part (je souligne une fois de plus, le mépris que j’ai à leur encontre).

Dès lors, accepter leur proposition d’interview indique un objectif « autre ».

D’entrée de jeux vous procédez à la mise en scène… je pourrais dire la scène du crime.

  • Vous savez que vous êtes largement plus intelligent que vos interlocuteurs.
  • Vous savez que leur bagage scientifique est plus que léger.
  • Vous savez qu’ils travaillent mal et se croient en mission.

Afin de les « détendre », vous leur expliquez que :

« Tout ce que vous allez dire sera utilisé contre vous. »

Ainsi que :

« Vous allez être enregistrés ET diffusés. »

Notons qu’à ce stade je ne comprends pas pourquoi les journalistes acceptent ou plutôt si, je comprends, ils sont idiots et inconscients du piège qui va se refermer sur eux.

Et ce que vous aviez certainement planifié se produit, un jeu de massacre…

D’aucuns pourraient y voir narcissisme, méchanceté, « vengeance » (ils l’ont bien mérité).
Nombre de vos propos sont d’une extrême violence à leur encontre, quand bien même ils ne sont que vérité objective.
J’ai été mal à l’aise à de très nombreuses reprises et ressenti une méchanceté gratuite.

Je pourrais vous imaginer alors « légitimement » narcissique, mais je pense que votre démarche était uniquement « scientifique ».
De la science, de la logique froide et sans émotions…

J’ai pu assister à une démonstration (facile), prouvant, si cela était encore nécessaire, que les journalistes étaient incompétents, de mauvaise foi, imbus d’eux-mêmes et surtout du côté du « bien ».
De fait je ne comprends pas vraiment l’intérêt de piétiner des fourmis.
Si d’aventure cette action avait un fond émotionnel alors la victoire n’eût pas été auréolée de gloire.

J’imagine mal Novak Djokovic se réjouir d’une victoire contre un enfant handicapé de 5 ans.

D’autre part, si l’objectif était une démonstration purement scientifique sans état d’âme alors ici aussi, il m’est difficile d’y voir autre chose qu’une banalité…
OK, l’eau chaude ça brûle, OK les glaçons sont froids, mais quel intérêt de le redémontrer ?

En fait il faut attendre la fin de l’interview pour que vous annonciez que vous faites une enquête sur l’Express et qu’effectivement ces journalistes en sont les cobayes.

Cette interview semble de fait un acte politique.

Mais le problème des débats politiques est qu’aucun des camps ne change d’opinion lors d’un débat.

  • Les « pour » Idris pourront se réjouir d’une mise à mort qui ne serait que « justice » au regard du mal qu’ils nous font. Une preuve de plus de leur malhonnêteté et absence de dignité.
  • Les « contre » verront en Idris un être froid narcissique qui fait des attaques personnelles gratuites pour « masquer son incompétence » (je vous rappelle que je n’ai pas lu la publication de l’Express qui ne m’apporterait rien).

Je reste sur ma faim, pourquoi vouloir enfoncer une porte ouverte ?

Le fond

La science serait au service de l’homme.

Comment ne pas bondir de sa chaise face à de tels propos ?
L’histoire du monde regorge d’exemples où la science est au service de la destruction, de la souffrance, de la suppression des libertés, du mal, et j’en passe…

Rappelez-moi….

  • C’est bien les scientifiques qui ont inventé des armes de plus en plus létales du lance-pierres à la bombe atomique ?
  • C’est bien les scientifiques qui ont dessiné les plans des chambres à gaz et mis au point le zyklon b dans les camps ou l’agent orange au Vietnam ?

Je pourrais bien évidemment en écrire des pages et des pages.

Aujourd’hui c’est la science, la 5G, la miniaturisation qui permet le contrôle facial, les QR codes et demain la dictature climatique.

Vous auriez beau jeu de me rappeler que sans la science, il n’y aurait pas de scanner ou d’IRM pour diagnostiquer des cancers…
Cancers fabriqués par la science avec la pollution, les additifs chimiques, la suppression des cycles naturels et l’enfermement des fourmis dans des gratte-ciel sans nature ?

Je serais personnellement plus modeste sur l’apport de la science à l’homme.

Oui la science m’apporte un confort matériel, je ne suis pas dans la savane à manger des baies ou chercher à tuer un mammouth.
Mais ce « confort » est-il un apport en termes de liberté et de bien-être ?

Je suis un esclave de la technologie, un esclave d’internet, du téléphone, de la télé, de l’ordinateur, de la voiture, de l’électricité, de l’eau chaude, des normes, des lois, etc.

Les monstres qui dominent ce monde ont bien compris qu’ils nous tenaient par les c… avec le crédit, l’endettement à vie, mais surtout la peur de perdre ce confort uniquement matérialiste et sans âme.

Dieu a été remplacé par Satan !

Selon vous un domaine de la neuroscience serait valide au prétexte que l’U.S. Air Force aurait dépensé un demi-milliard en recherche et développement pour des casques vendus 400 000 dollars l’unité.

En premier lieu, je vous sais gré d’avoir reconnu que si ce casque était efficace pour le pilote il l’était aussi contre les humains qu’il aide à tuer.
De ce fait, j’en reviens encore sur « la science est-elle bonne pour l’homme » ?

En second lieu, vous semblez déduire que ce casque bourré de neuroscience serait « bon » pour le pilote.

Ce raccourci me semble tout du moins audacieux.
Au mieux, il retarde l’insupportable.
Si grâce à celui-ci le pilote peut accomplir des actions ou des missions autrefois impossibles ou tenir deux heures au lieu d’une, je ne vois pas le bénéfice personnel.
En l’occurrence, le pilote n’est qu’une interface (à ce jour encore utile) et rien de plus.
Bref, ce casque est au service du Pentagone, des politiques, des va-t-en-guerre et certainement pas du pilote.

La démonstration affirmant que si l’on dépense des milliards dans un domaine c’est qu’il est efficace me semble fort étrange.

Rappelons une blague racontée par M Attali (cf. mon ouvrage(([4] 7 milliards d’esclaves et demain ?))) dans laquelle des juifs achètent puis revendent des pantalons à une jambe. Un catholique fait remarquer le problème en affirmant que ces pantalons sont invendables. Et le juif de répondre que ces pantalons ne sont pas faits pour être portés, mais pour être achetés et vendus.

Plus récemment on pourrait se référer aux injections contre le Covid pour lesquelles les fabricants savaient, avant même de commencer, qu’un vaccin à ARN messager sur un virus qui ne fait que muter, qui plus est avec une vaccination durant l’épidémie, ne pourrait qu’augmenter les mutations et rendre le produit inefficace.
Cela ne les a pas empêchés d’écouler des milliards de doses d’un produit inefficace et dangereux.

Les exemples ne manquent pas comme l’escroquerie freudienne ou pasteurienne.

Je m’étonne donc de cette affirmation :

« Si c’est étudié et vendu, c’est que ça marche ».

  • Le fabricant de casques n’en a que faire, il voit un marché fort juteux.
  • Les militaires qui soutiennent le projet y voient une étoile de plus sur leur uniforme.
  • Les politiques sont des héros pour protéger les Américains.
  • La corruption permet de soudoyer des scientifiques pour affirmer l’efficacité.

Ceci peut durer jusqu’à (concernant ce casque je n’ai pas d’infos) jusqu’à la mise au grand jour du scandale.
Non, le succès d’une méthode n’apporte en rien la preuve de son efficacité, la vérité ne se mesure pas en quantité.

Les neurosciences pourraient soulager au quotidien.

Selon le site techno-science(([5] https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Neurosciences.html)):

« Les neurosciences correspondent à l’ensemble de toutes les disciplines biologiques et médicales qui étudient tous les aspects, tant normaux que pathologiques, des neurones et du système nerveux.

Les neurosciences étudient le développement, la structure et le fonctionnement du système nerveux, du niveau moléculaire au niveau psychologique, avec les méthodes et les moyens des sciences biologiques (biologie, biochimie, pharmacologie, anatomie et physiologie) et sciences médicales (neurologie, neuropsychologie et psychiatrie) et des sciences psychologiques (psychologie cognitive). »

Nous voyons ici que le champ est très large.

Personnellement quand j’entends neuroscience, coaching, développement personnel, j’entends aussi manipulation des pensées et des cerveaux.

Le terme de « développement personnel » est fort étrange… pourquoi faudrait-il que les humains bénéficient d’un enseignement de développement personnel induit par autrui ?

Pourquoi faudrait-il que nous soyons plus « performants » ?

Vous avez cité un exemple concret (si j’ai bien compris) d’une personne ayant des difficultés à se lever le matin et se motiver pour aller au travail.
Personnellement si quelqu’un me dit ça j’en déduis qu’il n’est pas heureux, pas rempli dans sa vie et que ce travail factuellement nourricier ne nourrit pas son âme.

Mes propos suivants illustrent peut-être mon ignorance, mon incompréhension totale des neurosciences, mais je pense que nombreux sont ceux qui pourraient être dans mon cas.

J’ai compris, déduit, que les neurosciences pouvaient aider cette brave personne à trouver une motivation et peut-être même un plaisir à se lever le matin pour aller au travail.

Dans ce cas de figure, la neuroscience ne serait pas une forme de « guérison », mais un « antidouleur »…
« Tu as mal à la tête ? Prends une aspirine ! »

Pire encore si cette personne malheureuse au travail devenait heureuse alors la neuroscience serait vraiment de la manipulation mentale.

La douleur de cette personne au quotidien n’est-elle pas bonne pour lui ?
N’est-elle pas un signal émotionnel envoyé par son cerveau pour lui dire qu’il ne peut pas rester ainsi ?
A-t-il besoin d’un coaching pour accepter l’inacceptable ou d’une thérapie (qui relève aussi des neurosciences) pour se trouver lui-même et enfin partir faire bûcheron au Canada ?
Encore faut-il que ce désir de devenir bûcheron et de passage à l’acte ne soit pas induit par le thérapeute.

Attention, je ne nie pas l’existence de souffrances et de biais cognitifs. Une personne en relation avec un manipulateur sera moins encline à en être victime si elle a connaissance de leur existence, la capacité de les détecter et un amour propre/narcissisme suffisamment développé pour s’en protéger.

La société ne veut pas d’hommes libres, mais uniquement des esclaves dociles.
De fait, elle ne peut que valoriser des méthodes de manipulation mentale visant à les maintenir à l’état de moutons dociles et certainement pas de développement personnel.

D’autre part, a-t-on le droit moral de modifier le cerveau d’un individu quand bien même cette modification se traduirait par une diminution ou une suppression de ses souffrances ?

La neuroscience serait-elle l’héritage high-tech des électrochocs barbares du 20e siècle ?

Ici encore il est légitime de se reposer la question quant à savoir si la science est bonne pour l’homme ou pas.

C’est bien les neurosciences qui ont converti en mouton la population au point qu’elle demande à porter un masque, à être confinée, à réclamer un passeport pour aller au restaurant ou s’injecter une substance expérimentale douteuse y compris aux enfants et aux femmes enceintes !

Il est intéressant de voir à quel point la science a été enterrée, anéantie durant cette crise au profit de « neurosciences » et d’outils toujours plus performants de manipulation mentale des individus.

Cette destruction de l’humain n’eut pas été possible sans le concours de « scientifiques » délirants, mégalomanes ou corrompus.

Celui qui pense, qui doute, qui se pose des questions est devenu le « complotiste », le « fou », le « dangereux » et même « l’antisémite » que l’on sort de son chapeau comme le véhicule prioritaire au Mille-Bornes.

On est arrivé à faire croire au peuple en semaine n qu’il ne fallait surtout pas s’asseoir sur une plage au risque de répandre la mort et en semaine n+1 qu’il ne fallait surtout pas bouger sur une plage et rester statique.
Le drame est que des forces de l’ordre sont là pour obéir comme les soldats qui faisaient monter des juifs dans des trains.
Aujourd’hui encore les soignants sont suspendus sous prétexte qu’ils n’ont pas fait de faux pass comme leurs collègues alors même que preuve est faite depuis longtemps que l’injection vaccinale n’empêche pas les contaminations.

Le peuple est-il debout pour dire « non » alors même que l’on ferme des services faute de soignants ?
Les collègues prétendument vaccinés sont-ils debout pour réclamer leur réintégration ?
Bien sûr que non !

Peut-on oser parler de progrès de l’humanité grâce à la science ?

Ah, il est toujours possible de sortir le couplet sur « ce n’est pas l’outil qui est bon ou mauvais, mais son usage ».

Je suis bien d’accord qu’une puce RFID (ou mieux) implantée sur chaque humain pourrait rendre l’enlèvement d’enfants impossible et nous permettrait de ne plus perdre nos clefs.

Et encore, je suis bien naïf, les plus grands pédophiles de notre planète auront la possibilité de débrancher les liaisons vers les serveurs grâce à d’autres complices pédophiles et dans un silence assourdissant des médias.

Nos « bons » médias comme l’Express sont là pour nous rappeler que l’ennemi est le Covid, la variole du singe, Poutine ou le fameux réchauffement climatique causé par le méchant CO2 !
La suppression définitive de nos droits nous sauvera de l’apocalypse, amen !

Tout le reste n’est que délire, il ne faut surtout pas réveiller les moutons qui ne demandent qu’une chose, ne pas avaler la pilule rouge(([6] Cf. Matrix))!

Mais dans les faits, cette puce a pour unique vocation de nous espionner, nous tracer, nous contrôler et réduire encore plus nos libertés.
Il en est de même de la suppression de l’argent liquide si pratique au quotidien et si pratique pour nous contrôler.
Le scientifique ne peut pas se réfugier derrière « je ne suis pas responsable de l’usage liberticide de mon invention » de même que l’enseignant en neurosciences ne peut se dédouaner de l’usage qu’en fera un psychopathe qu’il aura formé.

Le narcissisme, la soif de pouvoir, la corruption mènent le monde et les scientifiques seront toujours les pions des forces du mal.
Il y aura toujours un scientifique corrompu, narcissique ou naïf pour concevoir le plus immonde et un enculé pour l’utiliser.

Les progrès de la science rendent l’homme de plus en plus « inutile » et les pourritures en sont bien conscientes.
Qu’elles sont les inventions qui auraient été créées si chaque scientifique s’était posé la question
« Est-ce bon pour l’humanité ou cette invention peut-elle (et donc va-t-elle) être utilisée contre l’homme ? »

Je crains qu’il ne fût pas resté grand-chose…

Demain l’intelligence artificielle sonnera-t-elle la fin de l’humanité ?
C’est plus que probable si elle n’est pas purement et simplement interdite et condamnée.

Je vous rappelle que les lois de la robotique d’Asimov qui devaient nous protéger ont été bafouées depuis bien longtemps par les militaires qui utilisent des robots avec une composante décisionnelle autonome pour tuer des humains !

Alors personnellement je veux croire en l’humain plus qu’en la science qui doit être sévèrement contrôlée et limitée.
La science est froide, logique, elle n’a pas d’états d’âme, pas d’émotions, ni conscience.

Cette mise à mort des journalistes dans l’interview me fait penser au personnage de Spock dans Star Trek.
Il est ultra intelligent (comme vous, en tous les cas largement plus que moi), il a une logique scientifique sans faille (probablement comme vous).

Mais Spock est double, sa partie vulcaine est dénuée d’émotions, purement logique, purement scientifique.
Pour autant l’intérêt du personnage est dans son humanité, son illogisme et les émotions qu’il ressent.
C’est cette part humaine qui lui permet de ne pas être un monstre (et parfois inversement en cas de troubles émotionnels).

Toutes les saloperies du monde commises avec la complicité des scientifiques ne sont possibles que par leur sang vulcain…
Si l’empathie était de ce monde, s’ils avaient accès à l’ensemble des émotions humaines, alors le monde serait moins pourri.

Merci.

Alain Tortosa

7 août 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220807-idriss-la-science-a-t-elle-une-ame.pdf





Armageddon au Royaume de France — les Français ont voté

Par Alain Tortosa

À en croire les médias et la cour, et je veux bien les croire, la France a basculé dans la pénombre ce dimanche 19 juin de l’an VI après le sacre de notre bon Roi Emmanuel Le Vaillant.

Nous vivons des heures graves et nul ne sait si notre pays pourra s’en relever.

Je vous rappelle que les Français ont voté, oui, je ne plaisante pas, ils ont osé ! Bon il faut garder raison, la moitié d’entre eux étaient restés chez belle maman pour le gigot flageolet du dimanche, mais de toute évidence, pas les bons !

Les médias ne se sont pas trompés (après coup) et ont jaugé l’ampleur du drame. J’imagine la sidération des pauvres journalistes face à un tel séisme. Citons la une de Libé « La gifle » horrifié par l’élection de 130 députés dits « de gauche » dont l’homogénéité a contraint les iel-le-les-e-s-it-x à ajouter de nouvelles couleurs à l’arc-en-ciel.

Ceci ne peut que nous replonger dans les heures les plus noires de l’histoire de France, le vote de 2005. Rappelons que ce référendum sur la création d’une constitution s’est soldé par la victoire du non, plongeant tous les saints hommes de notre planète (Soros, Schwab…) dans une déprime profonde.

Mais gardons espoir mes frères, sœurs, neutres, amphibiens, zoophiles et indéterminés… l’avenir n’est pas forcément jonché de démocratie et d’autodétermination des peuples !

Les voies du saigneur(([1] Ce n’est pas une faute de frappe.)) sont impénétrables !

Comme les Français avaient mal voté, on a recommencé, et cette fois-ci en supprimant des textes toutes les avancées démocratiques pour ne laisser que les volets économiques.

Il n’est pas utopique de supposer que nos maîtres à dé-penser sont d’ores et déjà en train d’imaginer un dénouement heureux à ce drame.

Bien que la plaie soit encore purulente, je me dois de revenir sur l’événement. Des journalistes ont résumé la situation nous indiquant que le gouvernement devrait désormais « subir » un parlement.

Je ne suis pas certain que vous soyez tous conscients de l’horreur et du délire que nous vivons. Si nous n’agissons pas au plus vite le parlement pourrait décider des lois qui vont voir le jour !

Comment ne pas s’indigner avec force alors que les Français ont illégitimement décidé de choisir leurs représentants à la chambre des députés !

Notre grande PremièrE ministre ne s’est pas trompée. Il faut dire qu’elle ne se trompe jamais, toujours présente pour défendre les intérêts de la nation et de son peuple. Celle-ci a déclaré : « il y a un risque pour notre pays ».

Quelle clairvoyance, mais en même temps quelle banalité ! Évidemment si on permet aux électeurs de décider de l’avenir du pays !

Ce n’est pas pour rien que l’on a inventé la démocratie, les élections, les partis, les médias subventionnés, Hanouna et la Cinquième République, bordel de merde ! L’objectif était unique : empêcher le peuple irresponsable et débile de décider !

Mais dans notre cas de figure, nous sommes aussi face à de l’incompétence, de la faute professionnelle.

C’est quoi ces conneries si une partie du peuple vote et qu’en plus on ne truque pas (ou peu) les résultats ? Mais merde, à quoi bon avoir des Conseils d’État, des Conseils constitutionnels, des résultats stockés sur des serveurs aux USA, si c’est pour laisser les électeurs décider ?!

Typiquement le genre d’incompétence qui me fout les boules.

Bon pour le coup, notre grand Roi n’est pas tout propre…

Pendant que les sans-dents votaient, Mossieur le jeune premier flirtait à Kiev avec le beau Zelenski(([2] https://www.huffingtonpost.fr/entry/photo-macron-zelensky-a-kiev-vaut-detournement_fr_62ac7268e4b06594c1d555d0)) délaissant le pauvre Trudeau.(([3] https://www.publicsenat.fr/article/politique/macron-et-trudeau-pour-un-multilateralisme-fort-avant-un-g7-difficile-86692))

(La femme de Zelenski étant partie passer quelques jours dans une de ses villas de millionnaires en Italie(([4] https://www.lanazione.it/viareggio/cronaca/zelensky-forte-dei-marmi-1.7794120)), repos bien mérité avec toute la souffrance qu’elle endure, la pauvre, à cause de l’enculé de Poutine.)

Notre Président, notre guide suprême, notre lumière parmi les lumières vit une histoire d’amour et pendant ce temps là, les moutons font des conneries en son absence.

Il faut dire que certains Français ont du mal à faire le lien entre le prix du kilo de tomate, des sardines à l’huile et la guerre en Ukraine. Sans compter l’épisode pilote de la variole du singe qui a fait un flop… mauvais teaser, mauvaise reprise par les médias, scénario dévoilé avec sentiment de plagiat, etc.

J’espère que l’on va pouvoir se rattraper avec le réchauffement climatique et prions notre Dieu Chemtrail que la vague de chaleur ne soit pas suivie d’une vague de froid comme au Pérou(([5] https://www.courrierinternational.com/article/climat-le-perou-touche-par-une-vague-de-froid-exceptionnelle)) touché par un refroidissement exceptionnel.

Mais merde, que fait Lucifer ? On fait notre possible, on cherche à fabriquer des hommes enceintes, on légalise l’avortement jusqu’à la naissance, on vend des pièces détachées d’enfants, on les viole, peut-être même qu’on les tue et qu’on les bouffe… On fait notre possible et c’est comme ça que nous sommes récompensés ?!

Moi qui pensais que c’était Dieu l’enculé, j’en viendrais à douter et me demanderais si Lucifer est si sympa qu’il y paraît.

Bon, Macron cherche à rattraper le coup en invitant Jack Lang(([6] https://www.ouest-france.fr/festivals/fete-de-la-musique/fete-de-la-musique-emmanuel-macron-remercie-jack-lang-pour-avoir-cree-l-evenement-il-y-a-40-ans-4bdad352-f19c-11ec-87d0-35a1f71d923f)) à la fête païenne des Saturnales(([7] https://www.france24.com/fr/20160620-fete-musique-jack-lang-createur))(([8] https://www.cnrtl.fr/definition/saturnales)) et en le remerciant pour son œuvre, mais c’est un peu léger.

Notons que les Saturnales (ce que semble ignorer M. Lang) étaient des sortes d’orgies, de débauche où tout était permis. D’aucuns soulignent qu’elles se terminaient par le sacrifice humain(([9] https://www.decitre.fr/livres/rois-ephemeres-9782830915006.html)) du roi éphémère de la fête. Pour la petite histoire, Saturne est l’équivalent romain du Dieu grec Cronos(([10] https://fr.tipeee.com/raconte-moi-l-histoire/news/44079)) qui était cannibale et mangeait ses enfants. Comme quoi dans la vie, il y a de sacrées coïncidences…

Et en ce moment les conneries on les enchaîne. Bon je suis un peu injuste, mais pardonnez ma colère, j’angoisse pour l’avenir. Imaginez que l’on bascule dans un système démocratique, quelle horreur !

Il est vrai que tout n’est pas pourri, loin de là. Darmanin et Abad((]11] https://www.nouvelobs.com/elections-legislatives-2022/20220615.OBS59727/darmanin-abad-blein-ces-candidats-accuses-de-violences-sexuelles-et-sexistes-presents-au-second-tour-des-legislatives.html)), tous deux accusés de viol, mais présumés innocents, ont été réélus. Sans compter sur notre ancien ministre de la santé, M. Veran(([12] https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-la-cjr-classe-sans-suite-pres-de-20-000-plaintes-contre-des-ministres-70814216-7d3b-11ec-94d8-f8316f0f985f)) pour laquelle la justice avait classé 20 000 plaintes injustes contre lui et Castex ! N’oubliant pas le petit Attal qui serait surnommé « the toy » qui a été plébiscité dans les Hauts de Seine.

Ne baissons pas les bras, un appel d’offre pour des postes de pute a été lancé pour recruter des députés de l’opposition et leur apprendre à « bien » voter. De nombreux républicains sont sur les rangs avec l’appel de Copé à un léchage de cul généralisé.

Sans compter que nous fêtons enfin l’autorisation tant attendue d’injecter les enfants à partir de 6 mois, « tous vaccinés, tous protégés ». Il ne faut pas l’oublier même si les enfants en bonne santé ne font JAMAIS de forme grave, que l’injection n’empêche PAS la transmission, que les vaccinés sont les PLUS contaminés et sans compter les effets secondaires bénins qui ne peuvent que conduire à la mort.

Alors, laissez les crétins se réjouir de leur « victoire », laissez les cigales chanter tout l’été, la fourmi vous montrera les résultats de son travail dès la rentrée.

Merci.

Alain Tortosa

22 juin 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220622-seisme-electoral.pdf




La « vérité révélée », la Terre est plate et j’en aurais la preuve ?

Comment se forge-t-on SA vérité ?
Suis-je libre de mes vérités ?

Je/nous sommes les premiers à critiquer les covidistes, les bouffeurs de médias mainstream en leur reprochant de gober n’importe quoi.

Notre principal reproche est de ne voir en eux aucune remise en question, aucun sens critique, aucun doute et de ne pas se forger leur propre opinion.

Une question me taraude :

« Pourquoi n’avons-nous pas gobé le roman du Covid ou de l’Ukraine pour ne parler que d’eux ? »

Sommes-nous si différents de celles et ceux que nous voyons comme des moutons incapables de penser par eux-mêmes ?

S’ils peuvent être qualifiés de boussoles qui pointent uniquement vers le nord, ne serions-nous pas nous aussi des boussoles, mais qui pointent uniquement vers le sud ?

Nous suffit-il d’être face à une théorie du complot pour « gober » et en faire « notre vérité » alors même que notre pensée serait modelée par une vérité proposée et complotiste ?

À titre personnel, je passe suffisamment pour un dingue auprès des esprits lobotomisés par les médias, pour ne pas énumérer quelques théories du complot auxquelles j’aurais pu adhérer depuis quelques mois.

Bien entendu, je ne manque pas de raisonnements, d’arguments scientifiques ou factuels pour penser que mon opinion n’a rien de farfelue et qu’elle repose sur des bases extrêmement solides.

Mais les autres, en face, ne manquent-ils pas aussi d’arguments qu’ils croient leurs ?

Quand on les entend parler, cela me fait penser à une secte. Tous répètent le même discours au point que j’ai l’impression d’entendre BFM TV lorsqu’ils ouvrent la bouche.

Ici encore ne pourrait-on pas nous faire le même reproche ?

« Les complotistes n’auraient-ils pas aussi un discours tout aussi formaté bien que diamétralement opposé ? »

Je me rassure en pensant que je ne manque pas de preuves qui me permettent de penser que je ne suis pas dans une croyance, une religion, mais dans une démarche scientifique rigoureuse.

Pour ne parler que du Covid, nous ne manquons pas de preuves de mensonges et de dissimulations :

  • Le nombre de morts volontairement faussé par des directives de l’OMS et autres autorités.
  • Une nouveauté du 21e siècle, l’épidémie de non-malades avec les PCR bidons qui n’ont ni valeur diagnostique ni pronostique.
  • Les chiffres du réseau Sentinelle qui n’a jamais vu de pandémie.
  • Les mensonges sur sa prétendue dangerosité pour la population générale.
  • La supposée absence de traitements efficaces.
  • L’interdiction de prescrire des molécules de plus de 40 ans inoffensives et efficaces.
  • Le Rivotril pour terminer des patients interdits de soins, pour ne pas saturer des hôpitaux prétendument saturés pour pouvoir les sauver.
  • Fauci qui finance le P4 de Wuhan sur des gains de fonction.
  • L’inefficacité du masque et des confinements prouvés par des siècles d’expériences.
  • Les pourcentages de saturation des réanimations qui sont des faux.
  • L’inefficacité totale du « vaccin ».
  • Une population injectée pour une souche disparue depuis plus de deux ans.
  • La prétendue « innocuité » des injections alors que les données officielles sont terrifiantes.
  • Des injections prétendument sures pour les grossesses 4 mois après les premières doses sur des femmes n’ayant pas encore accouché.
  • L’autorisation pour des soignants vaccinés et positifs au Sars-cov2 d’aller au travail tandis que les non-vaccinés négatifs n’ont pas le droit.
  • L’interdiction de télétravail et donc de consultation à distance pour les médecins non vaccinés.
  • Les manifestations massives passées sous silence ou totalement minorées.
  • La corruption de l’OMS.
  • Les médecins médiatiques avec conflits d’intérêts.
  • La censure et des campagnes de terreur pour ceux qui osaient et osent l’ouvrir.
  • La création du ministère de la Vérité et des fact-checkeurs.
  • Les lois bafouées.
  • La déontologie médicale réduite à néant.
  • Mac Kinsley.
  • Le Conseil d’État, le Conseil constitutionnel.
  • Etc., etc.

Je pourrais sans doute en faire des pages…

Je peux affirmer sans risque que dans le cas du Covid nous ne manquons pas d’arguments factuels sur cette escroquerie mondiale.

Quant à la variole du singe, nous disposons déjà, alors même que nous n’en sommes qu’au début, de tous les éléments qui prouvent la manipulation. Les mainstream ont même ressorti des Karine Lacombe et autres alors même que nous avons les preuves de leurs mensonges passés et de leurs conflits d’intérêts.

Pour autant, sommes-nous, suis-je, à l’abri d’une forme de malhonnêteté intellectuelle ou de manipulation inversée à chercher du complot partout ?

Et ce d’autant plus que mon monde qui n’était pas joli joli avant la crise (cf mon livre(([1] 7milliards d’esclaves et demain ? Vers un capitalisme de l’humain
https://7milliards.fr))
) est devenu carrément pourri depuis quelques mois.

Lucifer est au pouvoir, les réseaux pédophiles sont visibles, le nombre de personnalités éclaboussées ne fait que croître, l’avortement à 9 mois est devenu « moral » comme l’achat d’enfants en Ukraine ainsi que le changement de sexe dès 3 ans, etc.

Nous vivons en plein Sodome et Gomorrhe au point que « notre » « Président » déclarait en 2020 :

« La bête de l’Événement est là !(([2] https://www.youtube.com/watch?v=k5IclzvoiZI))(([3] https://josue-caleb.com/apocalypse-13-avenement-de-la-bete/))(([4] https://www.youtube.com/watch?v=XsDIMS9ec5c))(([5] https://www.youtube.com/watch?v=e0fU5cnliY0))».

Si la planète entière n’avait pas disjoncté, le gars aurait été viré le lendemain de l’interview, mais dans les faits ce fut un non-événement !

Bref, nous ne manquons pas d’éléments objectifs pour soutenir notre esprit critique.

J’écris depuis des mois qu’il faudrait être irresponsable pour prendre comme vérité n’importe quelle « information » issue des médias.

Le traitement totalement délirant et mensonger apporté sur la guerre en Ukraine ne peut que nourrir ces convictions sans parler du prétendu réchauffement climatique causé par le CO2 et une fin du monde inéluctable si on ne passe pas au tout électrique avec des éoliennes et que l’on ne supprime pas toute liberté aux gueux. Je ne résiste donc pas au plaisir de citer une fois de plus cette phrase que l’on attribue à Coluche :

« dans le journal, la seule chose qui est vraie est la date ! ».

Mais suis-je vraiment objectif, ai-je la capacité de me faire MA vérité ou suis-je autant une éponge que les paniqués de la grippe de la tomate(([6] https://www.watson.ch/fr/international/maladie/428308574-grippe-de-la-tomate-qu-est-ce-que-cette-etrange-maladie-d-inde)) qui nous menace !?

Ceux-ci ont beau jeu de voir en moi un parano, celui qui aime vautrer son esprit dans des bas-fonds, celui qui, par jouissance et perversion, voit le mal partout !

Même si le mal est partout, cela ne prouve en rien ma liberté de pensée.

Mise à l’épreuve

C’est pourquoi j’ai décidé de me mettre à l’épreuve.

Pour ce faire, je vais m’attaquer à la théorie de la Terre plate !

Typiquement le type d’affirmation qui peut faire rire de prime abord, mais quel covidiste pourrait ne pas rire si on lui disait que le Covid est un complot contre les peuples, que l’OTAN et les USA sont principalement responsables de la situation en Ukraine, que nous ne sommes jamais allés sur la lune ou que le 11 septembre est un coup monté par la CIA ou je ne sais qui, etc.

J’ai donc décidé de me pencher sérieusement sur le sujet et certainement pas comme les « vérificateurs » de l’information. Je pourrais vous citer un article lamentable sur la Terre plate publié dans le Nouvel obs(([7] https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-sciences/20160820.RUE3638/j-ai-essaye-d-interviewer-quelqu-un-qui-croit-que-la-terre-est-plate.html?gclid=EAIaIQobChMI67u05I-Z-AIVytvVCh0dqgjtEAMYASAAEgJNR_D_BwE)) dans lequel le gardien de la vériténe manquait pas de préciser les accointances entre un défenseur de la théorie et les thèses négationnistes. Vous voyez typiquement une forme de « journalisme » qui pourrait me donner envie de croire en cette théorie.

Mais non, si je m’y mets, je le fais sérieusement !

Je me placerai dans un état d’esprit « pourquoi pas » associé à « mais il va me falloir des preuves solides » avant de me ridiculiser.

Expérience non sans danger

Étant donné que je vais l’aborder comme tous les autres sujets qui ont guidé mes recherches et que de nombreuses « vérités » se sont effondrées par le passé, je vous avoue mon appréhension.

J’ai vraiment peur, si, si, de finir par y croire. Avant de débuter l’enquête, je n’ai strictement aucun doute que la Terre est sphérique en rotation sur elle-même et en orbite autour d’une étoile nommée Soleil. Je dirais que cela fait partie de mes (rares ?) certitudes, de mes croyances fortes.

Mais comme je vais jouer le jeu, comme je ne vais pas m’interdire de changer d’avis et que je ne vais pas dire des phrases vides de sens comme « c’est n’importe quoi », j’ai vraiment la trouille.

Rendez-vous compte que si à la fin de ce texte j’ai acquis, non pas forcément la conviction, mais des doutes sur la forme de la planète, que va-t-il rester de mon monde ?

Soit ce changement sera la preuve que je suis incapable d’avoir une pensée propre ni la capacité de résister aux sirènes du complotisme, soit que rien n’est vrai de ce qui m’a été inculqué depuis ma naissance. Je n’aurai alors plus rien de solide sur quoi m’appuyer.

Sans compter la solitude… Je ne me vois guère dire à autrui que je pense que la Terre est plate ou que les dinosaures n’ont jamais existé. Adieu tout reste de crédibilité ébréchée par les années Covid !

Mes propos peuvent faire sourire, mais j’ai réellement la trouille de basculer, car ceux qui y croient vraiment et qui se penchent sur le sujet depuis des dizaines d’années disposent d’arguments qui ne sont pas totalement ridicules. Il faudrait être stupide ou de mauvaise foi pour penser ces platistes simplement allumés…

L’épreuve du feu, la Terre est plate

Carte de la Terre plate(([8] http://1.bp.blogspot.com/-Rs8wjZYIEEg/VinyzHEsnAI/AAAAAAAAB4s/oRXi1JJ-kow/s1600/Azimuthal%2BEquidistant%2BProjection.jpg)):

On peut voir sur la carte que l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont extrêmement éloignées de l’Amérique du Sud ou de l’Afrique du Sud.

Méthodologie :

Pour ce faire je me suis appuyé principalement sur 2 documentaires :

Bien entendu, je le répète, il me faut sortir du « c’est complètement con », car toutes les théories du complot peuvent être qualifiées ainsi.

Voici pêle-mêle quelques arguments platistes qui peuvent faire écho et dont je n’aborde pas dans mon texte principal les raisons scientifiques pouvant les contrer.

  • En premier lieu, nous vivons dans le mensonge permanent. Le complot est mondial(([12] Sur ce point-là je ne peux que les suivre, les complots ne manquent pas, mais même si cela plaide en leur faveur, ce n’est pas pour autant une preuve.)).
  • Comment est-il possible de voir depuis un point du globe un autre point qui ne pourrait être visible du fait de la courbure de la Terre(([13] Il est possible de voir au-delà de l’horizon en fonction de certaines conditions atmosphériques grâce à la réfraction de la lumière. C’est pourquoi on peut observer le bas d’un mur ou d’un immeuble au bout d’un lac alors même qu’il devrait être invisible du fait de la courbure de la Terre. Cela fonctionne aussi avec les ondes radio. Dans une autre vie, je pouvais capter en été la télé de Catalogne avec une antenne râteau alors que j’étais à plus de 300 km de l’émetteur terrestre. En revanche l’opération était impossible en hiver.))?
  • Pourquoi ne sommes-nous pas éjectés à l’équateur alors qu’il y a une vitesse de 1600 km/h. Les plus anciens d’entre-nous se rappellent avoir posé un petit objet au bord d’un 33 tours pour le voir s’envoler(([14] C’est une notion de vitesse relative. Si nous lâchons une gomme à 1 mètre du sol à bord d’un TGV à 300 km/h, elle devrait se fracasser à l’arrière du wagon ou du moins tomber en arrière. Si la gomme était à l’arrêt au moment où on la lâche, elle mettrait 0,5 seconde à chuter d’une hauteur d’un mètre. À 300 km/h le TGV parcourt 83 mètres par seconde. Ainsi la gomme tomberait 37 mètres en arrière. En réalité la gomme tombe à la verticale, car elle se déplace aussi à 300 km/h. L’air dans le train se déplace aussi à 300 km/h sinon nous aurions une sensation de vent. Ainsi une mouche peut voler dans un TGV sans être contrainte de voler aussi vite que la vitesse du train.)).
  • Pourquoi ne sommes-nous pas réduits en poussière si l’on tient compte de la vitesse supposée de la Terre autour du soleil, de la vitesse du système solaire dans la galaxie, de la vitesse de la galaxie dans l’univers, etc. soit des millions de km/h(([15] Comme pour le TGV, ce qui compte c’est l’accélération et la vitesse relative. Si la Terre s’arrêtait de tourner d’un coup nous serions éjectés. Dans un TGV nous ne sentons pas l’air dans le wagon, ni la moindre sensation d’accélération ou de freinage lorsqu’il est à vitesse constante. Ainsi, que l’on soit à 5 km/h ou 1 million de kilomètres par heure si tout ce qui nous entoure est à la même vitesse il n’y a aucune vitesse relative entre nous et notre environnement direct.))!
  • Lors d’un vol en avion à 10000 m d’altitude, l’horizon demeure rectiligne(([16] Le diamètre de la Terre est tel qu’un petit segment semble rectiligne. Il faut s’élever à environ 30 km pour que la courbure de la Terre devienne vraiment visible avec un angle de 5 degrés. Voir la simulation sur
  • https://www.youtube.com/watch?v=xpUcZXiKtfU&t=592s)).
  • Il n’y aurait aucune photo de la Terre, seules des photos assemblées et photoshopées(([17] Ici on est contraint de basculer dans de la conspiration à très grande échelle. Pas de stations orbitales, pas d’humains en orbite, pas de sondes envoyées sur mars ou autres qui ont pu prendre la Terre en photo.)). (Et si nous ne sommes jamais allés sur la lune, impossible de photographier la Terre dans son intégralité. J’imagine qu’il n’y aurait aussi aucune sonde comme Voyager et autres).
  • Les GPS(([18] Je n’ai pas de réponses à apporter. Vrai ? Pas vrai ? Pourquoi ? Aucune idée !)) ne fonctionneraient pas en antarctique. « preuve » qu’ils ne tournent pas sur une sphère.
    [Note de Joseph : la trentaine de satellites GPS ne couvre approximativement que la zone située entre les cercles polaires nord et sud, mais pas ce qui se trouve plus près des pôles, comme on peut le voir notamment à partir du site https://satmap.space qui permet de visualiser en temps réel la position des satellites par rapport à la surface de la Terre. Voir la carte pour le 9 juin 2022 à 11 heures 30, heure du Québec : ici. Il y a peu de satellites qui adoptent une orbite passant près des pôles.]
  • Il n’y aurait aucun vol direct(([19] Je suis en train de suivre un vol entre Santiago du Chili et Auckland en Nouvelle-Zélande et il est bien direct au-dessus du pacifique. La durée du vol constituant une preuve.
    https://fr.flightaware.com/live/flight/LAN801)) via l’océan Pacifique et les avions feraient un énorme détour. Avec une terre plate, pas le choix.

Ils proposent aussi des réponses à de nombreuses questions comme par exemple :

  • Comment ne tombons-nous pas au bord et comment les océans ne se vident pas dans l’espace ? Tous les continents seraient autour du centre du disque et il y aurait un gigantesque océan circulaire bordé de glace(([20] Si cette vision est réelle, nous sommes dans un complot mondial qui implique des millions de complices. Aviateurs, marins, astronautes, satellites, météorologues et j’en passe.))
    [Note de Joseph : la théorie de la gravitation qui est validée par de nombreuses expériences et observations répond simplement à cette question et n’implique aucun complot : la masse de la Terre retient aussi bien l’eau que l’atmosphère].
    La dimension du cercle serait inconnue, peut-être même quasi infinie. Je ne vous dis pas comme on est dans la merde s’il y a un réchauffement climatique et que les glaces fondent !
  • Comment peut-il y avoir des saisons alors qu’il n’y a pas d’hémisphères(([21] https://www.youtube.com/watch?v=R52_PdZlSq8))? En fait la Terre et la Lune seraient des petits spots qui tournent au-dessus du disque et qui selon leur position feraient les saisons.
    [Note de Joseph : ceci ne fournit aucune explication pour justifier la rotation de ces spots et qui plus est sur des cercles de taille variable selon les saisons. De plus, s’imaginer que le Soleil serait juste un spot tantôt lumineux et tantôt éteint — éventuellement accroché sur un dôme invisible ou transparent — est incompatible avec le fait que les habitants de la France voient le Soleil lumineux et haut dans le ciel quand il fait encore nuit au même moment au Québec et qu’il est encore sous l’horizon. Un même spot ne peut pas être simultanément éteint et allumé.]
  • Et les éclipses(([22] https://www.youtube.com/watch?v=dtHuTVXZGFw))? Il y a plusieurs théories, soit le soleil et la lune se retrouveraient au même endroit du fait de leur rotation en escargot, soit, comme dans le Truman Show, il y aurait un dôme gigantesque au-dessus du disque. Nous serions alors dans une expérience. L’histoire ne dit pas ce qu’il y aurait au-delà du dôme ni ses dimensions.
    [Note de Joseph : jusqu’à preuve du contraire ces « théories » sont incapables de prédire la position et le moment exact des éclipses, ni d’ailleurs des heures de lever et de coucher des différents astres, ni de leur passage au méridien du lieu… contrairement à la mécanique céleste basée sur la théorie de la gravitation.]
  • Le mouvement relatif des planètes. Si on regarde le mouvement de Mars(([23] http://wheresthecurve.org/2019/02/flat-earth-mars-retrograde-is-impossible)), à certaines périodes on peut avoir le sentiment que la planète recule. C’est logique si la Terre et Mars tournent autour du Soleil du fait des vitesses relatives, mais assez délirant si on pense que Mars tourne autour de la Terre. Quand bien même Mars tournerait autour du soleil, cela n’expliquerait pas le mouvement. Certains platistes ne trouvent pas gênant qu’une planète puisse faire demi-tour quant à ceux qui croient qu’il y a un dôme, ceci ne pose aucun problème étant donné que l’on peut projeter ce que l’on veut sur celui-ci. Les techniciens du dôme ne manquant pas d’humour en faisant reculer Mars…
  • Si la lune était en orbite autour de la Terre, elle serait éjectée ! Cela pose un problème parce que nous avons observé que les lunes de Jupiter tournaient autour de la planète, or Jupiter se déplace encore plus vite que la Terre. Pourquoi ne sont-elles pas éjectées ? Il existe des théories que je n’ai pas comprises sinon il y a le dôme dans lequel on peut projeter ce que l’on veut. Ici encore nous sommes dans la conservation du mouvement, aussi bien la Terre que la lune se déplacent à la même vitesse et il y a les phénomènes de gravité.

Toutes ces théories et explications peuvent sembler tordues ou même très tordues, mais ne prouvent ni que la Terre est une sphère en rotation, ni qu’elle est un disque(([24] Disons que je suis gentil.)).

Quelques questions sans réponse !

  • Le pendule de Foucault. Expérience assez simple. Vous attachez un poids (ici 30 kg) sur un câble de 60 mètres. Vous tirez le poids et le lâchez. Si la Terre ne tourne pas alors le pendule va osciller sur le même plan (pendant quelques heures du fait des frottements). Mais si elle est en rotation (et sphérique) alors le plan va se modifier au fil des heures, la Terre n’étant plus au même endroit. A priori les platistes ne disposent d’aucune théorie qui tienne la route pour expliquer ce phénomène observable.
  • Le gyroscope(([25] https://www.youtube.com/watch?v=WUHH32sQVx4)) C’est une toupie alimentée qui tourne sans s’arrêter. Elle se positionne par défaut perpendiculairement au sol et résiste à tout changement de position. Si la Terre ne tourne pas, alors la position ne change jamais. Mais hélas pour les platistes, il y a un décalage de 15 degrés par heure. C’est pourquoi les avions disposent d’un système de correction et un gyroscope non rigide, mais sensible à la gravité. Ici encore je n’ai pas eu accès à une explication des platistes qui puisse me convaincre.
  • L’interféromètre Ligo(([26] https://www.cite-espace.com/actualites-spatiales/lisa-pathfinder-feu-vert-ondes-gravitationnelles/)) aux USA. Pour son fonctionnement il est indispensable de disposer de 4 km de ligne droite. Comme les ondes vont tout droit, si la Terre était un disque, il suffirait de fabriquer un support rectiligne. Mais si elle est sphérique, alors l’onde générée va se retrouver dans l’espace au bout d’une certaine distance. C’est pourquoi ils ont dû construire un support dont l’extrémité était un mètre plus haut pour compenser la courbe de la Terre. Cette expérience est relativement facile à reproduire au bord d’un lac si on dispose d’un laser assez fin.
  • Les dépressions(([27] https://meteocentre.com/intermet/pression/pression8.htm)). Dans l’hémisphère nord, les dépressions tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et dans l’hémisphère sud dans le sens des aiguilles d’une montre. Pourquoi en serait-il ainsi sur une Terre plate ?
  • Les Satellites(([28] https://flatearthfacts.com/flat-earth-model/proof-the-earth-is-flat/satelliets-dont-exist/))(([29] https://www.youtube.com/watch?v=8_SYJIPPq-8&t=9s)) Difficile de mettre des satellites au-dessus d’un disque immobile sans qu’ils tombent. Il n’y aurait donc aucun satellite et tous seraient des fakes, uniquement des tours d’émission (que personne n’a vue). À se demander comment les GPS pourraient fonctionner sur l’océan. À titre personnel j’ai bien pointé des antennes satellites et il fallait une sacrée précision pour récupérer le signal. Comment cela pourrait-il fonctionner à l’équateur alors que les antennes satellites sont positionnées à 90° vers le ciel ? Mystère.
  • La preuve par le Chili et la Nouvelle-Zélande. À 5 h 14 GMT un avion(([30] https://fr.flightaware.com/live/flight/LAN801)) a décollé ce jour de Santiago(([31] https://latitude.to/map/cl/chile/cities/santiago)) du Chili à destination d’Auckland(([32] https://latitude.to/map/nz/new-zealand/cities/auckland/articles/page/1)) en Nouvelle-Zélande. Quand bien même on nous ment, son atterrissage est prévu à 17 h 42 GMT soit un temps de vol de 12 h 28 (auquel il faudrait rajouter 30 minutes de taxi au sol). La distance(([33] http://walter.bislins.ch/bloge/index.asp?page=Distances+on+Globe+and+Flat+Earth)) entre Santiago et Auckland est de 8 932 km sur une Terre sphérique, soit une vitesse moyenne de 673 km/h. Le problème, et de taille, est que la distance entre ces deux villes est de 21 952 km sur une Terre plate !!! La distance n’est pas discutable, la durée du vol n’est pas discutable et vérifiable par les passagers, il n’y a aucun raccourci possible entre ces deux villes, ce qui fait que la vitesse moyenne de l’avion était donc de 1 760 km/h !

    Quand on regarde un Boeing 787-9 Dreamliner dont le rayon d’action officiel est de moins de 16 000 km, on ne peut pas dire qu’il ressemble à un avion supersonique comme le Concorde. Hors ce vol « extraordinaire » s’est fait à une vitesse moyenne de Mach 1,4. Non seulement l’avion disposait de capacité supersonique, mais de plus avec un rayon d’action de 20 000 km avec 250 passagers à bord ! Rappelons que le rayon d’action du Concorde était d’environ 6 200 km (3x moins) à Mach 2 pour 3 fois moins de passagers !

    Si d’aventure on nous avait aussi menti sur les lois de la physique et sur la résistance de l’air, pouvez-vous me dire pourquoi le vol Miami-Madrid du même jour a mis quant à lui 8 h 25 de vol pour 7 100 km soit du 840 km/h alors qu’il aurait pu mettre 4 heures en vitesse supersonique ? Bref voici une preuve, difficilement discutable, que la Terre n’est pas plate, mais sphérique.

Conclusion

Les tenants de la théorie qui sont si nombreux pourraient facilement se cotiser pour louer un cargo et partir faire le tour du monde (comme Christophe Colomb) ou aller vers les glaces du bord du disque dans la zone que nous appelons équateur. S’ils sont si sûrs d’eux, pourquoi ne pas le faire ?

Je crains que nous ayons la réponse. C’est comme pour Jean-Michel, il serait si simple de mettre fin à la rumeur…

Je ne crois donc pas que la Terre est un disque plat.

  • Non pas parce que je suis baigné depuis ma naissance par l’image d’une planète sphérique.
  • Non pas parce que l’idée serait ridicule au point de la balayer d’un revers de main.

Mais parce qu’il existe des preuves scientifiques solides qui montrent que la Terre est sphérique et que les théoriciens de la Terre plate ne peuvent expliquer.

Je viens donc de me prouver que j’ai la capacité intellectuelle d’adhérer ou pas à une théorie complotiste (et aussi la liberté de me tromper).

Je ne suis pas, comme pourraient l’affirmer les prétendus « vérificateurs », aveuglé par mon désir de voir des complots partout.

Suis-je rassuré de ne pas croire en la Terre plate ?

Oui, mais je suis en partie presque déçu. C’eût été sympa que ce soit vrai.

En revanche, là où ma colère ne tarit pas c’est à propos de ceux qui cherchent à discréditer systématiquement tous ceux qui doutent et adhèrent à une théorie autre dite « du complot ». Pour eux, dès lors que nous pensons que l’on nous ment au niveau mondial sur tel ou tel sujet, c’est la preuve de notre déviance et de notre folie.

Si je pense qu’il y a complot sur un des sujets suivants comme le Covid, le 11 septembre, l’homme sur la lune, la Terre plate, l’Ukraine, la variole du singe, la grippe de la tomate, le réchauffement climatique, les chemtrails, les ovnis ou les reptiliens, etc. c’est que j’ai abandonné tout bon sens, que je suis dans la foi, que je ne raisonne plus scientifiquement.

Il faut de fait obligatoirement me dénigrer, me faire taire ou me ridiculiser. Les médias et les vérificateurs de l’information sont unanimes à ce sujet :

« Il ne faut surtout pas discuter avec un complotiste, il va chercher à vous manipuler et biaisera la vérité pour ne pas changer de croyances. Les non-complotistes étant de bonne foi comme il se doit »

Il est là le fanatisme qui refuse le dialogue et fait que des scientifiques comme Toubiana, Perronne, Toussaint,… n’ont pas pu avoir un libre accès aux médias mainstream ni participer à des débats contradictoires.

Cette omerta, ce ministère de la Vérité étant de nature à alimenter toutes les théories complotistes.

Honnêteté ?

Alors suis-je scientifiquement et intellectuellement honnête ?

Si je n’adhère pas à la théorie de la Terre plate (qui a le droit d’exister) et que j’adhère à la théorie de la plandémie sur le Covid, est-ce une preuve que je serais dans l’erreur dès lors que je suis convaincu par l’existence d’une ou plusieurs théories dites complotistes ?

En voyant ces différents documentaires et en écoutant certains « sages » qui ne voient que pathologie psychiatrique ou absence totale de culture scientifique dans cette défiance, j’ai quand même été un peu écorné et contraint de me poser à nouveau la question « et s’ils avaient raison ? ».

Ne vous inquiéter pas cela n’a guère duré. Tous ces vérificateurs se sabordent eux-mêmes en disant qu’il y a consensus, en ne donnant pas la parole aux contradicteurs, en associant une pathologie mentale, en approuvant la censure, en dénigrant l’auteur qui sera quasi toujours « révisionniste, antisémite ou d’extrême droite ».

Ces censeurs qui nous reprochent de ne pas nous demander si nous sommes dans l’erreur ne se remettent jamais en question et ne mènent pas une enquête afin de découvrir leur vérité. Ils « enquêtent », mais uniquement à charge avec pour objectif unique de prouver que l’autre à tort.
Bref le contraire d’une démarche scientifique ouverte et d’une recherche de vérité.

J’ai de fait 1 000 fois plus de respect pour une personne qui doute, qui étudie et adhère à la théorie de la Terre plate qu’à ces gardiens de la Foi qui n’ont qu’une Vérité, aucune éthique, morale ou honnêteté intellectuelle.

Même si je le savais sur un plan théorique grâce au nombre délirant d’heures passées à me demander si je n’avais pas tort dans mes diverses croyances, j’ai désormais une preuve de plus de ma capacité à me faire MA propre opinion et résister à des théories « complotistes ».

Prouvez et je changerai d’avis !

Je sais aussi, comme je le savais déjà, que je suis prêt à croire que la crise du Covid n’est pas une plandémie, que Poutine est l’unique enculé, que Zelenski et les Américains sont des saints, que le réchauffement climatique est causé par l’activité humaine et le CO2, que le 11 septembre est un attentat terroriste, etc., mais à l’unique condition que vous m’ameniez des preuves solides et non des théories fumeuses.

Jamais un covidiste convaincu ne prendra le risque de voir s’effondrer son faux Dieu.

merci
Alain Tortosa
9 juin 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220609-terre-plate-verite-propre.pdf





Qui n’a pas son programme ? Demandez votre programme !

La World Company a l’honneur de vous présenter sa nouvelle super production diffusée sur Netflix « la variole du singe(([1] Toutes les affirmations citées sont sourcées.))» !

Nous vivons sur une planète où tout va de plus en plus vite.
Difficile de suivre toutes les nouvelles séries tant elles s’enchaînent :

  • Alors même que la saison 1 de « War in the Ukraine » bat son plein !
  • Alors même que nous terminons la saison 2 de la série comique « the Covid » et que nous attendons avec impatience la prochaine saison riche en rebondissements et en effets secondaires !

Le pilote de « Monkeypox, panic on the earth » a été diffusé il y a quelques jours.

Je vous fais le pitch rapide :

« Un homo(([2] « S’il y a une communauté qui doit faire attention à elle, c’est la communauté homosexuelle ». Eric Caumes
https://rmc.bfmtv.com/actualites/societe/sante/un-cas-suspect-de-variole-du-singe-en-france-il-faut-rester-tres-prudent-previent-eric-caumes_AV-202205200094.html)) a couché avec un singe en Afrique, singe qui avait une crise d’urticaire et le contamine. L’homme a ensuite transmis sa maladie à ses copains lors d’une petite fête.

Allons-nous assister à une nouvelle épidémie mondiale ? Le suspens est insoutenable ! »

Attention, ce document révèle des éléments de l’intrigue qui ne se sont pas encore produits et qui pourraient gâcher le plaisir des téléspectateurs.

Si vous désirez angoisser au fil des semaines je vous invite à ne pas lire ce qui suit et regarder la série en direct sur BFM.

Assez bavasser, je vous dis tout !

Tout commence avec l’OMS(([3] https://www.who.int/emergencies/disease-outbreak-news/item/2022-DON381)) qui publie la bande-annonce de la série :

« On 7 May 2022, WHO was informed of a confirmed case of monkeypox in an individual who travelled from the United Kingdom to Nigeria and subsequently returned to the United Kingdom. »

« Le 7 mai 2022, l’OMS a été informée d’un cas confirmé de variole du singe chez une personne qui a voyagé du Royaume-Uni au Nigeria et est ensuite retournée au Royaume-Uni. »

Le 18 mai le Département de Santé Publique du Massachusetts(([4] https://www.mass.gov/news/massachusetts-public-health-officials-confirm-case-of-monkeypox)):

« … today confirmed a single case of monkeypox virus infection. This contact tracing approach is the most appropriate given the nature and transmission of the virus.
The confirmed case poses no risk to the general public »

« … a confirmé aujourd’hui un seul cas d’infection par le virus monkeypox.
L’approche basée sur le contact tracing est la plus appropriée compte tenu de la nature et de la transmission du virus.

Le cas confirmé ne présente aucun risque pour le grand public »

Je dois déjà les mauvaises langues et les esprits désabusés nous parler de « plagiat ».

C’est n’importe quoi !
Allez-vous dire que Top-chef et Master-chef sont les mêmes émissions ?
Le Covid et le Monkeypox n’ont rien à voir même si les producteurs sont les mêmes.

Pour le premier, nous avons un pangolin qui couche avec une chauve-souris et les deux qui s’enfuient de leur résidence P4 de Wuhan pour aller au marché, alors que là c’est un brave homme en Afrique qui a une idylle amoureuse avec un singe contaminé par une maladie éradiquée depuis 1980.
Vous voyez bien que cela n’a rien à voir !

Bon d’accord, pour les deux histoires on dit que « ce n’est pas grave », que « tout est sous contrôle »… mais vous voulez quoi ?
Que le pilote débute avec 50 millions de morts dès les premiers jours ?
Briseurs de bonheur !

Fort heureusement, tous les grands médias jouent le jeu de la promotion, super production oblige !

Sur TF1(([5] https://www.tf1info.fr/sante/qu-est-ce-que-la-variole-du-singe-dont-des-cas-ont-ete-detectes-en-espagne-et-au-portugal-2220176.html)) on a pu lire le 18 mai 2022 :

« La durée d’incubation — intervalle s’écoulant entre l’infection et l’apparition des symptômes — est en général de 6 à 16 jours, mais peut aller de 5 à 21 jours. Les symptômes durent de 14 à 21 jours et disparaissent, en général, spontanément. Néanmoins, ils peuvent parfois être fatals, le taux de létalité de la variole du singe étant de 1 à 10 %. Particularité notable, les cas graves touchent, généralement, des enfants. »

Je ne trahis pas le scénario en voyant qu’ils sont en train de nous amener vers les PCR et le confinement…

En cela, il ne s’agit nullement de plagiat, je le redis, mais d’une simple application du consensus scientifique du 21e siècle, plus précisément post 2020, qui a prouvé que des millénaires d’expérience n’étaient que de la merde ainsi que toutes les études précédentes.

Qui peut encore douter de l’efficacité des confinements hormis quelques crétins qui citent des pays qui ont fait différemment comme la Suède alors que « La suède, ce n’est pas comparable et ils regrettent bien leur stratégie ».

En Belgique c’est pareil, RTL(([6] https://www.rtl.be/info/belgique/societe/variole-du-singe-de-quels-traitements-dispose-t-on-deja-pour-traiter-la-maladie–1377856.aspx)) a publié le 21 mai de cette année :

« L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’attend à ce que le nombre de cas de variole du singe se multiplie notamment en Europe, mais aussi au Canada en Australie ou encore aux États-Unis “Alors que nous entrons dans la saison estivale (…) avec des rassemblements, des festivals et des soirées, je crains que la transmission s’accélère”, a affirmé le directeur de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge. Et de rajouter “Si vous êtes malade, il faut vous mettre en isolement pendant 21 jours : c’est la durée de la période d’incubation.” 

Emmanuel Bottieau, Chef de l’unité des maladies tropicales à l’institut de médecine tropicale d’Anvers : “On a une molécule qui a été développée pour la variole, mais pour la variole historique. Il y a eu à un moment donné, un risque de bioterrorisme et donc on a développé à ce moment-là un traitement qui est efficace et qui a déjà d’ailleurs été utilisé aussi pour la variole du singe.” 

La transmission se fait par contact direct. Il faut donc éviter de toucher une personne contaminée et bien se laver les mains pour s’en prémunir. »

Petit à petit nous entrons dans l’intrigue et voyons bien, une fois de plus, que la série « Covid » et la série « Monkeypox » n’ont rien en commun !

Alors que le Covid était un virus « naturel » échappé par « accident » d’un laboratoire où il était « naturellement » présent, la variole du singe serait peut-être une attaque bioterroriste !

L’histoire se présente bien, mais je trouve qu’il y a quelques petites failles dans le scénario, failles qui ne peuvent titiller qu’un complotiste comme moi.

Par exemple, au moment de l’écriture de ces lignes, l’histoire nous indique que les seuls pays où les premiers cas du virus ont été confirmés sont les USA, l’Europe, le Canada et l’Australie.
Je cherche la petite bête, mais bon, reconnaissez que ces pays sont relativement peu connus pour leurs colonies de singes et, par voie de conséquence, aucun cas n’est signalé dans les pays qui ont des singes !

Je me demande s’il n’y aurait pas une pointe de racisme que les IELs devraient soulever. On pille l’Afrique et les pays pauvres et on leur vole même leurs maladies !

Je reconnais qu’il y a une petite malhonnêteté de la part des scénaristes. Comme par hasard, l’épidémie démarre dans les pays où la série Covid a le mieux fonctionné… les pays qui ont connu les meilleures ventes de produits de merchandising comme les « vaccins ».

Je voudrais aussi dire aux médecins complotistes qu’ils ne vont pas nous gâcher le plaisir et refaire le coup du Covid en balançant des âneries monumentales comme le fait que « ce n’est pas dangereux et ça se traite ».

Autant TF1 a fait le job en parlant de « 1 % à 10 % de décès », ce qui est super chouette, car largement plus que pour le Covid, mais aussi en nous disant que les enfants étaient largement menacés, ce qui ne peut que nous réjouir et nous donner l’eau à la bouche.

Vivement des images d’enfants mourant dans les hôpitaux après d’horribles souffrances ou les alignements de petits cercueils blancs !

Car pour le Covid, ils avaient beau nous sortir des épisodes dans lesquels il était dit que le Covid était dangereux pour les enfants, on restait sur notre faim. Il y a bien eu quelques grands professeurs pour nous raconter qu’ils avaient des enfants qui mourraient dans leur service… mais la mayonnaise n’a pas pris. Soyons francs, le Sars-cov2 est un virus de merde en ne tuant que des vieux et des malades.

La série était condamnée sans l’idée géniale des scénaristes transformant les petits-enfants en tueurs de grands-parents. L’intrigue n’a été sauvée qu’en imposant confinement, distanciation, gel, masque et en forçant la vaccination des enfants pour nous tenir en haleine pendant des mois. Il faut dire qu’il fallait oser pour rendre moral le sacrifice des enfants pour rassurer des vieux cons qui ont peur de mourir malgré leur vie de merde.

Les premières images de la variole du singe sont pleines d’espoir :

« Ce n’est pas dangereux, mais il y a entre 1 % et 10 % de morts »

ou :

« Il y a des traitements, mais les enfants en meurent aussi ».

À ce titre je voudrais remercier chaleureusement le professeur Caumes qui, sur Cnews, nous a bien dit que les vieux étaient plus protégés parce qu’ils avaient bénéficié de la vaccination obligatoire contre la variole tandis que les jeunes enfants ne sont pas protégés du fait de la fin de cette vaccination obligatoire.

Hélas, j’ai pu lire sur Twitter les annonces « criminelles » du docteur Alain Brugerie(([7] https://twitter.com/brugerie/status/1527758501581398017))…

Entre parenthèses nous payons déjà les annonces d’achat par le complotiste Musk. À quand une implication sans faille du Ministère de la Vérité pour empêcher de pervertir « les cons qui gobent n’importe quoi ».

Ce médecin irresponsable (à moins que cela fasse partie du scénario pour faire du buzz) a écrit :

« La variole du singe est bien moins dangereuse que la varicelle, mais son appellation beaucoup plus » vendeuse » pour affoler les populations déjà terrorisées par l’inoffensif Omicron et c’est bien là le but.

La variole du singe c’est rare, peu contagieux et ça guérit tout seul. Le but de cette médiatisation débile étant évidemment d’entretenir un climat de trouille et de dépendance sanitaire chez les obsédés du Covid et autres hypocondriaques »

Nous ne pouvons qu’être glacés d’effroi face à de tels propos irresponsables incompatibles avec la dictature et l’ultralibéralisme.

Un peu d’histoire avec un petit ou un grand « H », c’est selon…

1820 Vaccination massive antivariolique à Londres.(([8] https://www.bbc.com/news/uk-england-leicestershire-50713991))

1853 Loi vaccination obligatoire avant 3 mois en Angleterre avec fortes sanctions en cas de désobéissance.

1869 Création de la « Leicester Anti-Vaccination League ».

Les parents ne voulaient plus vacciner leurs enfants à cause des effets secondaires graves et une efficacité toute relative. De moins en moins d’enfants sont vaccinés.

1885 Grande manifestation à Leicester suite aux milliers d’amendes pour non-vaccination.

La ville met en place un système de détection et isolement des malades.

« Leicester s’en est bien tiré, avec 370 cas — un taux de 20,5 cas pour 10 000 habitants — entraînant 21 décès. Il s’agissait d’un nombre de cas bien inférieur à celui de certaines villes bien vaccinées comme Warrington (125) et Sheffield (144). »

1898 — La loi sur la vaccination introduit une clause d’« objection de conscience ». Loi dont nous français ne pouvons pas bénéficier.

Selon le magazine Science(([9] https://www.science.org/doi/pdf/10.1126/science.357.6347.115?download=true)) du 17 juillet 2017 :

1900 à 1978

Entre 300 et 500 millions de morts de la variole dans le monde.

Le 21 décembre 1977, F. J. Tomiche, porte parole de l’OMS publiait un article fort « complotiste » dans Le Monde(([10] https://www.lemonde.fr/archives/article/1977/12/21/la-variole-vaincue_2855286_1819218.html)) (texte complet(([11] https://groups.google.com/g/atdlvq/c/O4pok84N22I))).

« Sur le plan stratégique, l’abandon de la vaccination de masse en faveur de l’approche dite de “surveillance-endiguement” revêtit une importance capitale. Elle résulta de deux observations. La première était que même dans des populations vaccinées à 90 % on pouvait assister à des flambées épidémiques. La seconde était qu’avec ce type d’approche, on parvenait à faire complètement échec à la transmission, même lorsque l’incidence variolique était élevée et les taux d’immunisation faibles. La méthode consiste en la prompte détection de nouveaux cas, suivie de mesures d’endiguement immédiates, c’est-à-dire la recherche de tous les contacts possibles et leur isolement afin d’arrêter la transmission. »

1980

L’OMS déclare officiellement l’éradication de la variole « grâce au vaccin ».

1990

L’OMS déclare qu’il faut détruire les stocks de souches de variole, mais cela reste un effet d’annonce.

2016

Des chercheurs canadiens recréent le virus de la variole en utilisant des fragments d’ADN commandés en ligne. Leur travail soutiendrait la thèse visant à garder toutes les souches pour se prémunir d’attaques terroristes. Ainsi les chercheurs disposeraient du matériel génétique pour développer de nouveaux vaccins en cas de menace.

Je vous avais promis de vous faire des révélations sur la série et j’invite donc les personnes qui ne veulent pas gâcher le suspense à ne pas lire ce qui suit.

Le 24 septembre 2019, soit avant la sortie officielle de la série « Covid in your ass », la FDA(([12] https://www.fda.gov/news-events/press-announcements/fda-approves-first-live-non-replicating-vaccine-prevent-smallpox-and-monkeypox)) (qui autorise les médicaments aux USA après pot-de-vin) a indiqué :

« The U.S. Food and Drug Administration announced today the approval of Jynneos Smallpox and Monkeypox Vaccine, Live, Non-Replicating, for the prevention of smallpox and monkeypox disease in adults 18 years of age and older determined to be at high risk for smallpox or monkeypox infection. Therefore, although naturally occurring smallpox disease is no longer a global threat, the intentional release of this highly contagious virus could have a devastating effect. »

« La Food et Drug Administration a annoncé aujourd’hui l’approbation du vaccin Jynneos contre la variole et le monkeypox, vivant, non réplicatif, pour la prévention de la variole et de la maladie du monkeypox chez les adultes de 18 ans et plus considérés comme étant à haut risque d’infection par la variole ou le monkeypox. Par conséquent, bien que la maladie naturelle de la variole ne soit plus une menace mondiale, la libération intentionnelle de ce virus hautement contagieux pourrait avoir un effet dévastateur. »

En septembre 2019 des chercheurs ont donc eu l’idée « géniale » de sortir un vaccin contre une maladie qui n’existe plus (je vous dis pas la dépense).
Juste au cas où, par un malheureux « hasard », un taré allait libérer un virus qui n’existe plus dans la nature.

Comment ne pas trouver ce scénario aussi ridicule qu’un Sars-cov2 manipulé par des humains dans un laboratoire connu pour faire des recherches sur le gain de fonction de virus pour ensuite le libérer dans la nature ? C’est là qu’on voit que je ne suis pas scénariste, il n’y a que la World Company pour imaginer un truc pareil.

Attendez, ce n’est pas tout !

Le 4 juin 2021, alors même que nous sommes en pleine saison 2 de « the anal Covid », la FDA(([13] https://www.fda.gov/drugs/news-events-human-drugs/fda-approves-drug-treat-smallpox)) en remet une couche !

« The U.S. Food and Drug Administration today approved Tembexa (brincidofovir) to treat smallpox. Although the World Health Organization declared smallpox, a contagious and sometimes fatal infectious disease, eradicated in 1980, there have been longstanding concerns that the virus that causes smallpox, the variola virus, could be used as a bioweapon.
Because smallpox is eradicated, the effectiveness of Tembexa was studied in animals infected with viruses that are closely related to the variola virus. Effectiveness was determined by measuring animals’ survival at the end of the studies. More animals treated with Tembexa survived compared to the animals treated with placebo »

« La Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé aujourd’hui Tembexa (brincidofovir) pour traiter la variole. Bien que l’Organisation mondiale de la santé ait déclaré la variole, une maladie infectieuse contagieuse et parfois mortelle, éradiquée en 1980, on craint depuis longtemps que le virus qui cause la variole, le virus de la variole, puisse être utilisé comme arme biologique.
La variole étant éradiquée, l’efficacité de Tembexa a été étudiée chez des animaux infectés par des virus étroitement apparentés au virus variolique. L’efficacité a été déterminée en mesurant la survie des animaux à la fin des études. Plus d’animaux traités avec Tembexa ont survécu par rapport aux animaux traités avec un placebo »

Je vous sais un public averti, mais je ne résiste pas au plaisir de vous réécrire la phrase suivante :

« La variole étant éradiquée, l’efficacité de Tembexa a été étudiée chez des animaux infectés par des virus étroitement apparentés au virus variolique. »

Ce médicament a donc été autorisé sur des humains en ne testant son efficacité sur aucun homme étant donné que la maladie n’existe plus. Il a ainsi été uniquement testé sur des animaux avec un virus qui ressemble au virus humain. !!!
Dire qu’il existe des personnes qui se méfient de l’industrie pharmaceutique… On se demande bien pourquoi.

Ici encore on dépense des millions pour guérir d’une maladie qui n’existe plus. Quand on connaît cette industrie, sa soif de bénéfices, son désintérêt total pour des maladies orphelines dont le retour sur investissement est nul, son désintérêt total de l’humanité, pourquoi iraient-ils faire des dépenses délirantes pour une maladie sans malades ?

À ce stade de l’histoire, il n’est plus possible de douter de l’humour ravageur des auteurs.

Heureusement que tout ceci n’est que « fiction ».
Qui dans la vraie vie pourrait trouver le scénario crédible ?

C’est aussi délirant que d’imaginer des milliards de terriens demandant à se faire injecter une substance expérimentale à base d’ARN messager jamais commercialisée auparavant et en autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour espérer se protéger d’une maladie qui ne tue que des mourants à qui on a refusé le traitement efficace quasi gratuit.
Scénario tiré par les cheveux…

Quelle est la suite de la série ?

Vous me croirez si vous voulez, mais le scénario complet de la variole du singe a été publié sur le site du NTI(([14] https://www.nti.org/analysis/articles/strengthening-global-systems-to-prevent-and-respond-to-high-consequence-biological-threats/))
Le NTI est une association basée à Washington qui vise à augmenter, entre autres, la sécurité nucléaire.
Si vous allez voir, il n’y a que des gens bien et sérieux dans l’équipe, dormez tranquille.

Le 23 nov. 2021, le NTI publie un article intitulé :

« Renforcer les systèmes mondiaux pour prévenir et répondre aux menaces biologiques à fortes conséquences. »

En mars 2021, soit plus d’un an avant la diffusion de l’épisode pilote, « NTI s’est associée à la Conférence de Munich sur la sécurité pour mener un exercice sur table sur la réduction des menaces biologiques à conséquences élevées. »

« Les participants comprenaient 19 hauts dirigeants et experts de toute l’Afrique, des Amériques, d’Asie et d’Europe avec des décennies d’expérience combinée dans la santé publique, l’industrie de la biotechnologie, la sécurité internationale et la philanthropie. » (philanthropie, ça vous fait penser à qq ?)

Attention, scénario dévoilé !

« Développé en consultation avec des experts techniques et politiques, le scénario fictif de l’exercice dépeint une pandémie mondiale mortelle impliquant une souche inhabituelle de virus de la variole du singe qui est apparue pour la première fois dans la nation fictive de Brinia (NB c’est “Brinia” et non “Britain” comme pour le premier cas “réel” indiqué par l’OMS) et s’est propagée à l’échelle mondiale pendant 18 mois.
En fin de compte, le scénario de l’exercice a révélé que l’épidémie initiale avait été causée par une attaque terroriste utilisant un agent pathogène conçu dans un laboratoire avec des dispositions de bio-sûreté et de biosécurité inadéquates et une surveillance faible. »

« Les discussions tout au long de l’exercice sur table ont généré une gamme d’idées précieuses et de conclusions clés. Plus important encore, les participants à l’exercice ont convenu que, malgré les améliorations apportées à la suite de la réponse mondiale à la COVID-19, le système international de prévention, de détection, d’analyse, d’alerte et d’intervention en cas de pandémie est terriblement inadéquat pour relever les défis actuels et futurs. Les lacunes dans l’architecture internationale de la biosécurité et de la préparation aux pandémies sont importantes et fondamentales, compromettant la capacité de la communauté internationale à prévenir et à mettre en place des réponses efficaces aux événements biologiques futurs, y compris ceux qui pourraient correspondre aux impacts de COVID-19 ou causer des dommages beaucoup plus graves. »

Il est montré que dans le cadre d’une pandémie il faut donc une réponse globale et non laisser chaque nation décider ce qui est bon ou pas.

Le document (scénario) complet(([15] https://www.nti.org/wp-content/uploads/2021/11/NTI_Paper_BIO-TTX_Final.pdf)) de la série donne plus de détails.

À la page 9 vous avez confirmation de la participation de certains « philanthropes ».

« Dr. Chris Elias
Président, Global Development Division
Bill & Melinda Gates Foundation »

La série doit s’articuler en 3 saisons comme cela est résumé en page 10.

Je vous rappelle que ce wargame a été préparé en mars 2021 en pleine pandémie Covid.
Le monde est en train de mourir, mais eux ont le temps de pondre un nouveau scénario.

La date fictive retenue pour le début de la super production « Monkeypox », ce qu’ils nomment « l’attaque », est le 15 mai 2022.

Nous voyons avec bonheur que les délais ont pu être respectés, le premier cas « réel » s’est déroulé il y a quelques jours le 7 mai 2022 alors que dans le scénario c’était le 15 mai.
Beau boulot quand même !

La saison 1 (premier mouvement, comme une symphonie) débuterait le 5 juin 2022.

À cette date il n’y aurait que 4 morts et comme les cas se produisent dans des pays qui n’ont pas de variole (coïncidence avec la « réalité »), les experts trouvent ça bizarre.

Le séquençage révélera que la souche contient des mutations qui la rendent résistante aux vaccins existants (Ben oui, sinon la série s’arrête là et il n’y a aucun intérêt, réfléchissez une peu).

« La discussion qui a suivi a porté sur la manière dont le système international est positionné pour analyser les indicateurs initiaux du risque de pandémie et de communiquer les avertissements appropriés. »

La saison 2 (deuxième mouvement de la symphonie) débuterait le 10 janvier 2023 soit six mois plus tard.

« À ce moment s’est propagé dans 83 pays avec 70 millions de positifs, causant plus de 1,3 million de décès.

En l’absence de thérapies efficaces connues ou vaccins, les pays ont dû s’appuyer principalement sur des Interventions Non Pharmaceutiques (NPI) pour contrôler la pandémie. »

Là ça devient intéressant et nous rappelle de si bons souvenirs.

On connaît la musique, confinements, gestes barrières, masques, passeports sanitaires, PCR…

« Soulignant des résultats nationaux très différents dans la gestion de la pandémie,
certains gouvernements, dont la République fictive de Dranma, ont rapidement adopté des mesures agressives pour ralentir la transmission du virus en fermant les rassemblements de masse, en imposant des mesures de distanciation sociale et mise en œuvre des obligations de masque.

Ces pays ont également mis en place des tests et une recherche des contacts à grande échelle et intensifié leurs systèmes de soins de santé pour prendre en charge le nombre croissant de cas prévus.

Par contraste, le scénario représente un autre groupe de pays, dont le Cardus fictif, qui ont donné la priorité pour garder leurs économies ouvertes, entreprendre peu ou pas de NPI et minimiser les répercussions. Ces pays ont connu des résultats bien pires en termes de maladie et de mortalité que ceux qui ont répondu tôt et énergiquement. Dranma a connu beaucoup moins de cas et de décès que Cardus. »

CQFD.

N. B. Toute ressemblance avec une série existante ne serait que pure coïncidence.

La saison 3 (3e et dernier mouvement) débuterait le 10 mai 2023 un an après les premiers cas.

Vous allez voir que là on est dans du grand spectacle avec effets spéciaux et tout et tout.. Si Kubrick était encore parmi nous, il pourrait nous refaire le coup et faire toutes les prises de vue, n’étant pas un bleu en la matière.

Au début de la saison 3, nous en serions à plus de 480 millions de cas et 27 millions de décès dans le monde. Là on fait moins les malins, on ne dit plus que « la variole du singe est une petite varicelle ». On ferme sa gueule et on ouvre en grand son trou du cul pour l’avoir bien profonde !

« À ce stade, les participants apprennent que la pandémie a été causée par un attentat bioterroriste régional qui a largement dépassé les objectifs des auteurs. »

Comme quoi on a appris des erreurs du Covid, virus trop gentil qui ne tue quasi personne… « là on n’est pas des pédés, on a mis le paquet » comme dirait Bigard !

Le scénario ne semble pas avoir tenu compte de la sortie d’un vaccin en 2019 et d’un médicament en 2021 ou alors il ne fonctionne pas du fait des mutations, le scénario est à préciser,

Gouverner c’est prévoir, mais là, ça touche au génie.
Pour le Covid ils ont fabriqué un « vaccin » en quelques heures, mais après le début de la maladie.
Pour la variole et pour ne pas être pris de court, ils les ont fabriqués alors même que la maladie n’existait pas.
Et grand bien leur a pris avec l’apparition de la maladie « réelle » en ce début mai 2022.

Ce sera donc durant la saison 3, dans un an, que l’on apprendra que le virus avait été dispersé « dans les gares bondées de Brinia pendant les grandes vacances, alors qu’une grande partie de la population voyageait au niveau national et international. »

C’est bien la preuve qu’il est irresponsable de laisser les gens libres de se déplacer et voyager et la preuve que « la liberté c’est l’interdit », car « il ne saurait y avoir de liberté sans sécurité ».

Les méchants que nous n’avons pas encore identifiés dans la vie réelle (si, si) « ont utilisé des publications scientifiques accessibles au public pour guider leur travail et modifié le virus monkeypox pour le rendre plus transmissible et résistant aux vaccins actuellement disponibles. »

Bref du gain de fonction que ce cher Dr Fauci a largement financé.

Les « gentils gars » du scéna ont discuté des solutions :

« Le système international et les gouvernements nationaux doivent être transformés pour mettre l’accent sur des actions d’anticipation prédéterminées “sans regret” »

Si vous voulez flipper, c’est donc bien le moment.

Pour eux il est évident qu’il serait « efficace » de mettre des enfants de 3 ans positifs dans des camps loin de leurs parents. Si c’est « efficace », alors faisons-le !

Nous sommes bien dans une philosophie sataniste où la fin justifie les moyens « no regret » et il est explicitement dit qu’il faut une gouvernance mondiale, certainement pas une démocratie, mais une dictature mondiale.

Ainsi le « principe de précaution » nécessite de mettre en place toutes mesures préventives nécessaires « sans regret ». Pour éviter le pire, nous sommes bien d’accord que nous devons annihiler toutes libertés.

Sinon l’histoire termine « bien » :

« À la fin de l’exercice, la pandémie fictive a entraîné plus de trois milliards de cas et 270 millions de décès dans le monde. » 

Ce qui est extraordinaire est qu’ils n’ont pas peur d’affirmer qu’il faut mettre en place toutes les mesures dictatoriales possibles pour finir avec… 270 millions de morts (sur 2 ans ?).

270 millions c’est quand même du bon boulot si on pense que la variole aurait provoqué 400 millions de morts en 80 ans, soit 5 millions par an !

Les discours est désormais bien rodé « nous n’avons eu QUE 270 millions de victimes, mais sans nos mesures liberticides il y en aurait eu 10 fois plus ».

J’aime bien aussi le fait qu’ils écrivent « pandémie fictive »… au moins c’est dit !

Je vous ai transmis leur scénario tel qu’il est écrit noir sur blanc, mais pour l’instant seul le pilote a été diffusé afin de mettre en place les personnages.

Est-ce que la série va prendre ?
Est-ce qu’elle va avoir le même succès que « Covid, we fuck you » ?

Tout ceci est difficile à dire et nous ne sommes pas dans le secret des nouveaux Dieux commandés par Satan.
Les prochains jours ou semaines vont être probablement décisifs.

Les paniqués vont pouvoir avoir de sacrées sueurs froides.

Merci

Alain Tortosa
23 mai 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220523-variole-du-singe-blockbuster.pdf





Je n’y arrive pas !

Par Alain Tortosa

Celles et ceux qui ont la couenne suffisamment résistante pour me suivre ont pu constater que j’ai posé ma plume informatique depuis plusieurs semaines.

Sentiment de totale inutilité, frustration de ne pas avoir accès à un public plus large, vaine tentative d’échapper à cette folie du monde, etc.

Je me dois d’avouer mon échec et mon incapacité à vivre comme si…
Ayant raté la dernière navette pour Mars, je me trouve désespérément coincé sur cette planète décidément de plus en plus pourrie, ou plutôt dont l’odeur nauséabonde de la dictature ne peut être dissimulée par les quelques humains conscients qui luttent encore pour les libertés.

Hélas la « vérité » sort encore et toujours de la bouche de l’AFP et nos petits moutons continuent à ne pas surcharger leur cerveau de questions « inutiles » que je me pose tous les jours.

J’ai beau fuir, cette réalité me rattrape toujours.

Dernier exemple en date, je me suis rendu hier au collège où le club de théâtre donnait une représentation. Ah quel bonheur d’être accueilli par un CPE sans masque qui, de bien entendu, le portait l’après-midi même afin de bien rappeler aux élèves irresponsables que la guerre contre le Covid n’avait pas pris fin. Et que les êtres « responsables » devaient continuer à porter la muselière.
Bon ne nous plaignons pas, il n’y avait pas de drapeaux ukrainiens à l’entrée du collège.

Me voilà donc autorisé à pénétrer dans les lieux et avoir sourires visibles alors même que l’accès m’avait été interdit quelques mois plus tôt du fait de mon refus explicite (et donc irresponsable) de porter ladite muselière. Je vous rappelle que le masque n’est pas une interface de lutte contre un odieux virus, mais uniquement une marque de soumission qu’il suffit de placer sur le menton comme signe de ralliement et appartenance à la race des moutons.

Je me retrouve dans l’auditorium plein à craquer où la distanciation n’est provisoirement plus qu’un lointain souvenir. Subsiste encore quelques bonjours avec le poing fermé, nostalgie d’une époque de haute lutte contre l’odieux virus empêché dans sa chevauché mortelle par ce geste barrière dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

Pendant la représentation je ne peux m’empêcher de penser aux heures de répétitions de ces élèves avec masque imposé par les autorités et appliqué à la lettre par la prof de théâtre, esprit libre comme il se doit.

Quelle délectation d’entendre ces petites têtes blondes parler de liberté, de droit de penser, de critique de la société au milieu d’une assemblée approuvant totalement ces principes fondateurs.

Difficile quand même pour moi d’en jouir au milieu de cette marée professorale. Il est « merveilleux » de voir comment (en voix off), ceux-ci se décrivent victimes de ces obligations, victimes d’avoir dû faire la police zélée du masque. Ils semblent ne ressentir aucune culpabilité d’avoir trahi leurs idéaux et obligé leurs élèves à se comporter comme des moutons et réprimandé toute velléité de droit à la respiration. Ils semblent vivre l’instant, oubliant leur complicité dans la maltraitance et ignorant qu’ils remettront leur uniforme de la Gestapo lorsque la plandémie (ou une autre) sera à nouveau d’actualité.

Cela me fait penser au Festival de Cannes avec la standing ovation suite à l’apparition du chef de guerre Zelenski qui n’oublie pas de passer sa tenue kaki avant chaque live. Quelle émotion en voyant les braves combattants ukrainiens sortir de l’aciérie de Marioupol et arborant fièrement leurs tatouages nazis étendards de la liberté, de l’amitié des peuples et de la démocratie.

Comment ne pas être sensible face à un tel acteur de talent dont je dois reconnaître moi-même qu’il ne doit pas être donné à tout un chacun de pouvoir jouer du piano avec sa bite lors d’une émission de divertissement. C’est dans ces moments de vérité que j’imagine la souffrance d’être une femme ne pouvant se livrer à cette œuvre « monumentale ».

Vous voyez à quel point je suis passéiste et donc d’extrême droite en pensant que les femmes ont des vagins et les hommes des pénis… Il va m’être difficile de devenir enseignant avec de tels stéréotypes ancrés dans mon esprit tordu. Bien heureux les adhérents de la France insoumise qui eux sont libérés de ces archaïsmes d’un autre temps.

Je veux bien reconnaître ma rigidité et reconnaître la valeur et l’importance des artistes. Heureusement qu’ils sont là pour soutenir le gentil Zelenski contre le méchant Poutine. Il faut dire que cette guerre a un peu complexifié (pendant un certain temps) l’achat d’enfants ou d’organes avec des retards de livraison. Je critique, je critique, mais si vous cherchez une jeune fille de 16 ans que vous désirez « sauver » des griffes du tyran, c’est l’occasion de faire de très bonnes affaires. Avec un peu de chance et une bonne promo, il est possible que vous puissiez obtenir en prime sa sœur de 12 ans.
Oui, parce que séparer les fratries c’est quand même dégueulasse.

Il faut dire que je vois le mal partout, c’est ma triste nature. Comment pourrions-nous sauver la planète sans ces stars qui, du pont d’un yacht ancré au large de Cannes, font un appel vibrant en faveur de l’écologie et de la lutte contre le réchauffement climatique. Il faut dire que le Giec est formel, si nous ne basculons pas dans la pire des dictatures climatiques, la planète ne pourra jamais s’en relever. Qu’importe la pollution, les produits chimiques, l’extraction des terres rares, la destruction des écosystèmes… ce qui compte c’est le méchant CO2 source de profits fabuleux !

Certaines mauvaises langues rapportent que leur yacht consomme 500 litres de gas-oil (détaxé, car il fait le plein dans les eaux internationales) à l’heure tandis que le jet privé utilisé pour venir des USA a consommé quant à lui 1500 litres de kérosène à l’heure !

Mais bon, quand on aime on ne compte pas comme dirait « Sainte Greta ».

Il faut dire qu’ils sont courageux de prendre l’avion quand on pense aux commandants de bord vaccinés qui font des malaises et qui ne fournissent plus les résultats de leurs analyses sanguines afin de pouvoir continuer à piloter en cochant la case « je suis apte à voler ».

Pas facile d’être démocrate et écolo en ce moment ! Pour sauver la démocratie nous voilà contraints d’acheter une fortune (uniquement du fait de la spéculation) du gaz de schiste transporté par bateau alors qu’il suffit d’ouvrir le robinet russe ! Difficile de sauver la planète ET la démocratie en même temps.

Je dis ça, mais ce n’est pas tout à fait vrai.

Cela me fait penser au sommet européen organisé à Lyon en février qui, écologie oblige, a imposé des voitures électriques ! La délégation a utilisé 50 voitures électriques (ça en fait des enfants morts dans des mines), mais voilà, la ville de Lyon n’a pas été en mesure de fournir l’électricité pour les charger rapidement. Résultat des courses, un groupe électrogène au gas-oil a été installé dans la cour d’honneur. Si ça, ce n’est pas du bonheur !

Après l’arnaque Covid, l’arnaque climatique arrive à point nommé. Tout spécialiste non rémunéré par les lobbies ou ayant étudié le sujet pendant quelques minutes vous dira qu’il n’y aura jamais 90 % de voitures électriques dans le monde et que les énergies dites renouvelables ne permettront pas de se passer du pétrole ou du nucléaire. Christian Gérondeau, auteur de « les 12 mensonges du Giec », a expliqué sur Cnews que si les voitures étaient électriques il faudrait 7000 bornes de recharge par aire d’autoroute pour permettre aux vacanciers de prendre l’autoroute en juillet/août. Sans compter qu’il faudrait recâbler 100 % du réseau de distribution, construire des dizaines de lignes haute tension et construire aussi des dizaines de centrales nucléaires pour fournir l’électricité.(([1] Voir « 7 milliards d’esclaves et demain ? »))

Tout ceci ne doit pas nous faire oublier que le gentil Zelenski et le gentil Biden qui arme l’Ukraine, cherche à faire rentrer la Finlande dans l’OTAN afin de pousser à l’apocalypse nucléaire tandis que le monde n’est toujours pas sauvé de l’apocalypse Covid.

Et si ce n’était que ça.
Rendez-vous compte qu’il y a une émergence inquiétante de « la variole du singe ».
Ne riez pas !
J’avoue que c’est difficile de ne pas se marrer quand 100 % des médias mainstream commencent à dire que la variole du singe se propage dans le monde.

Une variole « du singe » qui se transmettrait aux « humains » et qui pourrait paniquer tous les « moutons » du Covid !

« Bizarrement », les premiers cas avérés chez l’homme sont dans les pays occidentaux les plus vaccinés et les plus touchés par l’odieux Covid.
Malchance quand tu nous tiens !

Tous les médias ont ressorti leur discours « début de Covid » :

« Ce n’est pas grave », « ça devrait aller » mais « il faut quand même s’en inquiéter » car c’est « beaucoup plus mortel que le Covid » et… cerise sur le gâteau, petite gourmandise, « ça tue les enfants ».
Si ça, ce n’est pas une bonne nouvelle, il vous faut quoi ?

Bon toutes les putes du Covid semblent de retour sur les plateaux. Le professeur Caumes a été sorti du formol et remis en marche son « disque introduction spécial Covid ». Mais ne paniquons pas comme il l’explique si gentiment. Le côté extrêmement rassurant est que pour la variole du singe nous disposons du vaccin contre la variole de l’homme (vous savez ce « vaccin » dont la légende urbaine fait dire qu’il a permis d’éradiquer la variole). Donc étant donné que les 2 maladies comprennent le mot « variole », il est évident que le vaccin existant devrait être très efficace contre cette nouvelle variole 2,0.
Ils ont d’ailleurs ressorti la blague du Sida en expliquant que les communautés homosexuelles étaient plus à risque que les autres.

J’imagine que le problème doit être pris très très au sérieux dans les plus hautes sphères de l’État. De là à imaginer que les membres de l’exécutif ne puissent plus qu’enculer le peuple, il y a un risque. Remercions Zelenski qui pourra donc continuer à fournir des enfants pour égayer les soirées d’hiver en plein confinement.

Bon, on pense à s’occuper sainement, mais il ne faudrait pas oublier le Covid comme l’a si justement rappelé le professeur Caumes. Pour l’instant on rigole, on pense à faire la fête avec nos trois doses, mais après ses vacances, le fils de pute de Covid va revenir en septembre.

Vous croyez quoi vous, que l’on va arrêter du jour au lendemain une série qui a si bien marché ? À titre personnel j’ai un petit peu peur que ce soit la saison de trop, mais bon, qui peut résister à se faire un fric fou, réduire les hommes en esclavage et leur injecter des substances toxiques.

On voit bien que vous raisonnez avec vos valeurs éculées et que vous ne connaissez pas les souffrances des maîtres du monde. Quand on a tout on s’emmerde et on se lasse de tout comme de violer des enfants… Alors le Covid c’est sympa et en plus ça pourrait enfin permettre d’officialiser le règne de Satan.

Pour en revenir au Covid ce « bon » professeur nous a rappelé que le nouveau variant est bien gentil, mais que pour le nouveau nouveau, « c’est sur qu’on ne sait pas »… Il faut donc absolument continuer à se vacciner contre la souche de Wuhan, vaccin dont il n’est plus nécessaire de prouver l’efficacité et l’innocuité.

Vivement la sortie d’un vaccin bivalent « Covid » — « variole du singe qui fait des trucs dégueux » afin de pouvoir enfin vacciner tous les enfants dès la naissance.

Le professeur Caumes, dans sa grande sagesse, nous a aussi rappelé la situation catastrophique des hôpitaux… dommage que le gouvernement n’ait eu ni l’argent ni le temps d’investir depuis tout ce temps.

Mais réjouissons-nous, car « en France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ! »
Le CHU de Bordeaux utilise désormais des bénévoles pour l’accueil aux urgences pour pallier le manque de personnel comme l’a rapporté France Info. Je me demande si je ne ferais pas chirurgien pour les 2 mois d’été afin d’élargir mes connaissances. J’hésite entre ça et pilote de ligne. Je vais voir.

Et donc, il y a un manque de personnels aussi bien en libéral que dans les hôpitaux. Et comme l’a rappelé si justement le gars à la télé qui n’a aucun conflit d’intérêts, « on ne peut pas trouver des personnels du jour au lendemain ». Ni lui ni Florence Ferrari n’ont su trouver de solutions… En même temps, s’il y en avait on les aurait mises en œuvre depuis bien longtemps, l’intérêt de nos concitoyens étant la priorité numéro un !

À se demander s’il existe des soignants non vaccinés privés de leur droit de travailler.

Il faut dire que notre grand monarque « réélu » a expliqué que ce ne serait pas juste qu’ils retrouvent leur travail, car « eux » n’ont pas fait de faux certificats de vaccination comme leurs collègues qui ont triché et n’ont pas levé le petit doigt pour les soutenir.

Je partage cette opinion qui relève du bon sens « Où serait la morale de les réintégrer ? »
Bref, la solution des bénévoles semble en toute logique la meilleure des voies.

Bon j’en arrête là et je me demande si c’était une bonne idée de reprendre la plume.
Vous pouvez reprendre vos occupations dans ce « wonderful monde ».

Merci

Alain Tortosa

20 mai 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220520-j-arrive-pas.pdf




Pourquoi Marine Le Pen est-elle demeurée silencieuse face aux « soupçons » de Fraude pour la « ré-élection » d’Emmanuel Macron ?

Ceci paraît d’autant plus étrange pour de nombreux Français que Mme Le Pen et son parti sont victimes du système électoral depuis des dizaines d’années.

Première fraude, les institutions

Le système d’élection à deux tours est tout sauf démocratique. C’est un tour de passe-passe pour donner une légitimité au vainqueur et faire croire qu’il a la majorité des voix et ainsi lui donner les pleins pouvoirs pour 5 ans. Par le jeu des alliances et des consignes de votes (toutes aussi antidémocratiques), il n’est pas rare qu’un candidat en 2e place au premier tour se retrouve élu au second tour, ce qui est tout bonnement scandaleux.

Comme je l’ai écrit, madame Le Pen et son parti sont victimes de ce système depuis des années.

Par exemple le groupe communiste (qui a changé de nom) dispose de 16 députés(([1] https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-elections/Elections-legislatives-2017/Premier-tour-des-elections-legislatives-resultats-globaux)) alors qu’il n’a recueilli que 2,72 % des votes au premier tour des législatives tandis que le RN de Marine avec 13 % des voix au premier tour n’a que 6 députés (ne permettant même pas de faire un groupe). Et ce alors qu’elle avait 110 candidats qualifiés pour le second tour en 2017 et qu’aux présidentielles de la même année, elle était arrivée en tête du premier tour dans 84 circonscriptions(([2] https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-legislatives-les-84-circonscriptions-ou-le-fn-sera-en-position-de-force_2159920.html))! C’est dire ô combien la 5e république n’a rien de démocratique. Ce qui bien sûr ne dérange nullement les médias ou les autres partis politiques.

Deuxième fraude, les médias aux ordres

Nous venons de vivre une campagne électorale « formidable » avec des médias sympas avec Marine Le Pen au 1er tour et même des unes fort sympathiques. Ceci immédiatement suivi d’un entre-deux-tours durant lequel les médias se sont lâchés !

Marine est redevenue Mme Le Pen en passant du jour au lendemain d’une personne fréquentable et sympathique à un monstre représentant les 7 plaies d’Égypte. À se demander si elle ne serait pas à l’origine de l’assassinat de Kennedy ou de la peste noire…

Nous ne sommes pas dupes, ceci n’était que stratégie des maîtres du monde afin qu’une fois de plus Marine soit au deuxième tour pour permettre le sacre de Macron II.

Ce positionnement de l’intégralité des médias mainstream pour Macron et contre Le Pen constitue selon moi la plus grande fraude électorale. Quiconque est un tant soit peu honnête sait qu’elle n’a pas bénéficié du même temps d’antenne et encore moins d’équité.

Pour vous montrer à quel point les médias et les journalistes sont répugnants et sans scrupules je vous citerais ce papier de l’Obs(([3] https://www.nouvelobs.com/affaires-secretes/20220413.OBS57082/si-marine-le-pen-etait-elue-voici-l-arsenal-nucleaire-qui-se-trouverait-entre-ses-mains.html)) dont le titre et la première phrase étaient :

« Si Marine Le Pen était élue, voici l’arsenal nucléaire qui se trouverait entre ses mains.

Dans quelques semaines, l’ancienne présidente du Rassemblement national pourrait devenir la commandante en chef de la force de frappe française, un arsenal équivalent à 48 000 Hiroshima. »

Il est impossible de gagner des élections si les médias aux ordres ne vous y autorisent pas !

À noter que cette haine devrait être de nature à populariser le vote en direction du RN. Tant d’acharnement pour l’empêcher d’arriver aux manettes plaide pour l’honnêteté de cette candidate dont visiblement la gouvernance européenne et mondiale ne veut pas.

Bref si nous étions en démocratie, ces seuls faits avérés et indiscutables sur le « deux poids, deux mesures » devraient se suffire à eux même et entraîner une annulation automatique des élections truquées.

Troisième fraude, le comptage des votes

Ici encore le fait qu’il y ait des doutes sur les votes électroniques, des bulletins comptabilisés visiblement non pliés (alors qu’il est indispensable de les plier pour les mettre dans l’enveloppe qui va dans l’urne), ou la « bourde » de France 2 qui perd un million de votes pour Marine en une minute (alors qu’ils se disent directement reliés par ordinateur au Ministère de l’Intérieur) pourraient faire sourire. Le fait le plus grave et indiscutable est autre, et mis en lumière par Carlo Brusa.

Les données qui transitent entre les différents bureaux de vote et le Ministère de l’Intérieur sont stockées sur des serveurs hébergés aux USA !

Il est donc matériellement impossible de vérifier si les données sont manipulées et donc matériellement possible pour une puissance étrangère de truquer facilement le résultat des élections françaises.

En résumé, je pense que la fraude est avérée en termes d’absence d’équité et qu’il est impossible de démontrer l’absence de fraude au niveau du comptage par les USA.

En démocratie cette élection serait bien évidemment annulée.

Alors…
Quid de Marine Le Pen, pourquoi ce silence ?

Toutes les hypothèses sont possibles et seule l’intéressée connaît sa vérité.

Opposition contrôlée ?

Je vois circuler des informations comme quoi elle serait stupide, lâche, mais surtout que son silence serait une « preuve » de sa complicité avec le nouvel ordre mondial.

Je ne dis pas que cette hypothèse est erronée, mais elle est trop facile et difficilement prouvable.

À en écouter certains, il n’y aurait sur la planète que des traîtres, des collabos et des oppositions contrôlées.

D’autre part, la thèse de « Marine la collabo de l’ombre » est en contradiction avec l’acharnement contre le RN qui dure depuis des années. Il n’y a qu’à écouter les propos du franc-maçon Mélanchon pour voir la haine qui pèse contre elle.

Je trouve bizarre que l’hypothèse de la voir devenir Présidente de la République crée une telle panique chez les maîtres du monde alors même qu’elle serait des leurs…

Bref ça ne tient pas la route. Et je vous rappelle qu’elle est la seule candidate avec un potentiel permettant d’accéder aux plus hautes marches du pouvoir à avoir défendu les droits de l’homme et l’indépendance de la France. Je ne prétends pas détenir LA vérité, mais la thèse de l’opposition contrôlée me semble illogique.

La stupidité ?

Je ne vais pas m’étendre sur cette thèse. Autant elle a pu commettre et commettra encore des erreurs stratégiques, mais cette femme me semble loin d’être stupide. Ici encore c’est une thèse ni intéressante ni probable.

Fraude avérée

Marine Le Pen a fait le choix de tenter de parvenir au pouvoir en 5e république. Je ne dis pas que c’est le bon choix, mais c’est le sien… L’autre option étant une révolution avec une guerre civile ?!

Le débat ne porte donc pas sur la fraude qui est avérée et dont Marine Le Pen n’a probablement aucun doute. Et on en revient encore à la question que de nombreuses personnes se posent : « Pourquoi ce silence ? »

Une autre stratégie ?

Les élections ne se gagnent pas par les électeurs convaincus, mais par les indécis. Ce phénomène est encore plus accentué par les suffrages à deux tours pour lesquels des millions d’électeurs voient leur candidat du premier tour éjecté… Il n’y a donc pas à convaincre les convaincus, mais faire changer d’avis les indécis pour l’emporter.

L’indécis peut être qualifié de nombreux termes mais certainement pas d’extrémiste… Je le vois mal sur des barricades lutter pour sa cause et je ne pense pas qu’il soit prêt pour une révolution,

Les émotions vont avoir une place essentielle… Vous n’allez pas recueillir sa voix si vous lui faites peur. Au contraire il ira probablement du côté de celui qui le rassure et c’est bien pour cela que les médias mainstream l’ont diabolisée. La beauté, le charme, la sympathie seront des éléments de vote, etc.

Mon raisonnement est donc le même que sur le débat des deux candidats :

« pourquoi Marine Le Pen n’a pas écrasé Macron avec les scandales de Mac Kinsey et autres ? »

C’est pour ne pas apparaître comme une extrémiste, comme une révolutionnaire, une « fouteuse de merde » ou même une « folle » aux yeux de l’opinion publique bien pensante et bien formatée.

Si d’aventure Marine avait ouvert sa bouche sur la fraude alors 100 % des médias mainstream lui seraient tombé sur la gueule et l’aurait comparée à « Trump le malade mental ».

Parler de fraude n’est pas digne d’un prétendant au titre de Président.
Parler de fraude c’est ne pas reconnaître sa défaite et donc être un mauvais perdant.
Parler de fraude c’est… vouloir frauder pour obtenir une victoire qui n’est pas la sienne.

Voyez ce qu’elle s’est pris entre deux tours et imaginez comment les rapaces journalistiques lui tomberaient dessus si elle osait…

Pensez-vous que cette image de mauvaise perdante et de tricherie soit de nature à rassurer la ménagère de moins de 50 ans qui regarde Hanouna et le verrait bien Président ?

Je pense donc que si Marine se lançait dans cette aventure, elle serait totalement laminée par le système médiatique et tous les opposants politiques qui feraient leur vierge effarouchée alors même qu’il n’hésitent pas à faire voter leur chien ou des défunts pour être élus eux-mêmes.

Quand on joue au poker menteur, on fait semblant de croire en la règle, on dit que l’on est en démocratie, on ferme sa gueule et on ne commence pas à dire que le jeu est truqué.

Bref si tu dis (un peu) la vérité, si tu dénonces la fraude alors tu es interdit de jeu (un peu comme Asselineau qui n’a pas été adoubé par Bayrou et donc par Macron).

Marine n’a d’autre choix que de la fermer si elle veut rester dans la partie !

En revanche, si les plaintes font suffisamment de bruit pour que l’opinion publique se dise « c’est vrai qu’il y a un problème » et si les putes de journalistes voient le vent commencer à tourner alors l’État ou la justice se verront peut-être dans l’obligation d’intervenir.

Et si la gouvernance mondiale se dit que cela chauffe un peu trop, alors elle sacrifiera peut-être, sans le moindre état d’âme, le pion Macron qui est bien fidèle, mais aussi poseur de problèmes notamment avec sa vie privée.

Donc si nous sommes suffisamment contagieux, Macron peut être éjecté par les maîtres du monde qui, évidemment, essaieront immédiatement de mettre un remplaçant comme Édouard Philippe, un homme prêt à toutes les compromissions et infamies pour porter la couronne.

À nous d’exiger des élections libres et démocratiques, à nous de faire suffisamment peur aux merdias mainstream pour qu’ils soient un peu moins pourris et là, un candidat qui ne vient pas de l’État profond aura sa chance.

Soyons raisonnables, si le français moyen était informé la gouvernance mondiale serait éjectée de France.

Merci

Alain Tortosa

12 mai 2022 https://7milliards.fr/tortosa20220512-pourquoi-marine-ne-denonce-pas-la-fraude.pdf





Poutine vaut bien une petite planète. Vente en lot organisée par l’Union Européenne le 25 mars. Géopolitique ciblée contre les peuples !

Par Alain Tortosa

Vente en lot :

Une vente en lot a été organisée ce vendredi 25 mars à Bruxelles. Seuls deux lots étaient en vente, mais pas des moindres !

D’un côté il y avait le lot numéro 1 :

« Sauvez la planète ET Poutine ! »

Programme à la fois alléchant, mais déroutant.

Et de l’autre, le lot numéro 2 :

« Sacrifiez la planète ET Poutine ! »

Les négociations furent rudes et finalement c’est le lot numéro 2 qui a été choisi avec une décision saluée par tous se traduisant par « l’augmentation des livraisons de gaz par les USA ».

Le lot numéro 1 « sauver la planète et Poutine » n’a pas trouvé preneur. Allons, ressaisissez-vous, il y a des priorités dans la vie et en ce moment c’est « la semaine du rouge » !

Pourquoi « ET Poutine » ? 

D’aucuns ont regretté que les lots comprennent la planète ET Poutine. Et pourtant le monde est tel que ces éléments étaient indissociables. Vous n’ignorez pas que Poutine EST l’ennemi numéro UN de l’humanité et qu’il fallait prendre des sanctions « efficaces » contre lui.

Et pour lui faire du mal, quoi de mieux que de le frapper au portefeuille ? Et pour le frapper au portefeuille, quoi de mieux que de ne plus (vaste rigolade) lui acheter de gaz ?

C’est donc avec « générosité » que les Américains ont proposé de rouvrir des puits de gaz de schiste et de faire parcourir des milliers de kilomètres par bateau à ce même gaz afin de le livrer en Europe.

Vous savez, un peu comme le pont aérien (pas forcément très écologique) mis en place par les Américains pour sauver Berlin-Ouest après guerre. Les mêmes Américains qui étaient des monstres tuant femmes et enfants par des bombardements quelques mois plus tôt devenaient des « héros » les sauvant de la vermine communiste… (Il y aurait beaucoup à dire sur cet événement).

L’histoire se répète et les Américains vont encore venir à notre secours en nous livrant du gaz qui va nous coûter deux fois plus cher que le gaz russe si nous n’avions pas mis en œuvre ces « sanctions justes et morales ».

Nous avons bien ici des preuves que les sanctions contre Poutine ET contre la planète sont bien indissociables. C’est ainsi qu’un accord(([1] https://www.boursorama.com/bourse/actualites/accord-usa-ue-sur-des-livraisons-supplementaires-de-gnl-pour-l-europe-df7bbc2ffe3b360a3640847e1e905333)) qualifié « d’historique » a été signé entre les USA et l’UE

« Aucune » arrière-pensée américaine

Il faudrait être de mauvaise foi, mais surtout complotiste, pour penser que les Américains prêchent uniquement pour leur paroisse dans cette affaire.

  • L’augmentation du prix de l’énergie permet aux gaz de schistes d’être à nouveau rentables.
  • L’augmentation de livraisons de gaz à l’Europe permet d’accroître la dépendance de l’Europe envers les USA (Les Américains avaient tout fait pour que le gazoduc Nordstream 2 reliant la Russie à l’Allemagne soit non opérationnel).
  • Tout faire (et c’est un succès avec le conflit russo-ukrainien) pour que l’Europe ne se tourne pas vers la Russie pour des coopérations et échanges commerciaux. Imaginez la puissance géopolitique et économique d’un bloc Europe + Russie.
  • Le conflit permet de renforcer l’OTAN, donc les Américains, mais aussi de booster l’industrie de l’armement.

On touche bien du doigt l’aspect totalement « désintéressé » de la démarche américaine.

Accord des écologistes

EELV(([2] https://www.eelv.fr/cp-sur-la-situation-en-ukraine/)) déclarait le 24 février :

« Les sanctions européennes contre le régime russe et ses oligarques doivent être à la hauteur de cette agression sans précédent. ».

Le 25 février, Yannick Jadot(([3] http://www.presseagence.fr/lettre-economique-politique-paca/2022/02/25/paris-yannick-jadot-lunion-europeenne-doit-massifier-les-sanctions-contre-vladimir-poutine/)), candidat écologiste à l’élection présidentielle ajoutait :

« l’Union Européenne doit massifier les sanctions contre Vladimir Poutine ».

Il est intéressant de voir que ces mêmes écologistes regrettent qu’il n’y ait pas assez d’énergies renouvelables alors même que ces énergies renouvelables conduisent automatiquement à la consommation de gaz.

À noter, j’y reviendrai probablement dans un autre texte, que Gazprom, le principal fournisseur de gaz russe aurait indirectement financé les partis écologiques en Allemagne.

C’est quand même grâce à l’arrêt du nucléaire et la bascule vers les énergies « renouvelables » que le bouquet énergétique allemand se compose de 40 % de gaz. Je me sens obligé de rappeler que la nuit il n’y a ni soleil ni vent (statistiquement) et que la nuit on a besoin de faire à manger et se chauffer !

Des manifestations contre Poutine ET pour la planète

Une fois encore nous apparaît le fameux « ET ». Ce « ET » qui ne semble pas perturber plus que ça nos gentils manifestants écologiques… À noter que c’est souvent le même public dans les manifs contre Poutine et pour l’écologie.

Alors que les manifestions se poursuivent jour après jour à travers le monde pour dire « stop à la guerre en faisant la guerre à Poutine », les jours suivants furent l’occasion de manifestions pour la planète.

Et oui, le monde est à ce point « merveilleux » que le jour même de cet accord « historique », des « manifestations pour le climat(([4] https://www.leparisien.fr/environnement/des-manifestations-de-jeunes-pour-le-climat-a-travers-la-france-ce-vendredi-25-03-2022-HF3XIEFDBNHA3OKKFFXUSDOC54.php))» avaient lieu en France sous l’initiative de Sainte Greta. C’était beau de voir tous ces jeunes pour la planète défendre le climat, les énergies renouvelables, arrêter le nucléaire et dans le même temps favoriser le gaz de Schiste et le transport maritime !

Il faut dire que le monde était déjà merveilleux durant la collection printemps-été du Covid et des centaines d’avions qui fonctionnaient à vide pour ne pas perdre leurs créneaux de vols dans les aéroports internationaux… Vous imaginez le con au fond de la salle de réunion qui aurait dit « et si on faisait comme s’ils avaient volé pour garder les créneaux ? ». Il n’est pas près de se remettre de la honte qu’il a dû ressentir quand tous les autres se sont bien foutus de sa gueule… ah le con !

Des sanctions « efficaces » et une morale « sauve »

Nous vous rappelons que nous sommes les « forces du bien » ce qui n’est pas bien compliqué à comprendre. Il y a le méchant Poutine qui tue des femmes et des enfants et les gentils Saoudiens qui ont exécuté il y a quelques jours 80 condamnés à mort et avec sa guerre au Yémen qui dure depuis plus de 7 ans et qui aurait entraîné plus de 300 000 morts dont strictement personne n’a à foutre. Mais je m’égare une fois de plus, pardon…

Nous allons (officiellement) acheter moins de gaz aux méchants Russes et en acheter plus aux « gentils », telle est la narration officielle.

Bon, je n’irais pas (toujours si les annonces sont suivies d’acte) jusqu’à dire que Poutine va être dans la merde… ce serait un tout petit peu exagéré. En effet, Poutine va probablement moins vendre aux Européens, mais plus aux Chinois et Indiens qui sont toujours en quête d’énergie. On peut aussi supposer que les Chinois vont donc moins acheter de gaz aux « gentils » et plus au méchant. Ce qui nous permettra, à nous « gentils », d’acheter plus de gaz aux « gentils », mais moins au méchant.

Vous voyez bien que la morale est sauve !

Bon, il est vrai que Poutine continuera à exporter au moins autant de gaz et à gagner plus d’argent, car les sanctions ont fait exploser les prix. Il va aussi pouvoir vendre en Roubles ou en Yuans au détriment du dollar.

Oui, mais nous, les gentils, on va plus lui en acheter, na !

Poutine va-t-il respecter l’accord de la vente du lot ?

Je vous rappelle que le lot adopté prévoit d’abîmer la planète ET de détruire Poutine.

Pour ce qui est de faire du mal à la planète en augmentant le gaz de schistes, les énergies dites « renouvelables » qui augmentent la dépendance au gaz, là il n’y a pas de problème, cette part du marché sera scrupuleusement respectée. On va aussi tout faire pour mettre un boost délirant sur l’extraction des terres rares afin de polluer les sols pour des dizaines d’années, mais surtout rouler « propre » en ville avec votre voiture électrique rechargée la nuit avec du charbon ou gaz si vous êtes allemand. Ne vous inquiétez pas, les industriels et les lobbies se chargeront de respecter cette partie du deal et feront même plus s’ils le peuvent… On ne recule pas devant l’effort, s’il n’y a pas assez d’énergie on n’hésitera pas à supprimer encore plus de cultures vivrières pour les orienter vers du bio carburant, histoire d’affamer un peu plus les pauvres… Mais bon, c’est le prix à payer pour tuer Poutine !

Mais s’est-on posé la question ? Poutine va-t-il respecter le deal ?

Poutine n’étant ostracisé que par une coalition qui compte environ 1 milliard de terriens (à qui on n’a pas demandé leur avis) versus l’Inde, la Chine, le Brésil… qui comptent plus de 3 milliards d’habitants, ce n’est pas gagné. Il n’y a que les médias mainstream avec leurs invités aussi corrompus qu’incompétents pour nous dire qu’il est foutu. Bon, après il fallait s’y attendre un peu… Comment l’être le plus immonde de la planète aurait-il pu être fair-play et accepter de mourir avec des sanctions (ridicules) auxquelles il aurait pu s’attendre ? Sanctions dont les principales victimes risquent d’être la planète ET le peuple et non la planète ET Poutine.

Mais ça tombe plutôt bien, les maîtres du monde n’en ont rien à foutre ni de l’un ni de l’autre.

Bon, je vous laisse. Je vais manifester pour la planète et contre Poutine en achetant des actions Thalès et en passant ma voiture au GPL !

Merci

Alain Tortosa

28 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220328-sanctions-poutine-morale-sauve.pdf





La peur nourrit la haine, une haine qui légitime tout, y compris l’horreur

Par Alain Tortosa

[Illustration : citation-celebre.leparisien.fr]

Terroriser, rejeter, mettre au ban, déshumaniser, condamner puis exterminer…

La crise ukrainienne s’inscrit parfaitement bien dans la continuité de la plandémie sur le Covid.
Le clivage n’est pas redéfini et à part quelques exceptions les « complotistes » du Covid sont les « complotistes » du conflit ukrainien.
Les « covidistes » adhèrent autant à la doxa sur le Covid que sur l’Ukraine.

L’idée de ce texte m’est venue en lisant des réactions sur Twitter suite à la prise de parole d’un infirmier, privé de travail et de revenus, qui criait sa douleur et le peu d’empathie de ses collègues soignants.

Parmi les commentaires, voici…

« OUI ça ne choque que toi pauvre M****💩 entre des gens qui subissent une guerre et des résistants de pacotille qui veulent mettre les malades en danger par pur égoïsme et idéologie. JE M’EN FICHE ROYALEMENT QUE CES GENS AIENT ÉTÉ VIRÉS et même TANT MIEUX !!!! »

« Qui n’aurait pas peur d’être soigné par de tels égoïstes qui ne pensent qu’à eux et jamais à l’autre ! »

« Dans le tramway le “Masque est obligatoire”. Mais hier après-midi, dans une rame bondée, trois imbéciles le portaient sous la bouche dont une femme que j’ai rappelée à l’ordre, car elle discutait et donc postillonnait.

En fait, elle a juste souri avec arrogance et continué à parler de vaccins bidons, etc.. Encore une antivax si j’ai bien compris. Ces gens me mettent hors de moi. »

« La hausse des carburants, c’est terrible ! Mais un peu de retenue ! Nous restons à peu près assurés de notre bien-être, de nos libertés, et, pour l’instant du moins, hors de portée du criminel de guerre moscovite. »

« Ces écervelés ne comprennent pas que ce qu’ils n’ont pas fait aurait pu nuire à leurs patients/missions de service public. D’un côté les pleutres ayant peur d’une petite piqûre, de l’autre des résistants à l’invasion de leur pays… »

Etc.

Nous le voyons autant pour le Covid que pour l’Ukraine, le moteur demeure la peur face à une « menace mortelle » incarnée par le Sars-CoV=2 ou par Poutine.

Une autorité nous a expliqué qu’il y avait de terribles dangers et qu’elle se chargeait de nous protéger à la condition que nous nous pliions totalement à ses injonctions quand bien même celles-ci seraient parfaitement contradictoires.

Celui qui est dans la peur de mourir le reconnaît rarement et va donc s’attribuer les mérites d’une obéissance totale par « solidarité » :

  • « Je me vaccine pour protéger les autres. »
  • « Je suis solidaire et je crache sur Poutine pour protéger les Ukrainiens. »

Bull-shit !
Il est probable, pour ne pas dire certain, que ces personnes bien-pensantes se croient empathiques, mais certainement pas dans une démarche égoïste.

Combien se sont vaccinés pour protéger des inconnus ?
Combien d’entre-nous savaient où se trouvait l’Ukraine et combien savaient et s’inquiétaient d’une guerre civile faisant rage depuis 8 ans ?

Les gens se sont vaccinés pour protéger leur petite personne (ou leur proche famille) ou, pire encore, pouvoir continuer à aller au resto ou au cinéma !

Quant à l’Ukraine dont vous et moi n’avons strictement rien à foutre (j’ai l’honnêteté de le reconnaître), la seule peur pourrait être de voir Poutine débarquer avec ses chars où nous balancer une ogive nucléaire hypersonique.

Ce peuple docile a continuellement peur, peur pour sa vie !

Je serais bien incapable de définir la « vie » et plus encore « être vivant », mais de toute évidence ces personnes paniquées en ont une vision pour le moins étriquée et restrictive.

Qu’importe les confinements, qu’importe les interdictions, qu’importe l’obligation de masque, qu’importe les pass sanitaires ou vaccinaux, si cela permet de conserver sa « sécurité » et sa « liberté » !

Tous les interdits que nous subissons depuis des dizaines d’années et dont nous vivons une apothéose ne sont pas vécus comme des interdits.
Le peuple a totalement intégré dans sa psyché que « l’interdit c’est la liberté » !
Vivre semble donc se limiter à avoir un toit, pouvoir se nourrir, mais surtout pouvoir consommer.

« Je dépense donc je suis ! »

Cette population docile vit dans la peur et les gouvernements font tout pour la maintenir en permanence dans un va-et-vient de « ça va mieux » et de « ça empire ».

Nous avons, et ce n’est pas fini, vécu pendant deux ans dans une menace dont nous avons entendu parler, mais que nous n’avons pas vue et dont nous ignorerions toujours l’existence sans les médias.
Et nous vivons désormais avec une menace de guerre que nous ne voyons pas sous nos fenêtres et dont nous ignorerions l’existence sans les médias (la preuve en est que nous ne savions pas que l’Ukraine était en guerre civile depuis 2014).

Et demain (nous n’en voyons que les prémices), nous allons vivre sous la menace du dérèglement climatique avec à la clef le risque d’extinction de l’espèce humaine, et ce sans pouvoir nous demander si tout ceci est naturel, mensonger, créé par l’homme et si nous pouvons « lutter contre ».

Je vous rappelle que l’on nous fait croire depuis 2 ans qu’il est possible de lutter (et avec succès) contre un virus et qu’il faudrait être complotiste ou totalement débile pour en douter !

Cette peur est tellement envahissante qu’il n’y a plus aucune place pour la réflexion, la critique, la prise de recul et encore moins l’empathie pour autrui.

Comme nous pouvons le voir sur ces témoignages (soft), cette peur conduit à une déconnexion totale du cœur et de l’empathie.

Un soignant applaudi hier comme un héros est devenu la dernière des merdes en refusant de se vacciner.
Il est passé instantanément du statut de rempart, de soldat du feu pour me protéger MOI au statut de lâche, de complotiste, d’irresponsable, d’égoïste, de pyromane et même de tueur en puissance.

C’est d’autant plus intéressant que c’est le même soignant, la même personne, mon même voisin…

La force de la propagande est telle que tout personnel soignant qui voulait traiter ses patients Covid par des antibiotiques ou autres molécules, au lieu de paracétamol, est perçu comme un fou dangereux qui menace notre propre vie !
Les années précédentes, c’eut été l’inverse qui nous aurait profondément choqués.

Ne tentons pas de parler d’études, de science, d’efficacité… toute forme de critique en direction des saintes écritures n’est que menace pour notre vie, car il ne saurait exister une autre voie que celle martelée par l’église du coronavirus et ses fidèles serviteurs.

Il en est de même pour la guerre en Ukraine, un système binaire avec les « bons » qui représentent « l’axe du bien » et « Satan » « l’axe du mal ».

Ici aussi, mettre de la nuance, introduire de la géopolitique, laisser entendre qu’il pourrait y avoir des responsabilités occidentales dans les événements actuels est vécu comme une menace, car, ici encore, il ne saurait y avoir une autre voie que faire la guerre et détruire Poutine.

Celui qui ne pense pas comme on lui a dit de penser, celui qui n’obéit pas aveuglement aux injonctions, celui qui critique et encore plus celui qui résiste est une menace et un traître !

En fervent disciple et défenseur de la foi, je fais partie des bons, des gentils, des généreux, des solidaires, etc.

L’autre est évidemment un sale type, le non-vacciné est un sale type comme Poutine est un sale type.

L’autre est de fait tout sauf comme moi…

L’empathie devient non seulement impossible, mais quasi criminelle :

  • Comment voulez-vous être empathique avec un soignant qui a fait le choix de devenir sciemment un tueur potentiel de petits vieux ?
  • Comment voulez-vous être empathique avec un habitant du Donbass russophone et même russophile qui voit en Poutine un sauveur face à des bataillons nazis qui affirment sans s’en cacher qu’il faudrait les éradiquer ?

Il ne peut y avoir de « bons » de part et d’autre de l’échiquier.

Si mon ennemi est un humain comme moi, si un soignant est un humain comme moi, humain qui aime, qui a une vie, une famille, des enfants alors comment pourrais-je le tuer ou le priver de quoi vivre ?

Aucune guerre ne pourrait exister si des humains étaient en face d’autres humains…

Et la propagande se charge de déshumaniser activement le camp d’en face, « l’autre ».
La technique employée pour le Covid (égoïstes, idiots, irresponsables, complotistes, criminels, antisémites…) est la même que celle employée pour qualifier celles et ceux qui n’approuvent pas la gestion de la crise en Ukraine.
Les « pacifiques », ceux qui veulent que la guerre s’arrête, n’imaginent que des sanctions économiques et l’envoi d’armes létales aux Ukrainiens.

Rappelez-vous Saddam Hussein dont les troupes au Koweït « débranchaient les bébés des couveuses pour les jeter dans des poubelles ».
Nous savons aujourd’hui que ce n’était que de la propagande orchestrée pour faire de Saddam un monstre, un non-humain pour légitimer l’invasion de l’Irak et ensuite fermer les yeux sur des centaines de milliers de civils irakiens qui seront tués pendant le conflit.
Notre président, en disant que nous étions en guerre contre le Covid, a utilisé les mêmes stratagèmes et manipulations du peuple pour le conditionner à réclamer la fin des Droits des l’homme.
Je ne crois pas qu’il y ait eu des guerres que les États ont pu débuter sans manipuler auparavant le peuple et transformer « l’ennemi » en monstre.

Pour l’Ukraine nous avons aussi eu droit aux cibles civiles sciemment visées, aux enfants sciemment tués, aux dizaines de milliers de victimes tuées par le monstre slave, sans compter la destruction de centrales nucléaires, etc.
À aucun moment on n’émet l’hypothèse que les troupes ukrainiennes pourraient faire de même.

Ici encore adieu toute réflexion :

  • Si Poutine voulait voler l’Ukraine, il n’a pas vraiment intérêt à la détruire.
  • Si Poutine veut sauvegarder son image, il a intérêt à limiter au maximum le nombre de morts civils.

Bien entendu de tels propos relèvent d’un crime d’intelligence avec l’ennemi !

La réflexion est à ce point morte que nombreux sont ceux qui croient que l’armée ukrainienne pose des difficultés, voire même, met en déroute une armée qui est une des deux plus fortes de la planète !
Et là aussi on ne se dit pas que si Poutine avait voulu rayer l’Ukraine de la carte, il aurait pu la réduire en cendres en 48 heures sans même utiliser d’armes nucléaires !
Pourquoi Poutine progresse lentement au sol alors qu’il pourrait provoquer des pluies de bombes comme les Américains en Irak ?

Nous voyons donc une disparition totale de la réflexion, de la logique, du bon sens et de l’esprit critique aussi bien pour le Covid que pour l’Ukraine.
Mais pire encore, cette peur pour certains, et cette panique pour d’autres, nourrit et conduit à la haine d’autrui.

Nous avons vu comment il est facile de déshumaniser des personnes qui ont pourtant un bagage social, fait des études, etc.
J’ai même tendance à croire que l’ouvrier a plus gardé un certain bon sens dans la crise que le cadre supérieur.
Avant cette crise, je ne savais pas à quel point il est aisé de mener un peuple où on le désire dans une dictature.

Connaissez-vous beaucoup de donneurs d’ordres qui ont refusé d’appliquer les mesures dictatoriales ?

  • Combien d’enseignants, d’encadrants, de policiers, de chefs d’entreprise, de restaurateurs, d’agents de sécurité, de contrôleurs de la SNCF et j’en passe ont dit « NON ! » ?
  • Combien ont refusé d’imposer le masque ?
  • Combien ont refusé d’imposer un pass sanitaire ?
  • Combien ont refusé d’imposer un pass vaccinal ?

Quasi aucun !
Et si ou quand demain cette même autorité nous impose(ra) de mettre dans des camps les « mauvais citoyens », qui dira « non ! » ?

Les mêmes qui vous ont interdit de rentrer dans un magasin sans un masque vous feront monter dans un train sans le moindre problème de conscience !

Fiction ?
Si en 2019 on vous avait dit que vous seriez interné de force chez vous, que vous auriez l’obligation de porter un masque, une obligation d’injection expérimentale, un passeport sanitaire puis vaccinal pour des activités de la vie courante, l’auriez-vous cru ?
Si on vous avait dit que les Français accepteraient sans casser du flic vous l’auriez cru ?
Si on vous avait dit qu’ils auraient vécu les diminutions de ces mesures avec angoisse, vous l’auriez cru ?

Dois-je vous rappeler que le projet de loi(([1] https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3714_projet-loi#)) 3714 déposé en décembre 2020 comporte une disposition de placement pour les personnes contaminées ?

Alors comment un humain peut-il en arriver à obéir, souhaiter et participer activement à des actes qui peuvent conduire à des génocides ?

Tout simplement parce que ce n’est pas un humain comme lui qu’il fera monter dans le train, mais une personne mauvaise, un sous-être, un non-être, un non-humain !

Nous n’en sommes pas encore là… ça débute par l’interdiction de fréquenter certains lieux à une catégorie de personnes, à les priver de travail ou licencier un chef d’orchestre ou empêcher un sportif de participer à des compétitions uniquement du fait de sa nationalité russe ou de son statut vaccinal.

Cela provoque-t-il l’indignation de la masse ?
Tout au plus l’indifférence, mais bien souvent des applaudissements ou un regret de ne pas faire plus.

Supprimer les produits russes d’un supermarché, renommer un collège, effacer le nom de Gagarine d’une association sur l’espace n’est pas totalement ridicule, stupide ou injuste, mais un acte patriotique !

Et ne parlons pas des « sanctions économiques » qui relèvent de la commedia dell’arte. On fait croire que l’on va mettre en place un embargo contre le gaz russe.
Cela fait exploser les prix et enrichit scandaleusement les producteurs et les spéculateurs.
Dans le même temps, les importations de gaz russe sont à la hausse et Poutine encaisse une fortune qui lui permet de financer sa guerre et compenser les « sanctions » !

Qui paye la facture ? Le peuple !
Mais le gouvernement est « généreux », il met en place des aides…
Ces aides vont-elles être financées en ponctionnant ceux qui se font des milliards grâce aux « sanctions » ?
Non, elles vont aller augmenter encore plus notre dette et notre dépendance vis-à-vis de nos créanciers… Tout aussi ridicule que le blocage du prix de l’énergie qui sera financé par ? Nous-mêmes !
Bien entendu le coupable désigné en l’occurrence est Poutine comme le coupable désigné pour la destruction des Droits de l’homme et de l’économie était le Sars-CoV-2.
Les Occidentaux mettent en place des mesures dont les seules victimes seront leur peuple et que l’on imputera à autrui ou un virus.
Elles nourrissent la haine contre les « antivax » d’un côté et la haine contre Poutine de l’autre.

Le vernis entre l’animal sauvage et l’être civilisé est toujours plus fin qu’on ne le croit.

Ainsi la valeur d’un Russe ou d’un non-vacciné peut être équivalente, c’est-à-dire proche de zéro… il devient alors possible de l’éradiquer sans problème de conscience.
Mais le bourreau n’est pas conscient, il croit « bien agir » et « bien penser » pour venir en aide aux Ukrainiens ou pour les victimes de l’odieux virus.

Seules la peur et la haine attisées par la propagande gouvernementale, le matraquage médiatique, permettent d’en arriver là et l’histoire nous prouve que rien ne l’arrête.

Allons-nous enfin nous lever pour dire stop à la peur, stop aux boucs émissaires et stop à la manipulation permanente des peuples ?
Rien n’est moins sûr.

Alain Tortosa

21 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220321-la-peur-etape-vers-la-haine-et-les-genocides.pdf




Marioupol, bombardement du théâtre. Journal « Le Monde » : sensationnalisme, émotions, mensonges, propagande et désinformation

Par Alain Tortosa

Qu’auront retenu les citoyens de cet événement ?

Journal « Le Monde(([1] https://www.lemonde.fr/international/live/2022/03/16/guerre-en-ukraine-en-direct-a-marioupol-un-theatre-dans-lequel-s-etaient-refugies-des-centaines-de-civils-vise-par-des-bombardements_6117694_3210.html))» 17 mars :

« Guerre en Ukraine, en direct : à Marioupol, un théâtre dans lequel s’étaient réfugiés “plus d’un millier de personnes” visé par des bombardements.
De nombreux enfants se trouvaient dans ce théâtre
selon le maire de la ville, qui n’a pu encore établir un bilan de cette frappe. Les États-Unis ont annoncé l’octroi d’une aide militaire supplémentaire de 800 millions de dollars à l’Ukraine. Le Conseil de l’Europe a exclu la Russie, après vingt-six ans d’adhésion. »
«  Le bilan humain reste à ce stade indéterminé. “Les envahisseurs ont détruit le Théâtre dramatique. Un endroit où plus d’un millier de personnes avaient trouvé refuge. Nous ne pardonnerons jamais cela”, a indiqué la municipalité sur la messagerie Telegram ».

Journal « Le Monde(([2] https://www.lemonde.fr/international/live/2022/03/17/guerre-en-ukraine-en-direct-faute-d-allies-la-russie-renonce-au-vote-d-une-resolution-a-l-onu_6117852_3210.html))» 18 mars :

« Accusé de “crimes de guerre” par l’Union européenne et les États-Unis, le Kremlin a rejeté la décision de la Cour internationale de justice lui ordonnant de suspendre son offensive. À Marioupol, 30 000 personnes ont été évacuées en une semaine… »
« Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé mercredi l’aviation russe d’avoir “sciemment” bombardé un théâtre de la ville où étaient réfugiés des centaines d’habitants. Selon Iryna Verechtchouk, vice-première ministre ukrainienne. »
« L’UE et les États-Unis accusent la Russie de “crimes de guerre”.
L’Union européenne (UE) condamne les “graves violations du droit humanitaire” et les “crimes de guerre” commis par la Russie en Ukraine.
L’UE condamne dans les termes les plus fermes les forces armées russes (…), qui continuent de cibler la population civile et les infrastructures civiles ukrainiennes”, a déclaré le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, dans un communiqué. Le théâtre de Marioupol (dans le sud-est du pays) “a été lourdement bombardé mercredi, bien qu’il ait servi d’abri bien connu et clairement identifié pour les civils”, a-t-il dénoncé. »

Journal « Le Monde(([3] https://www.lemonde.fr/international/live/2022/03/18/guerre-en-ukraine-en-direct-zelensky-exhorte-la-russie-a-discuter-serieusement-apres-que-moscou-annonce-un-rapprochement-des-positions-dans-les-pourparlers_6118035_3210.html))» 18 mars :

« Le bombardement, mercredi, d’un théâtre de Marioupol par des troupes russes, selon Kiev, a fait au moins un blessé grave, mais pas de morts ».

Il est possible de retrouver cette information avec une recherche Google(([4] https://www.google.com/search?q=site%3Awww.lemonde.fr+Le+bombardement%2C+mercredi%2C+d%27un+th%C3%A9%C3%A2tre+de+Marioupol+par+des+troupes+russes%2C+selon+Kiev%2C+a+fait+au+moins+un+bless%C3%A9+grave%2C+mais+pas+de+morts&sxsrf=APq-WBuwD7szNS3PTMZsj9xBpL0nKJ5fDA%3A1647697996314&ei=TOA1YvLhEomEur4PiuGCyAQ&ved=0ahUKEwjyt5GuqdL2AhUJgs4BHYqwAEkQ4dUDCA0&uact=5&oq=site%3Awww.lemonde.fr+Le+bombardement%2C+mercredi%2C+d%27un+th%C3%A9%C3%A2tre+de+Marioupol+par+des+troupes+russes%2C+selon+Kiev%2C+a+fait+au+moins+un+bless%C3%A9+grave%2C+mais+pas+de+morts [ou
https://nouveau-monde.ca/wp-content/uploads/2022/03/site_www.lemonde.fr-Le-bombardement-mercredi-dun-theatre-de-Marioupol-par-des-troupes-russes-selon-Kiev-a-fait-au-moins-un-blesse-grave-mais-pas-de-morts-Recherche-Google.pdf pour la capture PDF de la recherche])):

Mais pourquoi cette information a-t-elle disparu des pages du Monde ?
(au moment de la recherche le 19 mars)

Information AFP que l’on retrouve notamment sur le site de BFM(([5] https://www.bfmtv.com/international/europe/theatre-de-marioupol-un-blesse-grave-et-pas-de-morts-selon-le-conseil-municipal_AD-202203180539.html)):

« Théâtre de Marioupol bombardé : un blessé grave, mais pas de morts, selon un premier bilan »

Reconnaissez que ce n’est pas l’image que je me fais d’un crime de guerre.

Donc pour résumer :

Le 17 mars les populations occidentales sont (logiquement) en émoi quand on annonce que l’odieux Poutine a osé bombarder le théâtre de Marioupol qui servirait d’abri à des civils, dont des enfants.

À ce moment, personne n’a vérifié :

  • Si le théâtre était volontairement visé par les Russes.
  • Si c’est bien les Russes qui l’ont fait exploser ou les Ukrainiens qui voulaient faire accuser les Russes.
  • Si les Ukrainiens n’auraient pas placé des batteries aériennes proches des civils pour que les ripostes russes frappent le théâtre (ce dont nous avons la preuve dans d’autres lieux).
  • Si ce théâtre hébergeait bien des civils et non des militaires.

Bref la seule certitude est que le théâtre a été bombardé [ou explosé de lintérieur] et c’est tout.

Cela n’empêche pas tous les médias occidentaux, l’AFP et bien sûr « Le Monde » de faire les grands titres sur l’immonde Poutine… À noter que la guerre est sale uniquement à cause de Poutine. Il n’y a que nous, les « gentils », qui faisons des guerres « propres »… J’imagine que les centaines de milliers de civils tués par les bombes américaines durant la guerre en Irak et autres conflits ne rentrent pas en ligne de compte. Que dire aussi des Américains qui, au mois de mars 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, font tomber une pluie de bombes sur la ville (dont l’objectif de l’opération n’est absolument pas des cibles militaires ou de production, mais uniquement des civils) et tuent environ 100 000 civils en une seule nuit !

Bref au 17 mars 2022 le doute n’est pas permis et nous sommes face à un crime de guerre commis par Poutine le barbare sur ce théâtre de Marioupol.

Nous tairons aussi les divers témoignages de civils qui indiquent que des forces ukrainiennes empêcheraient les civils ukrainiens [du Donbass] de fuir la ville pour en faire des boucliers humains.

Le monde est donc « merveilleux », Poutine est un criminel de guerre jusqu’au 18 mars où nous parvient une dépêche AFP qui annonce, de source ukrainienne, que le bombardement aurait fait un blessé grave, mais pas de morts.

Si la situation n’était pas dramatique, elle en serait risible… Accuser de crime de guerre une opération se traduisant par un seul blessé grave me semble pour le moins légèrement exagéré (et d’autant plus que l’on n’a aucune preuve concernant l’auteur et les circonstances).

Si nous vivions dans un monde « normal » avec une éthique, alors l’ensemble des journalistes présenteraient à minima des excuses et feraient de ce démenti la Une au même titre que la Une annonçant ce crime de guerre !

Non seulement nous n’avons pas assisté à ce même battage médiatique pour dire « pardon », mais le journal Le Monde a, semble-t-il, censuré cette information que je ne retrouve plus sur son site !

Sommes-nous non seulement dans un traitement biaisé de l’information, mais carrément dans une propagande mensongère dont le but serait de manipuler le public ?

Demandez à la population qui gobe jour après jour les médias mainstream ce qu’ils auront retenu de la destruction du théâtre ?

Un

« Méfions-nous de toute information ! »

ou

« Poutine le Barbare ! »

Après un tel « travail journalistique », je comprends aisément que le média RT France, financé par la Russie, ait été censuré pour « protéger » le peuple de la propagande russe. Notons que le Mali vient de faire de même avec RFI et France 24, cette décision est bien entendu inadmissible aux yeux des autorités françaises !

Nous avons une fois de plus des preuves de mensonges… Quand la masse va-t-elle entendre qu’elle est totalement manipulée ?

Alain Tortosa.

19 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220319-marioupol-le-monde-mensonges.pdf





Si tu ne vas pas à la Chine, la Chine viendra à toi…

Par Alain Tortosa

Merci, Emmanuel Macron, de nous faire découvrir la Chine comme si on y était…

Après le pass vaccinal, il propose aux bénéficiaires du RSA un salaire chinois.

Le merveilleux, avec la mondialisation, est qu’il n’est plus nécessaire de parcourir le monde pour le découvrir.

Et puis tant mieux, car grâce à la dictature climatique, seules les personnes de « valeur » garderont le droit de se déplacer, de préférence en jet privé, alors que nous, les gueux, pourrons le découvrir en réalité virtuelle grâce à notre « ami » Mark Zuckerberg et son Metavers,

Soyons honnêtes pour reconnaître que les années Covid ont été riches d’enseignements et d’expériences.

Nous avons notamment découvert :

  • L’assignation à résidence sans procès ni condamnation grâce au confinement.
  • Les limitations de déplacement.
  • L’interdiction de fréquenter certains lieux comme les restaurants ou les cinémas.
  • L’obligation d’injection.

Et… cerise sur le gâteau :

  • Le passeport sanitaire.
  • Le passeport vaccinal.

Nous avons eu (pour ceux qui l’ont pratiqué dont je ne fais pas partie), comme les Chinois… la chance de découvrir le QR-code pour de nombreuses activités de la vie courante. Mais nous français sommes encore des novices, on débute dans ce domaine et aussi dans la reconnaissance faciale qui est encore peu développée.

Bref tout ceci est de « très bon augure », des « écolos » nous promettent le « passeport écologique(([1] https://www.wwf.fr/presidentielle2022))» pour réduire encore plus nos droits fondamentaux.(([2] Ils disent que le passeport sera imposé à l’État, mais pas aux citoyens qui devront subir les décisions de l’État.))

Les pauvres regarderont donc Hanouna et les riches s’achèteront du droit à polluer (à vivre).

Le crédit social à la chinoise c’est sympathique, mais le salaire d’un Chinois c’est bien aussi…

Ainsi le Président candidat Macron nous propose d’associer l’aide sociale du RSA à une contrepartie en termes de travail.

  • Faisons semblant d’ignorer qu’il existe un chômage de masse. Par exemple augmenter l’âge du départ à la retraite quand on sait que les plus de 55-60 sont largement sans emploi peut faire sourire.
  • D’autre part les personnes qui sont sans ressource doivent souvent gérer seules un foyer, des enfants, une recherche d’emploi et il faudrait par-dessus leur ajouter un nombre d’heures de travail.

Bon je ne vais pas débattre sur la sociabilisation, la possibilité de pouvoir « être utile à la société » ou sur le mythe du travail qui rend libre et digne qu’ignoraient totalement les nobles d’hier, les nantis ou retraités d’aujourd’hui. Rares sont ceux qui dépriment en ne travaillant plus…

Ma réflexion portera sur l’aspect pécuniaire de la proposition de M. Macron

Il propose de faire travailler les bénéficiaires de 15 à 20 heures pas semaine.(([3] https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/2499205-rsa-conditionne-a-20h-d-activite-macron-tranche/))

Prenons un couple (sans enfants) au RSA.(([4] https://www.aide-sociale.fr/montants-rsa/)) Celui-ci touche un maximum (toutes les autres entrées d’argent sont déduites) de 848 euros mensuels d’aide, soit 424€ par personne. Imaginons que les 20 heures soient demandées pour le montant maximal versé aux bénéficiaires.

20 heures par semaine reviennent à 87 heures par mois.

Ce qui donne un tarif horaire de 424 divisé par 87 soit un « salaire » de 4,87€ de l’heure !

Je précise que le salaire minimum(([5] https://www.aide-sociale.fr/smic-horaire-brut-net/)) en France est de 8,37€ de l’heure (presque 2 fois plus).

Donc notre généreux candidat président propose aux Français qui n’ont pas de ressources de toucher un « salaire » payé 4,87€ de l’heure.

Vous pourriez me demander le rapport avec les Chinois.

Selon un article(([6] https://fr.businessam.be/salaire-horaire-ouvrier-chinois/)) publié en 2017, un ouvrier chinois touchait $3,6 de l’heure soit 3,24€ de l’heure. Leur salaire étant en hausse depuis des années on peut imaginer qu’il a augmenté depuis, mais je suis resté sur ce salaire pour mes calculs.

Il faut aussi tenir compte que le coût de la vie en Chine n’est pas le même qu’en France. Combien coûte(([7] https://www.combien-coute.net/cout-de-la-vie/chine/)) estime que l’écart est de 32 %. De fait 4,87€ de l’heure en France est équivalent à 3,31€ de l’heure en Chine.

Emmanuel Macron propose donc de rémunérer les bénéficiaires de l’aide sociale RSA au même niveau qu’un ouvrier chinois (3€31 pour le français versus 3€24 pour le chinois).

« On veut bien que tu survives, mais uniquement avec un travail d’esclave sous-payé. »

Après le crédit social chinois, les salaires chinois vont donc débarquer en France.

Avouez que nous sommes bien en République Populaire de Chine !

Merci.

Alain Tortosa

18 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220318-republique-populaire-de-france.pdf




Hier les Français ont eu le droit d’enlever leurs masques. Aujourd’hui j’ai beaucoup plus peur de ceux qui l’ont enlevé que de ceux qui l’ont gardé

Par Alain Tortosa

Nous avons constaté qu’il y avait de nombreuses disparités selon les régions, les catégories socioprofessionnelles, milieux étudiants, âges, etc. Il est difficile d’affirmer que 20 %, 30 %… ou 70 % des Français l’ont enlevé, mais là n’est pas mon propos.

Le fait est que je suis terrorisé, le mot n’est pas exagéré, par la masse qui a retiré le masque (ou la muselière selon que vous adhériez ou pas à la doxa).

Les religieux :

Quand je pense à celles et ceux qui l’ont gardé et qui vont encore le garder pendant des semaines ou des mois, je me dis qu’EUX ont une raison de le garder. En le conservant, ils ne sont pas dans une simple obéissance à une directive ou à un ordre, mais dans un choix « personnel ». Attention, je suis bien conscient que leur « choix » est biaisé, manipulé par des années de propagandes et de mensonges. Ils ont gobé à s’en étouffer ce récit médiatique et croient être dans une pensée propre et non manipulée. Il n’en demeure pas moins vrai que leur décision relève d’un raisonnement (dans leur esprit manipulé).

Eux au moins ont des arguments pour le porter, des arguments faux, mais des arguments.

Les croyants « faibles » :

Ils vont continuer à porter le masque, mais pas très longtemps. Je dirais que parmi eux il y a ceux qui pensent que l’outil est efficace, qu’il y a encore une menace (que ne manque pas de rappeler les médias juste quelques jours avant la « libération »).

Ces gens vont les enlever petit à petit « pour faire comme tout le monde », mais aussi du fait de voir des non masqués, non paniqués et qui ne s’effondrent pas dans la rue, ce qui va être de nature à les rassurer. Mais ils vont subir en parallèle le discours des médias sur ordre. Si ceux-ci parlent plus de « la vie d’avant qui reprend » alors cela les aidera à avoir moins peur et facilitera leur démasquage. En revanche si on commence à être inondé « d’une nouvelle vague (mensongère), d’augmentation inquiétante de cas, de réas qui recommencent à se remplir » alors ils n’enlèveront pas leur masque et rejoindront le club des paniqués religieux qui ne l’enlèveront sans doute jamais.

Les confinements en Chine avec leur « explosion de cas » (sourire dans la salle) risquent de faire pencher la balance vers un accroissement massif de leurs peurs.

Les moutons et les anguilles :

Voici l’objet de ma terreur ! Cette masse a enlevé son masque (ou attendu un peu pour être « comme tout le monde ») sans raison autre que l’injonction ou l’autorisation de l’enlever.

Cette foule qui portait (plus ou moins bien) son masque, « sans raison », la veille, s’est mise à l’enlever le lendemain toujours, « sans la moindre raison ».

Si cette masse avait une conviction basée sur un virus, soit elle n’aurait pas porté le masque dimanche, soit elle aurait gardé le masque lundi.

Son comportement n’est donc absolument pas guidé par l’absence ou la présence d’un virus !
Son comportement est uniquement lié à la notion d’obligation, de peur ou pour se fondre dans la masse.

Alors, que ce soit la peur du gendarme, de l’amende ou du quand dira-t-on, le résultat est exactement le même.

Bien entendu tout « complotiste » se consolera en disant « qu’il le porte le plus mal possible », qu’il n’est pas un « mouton », « qu’il ne peut pas se permettre une amende », « qu’il faut bien continuer à vivre », mais pour autant il plie sous le joug de la peur de la Gestapo ! Quel pourcentage d’enfants déscolarisés ou sans masque à l’école ?

Et quand le « complotiste » obtient un faux pass ou un certificat de rétablissement (que j’aurais pu avoir) pour « continuer à vivre », il fait le jeu de la dictature en rentrant dans son système.

Nous savons tous (les complotistes) que cette mesure n’a strictement rien de sanitaire et que son objet est d’obtenir l’obéissance. C’est cette obéissance qui a permis l’avènement du pass sanitaire puis du pass vaccinal et demain du pass climatique et autres réjouissances dictatoriales à venir.

À de rares exceptions près (sauf peut-être au début de la plandémie) on demandait peu ou pas de « bien porter un masque », mais de le porter en signe de soumission.

S’il y avait eu un virus mortel dans l’air, de un, nous aurions sans doute porté un vrai masque, et de deux, des millions de Français auraient été verbalisés pour le porter sous le nez. (Exception faite du milieu scolaire où la bêtise et l’obéissance fasciste ont atteint des sommets.)

Tout ceci pour dire que cette masse hétérogène suit les consignes, parfois mal, mais les suit. POINT !

Donc quand (et non « si ») nos autorités fascistes vont nous obliger à le remettre dans les lieux clos, les magasins, les entreprises ou les écoles… cette même masse qui l’a enlevé hier le remettra sans broncher.

Elle acceptera, cédera sans la moindre résistance factuelle, ou fera comme moi (ce qui n’est pas beaucoup mieux) et renoncera à fréquenter des lieux où il est impossible de pénétrer sans faire au moins semblant.

Et les kapos d’hier qui aujourd’hui vous accueillent avec le sourire seront les kapos de demain qui vous interdiront à nouveau l’accès et appelleront la Gestapo.

C’est pourquoi je suis terrorisé par ce que j’ai vu hier.

J’ai vu l’avenir, j’ai vu la fin définitive (sauf miracle) de notre semblant de démocratie.

J’ai vu que les complotistes avaient fait le choix (dans leur immense majorité) de « la survie dans une dictature » et non de « la lutte pour mettre fin à la dictature ».

Dès lors, je crains que nous soyons foutus, balayés, laminés… Il y a la masse de l’acception et de l’obéissance (aveugle pour la majorité) qui s’est manifestée hier et la (toute petite) masse des opposants qui, comme moi, fait sa révolution dans un canapé ou aux manifs du samedi.

Raisons pour lesquelles j’ai beaucoup plus peur de ceux qui ont enlevé un masque hier et qui le remettront demain que ceux qui l’ont gardé.

Alain Tortosa

15 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220315-peur-de-ceux-qui-n-ont-plus-le-masque.pdf




Note aux usagers des commerces et autres lieux clos. Un lâcher de moutons est programmé ce jour

Par Alain Tortosa

Nous sommes « libres » !

C’est avec stupéfaction, mais aussi une certaine forme d’angoisse que nous avons été informé qu’un lâcher de moutons serait organisé dès ce lundi 14 mars dans tout l’hexagone.

Rappelons qu’aucune opération de ce type n’avait été envisagée depuis deux ans, bien au contraire.

Certaines confédérations patronales se réjouissent de cette décision arguant que la qualité de la laine était impactée par ces différents confinements. Et de rajouter que le taux de parasites avait fortement augmenté.

Les autorités sanitaires avaient réagi avec « efficacité » et « bon sens » en mettant en œuvre une vaccination forcée tous les trois mois pour l’ensemble du cheptel afin de le maintenir en pleine forme.

Mais cette décision de lâcher massif est loin de faire l’unanimité des sociétés protectrices des animaux. Elles considèrent qu’une telle action, qui plus est sans préparation et du jour au lendemain, pourrait être source de tensions et même dangereuse pour l’ensemble du troupeau.

Les premiers résultats nous montrent déjà des animaux totalement désemparés, qui tournent en rond, et sont paniqués par l’absence (c’est ainsi qu’ils le voient) de barrières et de laisses.

Certaines bêtes vont même jusqu’à s’automutiler et s’infliger des coups pour tenter de calmer l’orage dans leur cerveau.

D’autres se retournent contre ceux de leur espèce qui se mettent à gambader en pleine insouciance comme si ces deux années n’avaient pas existé. Ils voient dans ces moutons « irresponsables » une menace pour leur sécurité et n’hésitent pas à les attaquer, paniqués à l’idée d’être tués par le loup qui, bien qu’invisible, rôde encore.

Leur propriétaire, un certain monsieur Seguin, n’a cessé de leur dire depuis des mois que le monde extérieur était dangereux, qu’il fallait absolument rester à l’intérieur pour échapper à la mort. Encore une fois, comprenez leur désarroi quand vous leur dites qu’ils peuvent sortir du jour au lendemain alors même que la menace plane encore.

Pas plus tard que vendredi dernier les autorités chinoises, dont la sagesse n’est plus à démontrer, ont décidé de protéger un énorme cheptel de plus de 18 millions de moutons, car des rumeurs circulaient sur la présence de la Bête dans les environs.

Cette information est bien sûr de nature à inquiéter les moutons les plus raisonnables.

Un assistant du propriétaire, un berger des Pyrénées un peu benêt, mais fidèle à son maître, nous a bien indiqué que c’était l’heure pour les moutons de plus de 80 ans de prendre leur rappel. Bon tout le monde sait que la vaccination protège efficacement la meute. Seuls un fou ou un irresponsable pourraient en douter au regard des résultats exceptionnels obtenus du fait de l’injection de tout le troupeau. Résultats sans lesquels ce lâcher n’aurait jamais pu avoir lieu !

Dont acte, mais le fait est que des moutons continuent à mourir tous les jours en France. Attention ! soyons raisonnables, ceux qui meurent sont pour leur immense majorité des moutons qui ont échappé à la piqûre ou qui ne sont pas à jour dans leur passeport vaccinal.

Mais il reste encore quelques rares bêtes isolées immunodéprimées qui sont tuées par le loup. C’est d’autant plus étonnant que nous vaccinons même les plus vieux moutons à qui il ne reste que quelques jours à vivre. C’est dire à quel point notre berger aime ses moutons ! Tant d’amour, tant de sacrifices personnels pour les protéger me donne la larme à l’œil…

Mais reconnaissez aussi que la décision de n’injecter que les moutons de plus de 80 ans ne peut qu’être anxiogène pour les plus jeunes et pour tous les bébés moutons si fragiles et impuissants face à la Bête Immonde qui fauche des vies au hasard de sa psychopathie délirante.

Pour leur remettre les idées en place, je leur rappelle que le temps n’est plus à l’égoïsme !

De même que pour la vaccination solidaire et désintéressée, nous avons TOUS arrêté notre chauffage au gaz et soutenu Total pour lutter contre l’Ogre de Leningrad et soutenir nos frères blancs d’Ukraine,

Tout ceci pour dire que nous pouvons bien être un peu solidaires avec nos anciens. Un agneau qui naît aujourd’hui pourra bénéficier de 340 injections durant toute sa vie à raison d’une tous les trois mois. Alors que nos aînés qui sont nés bien avant le Fléau n’auront pas cette chance.

J’entends qu’il est logique de se plaindre de cette priorisation, que le loup constitue une énorme menace, mais ne vous inquiétez pas, il y en aura pour tout le monde et en quantité, les commandes ont été passées.

Et puis faisons confiance à notre berger ! Je le répète, voire je le radote, mais on ne le remerciera jamais assez pour les sacrifices qu’il nous a imposés pour nous protéger malgré nous de ce loup cruel.

Cela fait deux ans qu’il veille jour et nuit, qu’il élabore des solutions plus efficaces les unes que les autres pour notre seul bénéfice. Nous sommes ses moutons, il est notre berger, ce n’est pas plus difficile, car il ne nous a JAMAIS trahis. Soyons humbles ! Reconnaissons qu’avec notre tout petit cerveau, notre QI de gueux, il ne nous soit pas possible de comprendre toutes les raisons qui animent notre bienfaiteur. Ayez au moins l’honnêteté de reconnaître que sans lui le troupeau aurait été décimé s’il n’avait pas pris toutes ces mesures courageuses qui ont sauvé l’ensemble du cheptel d’une mort affreuse.

Par le passé, il a parfois pris des décisions que nous n’avons pas compris, qui pouvaient nous sembler illogiques et même stupides, à nous, pauvres moutons ignorants, mais il s’est révélé par la suite que sa grande intuition et son intelligence hors du commun nous ont sauvés de l’apocalypse.

Alors même si aujourd’hui nous ne comprenons pas pourquoi il a décidé de libérer l’ensemble du troupeau… même si nous avons peur, nous pouvons lui faire confiance les yeux fermés. Il est notre guide notre lumière !

Et ne doutez pas une seconde que s’il pense que la menace se rapproche de nous, il nous enfermera à nouveau dans la grange sans la moindre hésitation pour nous protéger. Même si le loup est invisible, lui sait prévenir l’attaque et l’anticiper.

Je rappelle aussi que les moutons qui ont trop peur peuvent rester chez eux. Notre lumineux monarque étant bon par nature nous autorise à demeurer enfermés si on le désire.

Nous sommes libres ! C’est simple à comprendre, non ?

Alain Tortosa

14 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220314-lacher-de-moutons.pdf




La guerre en Ukraine a tué les économistes comme le Covid a tué les scientifiques…

Par Alain Tortosa

Allons-nous rester immobiles face aux traîtres qui nous gouvernent ?

J’ai l’impression de revivre le début du Covid quand je me demandais si le gouvernement était entouré de débiles en choisissant systématiquement des mesures inefficaces et contre-productives. Sans compter les conséquences économiques désastreuses. Où étaient les scientifiques et les médecins compétents, où étaient les économistes compétents ?

Aujourd’hui il ne fait aucun doute qu’il y avait préméditation et corruption.

Quid de l’Ukraine ?

Qui peut croire que les sanctions prises contre la Russie vont la faire s’effondrer ? Qui peut croire que les Européens subiront des conséquences minimes ?

Je vous rappelle que :

  • La Russie a effacé sa dette.
  • La Russie travaille depuis des années à ne plus être dépendante du dollar (notamment en payant en Yen).
  • La Russie a un commerce extérieur largement excédentaire.
  • La Russie possède (et en quantité) du pétrole, du gaz, des métaux précieux.
  • La Russie est un des premiers exportateurs de céréales.
  • La Russie a un pactole lui permettant de tenir pendant des mois.
  • La Russie peut (et va) exporter ses matières premières et son pétrole vers la Chine et l’Inde qui ne feront JAMAIS d’embargo.
  • La Russie peut importer de la Chine et l’Inde tout ce dont elle a besoin.

Et en parallèle :

  • L’Europe a un besoin vital du gaz russe, pas uniquement l’Allemagne, mais les autres pays européens qui sont solidaires sur l’énergie.
  • Plus il y aura d’embargos sur une matière première et plus les prix vont exploser.
  • Les autres pays exportateurs ne peuvent pas fournir NI TRANSPORTER par bateau les quantités de gaz dont l’Europe a besoin.

Donc plus les sanctions seront importantes et plus la Russie va augmenter ses rentrées d’argent. De plus les pays d’Europe étant extrêmement endettés, ils sont à la merci de leurs créanciers étrangers. Inflation, krachs boursiers, dépôts de bilan de grandes sociétés, de banques ne sont pas utopiques…

Bref tout économiste sait que mettre en place des sanctions russes qui iraient au-delà du symbolique relèvent à la fois de l’apprenti sorcier, ne gêneront pas ou peu la Russie et seront catastrophiques pour l’Europe.

Donc la question est exactement la même que pour le Covid :

À qui profite le crime ?

  • À la Chine, car les sanctions économiques jettent la Russie dans ses bras ?
  • Aux amateurs de destruction de l’économie et de la classe moyenne chère aux adeptes du Grand Reset ?
  • À la Chine, car le chaos permettra d’étendre encore plus le modèle chinois de crédit social ?

Comment peut-on expliquer que de si nombreux pays européens mettent en place des mesures qui, si elles sont réellement appliquées, seront mauvaises ou catastrophiques pour les Européens et bénignes et anodines pour la Russie ?

La thèse des chefs d’État débiles et entourés de conseillers totalement incompétents ne tient pas la route… Comment ne pas parler d’intention malveillante que d’aucuns pourraient nommer satanistes ?

Il est quand même frappant de voir que l’Allemagne dont la survie de l’économie dépend du gaz russe… À ce propos certains pourraient voir dans cette phrase une facilité de langage un peu théâtrale, mais ce n’est pas une façon de parler… Sans le gaz russe, il n’y a PLUS d’économie allemande et si le pays s’effondre alors l’Europe s’effondre. Je précise que la Norvège, 2e fournisseur de gaz après l’UE a annoncé qu’elle ne pouvait pas augmenter sa production. Tous ceux qui racontent que le gaz pourrait venir d’ailleurs en quantité équivalente sont des menteurs. Cela pose problème à la fois en termes de production, mais surtout de transports du gaz liquéfié, mais aussi d’usines en Europe pour retransformer le liquide en gaz pour le distribuer…

Allemagne dont les « écologistes » (probablement des idiots sincères et manipulés comme ils le sont avec le réchauffement climatique) ont obtenu la fermeture des centrales nucléaires et le développement massif du solaire (en Allemagne fou rire) et de l’éolien.

Comme développé dans mon livre « 7milliars d’esclaves et demain », ces énergies dites « vertes » sont des énergies intermittentes et aléatoires… On ne peut pas dire à BMW ou à la ménagère qui prépare son repas : « attends demain, il y a aura du vent pour faire de l’électricité ». Donc ces énergies aléatoires ont besoin d’une énergie de secours et seule une centrale au gaz peut être en veille 24 h sur 24 (et donc consommer pour rien) et se mettre en route en quelques minutes. De fait ces énergies dites « renouvelables » entraînent mathématiquement une utilisation massive de gaz et c’est pourquoi l’Allemagne utilise 40 % de gaz dans son mix.

Dans ces conditions comment des dirigeants allemands peuvent-ils décider d’armer l’Ukraine ?

L’Allemagne serait au moment de l’écriture de ces lignes le plus grand fournisseur européen (officiel) d’armes de guerre.

Cela revient indirectement à déclarer la guerre à la Russie. Quel fou patriote allemand (ou français) pourrait prendre la décision de risquer de voir la Russie couper le gaz et sonner la mort de son pays ? C’est du suicide !

Il est donc évident que des traîtres occupent aujourd’hui des postes clefs en Allemagne et bien sûr aussi en France et dans toute l’UE.

Nous l’avons vu aussi bien pour la destruction systématique de notre industrie, pour le Covid et maintenant concernant la guerre en Ukraine que des traîtres à la Nation sont aux commandes.

Va-t-on devoir abandonner encore plus de notre souveraineté, et donc de nos libertés, pour survivre ?

La question qui demeure est de savoir si comme pour le Covid avec les médecins et les scientifiques, est-ce que les économistes cartésiens et patriotes vont faire comme eux ?

Je radote, mais nous sommes face à une situation dont les conséquences peuvent être catastrophiques…

Tous les économistes, spécialistes qui sont conscients de la folie que les États occidentaux ont commencé à mettre en œuvre, vont-ils se taire par peur des représailles ?

Le plus grand ennemi de la démocratie et des libertés est la lâcheté des hommes.

Les médias mainstream sont tous corrompus, mais il existe en leur sein des journalistes intègres qui ne sont pas dupes, mais qui ferment leur gueule par peur du chômage ou de la vindicte.

Les économistes, politiques, journalistes conscients vont-ils rester spectateurs du carnage à venir ou vont-ils enfin se lever pour dire « NON » ?

Aider l’Ukraine à trouver la paix avec son voisin russe dans le respect de chacun « OUI » !

Couler avec l’Ukraine, « NON » !

Si vous voulez aider l’Ukraine, manifestez pour l’arrêt IMMÉDIAT de toutes sanctions en direction de la Russie ! Manifestez pour que les pourparlers entre l’Ukraine et la Russie aboutissent et que la Russie obtienne des garanties sur l’absence d’installation de l’OTAN dans le pays.

À moins que vous soyez complices de cette folie et que votre objectif soit la destruction du Monde tel que nous le connaissons.

Le scénario le moins pire est que nous devenions des esclaves prisonniers d’une dictature avec un crédit social qui vous dira quoi manger, qui épouser et le nombre d’enfants que vous avez l’obligation de faire ou ne pas faire.

Ce conflit en Ukraine n’est que la poursuite du totalitarisme et de l’annihilation des peuples imposés avec le Covid.

Merci

Alain Tortosa

9 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220309-sanction-russe-folie-mort-des-economistes.pdf




Interruption momentanée du programme Covid pendant quelques semaines

Par Alain Tortosa

Le Premier ministre s’excuse et précise que tout est mis en œuvre pour le rétablir au plus vite !

Cela faisait quelques semaines que les caméras se désintéressaient du Covid.

Hélas ! la nouvelle est tombée hier, le pass vaccinal ainsi que le masque à l’intérieur (sauf quelques rares exceptions expliquées dans l’ouvrage à paraître de 972 pages) sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Les techniciens vont profiter de cette maintenance pour procéder aux élections « libres et démocratiques ». Le suspense est terrible, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une panne de Macron, et c’est pourquoi un circuit de secours appelé « Pécresse » a été mis en œuvre. Il ne faudrait pas que les élections soient le fruit du hasard et, pire encore, des électeurs

Pour en revenir au Covid, cette maintenance est la bienvenue. Je vous rappelle que cela fait plus de deux ans qu’il est en service jour et nuit. Pas le moindre repos hormis quelques jours au bord de mer en été où, conscience professionnelle oblige, il n’a pu s’empêcher d’amener du travail pour préparer la rentrée.

Le produit a beau être d’une qualité exceptionnelle, fabrication chinoise, mais ingénieurs français et américains, il n’en demeure pas moins vrai qu’une maintenance IPER devenait indispensable afin de maintenir sa fiabilité pour les prochaines décennies.

Rappelons que le produit est construit pour durer et obtenir des mises à jour régulières nommées « variants ».

Je ne vous cacherais pas que dans les hautes sphères de l’État certains étaient fort inquiets de laisser le pays sans défense ni gestes barrières pendant plusieurs mois alors que le virus était en cale sèche pour sa grande révision.

Qu’allaient devenir les Français ? Ne risquaient-ils pas d’oublier la menace et reprendre de mauvaises habitudes de liberté ? Les interrogations et les craintes étaient légitimes…

Et c’est là que, par « chance » — un « pur hasard » du calendrier, M Poutine a décidé dans une bouffée délirante, sans la moindre raison ni préparation, d’envahir l’Ukraine sans que quiconque ait pu imaginer qu’il agisse ainsi. À la défense des Occidentaux, il ne nous avait alertés que depuis 8 ans, c’est dire que nous fûmes surpris.

Alors même que nos meilleurs stratèges réfléchissaient à divers scénarios pour empêcher les Français d’ouvrir les yeux et reprendre goût à une certaine liberté surveillée…

Certains envisageaient de reprendre l’émission d’Orson Welles pour nous annoncer l’attaque imminente d’extraterrestres inamicaux…

L’idée est pourtant bonne, mais l’extraterrestre est difficile à manier entre les incrédules et ceux qui pourraient se dire :

« mais pourquoi maintenant ? S’ils ont la technologie pour arriver jusqu’à nous, pourquoi n’ont-ils pas détruit l’humanité bien avant, voyant comment nous étions ? ».

Parce que là, on est entre nous, on rigole, on plaisante, mais je vous rappelle que même si le scénario de la dictature climatique est sur les rails, il n’est pas totalement finalisé !

Je vous rappelle que le succès d’une entreprise aussi grandiose repose principalement sur de bons préparatifs. Il serait stupide de gâcher un si bel outil qui sera en mesure de nous rendre esclaves, coupables et angoissés pendant des dizaines d’années ! Ne croyez pas qu’il soit possible de mettre en œuvre un projet aussi grandiose tous les ans. Le peuple est totalement stupide, nous le savons tous, mais ce n’est pas le genre de blagues que l’on peut lui sortir comme ça. Lorsqu’il aura compris qu’on s’est foutu de sa gueule pendant des années avec les pets de vache qui vont détruire l’humanité, il faudra des dizaines d’années, voire des centaines, avant de pouvoir lui resservir un scénario aussi délirant et grotesque ! Ce n’est pas tous les jours qu’on peut faire gober que le CO2, naturel et source de vie, est un ennemi mortel ! Bref ! il n’était pas raisonnable de commuter en pleine charge la dictature climatique…

Mais convenez que dans le même temps on ne pouvait pas laisser les peuples sans dictature au risque de les désorienter !

Comment peut-on envisager de vivre si l’on n’est pas terrorisé par une menace fantôme qui peut nous faucher à chaque instant ?

Alors quand nos maîtres ont appris l’invasion de l’Ukraine par Poutine… (Entre parenthèses, ce hasard est tellement merveilleux que j’en suis à me demander si Poutine ne serait pas dans le coup pour nous jouer une si belle pièce de théâtre. Encore plus belle que Saddam Hussein et sa 2e armée du monde prête à balayer les pays du globe. Belle histoire au demeurant même s’il y a eu plus d’un million de victimes, mais ce n’est qu’un détail sur lequel il est inutile de s’attarder.)

Voilà donc que Poutine attaque sur sa seule initiative (partons du principe que c’est un petit coquinou qui a décidé tout seul pour faire une surprise à nos maîtres).

Je ne vous dis pas la fête dans tous les cabinets avec les petits gars qui peinaient à trouver une solution amusante pour maintenir les moutons dans la peur pendant la maintenance Covid.

De mémoire de serpillière, je n’avais jamais connu autant de champagne, de cocaïne et de putes chez les grands de ce monde. Au point que s’ils avaient douté, ils avaient alors la preuve de l’existence de Dieu, c’était trop beau !

Le premier réflexe a été de dire :

« Avec Poutine, on va pouvoir maintenir le peuple dans la peur des chars russes sur les Champs et l’apocalypse nucléaire à nos portes ! »

Il faut dire que le scénario de l’apocalypse nucléaire avait super bien fonctionné après la Deuxième Guerre mondiale. En même temps, c’était facile avec la super fête d’adieu organisée par les Américains pour fêter la quille (la fin du service). Attendez, c’était tellement grandiose que ça sentait la merguez grillée à 500 km d’Hiroshima tant le feu d’artifice était hallucinant !

Bref ! il était facile de jouer ensuite sur la peur de l’arme nucléaire pendant les 30 ans qui avaient suivi l’inauguration en grande pompe du champignon atomique… Mais avouez qu’avec le temps, l’enthousiasme n’était plus là. On se lasse de tout comme des films hollywoodiens avec extraterrestres ou des hommes qui vont sur la lune.

Pour être honnête avec vous, on pensait que le coup de l’apocalypse ne ferait plus recette.

Mais là encore, c’était sans compter sur l’imagination de nos amis russes et de l’invention du missile hypersonique. A priori, les Russes pourraient détruire la plupart des pays avant même que ces derniers puissent riposter… c’est dire si on peut se permettre d’avoir encore plus peur de l’arme nucléaire ! Remarquez, avec un missile supersonique, et encore plus hypersonique, on n’a même pas l’occasion de l’entendre arriver qu’on est déjà transformé en ange dans le ciel, entouré d’Epstein. Et si en plus on pense à bien préciser que Poutine est un fou, il va être difficile de rester serein dans son fauteuil en écoutant les nouveaux philosophes de TPMP sur C8.

Dans ces circonstances anxiogènes, l’Occidental moyen est prêt à tout gober pour être rassuré. Il peut croire que les Ukrainiens pourraient gagner ou que les sanctions économiques seraient de nature à faire céder le fou… On a bien vu avec le Covid, que plus c’est gros, plus ça passe…

Mais attention, les stratèges ont vu que l’effet Poutine permettrait de résoudre aussi un problème de taille. Je vous rappelle qu’il en a fallu des milliards pour Big Pharma, pour arroser le corps médical afin qu’il ferme sa gueule sur l’escroquerie et qu’il piétine des années de serment d’Hippocrate. Sans compter les médias, les professionnels, restaurateurs, artistes, camionneurs et j’en passe, qu’il a fallu aussi arroser pour qu’ils la ferment.

Nous avions bien sûr une petite inflation, mais bon, pas de quoi remplir des chaussettes trouées. On a même réussi à nous faire le coup du litre d’essence à 2 euros avec un pétrole qui était loin d’être à son plus haut niveau ! Même les Gilets jaunes n’ont pas bougé le petit doigt, c’est dire l’efficacité de la peur et des virements. Donc tout ceci avait ses limites comme l’augmentation du prix du blé…

Donc MERCI POUTINE !

Car grâce à lui, pardon « grâce à la riposte courageuse et unanime des pays occidentaux » les prix explosent dans tous les domaines et on va pouvoir faire payer la facture du Covid par une inflation délirante !

Mais qu’est-ce que le prix d’une baguette de pain comparé au martyr des enfants de l’ouest de l’Ukraine (à l’est, les russophones on s’en tape) et au risque de guerre nucléaire déclenchée par le psychopathe du Kremlin ? Il faudrait quand même être stupide pour ne pas croire que plus on emmerde « Poutine le fou » et plus le risque de guerre nucléaire s’éloigne… Allons !… C’est logique !

Le plus « drôle » est que l’augmentation du prix de l’énergie et des matières premières permettrait à Poutine le Grand de compenser largement les conséquences des sanctions économiques, mais aussi probablement de lui payer sa guerre… Car évidemment il n’y aura jamais d’embargo sur le gaz, les céréales, les métaux précieux dont l’Occident a un besoin vital pour (sur)vivre. Et puis business is business. Apple a fermé ses boutiques en Russie et les a rouvertes le lendemain avec 30 % d’augmentation pour « compenser la chute du rouble ».

Bon, ne rêvons pas, on va se lasser très vite du conflit. Le seul suspense est de savoir si sur un plan géopolitique Poutine va gagner un peu ou beaucoup. Les Chinois débouchant le champagne en augmentant les échanges avec les Russes.

Mais à moins d’avoir la chance d’avoir un petit champignon pour nous rappeler le bon vieux temps, il y a peu de chance que le conflit nous maintienne en haleine jusqu’à l’anniversaire d’Hiroshima et Nagasaki au mois d’août… même si la fête eut été grandiose. Je donne trois mois à cette petite diversion, trois mois qui permettront de maintenir l’inflation pendant très longtemps, mais aussi de faire exploser les budgets militaires. Comprenez bien que si la France double le nombre de ses pétards mouillés et qu’elle remplace ses solex par des scooters, l’armée russe va fortement hésiter à nous faire du mal !

Et trois mois c’est bien ! Ça nous mène presque à la fin de l’opération de maintenance du virus qui pourrait reprendre du service au mieux à la fin juin, et si les travaux durent…, pour la rentrée en septembre.

Vous pourriez me dire « n’est-ce pas trop tard pour la péremption des vaccins déjà produits ? ». Cette question est naïve, mais je vais vous répondre alors même que nous disposons déjà des informations. Une étude a été menée conjointement par les autorités sanitaires ainsi que Pfizer et les résultats sont catégoriques (pour avoir déjà été fait).

Les conclusions de l’étude publiée dans le Lancet sont formelles :

« Si vous collez un sticker sur la date de péremption d’un lot, sticker indiquant une nouvelle date de péremption, alors la durée de validité du produit est automatiquement augmentée. »

Ah, je vois qu’il y a une autre question soulignant que j’ai affaire à un public de connaisseurs pointus :

« Que vont devenir les vaccins si à la rentrée c’est un nouveau variant ou pire un nouveau virus comme nous l’a annoncé notre ami Bill ? »

Bon, vous n’ignorez pas que le vaccin est parfaitement « efficace » avec les variants. Il n’est nullement remis en question « qu’il protège à 90 % des formes graves » que nous n’auriez pas faites. Mais aussi qu’il est totalement inefficace chez les vieux mourants qui pourraient en bénéficier, mais qui, de toutes les façons, vont y passer à brève échéance, ce qui nous arrange plutôt pour les retraites. Je vous rappelle que le « vaccin » a été conçu sur la souche du virus manufacturée en 2019 et qu’il était tout aussi « performant » pour la mise à jour du premier trimestre 2022, c’est dire l’incroyable flexibilité de ce médicament, pardon de ce « vaccin miracle ». Il n’y a donc pas de raisons de s’inquiéter des nouveaux variants à venir.

Quant à l’émergence possible d’un nouveau virus tout aussi « naturel » dont la commercialisation pourrait se faire vers la fin de l’année, les experts « indépendants » de toute indépendance sont formels :

« Les premières expériences faites sur des humains de laboratoire prouvent que le vaccin est parfaitement efficace contre le prochain virus dont nous ignorons tout ! »

Nous pouvons donc être rassurés, les milliards de doses en stock, dont plus personne ne veut, pourront être écoulées en temps et en heure.

Dernière nouvelle !

Il semblerait de plus que le « vaccin » ait un effet préventif protecteur contre les radiations. Les premiers tests effectués sur des enfants ukrainiens dont l’Institut Pasteur a financé une semaine de vacances à Pripiat sont très encourageants. Une deuxième semaine devrait leur être proposée à la mi-juin pour confirmer les données.

Je ne manquerai pas de revenir vers vous si j’ai d’autres nouvelles.

Merci

Alain Tortosa.

4 mars 2022… que le printemps s’annonce radieux…
https://7milliards.fr/tortosa20220304-maintenance-virus-pendant-guerre.pdf




À tous les « pacifistes » qui parlent de paix mais ne rêvent que de guerre !

Par Alain Tortosa

À tous les « pacifistes » qui parlent de paix
mais ne rêvent que de guerre !
À tous ceux dont les décisions saigneront les peuples,
garniront leur portefeuille ou nourriront leur autoritarisme !
À la masse naïve qui croit défendre la paix
en poussant à la guerre !

Vouloir la paix ce n’est pas augmenter les troupes de l’OTAN aux frontières de la Russie !
Vouloir la paix ce n’est pas envoyer des armes de guerre sur le champ de bataille !
Vouloir la paix ce n’est pas refuser d’entendre l’adversaire !(([1] https://www.letemps.ch/monde/serguei-lavrov-loccident-perdu-controle-luimeme))
Vouloir la paix ce n’est pas mettre en place un embargo et un blocus quasi total !
Vouloir la paix ce n’est pas nier des réalités géopolitiques !
Vouloir la paix ce n’est pas interdire à autrui ce que l’on s’arroge soi-même !

Plus les jours passent et plus les mesures prises contre la Russie sont de plus en plus extrêmes.

La Russie a débuté une offensive militaire, une guerre ciblée UNIQUEMENT contre l’Ukraine. Je ne débattrai pas ici de la légitimité ou non de son action que j’ai développée dans mes précédents textes.(([2] https://7milliards.fr/autres-textes.html))

La Russie n’a PAS déclaré la guerre à l’Europe ou aux pays occidentaux.

Tous les pays qui disent vouloir la paix ne peuvent pas dire qu’ils agissent en position de légitime défense !

De plus, l’Ukraine n’étant pas dans l’OTAN, il ne saurait être question de parler de légitime défense « collective » du fait d’accords… Les fameux accords qui font que l’agression d’un seul pays entraîne automatiquement une Guerre mondiale comme pour les 1re et 2e Guerres mondiales.

Si l’Ukraine était dans l’OTAN et que la Russie était intervenue, nous serions factuellement en pleine 3e Guerre mondiale.

Tous ceux qui parlent de paix ont de fait déclaré la guerre à la Russie au regard de la liste impressionnante d’embargos et de blocus mis en œuvre contre un pays qui ne nous a PAS déclaré la guerre.

Alors si vous voulez la paix, faites-la au lieu de faire la guerre !

Quant aux manifestants naïfs manipulés par la propagande et les médias qui font de la Russie et de Poutine l’horrible agresseur d’une Ukraine [prétendument] démocratique, pacifique, non raciste et encore moins avec des bataillons nazis, ouvrez les yeux ! Votre appel à soutenir unilatéralement l’Ukraine militairement et votre appel à sanctionner le tyran russe sans tenir compte des données géopolitiques sont un appel à la guerre.

Arrêtez de désigner un agresseur unique et désignez l’ensemble des agresseurs qui sont la Russie, l’Ukraine, l’Europe et surtout les USA et l’OTAN !

  • Manifestez pour dire NON à la guerre en exigeant que tous s’asseyent autour d’une table !
  • Manifestez pour que les combats cessent de part et d’autre y compris au Donbass !
  • Manifestez pour que les livraisons d’armes cessent !
  • Manifestez pour que les embargos et les blocus cessent !
  • Manifestez pour la paix et non pas pour une fausse paix qui conduirait à l’apocalypse nucléaire !

Alain Tortosa.

2 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220302-aux-faux-pacisfistes-qui-revent-de-guerre.pdf




« Drame en Ukraine, le trafic d’humain est momentanément interrompu par la guerre. »

Par Alain Tortosa

[NDLR : à prendre au second degré.]

Les populations civiles qui se faisaient massacrer depuis 8 ans par des milices d’extrême droite financées par l’occident ne gênaient en rien le trafic d’humains.

C’était sans compter sur l’acte odieux de Poutine qui a osé intervenir pour réclamer la neutralité du pays, la garantie qu’elle ne rentrerait pas dans L’OTAN et venir en aide aux populations russophones de l’est.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles pour des Occidentaux et des Français venant acheter leur bébé conçu par GPA (gestation pour autrui).

La GPA consistant à utiliser une mère porteuse pour mettre au monde un bébé.

Ce bébé pouvant être génétiquement issu des deux, d’un des deux ou d’aucun des futurs parents.

Notons que la GPA est strictement interdite en France (pour l’instant) et que sauf erreur de ma part elle est punie de 7500 euros d’amende et 6 mois de prison.

C’est pourquoi des Français aisés (en couple ou pas, mixtes ou pas) se tournent vers des pays étrangers pour avoir un bébé conçu par GPA (ou pour l’adoption de nouveau-nés abandonnés ou volés(([1] https://www.letemps.ch/suisse/ruthgaby-vermot-nouveaunes-disparaissent-fins-dadoption-illegale-faut-agir))).

Qui peut croire que de jeunes femmes ukrainiennes pourraient porter un bébé de la conception à la naissance uniquement par grandeur d’âme ou militantisme ?!

Le choix de l’Ukraine n’est pas anodin, de nombreux intervenants dans les médias ayant précisé que les Ukrainiens pourraient être de « bons » immigrés bien blancs, européens et « civilisés », pas comme tous les déchets venus des autres continents (si, si).

Soit la misère, soit la contrainte de réseaux criminels pousse ces femmes à devenir des utérus artificiels.

Cela ne gêne en rien BFM TV qui a diffusé un reportage(([2] https://www.bfmtv.com/societe/parties-en-ukraine-avec-leurs-conjoints-manuela-et-laura-demandent-a-etre-rapatriees-le-plus-vite-possible-apres-la-naissance-de-leurs-bebes-par-gpa_VN-202202260304.html)):

« Manuela et Laura demandent à être “rapatriées le plus vite possible” après la naissance de leurs bébés par GPA ».

Ces femmes dont je ne nie pas la souffrance de ne pouvoir avoir d’enfant, impossibilité qui n’est désormais plus du ressort de la nature (injuste par nature) mais du « droit ».

Ces mères qui ont commis un acte illégal réclament que la France les rapatrie avec « leurs » enfants.

Je ne pourrais pas les contredire lorsqu’elles parlent de « nos » enfants étant donné qu’ils ont été achetés et payés, ce qui en fait leur propriété marchande.

Il est intéressant de noter que l’Ukraine et la France sont complices de cet acte illégal étant donné qu’une fois rentrés en France, ces enfants achetés deviennent légalement leurs enfants.

Le bon côté avec les mères porteuses c’est que c’est une marchandise jetable !

Les enfants de la misère et de la souffrance doivent revenir en bonne santé (sous garantie ?).

En revanche, on en a strictement rien à foutre du devenir des mères porteuses sous les bombardements.

Je trouve dommage de les abandonner, car il serait peut-être plus prudent de les garder au cas où on aurait besoin de pièces détachées pour plus tard, par exemple un rein que l’on pourrait prélever sur une mère moyennant finance… ou de force comme en Chine, pays que nous admirons et imitons de plus en plus.

Vivement le retour de la paix afin que le commerce puisse reprendre avec la complicité des gentils.

Alain Tortosa.

2 mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220302-trafic-humains-ukraines.pdf




Débilité, effet d’annonce ou planification ? Objectif apocalypse nucléaire ou objectif asservissement des peuples ?

Par Alain Tortosa

Décidément le Covid est vraiment contagieux, après sa contagion, nous assistons à la contagion Poutine…

Chacun y va de sa décision plus folle que son voisin avec, comme point commun avec le Covid, le décès du droit… Après tout, nous sommes en guerre, non ?

Juste quelques décisions délirantes :

  • L’Europe envoie des armes létales en temps de guerre à un pays, en dehors de tout mandat.
  • La Suisse sort de sa neutralité.
  • Les médias financés par la Russie comme RT sont supprimés d’antenne sans décision judiciaire.
  • L’Allemagne prévoit d’investir la somme délirante de 100 milliards d’euros dans sa défense.
  • Des sportifs, artistes, chefs d’orchestre sont limogés, car « pro russe ».
  • Tweeter ajoute la mention « financé par la Russie » en face de journalistes qui travaillent ou ont travaillé avec des médias financés par la Russie.
  • Toutes les rencontres sportives avec des Russes sont annulées.
  • La Turquie empêche les bateaux russes de passer le Bosphore.
  • Les avoirs sont bloqués.
  • Etc., etc.

Je ne parlerai pas ici du peuple hypnotisé qui suit les médias comme des moutons.

Il est risible de voir que l’on empêche de regarder RT France à ceux qui ne veulent pas le regarder. Il est par exemple encore possible de suivre RT sur Telegram et de le regarder sur Molotov.tv. Sans compter qu’il suffit d’avoir un VPN pour le suivre depuis son salon… Bref de l’effet d’annonce qui ne fera que booster l’audience de RT auprès de celles et ceux qui se posent des questions. Mais là n’est pas mon propos…

Les hypothèses :

  • Les marchands d’armes

La livraison d’armes (aux deux camps comme il se doit), l’explosion des budgets militaires est fort sympathique pour les fabricants. L’OTAN se frotte les mains et consolide à minima ses positions sachant qu’elle ne devrait plus exister depuis la fin de l’URSS. Mais :

Pourquoi tous les pays suivent-ils, alors qu’il y a un risque réel d’embrasement ?

Pourquoi les grands de ce monde suivent-ils, alors qu’il pourrait y avoir une crise économique mondiale délirante ?

  • La débilité

Cette hypothèse est bien sûr séduisante, mais pour le coup les risques sont délirants. Faire dans la surenchère mondiale dictatoriale ne présente que peu ou pas de danger (quand on voit comment le peuple a suivi) comme pour le Covid, mais faire dans la surenchère face à un Poutine que les Occidentaux n’hésitent pas à traiter de psychopathe incontrôlable est beaucoup plus irresponsable.

L’automutilation économique

Faire subir des représailles à la Russie c’est se faire subir des représailles. Nous vivons dans un monde global et nous, Occidentaux, paierons lourdement la facture des sanctions faites aux Russes.

Il faut donc être vraiment débile pour croire que nous sortirions vainqueurs et d’autant plus que l’on précipite la Russie dans les bras du géant chinois. D’ores et déjà, un contrat d’exportation du pétrole et du gaz aurait été signé entre eux, ce qui pourrait permettre à Poutine de fermer le robinet du gaz vers l’Europe… bref une catastrophe sans nom.

La méconnaissance du peuple russe

Des « spécialistes » croient qu’il est possible de faire céder Poutine en amenant son pays dans une situation impossible sur un plan économique. Dans cette hypothèse, le peuple russe se retournerait contre son dictateur et le gentil occident aurait gagné… Pour ceux qui l’auraient oublié, l’humiliation des Allemands à la fin de la Première Guerre mondiale a largement participé à l’émergence d’Adolf Hitler et l’avènement de la 2e guerre mondiale.

Le peuple russe a été humilié à la chute de l’empire. On leur a volé leur fierté et s’ils gardent Poutine c’est bien parce qu’il leur rend ce sentiment.

De plus, la Russie n’a jamais hésité à sacrifier son peuple comme chair à canon. Il est donc tout à fait crédible de penser que plus on va taper sur Poutine, plus on va taper sur le peuple russe (économiquement) et plus Poutine sera renforcé. Tabler sur le recul de Poutine, qui de plus détient l’arme nucléaire, me semble un pari totalement irresponsable. Et même si les médias débiles décrivent Poutine comme l’agresseur, je vous rappelle que si les Mexicains prévoyaient d’installer des missiles russes sur son territoire, Biden aurait fait exactement comme Poutine avec la bénédiction des Occidentaux ! La demande de Poutine de vouloir faire de l’Ukraine une zone neutre est de fait totalement légitime, n’en déplaise aux débiles.

Jouer avec des allumettes, envoyer des armes pour faire pourrir la situation, mettre en place des sanctions économiques délirantes est complètement stupide. Et d’autant plus choquante lorsque l’on voit tous les dictateurs que l’on caresse dans le sens du poil et qui peuvent génocider librement. Je le répète encore, quand bien même Poutine est ou serait un enculé, sa demande est totalement légitime.

Et j’irais même plus loin en disant que « si on gagne on perd ». Imaginons par un miracle que Poutine cède et que les Occidentaux gagnent… Poutine démissionne et un pantin occidental est placé à la tête de la Russie comme en Ukraine. L’Ukraine entre dans l’OTAN avec des missiles pointés sur la Russie.

L’Ukraine récupère la Crimée et la Russie n’a plus aucun port en mer chaude. … et vous croyez que les Russes vont devenir des « bons » occidentaux abandonnant leurs racines de peuple slave ? Mais si tel est le cas, vous préparez une poudrière totalement délirante dans les prochaines années qui feront passer Poutine pour un enfant de chœur.

  • La connivence.

Dès lors que les actions mises en œuvre sont totalement débiles si l’on tient compte de qui et quoi est en face… Si on rejette l’hypothèse de stupidité de tous les chefs d’État, spécialistes, etc., il devient obligatoire de penser que tout ceci est un plan dont Poutine n’est qu’un des acteurs. Si on élimine le risque d’embrasement et de guerre nucléaire alors à qui profite le crime ?

  • Factuellement on maintient le peuple dans la peur comme pour la plandémie.
  • On accroît encore plus les lois dictatoriales et les suppressions des libertés.
  • Contrôle accru des médias, contrôle des déplacements, suppression de la vie privée…

Et ainsi on a des raisons légitimes de faire une société de contrôle chinoise pour notre sécurité. Si la crise retombe sans apocalypse nucléaire, elle aura permis de générer des fortunes colossales (budgets militaires, explosion du prix de l’énergie, explosion du prix des denrées alimentaires) dont la facture sera présentée au bon peuple.

La Chine ne sortira pas non seulement vainqueur du conflit, car elle aura exporté son modèle de société, mais aussi sur un plan économique. Nous allons assister à une alliance entre l’ex-URSS et la Chine. Ils ont déjà annoncé que la crise sonne le glas des échanges internationaux uniquement basés sur le dollar ! Donc, dans l’hypothèse où ce qui se passe est réfléchi et planifié, le grand gagnant est la Chine communiste et le grand perdant l’occident et la démocratie.

Conclusion ?

En premier lieu je voudrais vous préciser que si tout ceci ne termine pas en guerre nucléaire, Poutine obtiendra la démilitarisation de l’Ukraine… et on ira s’occuper des milices nazies en Ukraine qui font tache sur la démocratie. … À moins de vouloir recommencer la petite blague tous les ans et de voir la Russie remettre des missiles à Cuba.

Il y a ceux qui ont la chance de savoir, ceux qui sont certains dont je ne fais pas partie.

Donc à choisir, même si on ne peut pas décider de la vérité, je préfère l’option de la dictature communiste.

L’idée que (quasi) tous les chefs d’État du monde soient assez cons pour déclencher l’apocalypse nucléaire me glace d’effroi. Je vous rappelle que c’est lorsque l’on n’a plus rien à perdre que l’on peut se permettre la politique de la terre brûlée. Si vous mettez à genoux la Russie ne soyez pas stupides au point de croire que la grande Russie va vous lécher les bottes et vous manger dans les mains… Perdu pour perdu nous nous prendrons des ogives nucléaires hypersoniques sur la gueule avant même d’avoir pu lever le petit doigt… à moins que le « cadeau » ne soit remis à plus tard.

Cette hypothèse me glace d’horreur, et c’est pourquoi je « préfère » que cet épisode ne soit que la suite de la pièce de théâtre mondiale que nous subissons depuis deux ans. Cette pièce n’ayant que pour objet de poursuivre le plan nous réduisant en esclavage sous un régime ami de la Chine communiste.

Merci

Alain Tortosa

1er mars 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220301-ukraine-debiles-ou-plan.pdf




Biden au secours des minorités mouxicaines ! Ou quand les USA éloignent l’agresseur et la menace rouge !

Par Alain Tortosa

(Fiction comme il se doit….)

Ce n’est une surprise pour personne, le président Biden l’avait annoncé depuis des mois et il est enfin passé à l’acte.

Les premières frappes aériennes américaines ont débuté sur des bases stratégiques mouxicaines.

Un peu de géopolitique…

Personne n’ignore que le Mouxique est coupé en deux avec les États du nord, pro-liberté, anglophones et anglophiles…

Et au sud tous les États, avec la vermine communiste, qui ne cessent de harceler les minorités du Nord.

Pour ceux qui l’ignorent, les États du sud se livrent à une guerre contre le nord depuis 2014, et ce dans l’indifférence générale des États occidentaux.

Même si ce terme est exagéré, les nordistes n’hésitent pas à parler de génocide !

Usant de leur droit à l’autodétermination, ils ont décidé par référendum de devenir indépendants avec l’espoir de rejoindre les USA avec qui ils partagent la langue, mais aussi les belles valeurs.

À noter que les soviétiques ont placé à la tête du gouvernement mouxicain un pantin, ancien acteur, qui n’hésitait pas à jouer du piano avec son pénis pour distraire ses concitoyens (Si, si).

(PS Je vous rappelle que vous lisez une « fiction »)

Et ce n’est pas tout !

Le Mouxique (les États du sud) ne rêve que de rejoindre le bloc de l’Est afin de faire partie de l’horrible Fédération de Russie.

Ceci n’est pas de nature à rassurer les USA qui voient cette implantation russe comme une menace directe.

Précisons que les Russes n’ont pas hésité à armer des milices nazies, bien évidemment racistes, afin de lutter contre les pauvres Mouxicains du Nord qu’ils considèrent comme des sous-hommes.

Vous pouvez bien évidemment faire des recherches sur Internet afin de vérifier que mes dires sont exacts. En leur temps des journaux comme le Figaro en ont parlé.

Tout ceci ne serait qu’anecdote si les communistes n’avaient décidé d’implanter des bases de missiles russes au Mouxique à quelques dizaines de kilomètres des USA !

Biden et son gouvernement avaient alerté la communauté internationale depuis des mois (des années) en disant que ces provocations étaient de nature à déstabiliser l’équilibre géopolitique du monde et menaçaient directement la sécurité des USA.

Le Président américain a posté des troupes à la frontière mouxicaine dans un premier temps afin de faire comprendre au monde et aux Mouxicains que leur comportement était inacceptable.

Et ce dans l’indifférence totale des Mouxicains, mais aussi de la Fédération de Russie qui clamaient que le Mouxique est un pays libre et qu’il a le droit de faire alliance avec qui il veut, y compris l’alliance soviétique.

Trop c’est trop et c’est ainsi que Biden a donné l’ordre de frappes aériennes sur les défenses stratégiques du Mouxique !

Il a aussi apporté un soutien terrestre aux États du nord autoproclamés indépendants et sous le joug du tyran mouxicain et de ses milices nazies…

Bien que l’action fut illégale du point de vue du droit international, cette même communauté internationale a réagi extrêmement positivement à l’action américaine indiquant que cela relevait de la simple autodéfense.

Menacer la sécurité des populations américaines par des missiles russes sur le sol mouxicain est une provocation totalement inacceptable, vous en conviendrez par ailleurs.

Et pourtant il y a déjà eu des précédents comme vous le savez, avec l’affaire des missiles russes installés à Cuba par l’Union Soviétique, qui avait valu une riposte américaine justifiée et une menace de guerre nucléaire.

Et nous en sommes encore là aujourd’hui…

C’est ainsi que Biden, excédé, brandit la menace nucléaire si les Russes ne renoncent pas officiellement à leur plan machiavélique et faire entrer le Mouxique dans la Fédération de Russie.

Biden ne veut qu’une chose, faire du Mouxique du Sud un pays neutre afin de garantir la sécurité des USA.

Encore une fois, force est de constater que la communauté internationale approuve totalement la position de Biden malgré son illégalité théorique.

Pour riposter, la Fédération de Russie a décidé de mettre en place des sanctions économiques contre les USA suite à leur attaque sur le Mouxique.

Ceux-ci étant une puissance nucléaire, il serait déraisonnable pour les Russes d’entrer dans un conflit direct entre les deux superpuissances.

Afin de faire cesser la propagande américaine, les Russes ont décidé de faire interdire CNN et toutes les chaînes d’informations américaines sur le sol russe afin leur population ne subisse pas cette propagande de l’agresseur et ainsi éviter toute manipulation du peuple.

Le Mouxique (du sud) quant à lui a, je pense, compris que les Russes se sont bien foutus de sa gueule en leur faisant des promesses qu’ils ne pouvaient pas tenir sans risquer de fâcher fortement les USA et risquer une escalade nucléaire.

Il dit encore espérer pouvoir intégrer la Fédération de Russie par une procédure accélérée, mais il est peu probable que la Fédération prenne ce risque inconsidéré face à l’agresseur américain.

Ne reste donc que les sanctions économiques contre les USA et un soutien logistique de façade qui n’est que de nature à entretenir une situation périlleuse dans une poudrière.

Qui peut croire que le Mouxique pourrait sortir vainqueur militairement face à l’armée américaine ?

C’est ridicule… et pourtant la propagande soviétique ne se prive pas de le laisser croire.

Fait pour le moins historique, les Russes ont décidé de livrer des armes de guerre à un pays déjà en guerre, ce qui ne devrait pas être de nature à calmer le jeu. Et ce au risque de voir une escalade de l’attaque américaine.

Soit la situation stagne dans le sang pendant des années avec les États du nord armés par les USA et les États du sud armés par la Russie, soit les USA frappent un grand coup et le Mouxique n’aura d’alternative que de se rendre, de négocier et d’accéder aux demandes légitimes américaines.

Quant aux sanctions économiques édictées par la Russie contre « l’agresseur » américain, les USA s’y sont préparés bien avant leur attaque et ne manqueront pas de rétorquer par leurs propres sanctions économiques.

Une grosse erreur stratégique serait de précipiter les USA isolés économiquement dans les bras des Chinois qui pourraient ainsi faire une alliance durable au détriment de la Fédération de Russie.

Au final et comme d’habitude, ce sera les peuples qui paieront la facture et les maîtres du monde qui seront encore plus riches.

Mais que pouvaient faire les USA qui, rappelons-le, ont alerté la communauté internationale depuis des années.

Rester spectateurs de l’avancée russe et de l’implantation de missiles à leur frontière ?

Les USA n’avaient donc de choix que de mettre le holà à cette situation, stoppant les Russes dans leur entreprise criminelle et protégeant les populations du nord du Mouxique.

Encore une fois l’attaque américaine n’est sans doute pas légale au regard du droit international en attaquant le Mouxique mais totalement légitime.

Tout ceci n’est que fiction… à moins que vous n’inversiez les noms des belligérants et que vous situiez la scène dans un autre pays que le Mouxique(([1] Je présente mes excuses aux Mouxicains J’ai choisi le Mouxique uniquement en raison de sa frontière commune avec les USA.)) et pourquoi pas en Ukraine ?!

Mêmes faits rapportés, même situation, mais pas même droit ?

À méditer…

Merci

Alain Tortosa

28 février 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220228-et-si-le-mouxique-menacait-les-USA.pdf




Quand une menace virtuelle est remplacée par une autre menace virtuelle… Le Sars-cov-2 a encore muté et le nouveau variant s’appellerait Poutine

Par Alain Tortosa

Quiconque a étudié le sujet et lu ne serait-ce que les données officielles (qui plus est mensongères), comme les rapports d’hospitalisation et de décès, n’ignore pas que le Covid n’a été qu’une grippe, voire une grippette.

Je rappelle que le réseau Sentinelle utilisé depuis des dizaines d’années pour observer les épidémies en France a constaté que le Covid n’a jamais atteint le seuil épidémique, pas même en mars-avril 2020.

Tout ceci pour radoter et répéter que nous ignorerions, encore aujourd’hui, jusqu’à l’existence même de cette « épidémie » sans le concours actif des médias et de tous les corrompus.

Dans le même temps de nombreux Français continuent de vivre dans la terreur de mourir du virus alors même qu’ils utilisent un gel « efficace », un masque « efficace », un passe vaccinal « efficace » pour tenir à distance les pestiférés non vaccinés ainsi que trois doses d’une injection « efficace » et « inoffensive ».

Nous vivions donc dans un monde « normal » de risque mortel du Covid, mais dans une parenthèse, un œil du cyclone le temps des élections françaises et le retour probable du méchant virus début juillet.

Mais il eût été irresponsable de laisser les Français et la planète souffler un peu après deux ans de pandémie mondiale.

Omicron a donc totalement disparu de la scène médiatique du jour au lendemain.

Celui-ci a été remplacé par « le variant Poutine encore plus contagieux et mortel ».

Alors que le Sars-cov-2 était « diabolique(([1] https://www.bfmtv.com/sante/jean-francois-delfraissy-on-a-affaire-a-un-virus-diabolique-et-beaucoup-plus-intelligent-qu-on-ne-le-pense_VN-202101240184.html))» selon les affirmations du président du conseil scientifique aussi nommé « tribunal de l’Inquisition », le variant Poutine est quant à lui un « psychopathe » (à la différence de notre gentil Président), « fou » (à la différence de…), et ressemble à Staline (à la différence de…).

« Le variant Poutine est le Mal et nous, les Occidentaux, sommes le Bien ! »

Nul doute que nos démocraties occidentales sont attachées aux droits de l’homme, à la démocratie, au respect des minorités, et contre toute forme d’apartheid… « pas comme l’autre enculé en face ».

Rendez-vous compte que ces jours-ci l’odieux personnage va jusqu’à réprimer des manifestations populaires, c’est dire le profil de l’individu !

Ceci n’est qu’évidence, bien sûr, et il n’y aurait qu’un complotiste antivax et de surcroît antisémite pour suggérer que la France ou les autres « démocraties » occidentales auraient basculé ces derniers mois d’une dictature molle vers une dictature dure.

Alors que se passe-t-il en Ukraine ?

Il est bien difficile de le savoir au regard de la propagande, néanmoins :

Version occidentale

Le malade mental, le variant Poutine a envahi par surprise (donc sans prévenir) la gentille démocratie ukrainienne.

Il a agi sans la moindre raison dans l’unique but de recréer l’ex-URSS puis de conquérir le monde.

Il prend plaisir à terroriser et tuer des civils.

Il est à ce point taré qu’il n’est pas impossible qu’il veuille aussi envahir les États baltes, la Roumanie ou la Pologne…

Heureusement l’OTAN est là pour nous protéger et de nombreuses troupes ont été déployées dans ces pays pour les protéger de l’invasion russe et de leurs chars qui pourraient bientôt défiler sur les Champs-Élysées.

(Je n’exagère absolument pas et ne fais que traduire le discours des médias français et occidentaux.)

Il est donc raisonnable de paniquer, l’apocalypse nucléaire est à nos portes, Sting(([2] « I Hope The Russians Love Their Children Too »)) a oublié si les Russes aimaient leurs enfants ou pas, bref l’horreur !

Version russe

La Russie voit son empire grignoté depuis des années.

L’Europe et surtout l’OTAN gagnent du terrain.

Si l’Ukraine rejoint l’OTAN, il y aura des bases américaines et des missiles à la frontière de la Russie, mais surtout la Russie perdrait le port de Sébastopol qui lui permet d’avoir un port qui n’est pas pris par les glaces en hiver.

Le pays (fabriqué après la chute de l’URSS) est divisé en deux parties.

À l’ouest les pro-occidentaux armés par l’OTAN et à l’est, dont le Donbass, les pro-russes russophones et russophiles tournés vers la Russie.

Les pro-occidentaux considèrent les Russes comme des sous-hommes et des milices nazies (niées aujourd’hui par l’occident(([3] https://www.lefigaro.fr/international/2018/05/18/01003-20180518ARTFIG00007-ukraine-les-milices-extremistes-du-bataillon-azov.php))) les oppriment depuis des années.

(À titre personnel je croyais que les Russes en faisaient un peu trop en parlant de nazis,(([4] https://www.lapresse.ca/debats/chroniques/lysiane-gagnon/201505/01/01-4866065-aider-les-neonazis.php)) mais ces mouvements le sont vraiment.)

Sans compter le gazoduc russe qui passe par l’Ukraine, ce qui constitue un danger pour la Russie.

D’où la création de Nord Stream2 un gazoduc dont ne veulent pas les Américains qui ont menacé les pays qui l’utiliseraient de représailles et qui alimentera directement l’Allemagne.

Les Américains ne veulent pas pour des raisons économiques et géostratégiques que l’Europe soit dépendante du gaz russe.

Ils veulent que l’Europe commerce uniquement avec les USA et surtout pas l’empire russe.

Des faits

  • Il est un fait que Poutine a envahi l’Ukraine ce qui n’est pas légal… mais logique.
  • Il veut faire du pays une zone neutre démilitarisée dont la sécurité serait garantie et avec la certitude qu’elle ne rejoindra pas l’OTAN.
  • Il est un fait que Poutine veut récupérer l’est du pays dans la fédération comme le désirent les habitants russophones.
  • Il est un fait que l’OTAN est une menace pour la Russie. Imaginez l’implantation de bases russes demain matin au Mexique ! Imaginez le tollé occidental (à juste titre). La dernière fois, c’était à Cuba sous Khrouchtchev, et ça a failli mal tourner.
  • L’OTAN n’a jamais signé d’accords juridiques contraignants(([5] https://www.monde-diplomatique.fr/2018/09/DESCAMPS/59053)) de non-expansion, mais il n’en demeure pas moins vrai que des promesses n’ont pas été respectées.
  • Il est un fait que l’occident a armé des néonazis en Ukraine.
  • Il est un fait que l’Ukraine de l’Ouest mène une guerre dans le Donbass(([6] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1014582/6-points-pour-comprendre-guerre-ukraine-russie-crimee)) contre les pro-russes dans l’indifférence de l’occident.
  • Il est un fait que la Russie veut pouvoir écouler son gaz vers l’Europe et avoir des échanges commerciaux.

Il est donc légitime de poser la question quant à savoir qui est l’agresseur. (cf. base russe au Mexique).

À qui profite le crime ?

  • Poutine va sortir gagnant militairement, l’Ukraine ayant été trahie par les Occidentaux et les promesses d’intégrer l’OTAN. Elle a le champ libre pour faire de l’Ukraine ce qu’elle veut et personne ne lui mettra des bâtons dans les roues mis à part des fous de guerre comme Bernard Henry Lévy.
  • Les gouvernements occidentaux vont pouvoir nous maintenir dans la peur du variant Poutine pendant des années.
  • Les budgets militaires à l’est et à l’ouest vont pouvoir exploser.
  • La main mise des USA sur l’Europe (OTAN) va s’accroître. De là à ce que nous ayons des bases américaines sur notre sol (refusé par De Gaulle), il n’y a qu’un pas si le peuple français ne réclame pas son indépendance.
  • L’augmentation du prix de l’énergie va profiter notamment aux Américains et leur gaz de schistes qui coûte cher à l’extraction (et super écolo) qui n’était plus rentable avec un pétrole trop bas. De fait, la dépendance de l’Europe vis-à-vis des USA va s’accroître aussi bien économiquement que stratégiquement.
  • Beaucoup d’intervenants vont se faire des fortunes.
  • Les peuples vont payer la facture.

Mensonges

Qui peut croire que la Russie va payer économiquement pour son « crime » sans qu’il y ait de représailles de sa part ?

Les grands discours annoncent qu’elle va être isolée alors même que l’Inde et la Chine ont officiellement annoncé qu’ils étaient prêts à commercer avec elle.

Si vous additionnez les populations des pays pro-russes, de l’Inde et de la Chine, vous arrivez à plus de 3 milliards d’habitants !

Les menaces de sortie du système Swift sont du vent, la Russie ayant développé un autre système de liaison interbancaire qui lui permettra de contourner l’interdiction (peu probable).

Nos menteurs promettent aussi que la Russie ne pourra plus avoir accès à la haute technologie alors que cette technologie est en Chine.

Nos menteurs promettent que les Russes ne pourront plus (ou moins) vendre leur gaz alors même que l’Europe a une dépendance vitale au gaz russe et que les pays producteurs ne pourront ni fournir ni acheminer des quantités suffisantes.

Sans compter que les Russes peuvent fermer le gaz quand ils veulent.

Alors les menteurs parlent de geler les avoirs occidentaux de Poutine et autres, comme s’il n’avait pas pris les devants.

Sanction contre nous-mêmes

Si vous avez des enfants lisez l’album de Luky-Luke(([7] https://www.dupuis.com/lucky-luke/bd/lucky-luke-tome-19-les-rivaux-de-painful-gulch/640 )) « Les rivaux de Painful Gulch »

Dans celui-ci deux familles se détestent et se battent.

Au plus fort de leurs différents le patriarche d’une des familles demande que l’on sabote la laiterie, et la mère de répondre : « mais on boit du lait nous aussi ».

Ordre est quand même donné, puis un peu plus tard on entend une explosion.

Le patriarche se réjouit et le fils revient, la mine déconfite, en disant « les autres l’ont fait sauter avant nous ».

Ce qui le met en rage, car les autres ont osé faire sauter la laiterie avant…

Nous en sommes là…

Toutes les mesures dites de « représailles » contre les Russes vont se retourner directement contre nous, mais avec un effet boomerang.

Cela n’empêche pas des guignols politiques comme Bruno Lemaire de nous faire croire que les Russes vont payer, mais que nous serons épargnés.

À les écouter, la puissance militaire de la France permettrait de faire plier l’armée russe !

Mais « il en va de l’honneur du monde libre, de la lutte du bien contre le mal ». (fou rire dans la salle, comme si un dirigeant au monde en avait quelque chose à foutre des droits de l’homme.)

Personnellement, j’attends encore les décisions fortes contre le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Corée du Nord ou contre la Chine pour défendre les droits de l’homme !

Il y aura bien des mesures, mais principalement pour la galerie…

Mais qui seront les victimes ? Les peuples bien évidemment !

Non seulement nos dirigeants n’en ont rien à foutre, mais en plus :

  • Ils vont gagner en crédibilité et stature de chefs d’État avec leur intransigeance de façade.
  • Ils vont pouvoir nous maintenir dans la peur pendant des années. Cela a été annoncé par le Président de la République nous indiquant qu’on va morfler pendant longtemps. Une majorité de Français s’apprête à revoter pour un président qui nous a donné de la souffrance et des larmes face au Covid et qui nous promet de la souffrance et des larmes face à Poutine.
  • Ils vont pouvoir créer de l’inflation et des impôts pour nous spolier un peu plus ou payer les intérêts de la dette.

Tout n’est que cirque médiatique, et l’Europe va continuer à acheter du gaz russe dont elle a un besoin vital.

Et on n’ira pas faire la guerre à une puissance nucléaire dont on dit que le dirigeant est un fou dangereux.

Le prix du gaz va exploser et donc celui de l’énergie (électricité…) aussi, ainsi que le prix du blé et d’autres matières premières pour notre plus grand malheur et le plus grand bonheur des entreprises du secteur et de nos dirigeants corrompus.

Nous serons les victimes comme le peuple russe sera aussi la victime subissant inflation, restrictions de libertés et angoisses.

Les « journalistes »

J’ai pris soin de regarder aussi bien les BFM et autres… que RT France (Russia Today), c’est dire à quel point je pourrais être condamné pour « intelligence avec l’ennemi ».

Il est intéressant de voir que la propagande occidentale n’est qu’à charge contre le variant russe.

Nous avons de nombreuses preuves que les journalistes présentent des fausses informations volontairement fabriquées afin de coller au récit.

Sur RT, où il y a bien sûr de la propagande, force est de constater que des pro-occidentaux ont aussi une libre parole.

Il est intéressant de voir que le niveau de mensonges de nos médias mainstream est au moins aussi délirant que pour la crise du Covid.

Le « journaliste » n’est qu’un pion actif au service de la propagande.

Nous sommes largement au-delà de l’incompétence, mais dans la fabrique du mensonge.

Conclusion ?

  • Oui, Poutine est un enculé, mais il fait bien le job et il a des raisons légitimes d’intervenir en Ukraine.
  • Les occidentaux, pour le coup, sont largement autant, voire plutôt plus, de sacrés enculés.

Comme pour le Covid, une majorité du peuple qui tire son savoir de l’AFP va gober et subir « avec joie » les mesures dictatoriales qui ne manqueront pas de surgir pour le « bien » de la nation et du « monde libre ».

Nombreux seront ceux, comme durant la guerre froide, qui vont avoir peur de voir des chars russes sur les Champs-Élysées.

Nous allons donc pouvoir continuer à vivre dans la peur d’un ennemi invisible… comme pour le Covid.

La question qui se pose est : comment allons-nous partager toutes ces peurs ?

Entre le Covid (ou son cousin) qui ne manquera pas de revenir, le « réchauffement climatique » qui menace la survie de l’espèce avec les « odieux humains qui expirent du CO2 » ainsi que le variant « Poutine le Barbare », nous sommes équipés pour un bon moment.

À la question « de qui avez-vous peur aujourd’hui entre Poutine et Macron » ?

Ma réponse est « Macron » sans hésiter (mais aussi les responsables de tous les partis présidentiables).

Merci.

Alain Tortosa

26 février 2022.
https://7milliards.fr/tortosa20220226-covid-nouveau-variant-poutine.pdf





La France, une dictature avec crédit social à la chinoise ou une dictature chinoise avec crédit social ?

Par Alain Tortosa

Je me suis aperçu au fil de mes lectures et recherches que de nombreux intervenants étaient en désaccord non seulement sur le fond, mais aussi du fait d’une absence de vocabulaire commun.

En allant vers les extrêmes, certains qui parlent de dictature communiste ou d’ultralibéralisme parlent parfois de la même chose, mais en lui donnant un nom différent…

Afin de limiter les ambiguïtés ou les incompréhensions, je vais définir « mon » vocabulaire afin que chacun puisse comprendre mes propos sans risque de mauvaises interprétations.

Petite lexique personnel

  • Dictature : Régime autoritaire où les libertés d’expression et politique sont interdites…
  • Communisme : Économie centralisée, limitation de la propriété, contrôle de l’État dans toutes les sphères de la vie quotidienne. Contrôle des populations.
  • Libéralisme (ultra) : Liberté individuelle, liberté économique, présence limitée au maximum de l’État, droit à la propriété, autorégulation (utopique) des marchés, quasi-absence de règles, mais parfois aussi de conscience.
  • Dictature de droite et dictature de gauche, points communs : L’intérêt national passe avant l’intérêt de l’individu. La « grandeur du pays ». Une absence de liberté d’expression, de liberté politique, d’opposition et d’élections libres. Pas de syndicats ni de grèves…
  • Dictature de droite vs dictature de gauche.
    La dictature de droite limite les libertés au niveau politique et laisse globalement les individus plutôt libres dans les autres domaines. Liberté économique. Elle est attachée aux valeurs du passé. Bien entendu anticommuniste.
    Alors que la dictature de gauche tend à contrôler l’individu dans tous les domaines de l’existence. L’État est omniprésent. Absence de liberté économique. Elle se veut en rupture (totale) avec les traditions, la société, et fait table rase du passé, des racines pour aller vers un « idéal » de société.. Bien entendu anti-capitaliste.
  • Crédit social : Système de notation des individus avec bonus-malus. Une personne docile qui respecte toutes les règles pourra bénéficier de privilèges alors qu’à l’inverse, ses droits lui seront retirés comme celui de voyager par exemple.

Liberté économique en Chine

Dans mon imaginaire, la Chine était plutôt un pays libéral d’un point de vue économique encapsulé dans une dictature communiste.

Tout était dictature sauf l’économie, ce qui aurait permis la création de fortunes privées.

En fait il y a bien des entreprises privées (et des milliardaires en Chine), mais elles sont sous la coupe du parti communiste, pas uniquement socialement, mais aussi économiquement.

L’institut Montaigne précise :

« La loi sur les sociétés de 1993 exige que toutes les entreprises basées en Chine, qu’elles soient chinoises ou étrangères, admettent la création d’unités du PCC afin de “remplir les fonctions du Parti” et leur fournissent les “conditions nécessaires” à leur fonctionnement. C’est au cours des années 2000 que la pénétration du secteur privé par le Parti s’est accélérée… le PCC représente “la force productive avancée” et accueille ainsi dans ses rangs les entrepreneurs privés de la Chine. Sous Xi Jinping, la “construction du parti” au sein des entreprises privées est redevenue une priorité clef. »

« La pénétration des grands groupes privés est, elle, en revanche presque totale : en effet, 92 % des 500 plus grandes entreprises du pays hébergent une cellule du parti. Ce taux devrait bientôt grimper à 100 %, car il est depuis 2018 obligatoire pour les groupes cotés en Chine d’ouvrir une section du parti. »

« Il ne s’agit donc pas seulement de garantir la loyauté politique des hommes et femmes d’affaires, mais bien de façonner leur manière de travailler et leur image publique… »(([1] https://www.institutmontaigne.org/blog/le-parti-communiste-chinois-cible-le-secteur-prive))

Citons le géant Alibaba dont le parti communiste n’a pas apprécié l’indépendance que l’entreprise prenait vis-à-vis de celui-ci et s’est retrouvé avec une enquête anti-monopole. Il ne s’agirait pas que des entreprises privées deviennent plus fortes que l’État et menacent le régime.

Knoema publie un indice de liberté économique dans lequel les USA sont 20e, la France au 63e rang, la Russie au 91e rang et la Chine au 106e rang.(([2] https://public.knoema.com/fettqbg/index-of-economic-freedom))

Il n’y a donc pas de liberté économique stricto sensu, celle-ci est sous tutelle directe du parti communiste chinois.

Le miracle économique chinois

Celui-ci est probablement multifactoriel.

  • En premier lieu, le communisme a fait table rase du passé. La dictature a tout fait pour détruire des millénaires de traditions et d’histoire. Les quartiers historiques des grandes villes ont été rasés (ne gardant que quelques vestiges pour les touristes). La religion a aussi été combattue. De fait (et c’est aussi ce qu’il se passe en occident), il ne reste plus que le matérialisme comme sens de la vie.
  • Une absence totale des droits de l’homme et une répression à tout va. Et ne parlons pas des prélèvements d’organes forcés.
  • Aucune revendication syndicale possible qui fait littéralement du travailleur chinois un esclave.
  • Et bien entendu l’idéal communiste qui fait que tout individu est au service du « grand tout », de la grandeur de la Chine communiste vers une société « idéale ».
  • Une entreprise se doit de mater les travailleurs et se concilier les bonnes grâces de l’administration…

L’ensemble de ces éléments font qu’une entreprise chinoise bénéficiera de performances inaccessibles à une entreprise occidentale qui est entravée par des lois sociales, des travailleurs individualistes et par-dessus tout, un droit de grève.

Absence de réciprocité, étape un de la trahison

Lorsque j’étais jeune adulte, je me demandais pourquoi la France, puis l’Europe ou l’Organisation Mondiale du Commerce avaient fait de tels cadeaux à la Chine. Et ce à une époque où nous n’étions pas encore totalement dépendants des Chinois.

Pourquoi devions-nous accepter les produits chinois fruits d’une concurrence déloyale et du travail forcé, pourquoi devions-nous mettre pas ou peu de droits de douane, pourquoi les entreprises chinoises pouvaient acheter nos entreprises et pourquoi n’exigions-nous pas la réciprocité ?

Je me rappelle un reportage qui montrait une entreprise française de tracteurs agricoles qui produisait sur place. L’entreprise a été rachetée par les Chinois. Ils ont alors légalement volé tout le savoir-faire et les brevets, mais aussi expédié en Chine les machines-outils à la pointe du progrès. La production de tracteurs a été totalement arrêtée en France et l’entreprise importe désormais des tracteurs chinois… Ce type d’histoire existe hélas ! à l’infini…

Bref pourquoi avoir ouvert les portes en grand et laisser entrer le loup dans la bergerie ?

Les discours de l’époque (que j’ai gobé) affirmaient que c’était bon pour notre économie, que les sociétés occidentales deviendraient des sociétés de service tandis que les Chinois produiraient les biens matériels.
… Et (fou rire dans la salle) que cela nous ouvrirait le marché chinois… Vous avez vu des dizaines de millions de Peugeot en Chine vous ? Pas moi !

Alors soit les dirigeants occidentaux ont été très naïfs, soit ils ont été corrompus, soit les deux.
Choisissez votre option !

Libéralisme et dictature : points communs

« Libéral dehors et communiste dedans ».

En ce sens je m’inspire d’une phrase de Brice Lalonde, qui disait que :

« les écologistes sont comme les pastèques, vertes dehors et rouges dedans ».

Autant le chef d’entreprise libéral est pour la liberté d’entreprendre, la liberté de réussite, la propriété et la liberté tout court. Autant le sein de l’entreprise (hors les cadres dirigeants) s’apparente plus à une microsociété communiste avec un slogan :

« Nous sommes une famille et œuvrons tous pour la réussite de l’entreprise ».

Et croyez bien que si il n’y avait pas de lois sociales, le sort des travailleurs occidentaux serait totalement identique au sort des travailleurs chinois. L’ultralibéralisme n’a pas de conscience et se nourrit de l’esclavage des peuples.(([3] Cf « 7 milliards d’esclaves et demain ? »)) Il n’hésite pas à piller les ressources de la planète, polluer, tuer pour augmenter ses bénéfices.

Alors quand les grands groupes ont eu l’opportunité de délocaliser leur production en Asie, que croyez-vous qu’ils aient fait ?

Cela me rappelle un chapitre de mon livre « 7milliards d’esclaves et demain ? » dans lequel je rappelle que la société Apple, dont le coût de main-d’œuvre des iPhone était de l’ordre de 13 dollars en Chine, avait refusé de relocaliser la production aux USA, car le surcoût aurait été d’environ 2 dollars sur un produit vendu dans les 1000 dollars ! Pourquoi ? Notamment par peur d’avoir à payer plus d’impôts sur les sociétés, mais aussi d’une absence de main-d’œuvre spécialisée. Ce qui bien sûr est un non-sens économique, car ils pouvaient augmenter le prix de 2 dollars sans compter que cela aurait pu constituer un argument publicitaire « made in USA » et booster les ventes ainsi que l’image de la marque. On peut donc se poser la question, Apple… et les autres, sont-ils indépendants ou dans les griffes du parti communiste chinois ?

Le modèle économique communiste ne peut que faire rêver tout entrepreneur ultralibéral (s’il ignore la main mise du parti). Toujours l’appât du gain à court terme.

Dépendance des occidentaux tenus par les c… par les Chinois

Dans un premier temps, on fait fabriquer par les Chinois… et ainsi on perd la capacité productive (savoir-faire, machines-outils…). Localement, il n’y a plus les infrastructures ni la main-d’œuvre qualifiée. Puis dans un deuxième temps on délocalise aussi la matière grise, les bureaux d’étude pour gagner plus d’argent et gagner en flexibilité. Les Chinois ont mis le paquet dans la recherche et le développement.

Cela a pour conséquences :

  • La Chine crée des universités et se met à former des ingénieurs et des chercheurs.
  • Les enseignants et chercheurs occidentaux se voient offrir des plans de carrières et des ponts d’or (jusqu’à ce qu’ils aient été vampirisés).
  • La Chine vole (copie) la technologie occidentale et ses cerveaux.
  • Vous perdez votre capacité de recherche et développement sur le territoire national.

Sans compter que la Chine possède le plus gros gisement de terres rares pour les batteries de vos voitures « écologiques » (fou rire dans la salle).

Donc :

  • Vous ne produisez plus rien dans votre pays désindustrialisé.
  • Vous avez perdu jusqu’à votre matière grise.
  • Vous êtes totalement dépendant de la Chine (de l’Asie) pour les importations de produits manufacturés et même de simples écrous !
  • Vous avez offert votre technologie à une puissance étrangère.
  • Vous avez même perdu votre autosuffisance alimentaire.
  • Vous vendez votre savoir-faire et vos entreprises stratégiques.

C’est du même ordre que la France qui vend la technologie de ses turbines nucléaires et qui perd ainsi son indépendance énergétique (turbines que l’on serait sur le point de racheter le double du prix de vente).

Covid et économies occidentales

Je ne doute pas du fait que Macron soit un simple pantin, mais un pantin nourri au capitalisme et au libéralisme. Il était quand même banquier chez Rothschild et plus le fils spirituel de Klaus Schwab que de Mao. J’entends aussi que vous pourriez penser qu’il a certaines casseroles (s’il a été placé à ce poste, ce n’est probablement pas sans garanties solides).

Néanmoins, imaginez la couleuvre à lui faire avaler quand on lui dit en mars 2020 qu’il doit tuer l’économie française stoppant le pays… et en mettant en prison l’ensemble de la population. On ne peut pas dire que cette décision puisse être qualifiée de « libérale ».

D’autre part, nous voyons de nombreuses théories qui circulent sur la destruction volontaire de la classe moyenne. Or c’est cette classe moyenne qui fait la richesse des entreprises titanesques. Si vous tuez le client, vous tuez le marché et vous tuez votre poule aux œufs d’or et donc vous-même…

C’est pourquoi je suis sans réponse depuis le début de la crise du Covid. Je ne fais que répéter que ce n’est pas logique, que les décisions ne répondent à aucune logique d’un point de vue libéral. Or nous vivons sur une planète dont l’économie et les échanges fonctionnent sur le libéralisme.

C’est capitalistiquement parlant aussi stupide de tuer la classe moyenne que de vouloir tuer 70 % des occidentaux avec un vaccin. Autant rendre les gens diabétiques puis leur refiler à vie un médicament anti-diabète a un sens, autant les tuer est totalement contre-productif. Pourquoi des entreprises tentaculaires comme Amazon accepteraient de mourir sans se battre ?

J’entends bien que certains ont fait des bénéfices colossaux durant la crise, mais est-ce pour autant réfléchi ou uniquement de l’opportunisme libéral ?

Covid : à qui profite le crime ?

Comme écrit ci-dessus, les Big Tech, Big Data et Big Pharma se sont bien gavés dans l’affaire, mais est-ce les seuls bénéficiaires ?

Pour un Bill Gates qui voudrait diminuer la population mondiale, nous devrons reprendre ce texte d’ici quelques années afin de déterminer s’il y avait une intentionnalité criminelle dans les effets secondaires des vaccins ou un simple calcul capitaliste en vendant de l’huile de vidange (comme diraient les guignols de l’info sur Canal+). Il en est de même de quelques maîtres du monde qui seraient issus d’une secte juive satanique dissidente qui auraient décidé d’accélérer l’arrivée de leur messie, théorie pour laquelle je ne dispose pas de preuves. On peut aussi raisonnablement se poser la question s’il n’y aurait pas des moyens plus simples et plus efficaces pour réduire la population mondiale que de leur filer un vaccin qui tue, certes, mais lentement.

Covid, Grand Reset et capitalisme.

Qui dit capitalisme dit croissance infinie, nouveaux marchés. Pour le libéralisme, tout est marché. Ainsi le Covid a été le marché des masques, des produits dérivés, de vaccins qui rendent malades, de médicaments qui soignent les maladies causées par le vaccin, etc.

Et il en est de même du marché de « l’écologie » qui consiste à rendre obsolètes tous nos biens afin de les renouveler le plus fréquemment possible pour « sauver la planète ».

Je le répète pour ceux qui douteraient de mes croyances. Je n’ai aucun doute sur le fait que ces grands qui possèdent la richesse du monde et qui en veulent plus sont des enculés sans conscience… Je suis bien d’accord qu’ils veulent des consommateurs les plus cons possibles. Je suis bien d’accord qu’ils veulent la main-d’œuvre la plus esclave possible. Je suis bien d’accord qu’ils veulent des malades à vie. Mais il y a un point qui cloche pour moi…

Le capitalisme ne veut pas de crédit social pour les déplacements, il ne veut pas vous confiner, il ne veut pas paralyser l’économie, il ne veut pas que votre argent dorme à la banque ou sous un matelas, il ne veut pas faire de vous un locataire à vie, il ne veut pas vous priver de toute possession…

Bien au contraire, il veut que vous soyez un consommateur qui dépense, cherche à avoir plus d’argent, qui possède, qui jette, qui rachète et qui s’endette à l’infini.

Les notions de suppression de la propriété, de voiture, de droit de prendre l’avion, du droit de consommer, relèvent de l’idéal communiste (et « écologique »)… absolument pas du libéralisme. C’est totalement contre nature !

Qui peut penser que Macron, employé de Rothschild, pourrait être au service du peuple ? Pourtant c’est bien ainsi qu’il s’est présenté et des millions de Français ont gobé ! Alors quand des maîtres de Davos qui portent une casquette « ultra-libéral », « maître du monde » proposent un programme qui relève plus de l’idéologie communiste que du libéralisme, devons-nous croire qu’ils sont ce qu’ils prétendent être ou portent-ils une casquette qui n’est pas la leur ?

De fait nous voyons bien que nous ne pouvons pas nous en tenir aux seuls libéraux ou psychopathes pour expliquer la crise et nommer ses bénéficiaires, sans parler de la Chine communiste.

Alors :

Un crédit social à la chinoise ou un crédit social chinois ?

La différence pourrait sembler minime, mais elle est pourtant primordiale.

Seuls un fou ou un corrompu pourraient nier que la crise du Covid a été une opportunité merveilleuse pour réduire nos droits.

Les Français ont été bien gâtés… Confinements, interdictions de circulation, fermeture de commerces non essentiels, passeport sanitaire puis vaccinal… et bientôt passeport climatique.

Le Canada n’est pas en reste avec un Premier Ministre qui a bloqué (ou menacé) les avoirs bancaires des manifestants, interdit la sortie du territoire ou retiré le permis à des « mauvais » citoyens soutenant le convoi des libertés (pour lequel je n’ai que de l’admiration).

Ce que les médias français appellent un crédit social à la chinoise.

Rappelons le principe de ce merveilleux « crédit » qui porte si bien son nom. Si vous traversez en dehors du passage pour piétons, votre visage s’affiche sur des écrans géants pour montrer que vous êtes mauvais citoyen et cet acte incivique peut vous valoir des points en moins et une interdiction temporaire de sortir de votre quartier. Ainsi un citoyen chinois peut avoir à présenter un QR-Code plus de 50 fois par jour afin de juger si ce qu’il s’apprête à faire lui est autorisé et valorisé ou pas.

Ma question est donc d’essayer de déterminer si ce crédit social « à la chinoise » est une cerise sur le gâteau, s’il est prémédité par nos gouvernements ou s’il est commandité par les autorités chinoises via l’adhésion de nos dirigeants au communisme, leur corruption ou leurs casseroles plus grandes que les chaudières du Titanic…

Je vous rappelle que le crédit social est antinomique du libéralisme.

Partons de l’hypothèse d’une mise en œuvre franco-française…

Interdire est globalement le leitmotiv des partis de gauche. Hasard ou pas, les seules voix dissidentes (mainstream) que nous avons entendues durant la crise, dussent-elles être l’œuvre d’une opposition contrôlée, étaient plutôt qualifiées de droite ou d’extrême droite par les médias.

La totalité (?) des personnels politiques de gauche ne jurant que par l’obligation vaccinale, le passe vaccinal, le confinement, le masque obligatoire et autres piétinements des droits de l’homme.

Il faut reconnaître que de nombreuses personnalités politiques dites de gauche ou de droite sont membres ou ont été membres de la France China Foundation.

Bref, j’entends qu’interdire pour un personnage politique ou un gouvernement est toujours intéressant pour contrôler ou s’assurer de la servilité de son peuple. De ce point de vue, l’opération est un franc succès : une écrasante majorité du peuple français est prête à tout accepter. Au plus fort de la crise, on leur aurait demandé de marcher à quatre pattes ou de mettre une plume dans le cul qu’ils auraient accepté sans sourciller.

Mais cela ne répond pas à ma question initiale qui est « simple mimétisme » ou « haute trahison » ?

Regardons les faits :

  • Les confinements : Compatibles avec l’idéologie communiste.
  • Le port du masque : Compatible avec l’idéologie et l’hygiénisme communistes.
  • Les passe-vaccinaux ou sanitaires et bientôt climatiques : Compatibles avec l’idéologie communiste.
  • Le crédit social : Compatible avec l’idéologie communiste.

Je vous rappelle que le capitalisme vit uniquement par les mouvements d’argent, de capitaux, de biens et de personnes. Donc si vous les paralysez, vous paralysez l’économie !

« Bizarrement », la bourse quant à elle ne croit pas à la fin du système, elle se porte bien… Pourtant les États occidentaux ont vu leur dette exploser avec un recours totalement délirant à la planche à billets.

Qui a accepté la dictature chinoise aux USA ? Les grandes villes, les États démocrates de gauche, profondément « woke » et « IEL »…

Qui a refusé la dictature chinoise aux USA ? Les zones rurales, les États républicains de droite profondément attachés à la liberté individuelle et anti-État centralisé.

Enfin, ajoutons :

  • que le virus est factuellement venu de Chine,
  • que son origine naturelle est fort improbable,
  • que la Chine a mis du temps à informer les pays occidentaux,
  • que la Chine a refusé toute enquête par les inspecteurs de l’OMS (le temps de détruire les preuves),
  • que la Chine a montré l’exemple au monde en confinant des millions de personnes en bonne santé (une première mondiale),
  • que le vaccin ARNm a été fabriqué sur les données chinoises du virus,
  • que la Chine peut paralyser les sociétés occidentales par un claquement de droit,

Cela plaide plus pour une attaque chinoise coordonnée qui a été dénoncée en son temps par « Trump l’abominable » qu’une attaque américaine ou un simple accident.

En résumé :

Les méthodes mises en œuvre dans la plupart des pays occidentaux sont bien compatibles avec la dictature communiste. De plus les dirigeants politiques des pays occidentaux ont des relations pour le moins suspectes avec le régime. Nous voyons aussi qu’ils ne dénoncent jamais la dictature communiste. Les Occidentaux sont économiquement pieds et points liés avec le régime communiste.

La Chine possède une partie non négligeable de la dette ainsi que de nombreuses entreprises occidentales. L’occident n’a aucun moyen de pression, pas même du fait de sa population et de son marché.

Force est donc de constater que même si les Big Tech et compagnie sont impliqués et ont vu une opportunité, le grand gagnant, le colosse est bien la Chine communiste.

Notons que tous ces Big… machins sont aussi dépendants de la Chine au moins pour leur production.

Question : Comment Pfizer aurait pu imposer une dictature communiste qui a mis en péril l’économie mondiale ? (L’industrie pétrolière aurait dit « OK !? »)
Question : Pourquoi l’OMS ferait la promotion d’une dictature communiste ?
Question : À quelle idéologie profite le crime ?
Question : Pourquoi le Grand Reset décrit une dictature communiste et non une dictature de droite ?

Quand bien même je ne dispose pas des preuves, il serait fou d’ignorer cette hypothèse/réalité…

Merci.

Alain Tortosa

22 février 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220222-dictature-communiste-france.pdf




Attentat terroriste déjoué à Nice ? Une chanteuse de rue arrêtée juste avant le drame

Par Alain Tortosa

Nice fêtait son carnaval dans une ambiance bon-enfant et familiale comme à son habitude… Passe vaccinal, port du masque obligatoire, portique anti-agression, paiement obligatoire pour y assister, murs pour empêcher les gueux de voir… et la police municipale veillait au grain.

Un drame aurait failli se dérouler hier, proche des « arènes de la liberté » où se déroulait la fête.

L’attentat aurait été déjoué de justesse lorsque l’individu a dégainé violemment son arme, une guitare acoustique de type « ak47 » pour commencer à chanter.

C’était sans compter sur le courage et l’héroïsme des forces de l’ordre qui, selon les témoins, purent arracher des mains l’arme de la présumée terroriste avant qu’elle ne joue quelques notes fatales. La préméditation ne ferait aucun doute, la chanteuse aurait même eu une (fausse ?) autorisation.

S’en serait suivi un moment d’incertitude… Des complices auraient cherché à défendre la délinquante.

Rappelons que dans sa grande sagesse, le préfet des Alpes Maritimes a interdit l’usage des armes de catégorie « musique, chants, concerts de rue » dans l’agglomération.

Nous savons l’odieux virus attiré par le bruit, raison pour laquelle le défilé du carnaval n’a pas été organisé dans les rues, mais derrière des murs de protection.

À noter que nous ne savons pas si les protections mises en œuvre pour le carnaval avaient pour objet d’interdire au virus d’entrer dans l’enceinte ou au contraire l’empêcher de sortir. Les premiers résultats de l’enquête sembleraient indiquer que c’était pour l’empêcher de sortir étant donné que les mesures mises en place consistaient à s’assurer que les participants étaient vaccinés donc potentiellement porteurs du virus, et que les tests PCR étaient refusés pour les adultes.

Nous pouvons donc saluer l’initiative du maire qui a voulu emprisonner le virus dans cette enceinte. Cette mesure aurait pu empêcher la terroriste de contaminer et d’assassiner les pauvres passants. En effet, le volume sonore du carnaval largement supérieur à l’instrument de la meurtrière aurait théoriquement empêché tout virus d’être attiré par ce son de la mort… Je vous rappelle que le virus adore la musique, mais déteste les transports en commun comme le métro.

Mais c’était oublier que cette personne sans conscience, cet être sans foi ni loi, s’apprêtait à jouer APRÈS le spectacle du carnaval. Les forces de l’ordre sont donc héroïques et j’espère qu’elles seront décorées pour avoir déjoué les plans machiavéliques de cette présumée terroriste.

Hélas ! nous apprenons aujourd’hui qu’elle aurait été libérée suite à sa garde à vue et condamnée à la somme ridicule de 135 euros pour « incitation à la rébellion ». Cela me semble pour le moins bien léger face à la menace que cette non-personne s’apprêtait à faire subir sciemment aux habitants du quartier. Nous ne redirons jamais assez que les concerts de rue représentent une menace mortelle pour la sécurité des passants et notamment les grabataires qui ne peuvent résister au chant des sirènes au risque de mourir dans d’odieuses souffrances.

Merci aux forces de l’ordre, merci au maire de Nice, merci au préfet !

Alain Tortosa.

20 février 2022

https://7milliards.fr/tortosa20220220-attentat-terroriste-dejoue-nice.pdf

PS Il appartient au lecteur de s’assurer de la véracité de ces informations




L’insémination artificielle solidaire et forcée sauvera l’humanité !

Par Alain Tortosa

(de même que la vaccination obligatoire…)

Dans les années 2020, un groupuscule terroriste menaça l’humanité en s’opposant à la vaccination solidaire et obligatoire.

Leur slogan était :

« mon corps m’appartient ! »

Les intentions criminelles de ces fous étaient d’autant plus incompréhensibles :

  • Que l’humanité était menacée par un virus mortel appelé Sars-Cov-2.
  • Qu’il n’y avait aucun traitement disponible.
  • Et que le vaccin efficace ne présentait strictement aucun effet secondaire.

Ils ne démordaient pas du « mon corps est ma propriété » en ajoutant « une fois injecté, un vaccin ne peut plus être retiré ».

Je rappelle à ceux qui n’étaient pas nés ou trop jeunes pour s’en souvenir que cet odieux virus s’attaquait principalement aux personnes âgées en fin de vie et qu’il était indispensable que les enfants les protègent.

Par chance, les peuples du monde entier disposaient du bon sens nécessaire qui permit de vacciner plus de 90 % de la population mondiale et ainsi faire reculer le virus pendant trois mois.

Pourquoi je vous parle de cette époque me direz-vous ?

Pour la simple raison que l’histoire se répète, encore !

Cela fait maintenant plusieurs dizaines d’années que notre planète connaît une progression fort inquiétante de la stérilité. Si au début de la crise nous nous réjouissions parce qu’elle touchait principalement les pays pauvres, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les cinquantenaires commencent à paniquer (avec raison) pour leurs retraites, et au-delà c’est l’avenir du monde qui est en question.

Les experts estiment que si nous n’avons pas trouvé une solution viable d’ici 70 ans, nous risquons l’extinction pure et simple de la race humaine.

Il y a consensus scientifique pour déterminer les causes de ce fléau qui a débuté juste après le Sars-cov-2 et la vaccination massive :

  • La consommation de viande et de produits d’origine animale.
  • Le réchauffement climatique.

Autant il a été relativement facile, malgré quelques heurts, de résoudre le problème de la viande en interdisant tout commerce (à noter qu’il existerait des lieux clandestins de consommation).
Autant le réchauffement climatique est un chantier que nous avons pris à bras le corps, mais qui risque de prendre encore au moins un ou deux siècles avant de le résoudre.

Nous avons fait notre maximum pour lutter contre cet infâme CO2 :

  • Mise en place du passeport vert.
  • Interdiction des déplacements individuels non stratégiques.
  • Quotas de consommation de CO2.
  • Interdiction de l’habitat individuel.
  • Etc.

Bref, un ensemble de mesures de bon sens que seul un fou aurait pu rejeter…

Mais hélas, même si ces mesures ont permis un ralentissement de la progression, l’humanité demeure subir ce changement climatique avec l’augmentation de la stérilité qui en découle tout naturellement.

Ne croyez pas que notre République Démocratique Mondiale soit restée impassible face à ce fléau.

De nombreuses campagnes d’information et d’incitation ont été menées dans les zones riches pour inciter les femmes fertiles en âge de procréer à faire des enfants. Hélas nous savons tous que convaincre n’est pas suffisant, qu’il existe encore beaucoup trop d’égoïstes irresponsables sur la planète.

Nous pensions aussi que les utérus artificiels, si prometteurs, permettraient de résoudre le problème, mais il s’avéra que leur rapport bénéfice coût était catastrophique.

Plus de 90 % des fœtus n’arrivaient pas à terme et la gestion artificielle fut interrompue. Vous pourriez justement me dire « qu’est-ce qu’on en a à foutre, ce n’est que de la viande »… Oui, mais c’est oublier le gaspillage d’ovules si précieux et si rares.

C’est donc ainsi que la loi sur l’insémination obligatoire des femmes en capacité de procréer (avec obligation de don de semence pour les hommes non stériles) a été promulguée sur recommandation de l’OMS et des autorités sanitaires.

« Toute femme non stérile devra obligatoirement être inséminée avec un intervalle maximal de huit mois entre chaque grossesse ! »

Ainsi grâce à cette mesure solidaire et de bon sens, nous espérons résoudre le problème de la natalité le temps que nous ayons résolu le problème climatique.

Et c’est là que nous voyons ressurgir les extrémismes des heures les plus sombres de notre histoire.

Entendez-vous qu’une minorité de femmes extrémistes (avec la complicité de certains hommes) s’oppose à cette loi de progrès en disant :

  • « Mon corps m’appartient ! »
  • « Je ne suis pas une pondeuse ! »
  • « Je suis contre la procréation artificielle ! »
  • « Ma liberté est de choisir ou refuser ! »

(Rappelons que la procréation naturelle est trop aléatoire et qu’il ne saurait être question de laisser la nature décider de notre avenir.)

À l’heure de la menace planétaire, les intérêts individuels ne peuvent prendre le dessus sur l’intérêt collectif.

C’est aussi égoïste qu’irresponsable !
La liberté ce n’est pas participer activement et avec préméditation à la fin de l’humanité !
La liberté ce n’est pas être complice de l’extinction de l’espèce humaine !
Alors, rappelons le slogan du gouvernement :

« Je suis pour la vie, je suis pour l’insémination artificielle forcée ! »

Et notons aussi sa générosité :

  • Les premiers tests.
  • Les traitements hormonaux.
  • L’insémination artificielle.
  • La grossesse dans les camps luxueux aménagés (avec visite possible du conjoint tous les quinze jours).
  • La césarienne (on ne peut pas prendre le risque d’un accouchement par voie basse).
  • Les trois premières années de vie du bébé dans ces mêmes camps (la maman étant autorisée à séjourner encore un mois après la mise au monde).

Tout est gratuit !
Oui 100 % gratuit !
Les frais sont entièrement pris en charge par la collectivité !

Et certains osent se plaindre ?

Alors malgré des siècles de progrès social et d’avancée de l’humanité, nous en sommes finalement au même stade qu’en 2020 quand les complotistes antivax clamaient des slogans identiques :

  • « Mon corps m’appartient ! »
  • « Je suis libre de refuser l’injection d’ARNm ! »
  • « Qui connaît les effets à long terme des injections expérimentales ! »
  • « À quoi bon me vacciner si je suis en bonne santé ! »
  • « Quel est le rapport bénéfice vs risque et les effets secondaires ? »

Mais fermez là bande de cons !

Non, votre corps ne vous appartient pas dès lors que vous vivez en société !
Quittez la planète et allez vivre sur Mars si vous voulez !

Les devoirs collectifs passent avant les droits individuels !

Nul ne peut mettre en danger l’avenir de la société à des seules fins égoïstes !

Merci.

Alain Tortosa

Prophétie du 20 février de plus tard…

https://7milliards.fr/tortosa20220220-insemination-obligatoire.pdf




La taxe « Justice Covid pour les Victimes de la Dictature »

Par Alain Tortosa

Avant tout procès, les faire payer !

Faire condamner tous les coupables et les collabos sera une tache délirante et d’autant plus qu’il faudra d’abord recréer une justice qui n’existe plus (pas) en France.

Sans compter que le nombre de coupables se monte par milliers, dizaines de milliers ou même centaines de milliers.

Alors que faire en priorité ?

Je vous rappelle que notre « cher Président » a dit dès le début de la plandémie que nous étions en guerre.

Et nous savons tous que durant un conflit, il y a toujours les profiteurs, les collabos et les cyniques qui s’en mettent plein les poches.

Nous pouvons citer en vrac, et j’en oublie, les entreprises pharmaceutiques qui ont commercialisé les injections ou les tests, des médecins, des infirmiers, des pharmaciens, des laboratoires d’analyse et bien d’autres dans le milieu médical qui ont vu leur chiffre d’affaires exploser durant les années Covid.

Sans compter les vendeurs de masques, de gel, de seringues, d’objets de protection, de signalétiques ou les médias corrompus pour ne citer qu’eux.

Nous avons aussi les entreprises spécialisées dans la sécurité, les vendeurs de gilets pare-balles, de drones, des sociétés de vigiles… visant à surveiller ou réprimer tout acte de résistance.

Puis sans compter les entreprises de vente par correspondance ou dans le domaine du luxe qui ont vu leur chiffre d’affaires exploser durant les confinements.

Et enfin tous les boursicoteurs qui se sont engraissés sur la souffrance des Français.

Remarquez que la crise du Covid n’est pas encore terminée, que la plandémie climatique n’a pas encore pris sa vitesse de croisière, mais que nous, consommateurs, sommes déjà condamnés à régler une partie de la dette et les sommes colossales gaspillées.

Carburant, électricité, gaz, produits alimentaires… l’inflation est là et ce n’est qu’un avant-goût.

Nous sommes non seulement les victimes d’un régime totalitaire qui nous a privés et nous prive encore de notre liberté et de nos droits fondamentaux…

Non seulement des millions de Français ont été vaccinés de force, je ne vois pas comment le dire autrement, qui devront subir (et peut-être aussi leur descendance) la roulette russe des effets secondaires jusqu’à leur décès…

Mais le plan ne consiste pas à nous dédommager à hauteur du préjudice, mais nous faire rembourser la dette !

La victime condamnée à payer son agresseur pendant des années !

C’est pourquoi je préconise une loi (à la libération) qui rétablira un début de justice sans avoir à passer par des procès et des condamnations.

Les taux, les montants, les modalités, les exemptions seront à ajuster, mais en voici le principe :

La création de la taxe « Justice Covid pour les Victimes de la Dictature ».

Le principe en est simple.

« Tout entreprise ou individu dont le chiffre d’affaires annuel des années Covid aura bénéficié d’une progression de 10 % de plus qu’attendu devra rembourser la différence. »

L’objectif, rendre au peuple le hold-up financier des collabos…

Exemple :

Je suis une entreprise de vente de masques.

Mon chiffre d’affaires des dernières années a une progression annuelle moyenne de 5 %.

J’ai eu pendant les années Covid une augmentation annuelle de mon chiffre de 70 % de plus par rapport aux prévisions des années précédentes (5 %), je devrai alors rembourser la différence.

Concrètement, j’avais fait 300 000 euros de CA avant le Covid, j’aurais dû faire 315 000 avec 5 % de progression annuelle.

Si j’avais eu 15 % d’augmentation (10 % de tolérance + 5 % prévisionnel), j’aurais fait 45 000 euros de chiffre de plus, soit un total annuel de 345 000 euros.

Mais en réalité j’ai fait 75 % de plus (Les 5 % prévisionnels + 70 % d’argent sale) soit 225 000 euros de plus avec un CA total de 525 000 euros.

La loi dit que je ne suis pas taxable jusqu’à 345 000 euros, je dois donc rembourser 525 000 – 345 000 = 180 000 euros.

Le montant de ma taxe « Justice Covid » sera de 180 000 euros.

C’est évidemment à peaufiner, mais le principe est simple :

Empêcher que l’on puisse affirmer « il s’est enrichi grâce au Covid ».

De fait on taxera différemment un laboratoire d’analyse ou un vendeur de gel qu’un artisan crêpier afin de distinguer un enrichissement dû à la crise d’un enrichissement dû au labeur…

Que faire de cet argent injustement gagné, mais justement récupéré ?

Le redistribuer équitablement sous la forme d’une prime « Justice Covid » à tous les Français (qui par exemple gagnent moins de 10 SMIC) quand bien même la somme restituée à chaque français serait ridicule.

Pas de procès dans un premier temps, c’est de la simple prise de guerre à l’ennemi !

Et ne me dites pas que la Constitution ne le permettrait pas. Une Constitution qui autorise la détention à résidence de Français sans la moindre condamnation préalable… No Comment.

Pour résumer, il n’est pas acceptable qu’un médecin ait pu s’acheter un voilier de 15 mètres grâce aux injections ou que Pfizer ait pu récolter des milliards sur le dos des Français.

L’heure des procès et des lourdes condamnations viendra par la suite.

Cela risque de prendre des années, mais la taxe « Justice Covid » permettra un premier dédommagement rapide, de récupérer quelques milliards d’euros, et une reconnaissance du statut de victime des Français privés de liberté et de dignité.

J’aimerais pouvoir lire partout :

« Je suis POUR la taxe Justice Covid ! »

Merci.

Alain Tortosa

16 février 2022 https://7milliards.fr/tortosa20220216-taxe-justice-covid.pdf

PS : N’hésitez à transmettre ce texte notamment aux candidats à la présidentielle et à nos élus.




Comment début 2022 un pneumologue peut-il adhérer totalement à la doxa ? Être pour toutes les mesures sanitaires, pour la vaccination obligatoire, la dictature, etc.

Par Alain Tortosa

J’écris « un » parce que c’est un exemple vécu, mais il est évident que je pourrais écrire « la quasi intégralité des pneumologues ».

Ceci est d’autant plus perturbant que de l’autre côté de l’échiquier des médecins, tout aussi diplômés et respectables, ont fait le choix de dénoncer toutes ces mesures, aussi bien leur inefficacité que leur dangerosité.

Alors pour en revenir à mon exemple, comment un médecin (a priori) intelligent, extrêmement impliqué dans le devenir de ses patients et avec vingt ans de pratique, peut en arriver à ne pas douter et basculer dans un extrémisme qui touche au religieux ?

Ce n’est pas le cas de celui-ci, mais dorénavant des « médecins » de ville affichent qu’ils refusent de prendre en charge des malades non vaccinés ; c’est dire le degré de folie.

« Interdit aux lépreux ! »

Le consentement libre et éclairé qui est inscrit dans la loi, pierre angulaire de la médecine, n’est plus.

Je précise que toute la suite de mon texte relève de données officielles, d’études publiées dans des revues scientifiques ou par l’OMS et que d’aucuns peuvent qualifier de « complotistes » pour se disculper de leur devoir d’information et de recherche.

Mon pneumologue que je vais nommer Jean-Michel pour des raisons de facilité d’écriture considère que le gouvernement est bien « gentil » et plutôt laxiste en permettant aux non-vaccinés d’aller à l’hôpital.

En revanche, il n’a aucun état d’âme pour prendre en charge des fumeurs chroniques qui peuvent saturer les réanimations.

Médecin qui approuve les interdictions de fumer dans les lieux publics et peste contre le tabagisme passif qui peut nuire à autrui.

Jean-Michel impose donc le masque là aussi sans état d’âme et avec conviction…

Il faut qu’il soit mis et même « bien mis » par sa clientèle y compris des enfants…

Rien à redire suite à l’obligation faite aux enfants de le porter à l’école 10 heures par jour ou plus…

Nous sommes de toute évidence dans une gestion de crise, en temps de guerre, et il existe des priorités !

Je vous rappelle que Jean-Michel est pneumologue, qu’il traite des patients qui ont des problèmes respiratoires…

Vous avez essayé de porter un masque avec une pneumonie ? Moi oui, pendant quelques secondes !

La capacité de l’humain à débrancher son cerveau est quand même remarquable…

(Au point que les extraterrestres ont dû classer notre planète dans la catégorie à protéger, tant nous devons être uniques dans l’Univers)

Attendez :

  • Jean-Michel porte un masque « efficace »… Comme « le masque protège les autres, mais pas soi » (il va m’en falloir des cours de rattrapage)… il ne peut donc nous reprocher de faire courir un risque aux autres patients, Jean-Michel portant le sien.
  • Jean-Michel aère bien évidemment son cabinet entre chaque patient en prenant soin de ne pas être sur le chemin du courant d’air entre la table d’auscultation et la fenêtre… à moins qu’il ne se baisse quand il ouvre la fenêtre pour éviter les virus qui ont soif de liberté.
  • Jean-Michel utilise du gel hydroalcoolique « efficace » au point qu’il a installé une citerne de 10 000 litres à l’arrière du cabinet.
  • Jean-Michel est bien entendu triplement vacciné d’un vaccin « efficace » et attend sa quatrième dose « efficace ».

Et vous voudriez me faire croire qu’imposer un masque à ses patients améliorerait la sécurité de tout un chacun ?!

Je ne sais pas vous, mais à ce stade je ne vois plus que l’autopsie du cerveau de Jean-Michel pour comprendre…

Ah pardon, la seule erreur de Jean-Michel est d’ausculter ses patients, ce qui pour le coup est totalement irresponsable.

De nombreux praticiens sont passés à la consultation à distance, ce qui me semble beaucoup plus raisonnable et au moins autant efficace et humain…

Alors, hormis cette erreur, comment Jean-Michel a-t-il pu basculer dans ce monde délirant ?

Il est non seulement persuadé de vivre dans les tranchées de Verdun depuis deux ans, mais aussi persuadé que les mesures et les solutions actuelles ne sont pas à remettre en question.

Il ne doute pas, comme mon frère qui faisait son service militaire à Berlin dans les années quatre-vingt, qui était intimement convaincu de l’attaque imminente des Soviétiques.

Jean-Michel semble avoir des certitudes et il serait totalement vain de chercher à discuter avec lui.

Il ne verrait que folie et délire dans mes propos irresponsables.

Pourquoi un médecin totalement impliqué dans son métier ne dispose-t-il pas des informations publiques dont moi, simple quidam (ce que certains covidistes ne manquent pas de me reprocher), j’ai connaissance ?

Comment peut-il ne pas douter ?

Comment peut-il ne pas se faire sa propre opinion ?

Comment peut-il ne pas se questionner ?

Et comment en arrive-t-il à piétiner des années d’expérience et de déontologie ?

Vous et moi avons la réponse… c’est la peur et l’inconnu !

Depuis deux ans, des médecins qui côtoyaient des patients hautement contagieux avec pas ou peu de protections, ont désormais peur de mourir ou peur de tuer leurs patients…

Je ne suis plus tout jeune et je peux vous dire que hormis dans des hôpitaux pour des chirurgiens ou des infirmières de bloc (j’ai écrit chirurgien et infirmière afin de faire rager les woke), je n’ai jamais vu de personnels médicaux masqués ou habillés en cosmonaute…

Une amie complotiste hospitalisée m’a rapporté à ce propos que pour ses soins standards l’infirmière ne portait qu’un masque, mais que pour son test PCR, la même infirmière s’était habillée en cosmonaute… pour ensuite reprendre une tenue normale.

C’est dire à quel point nous devons rester humbles, de toute évidence, seuls les esprits supérieurs peuvent comprendre.

Alors…

Comment un pneumologue qui exerçait sans masque (sauf exception) peut-il en arriver à contrarier la respiration déjà laborieuse de ses patients en les forçant à porter un masque ou en induisant une peur telle que le masque devient préférable à l’odieux virus ?

Comment fait-il pour croire en l’efficacité de ce dispositif, alors même que les études antérieures à la crise avaient non seulement démontré la dangerosité du produit, mais aussi sa totale inefficacité en population générale ?

(cf 7milliards.fr).

Comment a-t-il pu adhérer à l’interdiction de soin ?

Comment a-t-il pu ne pas se révolter suite à l’interdiction d’usage de molécules de plus de 40 ans et sans effets secondaires graves connus, quand bien même elles fussent inefficaces ?

Comment a-t-il pu accepter la consigne de donner uniquement du paracétamol, molécule notoirement connue pour ses effets indésirables sur les défenses immunitaires ?

Comment a-t-il pu adhérer au « restez chez vous et allez aux urgences si votre situation se dégrade » ?

Comment a-t-il pu adhérer au confinement d’une population générale dans laquelle le virus circulait déjà ?

Ici encore toutes les études des temps anciens avaient démontré l’inefficacité et les effets pervers.

Comment a-t-il pu adhérer au mythe des patients asymptomatiques, positifs à un PCR foireux et déclarés « malades » et dangereux pour autrui ?

Comment a-t-il pu jeter aux oubliettes le réseau Sentinelles, qu’il utilisait tous les ans pour connaître l’évolution des épidémies en France ?

Comment a-t-il pu ignorer que le réseau n’a JAMAIS détecté une épidémie de Covid (seuil épidémique jamais atteint) ?

Comment a-t-il pu ignorer que les données Santé Publique France sont totalement bidons, que le nombre de patients hospitalisés, en soins critiques, ou décédés du Covid comprenait les patients malades du Covid, mais surtout les personnes positives à un test PCR ?

Le covidiste a du mal à vous croire quand vous lui dites qu’un accidenté de la route positif au Covid rentre dans les statistiques des hospitalisations Covid.

Et je ne parle pas du taux de personnes en réa qui est simplement un faux grossier… Il n’y a jamais eu de saturation des lits des soins critiques à l’échelle nationale.

Concernant les injections…

Comment pouvait-il croire que le « vaccin » pourrait être un espoir alors même qu’il ne ciblait QUE la protéine spike d’un virus ARN dont le métier est de muter sans arrêt ?

Comment peut-il croire qu’il présente un rapport bénéfice vs risque positif pour une population qui sur le plan statistique risque plus de mourir de foudroiement ?

Comment peut-il être convaincu d’un bénéfice vs risque positif alors que c’est une thérapie ARNm expérimentale ?

Comment peut-il ignorer les effets secondaires graves officiellement répertoriés alors même que les études prouvent que le taux de remonté est marginal ?

Comment peut-il approuver la vaccination des enfants, des femmes enceintes en l’absence totale d’études alors même que deux ans avant il hésitait à prescrire de l’aspirine à cette même population ?

Et comment, alors que l’on sait sans le moindre doute que le « vaccin » n’empêche ni de tomber malade ni les contaminations, peut-il être un ayatollah de la vaccination y compris pour une population jeune et en bonne santé ? (Il n’y a qu’à regarder la courbe des contaminations.)

Comment peut-il continuer à ne voir d’issue que dans le « vaccin » alors même que l’explosion du nombre de cas dans les pays hautement vaccinés prouve la totale inefficacité du produit pour contenir l’épidémie ?

Je vous rappelle que le « vaccin » devait éradiquer le virus, mais ça aussi, c’est oublié.

Comment ignore-t-il que son « vaccin » dont il ne reste plus officiellement que le « il protège des formes graves » ne présente aucun intérêt pour des populations qui ne font pas de formes graves ?

Comment ignore-t-il que l’immunité naturelle suite à une infection est plus solide que ces pseudos-vaccins ?

Comment ignore-t-il son inefficacité pour les personnes immunodéprimées en fin de vie, la seule population qui en aurait besoin et qui décède avec le virus ?

À noter qu’il n’existe aucune étude prouvant que la mortalité finale est diminuée dans les populations à risque…

Nous avons vacciné des milliards d’individus sans évaluer l’efficacité de la mesure !

Alors, comment expliquer ce côté dramatique ?…

A-t-il une surmortalité dans sa patientèle ?

C’est possible (ou pas), mais est-ce le virus qui est en cause ou l’interdiction de consulter en cancérologie, les retards de prise en charge, le confinement, le Rivotril, la peur induite jour après jour et les interdictions de soin ?

A-t-il été le témoin vivant des dégâts engendrés par ce virus (que n’a pas vu Sentinelles) ou a-t-il vécu le drame par procuration ?

Aurait-il été conscient de cette terrible « épidémie » si BFM ne lui en avait pas parlé ou a-t-il modifié sa pratique pour coller au fléau rapporté par la propagande ?

A-t-il subi ou induit une surmortalité si tel est le cas ?

Et s’il n’a pas eu à supporter une surmortalité est-ce dû à toutes ses actions « héroïques », à tous ses protocoles ou ceux-ci relèvent-ils de la patte de lapin ?

… Je serais curieux d’avoir les réponses.

Comment a-t-il piétiné sa déontologie ?

Comment a-t-il oublié sa loi, que le patient passait avant la collectivité et qu’il devait avoir un bénéfice personnel au soin préconisé ?

Comment en arrive-t-il à approuver l’apartheid et même l’interdiction d’accès aux soins pour les non-vaccinés ?

Comment un médecin que l’on pouvait qualifier (à tort ? Je ne crois pas.) de « bon » médecin a-t-il désormais exactement le même discours extrémiste que BFM TV ?

Sa formation ?

Je ne le crois pas… autant pour des médecins formés récemment j’entends qu’on leur apprend à ne pas penser, à ne faire qu’appliquer des protocoles… mais pas pour des médecins qui ont commencé leurs études il y a plusieurs dizaines d’années et qui ont un vécu.

Et ce n’est pas uniquement les médecins abonnés au Quotidien du Médecin, vitrine de l’industrie pharmaceutique qui sont victimes de cette amnésie délirante.

Des médecins abonnés à la revue Prescrire (qui elle aussi a disparu), revue vivant sans publicité, ont aussi basculé…

Quel début d’explication ?

En premier lieu, les médecins sont aussi des humains et ils ont aussi bouffé du BFM, du Monde ou du Libération toute la journée…

La peur rend fou, nous en avons la preuve quand des personnels soignants en arrivent à se protéger avec des sacs poubelles totalement inefficaces.

Ils sont alors guidés par l’irrationnel comme un médecin qui en arrive à refuser un patient non-vacciné.

Ce n’est plus de la science, c’est du moyen-âge, c’est de la lutte contre des esprits malins.

Est-ce le fait que l’OMS, les autorités de santé, les politiques, les revues médicales ont TOUTES tenu le même discours, ce qui aurait suffi à les faire basculer dans une foi dénuée de science ?

Ceci associé à une chasse aux sorcières pour faire taire toutes les voix dissidentes pouvant faire croire à un consensus…

Il n’existe plus de discours critiques, mais uniquement des « complotistes antisémites ».

Pour autant aussi bien moi que vous lisant ce texte ne sommes pas tombés dans ce délire…

(J’hypothèse qu’aucun Jean-Michel ou covidiste ne lira ce texte).

Concernant le « vaccin », tout le monde peut savoir qu’il a été approuvé sur les seules études publiées par le « gentil fabricant qui œuvre pour le bien de l’humanité ».

Tout le monde peut savoir que ces industriels ont été condamnés par le passé à des milliards de dollars d’amende pour publicité mensongère, tromperie ou corruption de médecins, de politiques, de journalistes…

Quiconque étudie les données de commercialisation verra que les patients vaccinés faisaient moins de formes graves que les non-vaccinés, mais qu’au final il y avait plus de morts dans la population vaccinée, ce qui ne peut s’expliquer que par les effets secondaires.

Et le fait que l’on injecte des millions de personnes avec un « vaccin » conçu pour une souche qui n’existe plus depuis des mois (années) n’interroge pas !

Je ne pense pas que Jean-Michel et les autres utilisaient le vaccin contre la grippe d’il y a 2 ans pour protéger leurs patients…

Mais tout ça, c’était avant, c’était le monde d’avant, la science d’avant, les valeurs d’avant… avant le FLEAU !

Et bien ni Jean-Michel ni les autres n’ont eu cette curiosité ou ne se sont posé ces questions, y compris les lecteurs assidus de Prescrire !

Pourquoi ?

Je ne vois que la peur et la sidération…

Une campagne médiatique mondiale a été organisée avec la complicité des Ferguson et leurs prédictions bidons auquel il ne croit pas lui-même (il ne respectait pas le confinement), l’OMS et toutes les autorités sanitaires.

Nous les « résistants » avons peut-être eu un peu peur au début, mais pas au point de basculer dans la panique, l’irrationnel ou la sidération…

Peut-être sommes-nous plus terre à terre, plus St Thomas.

Cela me fait penser à « La guerre des mondes », l’émission de Radio diffusée en 1938 qui annonçait une invasion extraterrestre et qui aurait entraîné la panique des auditeurs.

Personnellement je n’ai pas vu de cadavres dans la rue et je n’ai pas connu ni ouï dire qu’une personne jeune ou en bonne santé était décédée de cet odieux virus, et ce en deux ans de Covid.

Nous n’avons pas vécu une épidémie différente de la grippe.

Pour nous simples mortels, cette épidémie n’est que médiatique.

Il y a ceux qui ont cru le scénario et ceux comme nous qui ont douté…

Ça veut probablement dire que le schéma de la peur, de l’inconnu, de la perte de repères et la plongée dans une incertitude s’est déclenché chez eux avant que le scénario du doute et du besoin de compréhension ne se mette en branle…

Il a aussi bien sur les benêts, les moutons qui ne se posent jamais de questions et qui obéissent, point.

Les naïfs, les honnêtes gens qui ne pensent pas que le Mal puisse exister et qui croient que l’histoire ne se répète pas.

Les sceptiques qui croient plus en la bêtise humaine qu’à un plan machiavélique.

Il y a donc des médecins qui entrent dans ces catégories.

Mais concernant Jean-Michel, il y a probablement la conjonction de la peur et de la naïveté « si toutes les autorités disent la même chose, c’est que c’est vrai ».

Je persiste à penser que si la peur n’était pas de la partie cette bascule n’aurait pas eu lieu au point de balayer des années d’expérience, de bon sens et de déontologie.

Je radote, mais merde ! « Comment un pneumologue peut-il masquer ses patients ? »

Demeure aussi le fait que la remise en question est difficile pour l’humain.

Et d’autant plus difficile que l’erreur est à ce point gigantesque et dans la durée…

Après trois doses, avoir lavé le cerveau de ses patients pour les convaincre de s’injecter y compris les enfants, vendu du masque à outrance, du confinement, de l’absence de traitements efficaces et vendu jour après jour de la peur (très mauvaise pour les défenses immunitaires) et ce pendant deux ans…

Il n’est pas évident d’ouvrir les yeux sur cette réalité, sur sa réalité, son aveuglement, son absence de recul, sa « naïveté », mais aussi et surtout sa complicité active dans un crime contre l’humanité, l’économie des classes moyennes ou populaires et la démocratie.

La science dit que le masque, les confinements, les gestes barrières sont totalement inefficaces en population générale.

La science dit que ces injections expérimentales généralisées à l’ensemble de la population sont totalement inefficaces pour contrôler l’épidémie et diminuer la mortalité.

La science dit que ces injections sont dangereuses dans le présent et à l’avenir totalement incertain.

Mais ça, Jean-Michel ne peut le croire, il ne peut même pas se poser sérieusement la question, il ne peut pas se permettre de douter.

Merci

Alain Tortosa.

14 février 2022 https://7milliards.fr/tortosa20220214-medecin-2022-doxa.pdf




L’avenir du Covid ? Vers la fin…

Par Alain Tortosa

Le passe vaccinal va disparaître même s’il peut tenir encore un moment du fait des hôpitaux « normalement » saturés…

Grâce aux actuels et futurs variants du rhume 19, il sera aisé d’affirmer que les hôpitaux sont remplis de patients (positifs) Covid comme le font les autorités depuis des mois…

(C’est d’autant plus facile de le dire que les hôpitaux sont toujours saturés, car c’est le principe de gestion retenu, principe qui n’est pas forcément condamnable, mais que l’on doit assumer. Il serait logique d’appeler gaspillage de l’argent public, des hôpitaux pleins à 10 % qui emploieraient des personnels à ne rien faire.)
(Je vous rappelle qu’il n’existe pas de statistiques distinguant les patients malades du Covid et les patients positifs à un PCR et asymptomatiques.)

Bref, il sera facile de montrer qu’un pourcentage extraordinaire de patients en soins-critiques sont positifs au Covid.
Et comme nous avons la chance d’avoir environ 1800 décès par jour en France, il sera toujours aisé de déclarer journellement des centaines de personnes en fin de vie et positives au Covid « décédées du Covid ».

Donc sur le papier le scénario Covid peut fonctionner pendant des dizaines d’années…

Le problème est que même les plus croyants sont obligés de voir une certaine réalité :

  • Quasi tout le monde a contracté la dernière version du virus.
  • Les vaccinés ont, au moins autant sinon plus, contracté le « virus de la mort ».
  • Quasi personne n’a connaissance d’une personne relativement jeune et en bonne santé qui aurait été « terrassée par l’odieux virus »… En deux ans nous n’avons toujours pas enjambé de cadavres dans la rue.

Le seul bastion qui résiste encore et qui tient plus d’un mantra que d’une réalité scientifique est le fameux « le vaccin nous protège des formes graves ! »

Pardon, il existe un deuxième mensonge, et de taille, qui est « le vaccin est totalement inoffensif ».

Bon an, mal an, une partie du peuple accepte l’idée d’un « vaccin » efficace pendant trois mois, qui n’empêche pas de tomber malade ni de contaminer autrui…

Même Delfraissy, qui est en très bonne position au top 50 des menteurs, a reconnu publiquement que c’était une sorte de « médicament vaccin »…

Toute la question est donc de savoir combien de temps ces mensonges tiendront encore…

La croyance en l’innocuité des vaccins relève d’une volonté affichée de ne pas regarder les données officielles…
Cette croyance peut tenir tant que le « vacciné » ou son entourage ne souffre pas d’effets secondaires dont il peut ignorer le lien.

Nous connaissons (tous) des vaccinés qui ont souffert d’effets secondaires plus ou moins graves des injections, mais qui ne font pas le lien pour la simple raison que le reconnaître c’est reconnaître sa propre bêtise.

« Comment ai-je pu être assez stupide pour m’injecter quatre doses de cette merde ! »

C’est donc la réalité de l’inefficacité de l’injection associée à la réalité des effets secondaires qui font que des millions de Français n’ont pas (encore ?) fait leur troisième dose.

Le gouvernement est coincé dans une quadrature du cercle :

  • Convaincre que le vaccin n’est pas efficace et ne permettra pas de mettre fin à l’épidémie pour obliger de nouvelles doses et poursuivre les mesures dictatoriales.
  • Convaincre que le vaccin est efficace pour inciter les non-vaccinés.

Le mythe de la vaccination « efficace » ne tient que par les « formes » graves.

Le slogan pro-injection est uniquement :

« Le vaccin empêche de mourir ! »

Il devient de fait indispensable que les morts du Covid ne soient que des non-vaccinés !

Mais quand bien même les données ne sont que mensonges, les autorités sanitaires reconnaissent que la moitié ou la majorité des morts sont aussi des vaccinés.

La pirouette « c’est logique qu’il y ait plus de morts chez les vaccinés, car il y a plus de vaccinés que de non-vaccinés » est totalement ridicule et elle est pourtant gobée par des débiles qui ont totalement oublié qu’un vaccin est censé vous empêcher de mourir…

Les autorités sortent alors de leur chapeau :

« En fait les vaccinés décédés sont des immunodéprimés et il est normal que le vaccin soit inefficace pour cette population. »

Attention le mal de tête !

Nous devons donc nous vacciner pour « ne pas faire de formes graves, mais uniquement quand le vaccin est efficace pour nous. »

Je me permets donc la question idiote.

« Qui meurt du coronavirus ? »

« Les gens qui ont de bonnes défenses immunitaires ? »

Je ne le pense pas… et je crois que c’est plutôt l’inverse…

La version officielle serait donc qu’il est vital de se vacciner pour éviter de faire des formes graves que l’on ne fait pas naturellement quand on a de bonnes défenses immunitaires. Alors même qu’il est totalement inutile de se vacciner lorsque l’on a de mauvaises défenses immunitaires…
On a quand même réussi à inventer le « vaccin » qui n’empêche pas la contamination et qui ne protège pas ceux qui devraient être protégés et qu’il est donc « indispensable » de répandre.

Le « boost » pourrait, quant à lui, avoir des effets totalement délétères par la répétition d’une attaque sur des défenses affaiblies…

Le citoyen à qui l’on avait promis la liberté grâce à la vaccination constate que l’épidémie est bien présente alors que 90 % de la population est officiellement vaccinée. Il est bien obligé de douter de l’efficacité de ce produit quand bien même l’ennemi désigné devient le « non-vacciné ».

Le fait qu’il soit obligé de faire un rappel tous les trois mois devrait le conduire à penser que c’est un traitement préventif, non curatif et certainement pas un vaccin qui, rappelons-le, est toujours en phase expérimentale.

Produit qui n’empêche donc pas de mourir si on doit mourir du fait de ses défenses immunitaires défaillantes… (abîmées par les confinements, les distanciations, le port du masque…)

Pour poursuivre ses doses, il faut vraiment avoir envie d’aller au restaurant ni discuter avec personne et se contenter d’écouter BFM.

L’ensemble de ces éléments fait que la vaccination est condamnée à plus ou moins long terme…

Même les mainstream commencent à dire quelques vérités et les citoyens en ont marre…

Planifions un relâchement pour les élections afin d’obtenir quelques voix supplémentaires, et ce avec quelques mois de trêve…

Cette « libération » permettra de perdre 90 % des résistants qui seront heureux d’aller au restaurant ou au camping et qui auront la naïveté de croire que « la liberté est de retour »…

Tout en sachant que le dernier bastion à tomber sera le masque à l’intérieur, seul et unique outil permettant de rendre visible la menace fantôme et de faire d’autrui un danger potentiellement mortel…

Mais la loi permettant d’avoir recours au passe de la honte se terminant en juillet, il ne serait pas illogique qu’un « nouveau variant beaucoup plus contagieux et à la dangerosité inconnue » se présente un peu avant la date butoir.

De fait il n’est pas non plus illogique de penser qu’une nouvelle « vague » pourrait être programmée en juin…

Ce serait sans doute la vague « test », celle qui permettrait de déterminer si le peuple est encore prêt à gober cette plandémie que le réseau Sentinelles n’a toujours pas vue…

En revanche si le peuple ne gobe plus alors la dictature devra très très vite enchaîner sur le « changement climatique » et mettre en place des lois liberticides pour poursuivre et accélérer la marche vers notre asservissement.

Merci.

Alain Tortosa

13 novembre 2022
http://7milliards.fr/tortosa20220213-avenir-fin-covid.pdf




L’actu en bref… Revue de presse du 10 février 2022

Par Alain Tortosa

Panne de téléphone et d’internet dans les agences de presse, AFP, Reuters et AP ainsi que dans tous les journaux mainstream.

  • Le 8 février, le professeur Luc Montagnier, ancien prix Nobel de médecine s’est éteint à l’âge de 89 ans (sic).
  • Seuls les médias résistants ont diffusé l’information… Après tout, ce n’est qu’un prix Nobel…
  • Rectificatif, Cnews a appris la nouvelle le 10 février à 13 h 30, le téléphone a dû être réparé.

USA

  • Bonne nouvelle, le président Biden s’est souvenu de son nom ce matin au réveil…
  • En revanche il ignorait pourquoi sa maison avait des murs blancs.

Politique

  • Une fois de plus nous avons la preuve que les hommes politiques ne cherchent que le bien commun des Français.
  • Nous avons appris que Eric Woerth a rejoint l’équipe de E. Macron (sic). Ceci n’est que pure conviction politique et n’a rien à voir avec les sondages mensongers donnant une large victoire à notre bien aimé Président.
  • Notons qu’il n’est pas le seul… Nos députés et sénateurs nous ont prouvé leur courage politique depuis deux ans, n’hésitant pas à se tenir vent debout pour défendre nos libertés, au risque de perdre leur poste.

Gouvernement

  • Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, nous a rappelé que les devoirs devaient bien évidemment passer avant les droits (sic).
  • Sa déclaration a été saluée par Xi Jinping le lumineux.
  • Les frontons des bâtiments officiels indiqueront désormais « Devoir, Bon Français, Chacun pour soi et je t’emmerde ».

Canada

  • Malgré les suppliques d’appel au calme, les néonazis suprémacistes blancs membres du KKK du convoi de la « liberté » continuent à terroriser les habitants d’Ottawa (sic), voler les SDF (sic) et rançonner les petites vieilles.
  • Les autorités canadiennes semblent impuissantes à contrôler ces 20 camions qui bloquent la ville et une partie du pays.

Étranger

  • Russie, humiliation de Vladimir Poutine.
  • Lors de la rencontre entre V. Poutine et E. Macron, le pleutre Poutine était tellement terrorisé par notre grand Président qu’il s’est tenu à plusieurs mètres de lui (sic pour les mètres).
  • La réputation de notre Président est telle qu’il avait peur de s’en prendre une.

Gouvernement

  • Gérard Darmanin a déclaré aux médias que personne en France ne pensait que Macron n’avait pas été un bon président (si, si, sans rire, sic).
  • Cela me fait penser aux Chinois qui sur les réseaux sociaux soutiennent sans faille les JO de Pékin et comprennent qu’ils n’aient pas le droit d’y assister…

JO de Pékin

  • Des athlètes complotistes antinazis déclarent se sentir en prison dans leur lieu de résidence forcée avec interdiction de sortir, notamment en ville.
  • Et de rajouter que matin midi et soir ils reçoivent le même plateau-repas (sans légumes) (sic).
  • Il est totalement inadmissible qu’ils aient eu le droit d’y participer, cela donne une très mauvaise image de marque de l’Occident à nos amis chinois.

Covid

  • G. Attal a déclaré que le pass vaccinal devrait ne plus exister vers le mois d’avril (sic).
  • Nous n’avons pas à ce jour de détail sur le nouveau nom qu’il devrait prendre.
  • Des bruits de couloir laissent entendre qu’il devrait désormais s’appeler « pass de la liberté ».

Jeux olympiques

  • Une fois de plus, force est de constater que strictement personne n’en a rien à foutre des compétitions et de l’esprit sportif.
  • La seule chose qui compte est le nombre de médailles remportées, comme nous le rapportent tous les médias français et étrangers.

Société

  • Nous vous rappelons que le prix à la pompe du carburant est uniquement lié à l’augmentation du prix du pétrole, comme ne manquent pas de nous le rappeler les médias mainstream.
  • Si l’essence est à deux euros alors que le baril est très loin de ses sommets, ce n’est que pur hasard. D’aucuns affirment que cela serait lié à l’augmentation de la TIPP.
  • Le plus drôle est que nous payons aussi de la TVA (20 %) sur des taxes (TIPP).
  • Rappelons qu’aux USA le prix du litre est de moins d’un euro.

Société

  • Un homme transgenre devenu femme est officiellement devenu-e-s-iel la mère de son enfant conçu alors qu’il était un homme (sic).
  • Je ne doute pas que le Pape accueillera l’information avec joie et soutien sans faille.
  • Le nombre de psys va ainsi être multiplié par 10 pour les prochaines années.

C’est tout pour aujourd’hui.

Merci

Alain Tortosa

10 février 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220210-revue-de-presse.pdf




La fin du Covid. Libres, enfin libres… encore que…

Par Alain Tortosa

[Humour]

Et oui, le grand jour est arrivé, le Covid est mort, nous n’avons plus besoin de masques protecteurs, de confinements régulateurs de virus, de vaccinations altruistes et de passe-vaccinal libérateur…

Ah ! nous l’attendions depuis longtemps et cela prouve à tous les complotistes que la méthode gouvernementale était la bonne.

Bon, d’accord, nous allons devoir payer l’addition avec de nouvelles taxes ou une inflation de 10 %, mais c’était ça ou l’extinction de l’espèce humaine.

Libres, libres, nous sommes libres…

Libres, oui, mais pas de faire n’importe quoi comme pourrait nous le répéter notre Président bienfaiteur lumineux ou Valérie Pécresse, tous deux grands défenseurs des libertés s’il en est !

Je vous rappelle que le monde est très très dangereux.
Poutine nous menace ainsi que le terrorisme !

Alors oui le monde est débarrassé… pardon, le monde contrôle l’odieux Sars-cov2, mais la menace peut revenir à tout moment. Nous avons vu comment, nous, frêles Occidentaux, sommes fragiles face à la violence d’un virus qui ne respecte même pas les frontières. Pour protéger la population, nous n’avons pas hésité à investir massivement dans le personnel de sécurité chargé de contrôler les mauvais Français.

Qui sait si le monstre ne va pas revenir demain ou dans deux ans ? (les scientifiques de Wuhan prépareraient la V3 avec l’aide de Fauci et autres instituts français.)

Nous devons plus que jamais rester vigilants et demeurer dans la peur si possible 24 heures sur 24… Nous sommes peut-être à l’aube d’un conflit nucléaire mondial ! Je vous rappelle que les Russes sont des psychopathes sans âme qui n’aiment pas leurs enfants.

Et comme dit le dicton « un Français endetté, c’est bien, mais un Français dans la peur, c’est mieux ».

Attention, ces menaces ne sont rien face au défi qui nous attend ! Cela fait des années que gouvernements et médias corrompus nous y préparent, mais maintenant il va falloir rentrer dans le dur.

« Nous devons sauver la planète Terre de nous-mêmes ! »

Nous sommes face à un défi énorme que l’homme (pardon « iel ») n’a jamais connu.

Si nous ne le faisons pas, les générations futures (s’il y a des survivants) ne nous pardonneront jamais de ne pas avoir acheté de voitures électriques.

Les mêmes experts qui ont modélisé l’épidémie sont formels et unanimes.

Il y a de plus un consensus sur la planète pour dire que dans dix ans, si nous ne faisons rien, il y aura la fonte totale des glaces, la disparition des ours polaires ainsi que 30 % à 50 % des espèces vivantes, et une montée des océans de 23,82 mètres.

Qui pourrait douter de ces prévisions à 5 ou 10 ans quand nous constatons la redoutable précision de la météo à 5 jours !

Pour revenir au réchauffement, tout le monde sait que la chaleur n’est pas propice à la vie et que les jungles luxuriantes se trouvent aux pôles. Nous savons tous que les différentes ères glaciaires ont permis l’explosion de la vie sur Terre.

Et autre point à considérer, le réchauffement climatique devrait entraîner d’énormes sécheresses et la fin de la pluie. Là aussi il faudrait être le dernier des idiots pour imaginer que plus de chaleur entraînerait plus d’évaporation et donc plus de précipitations… Tout le monde sait qu’à l’équateur il pleut beaucoup moins qu’en Antarctique !

Bref, c’est la catastrophe annoncée et assurée…

Des centaines de millions de personnes vont mourir de faim et de soif (heureusement c’est des pauvres) et des milliards d’individus (là aussi des pauvres, ouf) vont devoir se déplacer vers des zones moins arides…

Disons que s’ils venaient chez nous ce serait moins drôle…

Pourtant cela ferait des économies de transport…

Ben oui, réfléchissez un peu… Aujourd’hui nos esclaves vivent à des milliers de kilomètres pour produire notre richesse et nous permettre de vivre dans l’opulence. Si nous avions des ghettos, par exemple dans le Larzac où personne ne veut vivre, les pauvres pourraient produire local… C’est ça l’écologie ! Il suffirait de leur donner un statut de sous-homme, sur le modèle des non-vaccinés, et ainsi il ne serait que justice que le fruit de leur travail leur permette tout juste de ne pas crever de faim.

Et en plus on pourrait créer des parcs à thème selon le type d’esclaves, ce qui pourrait permettre de faire des sorties Week-end pour les enfants… Sans compter que plutôt que d’acheter un dinosaure en plastique « made in China » à la boutique du parc, on pourrait acheter une phalange d’un enfant de six ans tranchée du matin par une machine-outil…
Du Bio ET du local !

Bon, je me suis un peu égaré, mais dès que l’on pense avenir de l’homme et progrès sociaux, je suis intarissable… J’espère ne pas avoir volé trop d’idées à Valérie, qu’elle m’en excuse…

Donc l’Armageddon est pour demain si nous n’agissons pas.

La France doit relever ce défi et être un phare pour la planète Terre et les planètes voisines.

Alors on va rester sans rien faire, assister à la fin du monde ?

Décidément l’homme n’apprend rien de son histoire Regardez les catastrophes dans la galaxie…
Sans aller si loin, il suffit de se tourner vers Mars. Il y a quelques milliards d’années, c’était une planète verdoyante avec une atmosphère respirable, des lacs et des rivières. Et voilà, il suffit qu’une tribu de macaques énarques établisse une colonie pour que, quelques dizaines d’années plus tard, la planète soit telle qu’on la connaît, hostile et sans vie.

Il faut donc « prendre le taureau par les cornes » ou comme dirait nos amis du Québec libre « ne pas niaiser avec la puck ».

Il nous faut désigner l’ennemi, ennemi qui est identifié depuis des dizaines d’années… Naïvement certains croyaient que c’était la surexploitation des ressources, la croissance infinie, la surconsommation, les produits chimiques, les pollueurs… mais que nenni !

« L’ennemi est bien entendu le CO2… »

Quel être décérébré pourrait ignorer que ce gaz est mortel ?! Rendez-vous compte que des imbéciles pensent que la surface forestière mondiale pourrait augmenter du fait du CO2 dont se nourrissent les plantes ?! Mais quelle stupidité !

Heureusement, le sujet est suffisamment sérieux pour que des imbéciles ne s’en mêlent pas.

C’est bien lui, le CO2, qu’il faut combattre, mais surtout pas les produits chimiques, les pesticides et tous les autres gaz à la dangerosité totalement marginale. Et fermons les yeux sur les pollutions engendrées par l’exploitation des terres rares qui rendraient stériles pour des dizaines d’années les zones d’extraction et de mise en valeur.
Ba-li-ver-nes.

Oui mes frères, permettez-moi cette familiarité, nous devons redoubler d’efforts pour lutter contre ce fléau.

Stop à l’égoïsme et à l’individualisme, l’heure est à la solidarité et à l’union telle que nous avons connu l’ébauche dans ce combat contre l’odieux Covid.

Pour lutter contre ce fléau, le conseil de défense a décidé de mesures phares :

  • Port obligatoire du masque à partir de 3 mois pour se protéger des polluants et diminuer la quantité de CO2 expulsée par chaque individu.
  • Confinement durant les pics de pollution (peuvent durer entre 24 heures et 6 mois).
  • Interdiction de tous véhicules de plus de 3 ans afin de favoriser les véhicules propres.
  • Limitation des déplacements individuels avec crédit kilométrique et taxe carbone.
  • Abaissement de la vitesse sur autoroutes à 50 km/h pour diminuer les émissions.
  • Interdiction de prendre l’avion sauf pour les personnes indispensables à la marche du pays.
  • Passeport climatique pour des raisons d’éthique et de solidarité. Il ne s’agirait pas de laisser des petits cons aux poumons obstrués saturer nos réanimations alors que nous, les bons Français, aurions fait les efforts nécessaires.
  • Stage de rééducation pour les irréductibles. Ici nous pouvons pointer du doigt l’irresponsabilité de ces salopards de complotistes qui manipulent les honnêtes gens simples d’esprit en leur laissant croire que l’évolution climatique serait un phénomène naturel.
  • Modification de la Constitution et du Code pénal avec introduction du délit pénal de « criminel climatique ».

C’est grâce à ces mesures pondérées, de bon sens, mais efficaces que nous pourrons contenir le réchauffement climatique.

Nous sommes bien conscients qu’il faudra faire plus et même beaucoup plus pour sauver la planète, mais le gouvernement soucieux, une fois de plus, du bien-être de chaque Français a décidé de faire preuve de pédagogie et avancer doucement.

Il a notamment déclaré « jamais nous ne toucherons à l’habitat individuel ».

Ceci n’a pas empêché Sainte Greta, canonisée par notre nouveau pape transgenre récemment élu, et prix Nobel de la paix ET de l’économie pour cinq années consécutives, de faire une crise de nerfs et déclarer que « vous devriez avoir honte, bande de cons, il faut aller beaucoup plus loin » comme :

  • Interdiction de l’habitat individuel.
  • Interdiction de véhicules individuels motorisés.
  • Interdiction de faire plus de 1,5 enfant (permis vert obligatoire).
  • Interdiction de chauffer sa maison à plus de 15 degrés.
  • Interdiction des avions publics (seuls les jets privés seront autorisés).
  • Interdiction de porte-containers à moteurs (à voiles en tissu bio uniquement).
  • Interdiction de courir pour toute personne à partir de 3 ans.
  • Interdiction des aires de jeu pour enfant.
  • Interdiction de surproduction de CO2 par la respiration. Taxe, amende et prison pour les plus grands producteurs.
  • Date de péremption de 3 ans sur tous les biens de consommation avec obligation de les remplacer par leur équivalent écologique.

Grâce à cet élan de l’humanité, encore plus beau que la solidarité qui a pris naissance contre le Covid, les progrès vont être extraordinaires.

Déjà des chercheurs imaginent des modifications génétiques sur l’humain qui permettraient de moins consommer d’oxygène et donc de moins expulser de CO2. Un vaccin est en cours de mise au point (à prendre tous les 15 jours) qui ferait baisser notre consommation de 30 % et plus à chaque rappel. Il a déjà été prouvé qu’il était sans le moindre effet secondaire à long terme.

Vous voyez bien que l’avenir est radieux et qu’il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour s’en offusquer.

Grâce à toutes ces mesures, nous serons demain tous libres et nos enfants nous remercieront.

À nous faire regretter le Covid ?

Merci

Alain Tortosa.

1er février 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220201-fin-covid-tous-libres.pdf




La fin de tous les vaccins ARNm ? Lisons, non pas dans le marc de café, mais dans les cours de la bourse.

Par Alain Tortosa

Je vous rappellerai quelques points concernant la Bourse :

  • La valeur d’une action n’est pas liée à sa valeur réelle (valeur de l’entreprise), mais évolue en fonction de l’offre et de la demande.
  • Pour autant même si sa valeur n’est pas directement liée à sa valeur dans le monde réel, elle est intimement liée aux perspectives d’avenir de l’entreprise.
  • Ce sont les grands acheteurs (les BlackRock, fonds de pension…) qui font le marché. Les petits actionnaires sont là pour suivre et être ruinés en cas de crise boursière.

Pfizer

Regardons le cours de la bourse de Pfizer(([1] https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/pfe)) sur les 12 derniers mois.

Que peut-on voir ?
L’action a pris de la valeur entre le début de l’année 2021 et le mois d’août. Puis une chute qui peut s’expliquer par la diminution des injections et une forte prise de bénéfices… L’augmentation reprend ensuite avec un pic en décembre 2021 qui correspond à l’annonce de l’efficacité de la nouvelle pilule anti-Covid commercialisée par Pfizer. La chute qui s’en suit peut s’expliquer aussi par une prise de bénéfices avec une chute relative jusqu’au 24 janvier à $50.
Je vous rappelle qu’avant le Covid l’action était autour de $37 afin de relativiser la chute. Mais depuis le 24 janvier, soit 3 jours avant l’autorisation de mise sur le marché(([2] https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-lagence-europ-c3-a9enne-des-m-c3-a9dicaments-accorde-une-autorisation-au-paxlovid-le-traitement-de-pfizer/ar-AATcJNp)) par l’Agence Européenne du Médicament, l’action repart à la hausse. De toute évidence, la société se porte bien et il n’y a pas de signes de panique du côté du marché. Notons aussi que l’entreprise aurait (au conditionnel, car je ne trouve plus mes références) acheté à prix d’or une entreprise pharmaceutique fabriquant des médicaments pour traiter les myocardites… Le cynisme étant sans limites dans ce monde-là.

AstraZeneca

Que nous montre l’évolution de son cours de la bourse ?(([3] https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/azn))

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entreprise va bien… L’action est à $59 et ne fait que monter depuis 2016. Un gros pic début novembre 2021, période qui correspond à l’annonce de l’efficacité du médicament(([4] https://www.20minutes.fr/sante/3176115-20211118-coronavirus-astrazeneca-annonce-essais-reussis-medicament-contre-virus)) contre le Covid, la baisse suivante pouvant aussi s’expliquer par une prise de bénéfices. L’action a d’ailleurs repris du poil de la bête et se porte bien, ce qui prouve la confiance du marché.

Moderna

Voyons les cours de la bourse de Moderna(([5] https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/mrna)) sur les 5 dernières années.

L’embellie Covid est évidente, l’action était autour de $20 avant la crise et elle est aujourd’hui à $160. Sacré jackpot, mais pour autant, elle était montée à $484 au mois d’août 2021, soit au pic des vaccinations dans le monde. Mais même si l’affaire était fort juteuse pour celles et ceux qui possédaient des actions depuis deux ans ou plus, le cours ne fait que s’effondrer depuis 6 mois passant ainsi de $400 à $160. Précisons que début janvier, l’entreprise a annoncé que son vaccin combo ARN messager Grippe-Covid(([6] https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/moderna-le-combo-vaccinal-covid-grippe-ne-sera-pas-disponible-avant-l-automne-2023_AD-202201170394.html)) ne verrait pas le jour avant 2023, ce qui n’a pas dû être de nature à rassurer les investisseurs !

BioNTech

Et enfin, cette entreprise allemande qui a fabriqué le « vaccin » commercialisé dans de nombreux pays par Pfizer. La fabrication étant rendue possible grâce aux données fournies par les autorités chinoises sur le virus et une coopération avec l’entreprise Fosun Pharma.(([7] https://www.usinenouvelle.com/article/covid-19-biontech-et-fosun-pharma-s-allient-pour-la-mise-au-point-d-un-vaccin.N1447607))

Voyons l’évolution du cours(([8] https://www.nasdaq.com/fr/market-activity/stocks/bntx)) sur 1 an

Notons que cette entreprise n’avait pas d’existence boursière avant le Covid. Comme les autres entreprises de vaccination, celle-ci a connu son pic au mois d’août 2021 à $450 Puis une chute probablement liée à des prises de bénéfices et à une baisse des injections Nous voyons à nouveau un pic fin novembre 2021 à $362, celui-ci étant peut-être lié à la vague delta !? Il y a bien quelques petits soubresauts (liés à l’hypothèse d’un nouveau vaccin omicron ?), mais le fait est que l’action ne fait que chuter depuis 6 mois ce qui pourrait sembler bizarre.

Réflexion

Les deux entreprises qui ne semblent pas avoir de projets de médicaments contre le Covid, soit Moderna et BioNTech sont les moins séduisantes actuellement pour les actionnaires.

À ma connaissance, ni Moderna ni BioNTech n’ont commercialisé la moindre molécule, le moindre médicament, avant les injections ARNm. Ces deux entreprises voient leur cours de la bourse reculer depuis 6 mois tandis que Pfizer et AstraZeneca, qui proposent d’autres molécules et des médicaments anti-covid, en plus des « vaccins », voient leur cours se maintenir.

Question

Pourquoi ces entreprises ne proposaient pas de vaccin ARNm contre la grippe avant le Covid si la technologie était au point et « performante » ? (Question que je pose depuis des mois — voir 7milliards.fr)

Pourquoi ces entreprises ne proposent-elles toujours pas de vaccin ARNm contre la grippe et pourquoi Moderna annonce-t-elle que ce vaccin ne sera pas disponible avant 2023 alors qu’il a fallu moins de 3 semaines entre la fabrication du vaccin ARNm Covid par BioNTech et les premiers essais sur l’homme ?

Pourquoi si ces vaccins fonctionnent « si bien » et qu’ils n’ont pas « d’effets secondaires », qu’ils sont « l’avenir de la vaccination », leur cours chute-t-il autant ?

Et donc pourquoi si le vaccin ARN messager est « le vaccin de l’avenir » les investisseurs semblent-ils le lâcher petit à petit depuis 6 mois ?

La réponse est connue…

Non seulement ces injections expérimentales sont totalement inefficaces obligeant un rappel tous les trois mois, mais elles ont des effets secondaires extrêmement graves.

Les grands investisseurs boursiers sont là pour faire de l’argent… ils semblent avoir pris leurs bénéfices colossaux et retirent petit à petit une grande partie de leurs billes.

Ces gens sérieux qui ne rigolent pas avec les milliards ne basent pas leurs décisions sur CNN ou BFM, mais sur des données solides.

Je ne connais pas l’avenir bien sûr, mais à ce jour ils sont en train d’affirmer que les vaccins ARNm n’ont pas d’avenir et retournent vers des médicaments classiques.

Quant à Pfizer, pour ne parler que de lui, ils ont suffisamment les reins solides pour affronter un procès, et ceci d’autant plus que leurs substances ont été autorisées sur le statut conditionnel et que les États ont demandé leur commercialisation en phase expérimentale.

Merci.

Alain Tortosa

29 janvier 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220129-bourse-fin-vaccins-arn.pdf





Allons-nous remplacer une dictature de la minorité par une dictature de la majorité relative ?

Par Alain Tortosa

Tel pourrait être le slogan retenu par une forte proportion de résistants qui s’opposent à la dictature actuelle.
Je n’évoque ici que ceux qui ont des projets qui me semblent réalistes et non les porteurs d’utopie (même si l’utopie est source d’espoir) qui nous baignent dans l’amour des peuples et une vraierévolution mondiale.

Nous les résistants sommes plutôt unanimes sur le constat :

« Notre président, pantin de forces qui nous dépassent, nous a, par ses seules décisions, imposé la pire des dictatures que nous ayons connue depuis des décennies, voire plus… »

Je serais généreux en disant que 10 % des Français adhèrent encore à son modèle de société et nous sommes bien d’accord pour réaffirmer qu’il s’agit bien d’une forme de coup d’État, d’une prise de contrôle d’une petite minorité sur l’ensemble du peuple français…
(10 % c’est les voix obtenues par Larem au premier tour des élections régionales 2021 tandis que les instituts de sondage prêtent 24 % au premier tour des présidentielles 2022 à E. Macron et une réélection, quel que soit le cas de figure !)

Pour autant, quand j’écoute les opposants, les mots de référendum, qu’ils soient initiés par le gouvernement ou par le peuple, ne représenteraient que la mise en œuvre de la dictature d’une majorité relative…

Certains croient (naïvement) qu’il y aurait une « Humanité », un peuple « bon » qui voudrait aller à l’unisson dans la même direction…

Atterrissez un peu s’il vous plaît…
Il suffit que deux personnes discutent politique (au sens noble du terme) pour voir émerger très très vite de profonds désaccords…

Prenons l’exemple de la dictature actuelle, certains vous diront :

« C’est une secte juive dissidente qui cherche à provoquer l’apocalypse pour accélérer l’arrivée du Messie et réduire la population mondiale. Ils sont « en mission pour le Seigneur(([1] Livre « 7 milliards d’esclaves et demain ? »))» comme disait le PDG de Goldman Sachs (si je ne me trompe).
Regardons à qui appartiennent les plus grandes banques d’affaires. »

« C’est une opération financière organisée par les plus grandes fortunes mondiales dont l’enrichissement a été colossal ces deux dernières années.
Comme d’habitude les pauvres plus pauvres et les riches plus riches. »

« C’est la dictature communiste qui étend encore plus son emprise et la volonté de faire de tout habitant de la Terre un esclave grâce au « crédit social à la chinoise ».
« Au nom de la prétendue sécurité et du prétendu bien commun, les libertés individuelles doivent disparaître.
La crise dite sanitaire a vu une explosion des mesures liberticides. »

Personnellement j’aurais plutôt tendance à penser que c’est une alliance (contre nature) de ces trois-là.
Une opportunité de convergence même s’ils ne partagent rien ou pas grand-chose hormis leurs pathologies narcissiques ou psychopatiques…
Tout ceci pour vous dire à quel point l’unanimité est impossible.

Si à cela vous rajoutez ceux qui n’en ont rien à foutre, les moutons, les paniqués du Covid, il va être bien difficile de marcher tous dans le même sens.

Et si vous posez la question au peuple français « voulez-vous moins de liberté ? », la réponse sera bien évidemment majoritairement « oui ».

Alors quand dans une conversation vous passez de deux à trois personnes, un jeu d’alliances s’imposera et conduira à un conflit…

Alors :

  • Si vous me proposez d’être le dictateur autocrate, je n’y serai peut-être pas opposé même si le poste ne garantit pas une mort naturelle…
  • Si vous me proposez d’être le dictateur démocratiquement élu par une majorité relative de Français (donc une minorité), il est probable que j’adhère au poste.
    J’endosserai alors le costume de « dictateur bienveillant » quand bien même j’imagine que la plupart des dictateurs psychopathes se pensent aussi bienveillants.
  • En revanche, si vous me proposez d’être sous le joug de l’un ou de l’autre, ma situation personnelle ne sera pas fort différente, quelle que soit la procédure d’arrivée du dictateur.

Que faire donc pour ajouter un peu de démocratie dans la dictature démocratique ?

Convenez qu’il n’est pas possible d’appeler « démocratie » un système qui impose à une majorité un modèle qui n’est pas le sien…

Se faire élire en affirmant que l’on consultera le peuple pour les décisions c’est :

  • Soit mentir pour être élu (efficace, habituel, mais p as populaire à long terme).
  • Soit démissionner à court terme parce que le peuple voudra, et plus vite que l’on ne le croit, une voie qui est à l’opposée de ses propres convictions.
  • Soit appliquer des décisions à l’encontre de ses valeurs ce qui ne doit pas être réjouissant…

Le scrutin majoritaire à deux tours

L’arnaque suprême des élections en France est le scrutin majoritaire à deux tours.
Un Président ou un député obtiendra au mieux 20 % au premier tour.
Et ce alors même qu’il aura fraudé sur les urnes, qu’il aura été proposé et financé par les lobbyistes, soutenu par un parti et odieusement plébiscité par des médias corrompus…

Ce politicien qui ne représente au mieux que 20 % des électeurs inscrits sera donc officiellement élu « à la majorité »…. Fou rire dans la salle.
Le pays sera ainsi gouverné par une personne que 80 % des électeurs ne souhaitaient pas…

Prenons l’exemple d’Emmanuel Macron en 2017 qui a obtenu au premier tour 24 % des voix exprimées, soit 18 % des é lecteurs inscrits au premier tour.(([2] https://mobile.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-elections/Election-presidentielle-2017/Election-presidentielle-2017-resultats-globaux-du-premier-tour))

Ce qui veut dire que seuls 15 % des Français de plus de 15 ans ont choisi M Macron !
J’entends qu’il serait difficile de faire voter les bébés, mais ramené à la population totale du pays, seuls 13 % des Français l’ont choisi comme Président de la République. Un français sur dix !

Et grâce à la mascarade du 2e tour, politiques et médias ne se privent pas de dire qu’une majorité de Français a voté pour le président élu.

Et ce, je le répète, en tenant compte du fait que seuls les candidats adoubés par le système ont le droit de se présenter (500 signatures des grands électeurs, maires, dont les signatures ne sont plus désormais anonymes), une puissance financière (occulte) indispensable et un soutien des médiascomplices.

Bref le candidat élu ET choisi ET adoubé par le système arrivera au pouvoir avec 15 % des voix des Français de plus de 15 ans !

Quand on pense que 85 % de ces Français n’ont pas choisi « leur » président élu, il en deviendrait presque logique d’adopter l’exact inverse de ses décisions politiques.

La représentativité du candidat choisi

Se pose un autre problème… celui de l’incarnation de ses valeurs et de ses projets politiques dans un candidat unique.
La notion de gauche, centre, droite n’a plus aucun sens en ces temps de dictature, d’Europe et de souverainisme.
Qui aurait cru il y a dix ans que ce que les médias appellent « l’extrême droite » ou « populistes » serait les défenseurs de nos libertés face à la dictature sanitaire ?

Des communistes, de Mélanchon, à Larem, en passant par Valérie Pécresse et jusqu’à Zemmour ou Marine Le Pen, que des enfermistes voulant vous priver de vos droits civiques et vous vacciner de force pour le « bien commun » et la « sécurité » !

Certains voyant le vent tourner comme Mélanchon ou Marine Le Pen commencent à se rallier par opportunisme du côté des défenseurs des libertés même si cela sonne vraiment faux…
Bref, difficile de se reconnaître dans les valeurs de ces personnes qui prônent le contraire des libertés…

De plus la gauche d’aujourd’hui n’incarne plus le « il est interdit d’interdire », mais le woke, le IEL et autres destructions de la famille et une somme d’interdits légaux et moraux de plus en plus imposants.

Quant à la droite dite « traditionnelle », qui est censée défendre la famille, la liberté d’entreprendre (et même l’ultralibéralisme, un monde sans frontières et sans règles) c’est la sécurité et l’inter dit quisont devenus le socle fondateur.

Du contrôle, du contrôle, du contrôle !

Comment une personne qui prône les droits de l’homme pourrait-elle s’incarner dans un candidat « traditionnel » ?

Au-delà de leur soif d’esclavage et de soumission des peuples, comment pourrais-je me reconnaître dans un politicien de l’échiquier « standard » ?

Imaginez qu’à titre personnel je serais :

  • Plutôt qualifié de gauche pour ce qui est de la justice sociale.
    Je suis totalement choqué que des fortunes privées soient plus importantes que des États, que le Sud soit notre réserve d’esclaves, que 1 % de la population possède plus que 99 % du reste, que l’on pourrait éradiquer définitivement la faim dans le monde en claquant des doigts (cf « 7 milliards d’esclaves et demain ? »).
    Je pense aussi que le droit à l’eau, à l’énergie, à l’éducation devrait être inscrit dans la constitution…
    Valeurs qui sont donc « censées » être le socle de la gauche.
  • En revanche sur un plan économique je suis pour la liberté d’entreprendre, la liberté tout court, la liberté de réussir, le droit à la propriété et pour un capitalisme terrien régulé et humain… (distributisme) qui serait plutôt qualifié de droite.
  • Et pour les valeurs sociétales, au risque de choquer une fois de plus, je suis pour la famille, contre la procréation assistée de couples non mixtes, pour une limitation (et surtout une évaluation) de l’avortement, ainsi qu’absolument opposé au IEL et au renoncement de Disney à mettre des nains dans le futur remake de Blanche Neige et les sept nains.
    J’imagine qu’ils seront remplacés par des adultes pédophiles ou des enfants transgenres multiethniques.
    Bref je pourrais être qualifié d’extrême droite tendance Cro-Magnon par certains…

Pensez-vous sincèrement qu’il va m’être aisé de trouver un candidat qui adhère à l’ensemble de mes valeurs phares ?
Pas gagné…

Donc de nos jours, à moins d’être dans le moule d’un candidat formaté dit de gauche, centre ou droite et de renoncer à nos libertés qu’ils ne portent pas, la majorité des électeurs sont condamnés à la « trahison » dès lors qu’ils choisiront un candidat désigné par le système. Existe-t-il des solutions ?

La fin du mythe de la démocratie basée sur la majorité relative

Oublier le mythe que nous français serions UN avec les mêmes idées, espoir s, valeurs ou désirs…
Oublier que nous pourrions majoritairement adhérer à une politique issue des urnes.
Nous sommes des humains, tous différents, bien que le système cherche à nous formater et nous décérébrer depuis des dizaines d’années.
L’ultralibéralisme et la dictature chinoise veulent faire de nous des zombies et des ultra consommateurs, mais il demeure quand même quelques millions de Français chez qui ça ne prend pas…

« Tous consommateurs, tous endettés, tous prisonniers de notre prison dorée, tous serviles. »

Des valeurs communes ?

Que n’ai-je été à critiquer pendant des années le modèle américain !…
Quelle tristesse de voir des communautés vivre séparément, ne partageant même pas la langue (là je n’adhère pas du tout).

Hormis les dernières années où tout est mis en œuvre pour que démocrates et républicains s’affrontent (je simplifie), on pouvait parler d’une unité de l’Amérique.
De nombreux habitants des USA, même s’ils ne semblent avoir rien en commun, adhèrent et sont réellement fiers d’être américains (le sujet n’est pas de savoir s’ils ont à l’être ou pas).
Cela veut dire que toutes ces différences, toutes ces communautés ont un socle commun, des valeurs communes et adhèrent à une entité plus grande que leur communauté d’origine et qu’ils nomment « les États-Unis d’Amérique ».

Nous devons ouvrir les yeux et il est plus que temps de faire le deuil du mythe de l’intégration à la française qui se veut plus une assimilation.
Nous voyons bien que c’est un échec total.

Le danger de l’assimilation ?

L’assimilation engendre de fait de la peur, de la défiance et au final le rejet.
Si je suis étranger et que l’on définit la France comme étant rigide et figée qui refuse tout de l’extérieur, alors je ne vais pas me reconnaître dans cette France et je vais me réfugier dans le communautarisme et me replier sur moi-même.

Donc au contraire de m’ouvrir, au contraire de me nourrir de ce qui fait de la France une terre des Lumières, je vais m’enfermer de plus en plus, m’isoler de plus en plus et défendre un passéisme auquel je n’aurais pas adhéré naturellement.

Ainsi l’autre, celui qui n’est pas comme moi, devient de fait une menace… et donc un ennemi.
À trop vouloir une assimilation utopique, car totale, je dirais même une dissolution d’autrui dans un moule, je transforme mon pays en tribus hostiles qui ne partagent plus rien, qui n’ont plus un idéal commun, ce qui au final est totalement contre-productif.

J’ai peur de fait que nous allions de plus en plus vers la désintégration, car à la différence des USA (d’antan), nous sommes nombreux à nous sentir rejetés (encore plus avec la dictature sanitaire) et endehors du moule des valeurs communes qui ne semblent plus exister.

Si l’on reprend l’exemple de la « plandémie », le pouvoir a tout fait pour opposer les paniqués et les rassurristes, les pro-esclavage « pour le bien de tous » et les pro-liberté individuelle.
Au point qu’il ne faudrait qu’une petite étincelle pour enflammer la poudre et provoquer une guerre civile.

« Liberté, égalité, fraternité. »

Nous avons la chance d’avoir un passé riche, riche de siècles de royauté, de chrétienté, comme riche de siècle des Lumières, de la république et d’un idéal démocratique.

Inutile de réinventer la roue, il suffit de se rendre devant n’importe quels mairies ou palais de justice et lire :

« Liberté, égalité, fraternité »

Et ce n’est pas un hasard si le mot « liberté » est en premier…

Il ne peut y a avoir démocratie ou droits de l’homme sans mettre le mot liberté avant tout !

Si vous avez le malheur d’écrire, « santé », « sécurité » ou « intérêt général » en tête de gondole alors vous ouvrez en grand les portes de la dictature où l’individu passera après un « grand tout ».

Nous en avons eu l’illustration durant la dictature sanitaire que nous vivons qui a poussé sa perversion et son ignominie à sacrifier la jeunesse, l’innocence et la santé d’enfants dans le but de protéger officiellement des grabataires en fin de vie à qui l’on interdisait et interdit toujours tout traitement.

Au nom d’un prétendu « intérêt général », la dictature a réduit à néant notre liberté de déplacement, notre liberté à vivre sans masque, notre liberté de choix médical, notre liberté d’expression et nos espoirs au nom d’une prétendue « solidarité »…

Dès lors que l’être humai n n’est plus au sommet de l’échelle, il devient une variable d’ajustement, un outil au service de la « nation », un simple objet qui ne saurait perturber le projet national.

Le liant

Le liant ce n’est pas l’intégration, la dissolution, le liant c’est l’adhésion à des valeurs fortes communes comme celle des droits de l’homme.

Notre démocratie, notre constitution doit être le cadre du vivre-ensemble et de l’adhésion à un socle de valeurs communes inébranlables et surtout in-négociables.

De toute évidence, la constitution (et les institutions) américaine comporte des amendements qui protègent la liberté individuelle de tout citoyen, mais aussi de l’arbitraire venant aussi bien d’autrui que du gouvernement.
Ainsi le gouvernement américain ne peut se transformer allégrement en dictature grâce à des institutions fortes et indépendantes.

Ce qui visiblement manque à la constitution française qu’il est possible de bafouer grâce à la traîtrise et la corruption d’un conseil constitutionnel qui n’a pas besoin de rendre de comptes lors de décisions aussi illégales que félonnes.

Si je veux que mon voisin respecte ma liberté, je me dois de respecter les siennes toujours dans le cadre qui nous rassemble.
Qu’importe ma race, ma couleur, ma religion ou mes opinions politiques, je suis français, je me sens français en adhérant à un ensemble de valeurs qui font la France et encore une fois parfaitement résumé au fronton des mairies.
L’ennemi devient de fait le faiseur de désunion, le destructeur du socle commun au détriment du lien…

Je ne vais pas m’étendre sur le socle minima, mais il ne saurait être question de prosélytisme, de religion ou de mœurs supérieures, de destruction de la famille, de contraintes imposées aux seules femmes, ni autres principes qui font de nous ce dénominateur commun.
En devenant français, je me dois de laisser à la porte des traditions qui ne sont pas compatibles avec nos valeurs quand bien même je trouverais sympa de lapider ma femme adultère en live sur C8 à 20 h 30… cela n’est pas compatible avec les Lumières, ce n’est pas compatible avec la France, ce n’est pas compatible avec les droits de l’homme.

Le socle, ce qui fait de nous des Français, se doit d’être ce liant.

Liberté !

C’est donc le bastion à dé fendre et celui qui est attaqué de toutes parts depuis des dizaines d’années.

Le mot « liberté » a été remplacé par le mot « sécurité », illusion de sécurité devrais-je dire…

Le moteur permettant de vendre cette sécurité est la peur. Entretenir le peuple dans une incertitude politique, économique, sociale et même sociétale.
Peur qui est désormais « sanitaire » afin de nous sidérer et imposer une illusion de sécurité.

La peur de demain étant sans limites grâce au fameux « réchauffement climatique », encore un ennemi invisible, qui pour « sauver la planète » devra nous faire renoncer aux quelques maigres libertés qu’il nous reste encore.

De fait, notre code pénal prend un kilo par an en ajoutant des dizaines d’interdits pour notre « sécurité ».
La Novlangue est devenue banale et de nombreux politiques ou autres prêtres médiatiques n’hésitent plus à dire que « l’interdit c’est la liberté ».

Interdits qui par ailleurs nous sont imposés, mais ne sont jamais évalués (par des experts indépendants non corrompus) d’un point de vue efficacité et sociétal.

Regardez les panneaux devant un parc ou une plage, regardez le domaine de ladite sécurité routière.
On ne sait que contrôler et interdire de plus en plus pour « notre bien ».

Il faut dire qu’il est tellement facile de niveler par le bas et d’interdire que d’autoriser en maximisant l’efficacité et la sécurité sans porter atteinte aux libertés.
Et nous vivons depuis tellement longtemps dans un monde de règlements délirants et d’interdits permanents que nous trouvons cela normal…

Quel fou remettrait en cause aujourd’hui l’obligation, je dis bien l’obligation, d’une ceinture de sécurité pour les majeurs ?
Et bien d’ici quelques années, quel fou remettrait en cause l’obligation de porter un casque dans les escaliers ?
La liberté est quasi morte si nous ne décidons pas de la ranimer.

Impasses dans la démocratie « classique »

Dès lors qu’une démocratie ne peut être basée que sur la dictature de la majorité, elle en devient de fait un leurre.
Dès lors qu’elle conduit une minorité (une majorité relative) à décider pour tous les autres pendant un temps certain… (en fait tout le temps, c’est juste les « victimes » qui changent).

Il n’est de fait plus raisonnable ou possible de donner les pleins pouvoirs à un élu pendant cinq ans, et ce sans contre-pouvoir dont les actions ne feront qu’accroître le sentiment d’injustice et les soifs de communautarisme (du fait qu’il ne représente que le désir d’une minorité). « Comment adhérer si je me sens exclu ?… »

Il faut donc bien arriver à trouver un principe de gouvernance qui soit à la fois à l’écoute et respectueux de la quasi-totalité des citoyens, mais pour autant que l’on puisse avancer.

Dès que nous sommes plus de deux et que nous ne sommes pas d’accord, soit nous ne faisons rien, soit un de deux sera frustré.
Il n’y a pas de solutions, mais uniquement des pansements démocratiques.

Si la moitié des Français veut quitter l’Euro et l’autre non alors la moitié des Français devra subir une décision extrêmement importante à laquelle elle n’adhère pas.
Et pour des raisons de stabilité, il faudra bien que cette décision ait une pérennité dans le temps…

Le peuple dans toutes les instances

Il est néanmoins possible d’ajouter un peu de démocratie dans cette dictature généralisée et dans laquelle (actuellement) des décisions importantes sont prises sans même demander l’aval de la majorité des citoyens.
Il est indispensable que toutes les instances, tous les organes consultatifs et décisionnels intègrent les citoyens.
Des citoyens tirés au sort comme dans les jurys des cours d’assises doivent siéger afin de représenter le peuple.
Ils doivent être désignés par exemple pour 1 an et disposer d’un pouvoir double, celui de rapporter les décisions, mais aussi les mêmes pouvoirs que les autres membres.
Il faut néanmoins être conscient que la majorité n’a pas toujours raison et qu’il n’est pas raisonnable, voire dangereux de laisser le peuple choisir en tout.
Imaginez que vous proposiez aux citoyens de baisser les retenues (impôts, taxes…) de 50 %, c’est la catastrophe assurée l’année suivante.
De même il n’est pas possible de tout autoriser… demander aux citoyens s’ils sont d’accord pour enfermer les non-vaccinés ne serait pas constitutionnellement possible, il faut donc de sérieux verrouillages dans la constitution pour ne pas basculer dans une « dictature légale ».

Des procédures de destitution

Il appartiendra d’en fixer les modalités, mais tout é lu, tout membre d’une institution doit pouvoir être révoqué par le peuple si celui-ci pense qu’il a trahi sa mission.
Cela pourrait prendre la forme d’un référendum r évocatoire dans lequel tout citoyen serait d’abord informé à charge et à décharge afin de se forger sa propre opinion.
Cette procédure de destitution incluant tous les élus y compris le Président de la République.
Il faudrait bien entendu réfléchir à une procédure qui allie à la fois démocratie et fonctionnement des institutions. Il ne s’agirait pas de pouvoir changer de Président ou de député tous les 15 jours.

La Constitution

C’est le manuel d’utilisation le tronc commun, la bible qui fait la France.
Et qui dit « bible » dit « gardien de l’écriture ».
De fait, le Conseil constitutionnel doit être dissous et remplacé par une institution indépendante et révocable qui a pouvoir supérieur sur les décisions gouvernementales.
Bien entendu, ici aussi, il ne saurait exister d’institutions sans des représentants du peuple tirés au sort et nommés pour 1 an (par exemple) sur le principe des jurés d’assise.

Voilà
Je développerai dans mes prochains textes des aspects pratiques et une liste de réformes qu’il serait juste de mener.

Merci.

Alain Tortosa.

28 janvier 2022.
https://7milliards.fr/tortosa20220128-vers-une-democratie.pdf




Covid — et si la vaccination n’était pas la seule voie ?

Par Alain Tortosa

Il est évident que la vaccination de masse a sauvé des vies, peut-être même des milliards à travers le monde…

La question n’est pas là, seul un crétin décérébré pourrait ignorer que le dicton gouvernemental est vrai « tous vaccinés, tous protégés »… des formes graves, dans certains cas avec un peu de chance.

Pour autant demeurait une question primordiale :

« Comment ma famille et moi-même avons-nous échappé à ces formes graves alors même que nous ne sommes pas vaccinés ? »

Ma première idée fut la suivante :

« Si les non-vaccinés menacent les vaccinés protégés par un vaccin efficace, peut-être que les vaccinés au contraire, protègent les non-vaccinés. »

Cette idée ô combien séduisante se heurte quand même à la dure réalité rappelée par le gouvernement :

« Nous devons empêcher les non-vaccinés de manger dans un restaurant pour les protéger des vaccinés ! »

D’autre part, si j’entends que les vaccinés pourraient empêcher les non-vaccinés d’attraper le Covid, ce dont nul être doué d’un cerveau ne peut douter au regard de l’évolution des courbes de vaccinations et de contagions, j’ai quand même un peu de mal à comprendre comment les vaccinés pourraient m’empêcher de faire une forme grave !

La théorie faisant que mes voisins me protègent des formes graves me semble donc une impasse bien qu’elle fût séduisante et logique…

D’aucuns pourraient penser que ceci n’est que pur hasard, que ma survie ne soit due qu’à la chance… Pour autant ce « hasard » semble souvent se réaliser si j’en crois mes fréquentations ou mes lectures.

C’est alors que j’ai eu un éclair de génie… Ils sont si rares que je ne me prive pas de les souligner !

« Et si la raison de notre survie familiale était la conséquence de la présence de panneaux photovoltaïques sur le toit de la maison ? »

Je ressens bien que la piste, évidemment fort intéressante, ne doit pas être prise à la légère, et je dois suivre mon intuition…

Les scientifiques pourront probablement déduire que le champ électrique nous protège et augmente notre immunité comme l’électricité statique bloque les virus qui sortent de mon corps et sont arrêtés par le masque alors que les virus entrants ne sont pas bloqués.

(Je vous rappelle que le masque est là pour protéger autrui, mais pas soi-même.)

Si cette théorie convaincante se confirme on pourra alors affirmer que ;

« Les panneaux photovoltaïques nous protègent des formes graves du Covid ! »

J’avais d’ailleurs par le passé exposé ma théorie sur l’efficacité d’une plume dans le cul afin de bloquer nos flatulences fatales pour nos aînés, quand bien même nous ne mangions que du tofu.

Il ne s’agit pas de dire n’importe quoi, mais de science dure au même titre que c’est bien « le vaccin qui protège des formes graves ».

J’avoue humblement ne pas être le premier homme à avoir des idées aussi géniales…

Rappelez-vous des sociétés primitives qui sacrifiaient des humains pour faire tomber la pluie ou avoir de bonnes récoltes.

Plus récemment, en l’an 2000, les guignols de l’information sur Canal+ nous avaient alertés sur le bug de l’an 2000, je vous rappelle que tous les ordinateurs devaient planter et revenir en 1900 et ainsi engendrer le chaos sur la planète

La World Company présidée par M Sylvestre avait trouvé une parade « mettre un jouet, Sophie la girafe, offert à de nombreux bébés, sur son bureau »

L’an 2000 fut, les ordinateurs ne plantèrent pas, et la World Company de déclarer : « vous voyez bien que la girafe a fonctionné ».

C’est donc en se nourrissant de millénaires d’expériences scientifiques qu’il a été décidé de confiner, mettre des masques, avoir une distanciation, avoir un passe sanitaire, se vacciner, etc. pour se protéger de l’horrible fléau.

Les « spécialistes » médiatiques et le gouvernement n’ont pas manqué de nous rappeler dans leur grande sagesse que des milliers, voire des millions de vies avaient été épargnées par ces mesures de bon sens que nul ne pourrait remettre en question aujourd’hui sans être d’une mauvaise foi coupable.

C’est donc avec fierté que je vous redis, c’est certain, ma famille a été protégée des formes graves par nos panneaux photovoltaïques qui sont désormais à la fois écologiques (qui pourrait en douter), mais aussi un puissant élément de protection contre les coronavirus…

Je me voyais ainsi tel le futur prix Nobel à côté de Pfizer, la compagnie ayant aussi des actions dans le photovoltaïque et les énergies dites « vertes »…. comme la couleur des dollars.

Mais ma fille m’a fait remarquer, n’ayez pas d’enfants, je vous le conseille…

Elle m’a donc fait justement remarquer que sa voisine avait fait un Covid, mais sans la moindre forme grave alors que leur logement n’avait pas de panneaux photovoltaïques et qu’ils n’étaient pas vaccinés.

Était-ce le fruit du hasard ?

Était-ce la fin de ma brillante découverte ?

Non, bien entendu… !

2022 est l’année de la Science (avec un grand S) et après analyse et enquête rigoureuse nous avons appris qu’ils possédaient des bougies parfumées au gingembre.

Rendez-vous compte des implications que cela entraîne : non seulement le vaccin, le masque et les gestes barrières nous protègent efficacement des formes graves, non seulement les panneaux photovoltaïques nous protègent… mais aussi les bougies parfumées au gingembre !

Mais attention, gardons raison ! Il ne s’agit pas de penser ou faire n’importe quoi…

Je vous signale que des malades mentaux pensent que la Terre est ronde et qu’elle tournerait autour du soleil, c’est dire le degré de folie qui habite certains humains.

Ces mêmes malades mentaux vont jusqu’à dire que des traitements précoces comme l’HCQ, des antibiotiques combinées à de l’Ivermectine pourraient empêcher les formes graves de Covid et même de tomber malade !

Ne basculons pas en plein délire, la folie ne doit pas céder la place à la raison et à la science.

Mais réjouissons-nous mes frères, cette crise a permis de faire sortir le meilleur de l’humain.

Jamais planète entière n’avait connu un tel élan de solidarité, d’amour et d’entraide entre les peuples face à cet odieux fléau.

Et sans parler des progrès inouïs dans la médecine et en épidémiologie !

En l’espace de quelques mois, nous en avons appris plus sur les virus que durant les dix dernières décennies et c’est bien là le miracle de l’amour et de la tolérance…

Enfin l’obscurantisme est derrière nous et la lumière, de la vérité révélée, nous aveugle !

Je ne résiste pas au plaisir de vous fournir quelques exemples prouvant les progrès extraordinaires accomplis en quelques mois…

  • Les asymptomatiques : Nous savons désormais (ce que nous ignorions totalement depuis des siècles) que les asymptomatiques, des personnes en bonne santé positives à un test sont extrêmement dangereuses pour autrui et des tueurs potentiels de grands-parents. Grâce à cette découverte extraordinaire, des personnes qui se croient en bonne santé savent désormais qu’elles sont malades et en danger de mort. La méthodologie est à ce point innovante qu’il est nécessaire de chercher des traces de virus par un test nasopharyngé, le test salivaire étant bien entendu inefficace ou dangereux. Rendez-vous compte que nous avons découvert que des personnes qui n’avaient aucun symptôme, qui ne toussaient pas, ne crachaient pas, n’expectoraient pas et dont le virus était indétectable dans la salive ou le bout du nez pouvaient transmettre un virus mortel… Qui s’en serait douté ? Nous ne pouvons que bénir l’inventeur du test PCR et surtout les scientifiques, grâce à ce test 100 % efficace qui prouve sans le moindre doute l’existence d’un virus de type sars-cov2 vivant et en quantité suffisante pour entraîner une contagion.
  • Les confinements : Par le passé nous croyions bêtement que pour se protéger d’un fléau il fallait faire un blocus hermétique de la ville et empêcher quiconque qui fût malade de pénétrer, au risque de contaminer le reste de la population. Nous étions à ce point idiots que nous mettions les bateaux qui provenaient de l’étranger en quarantaine afin de s’assurer qu’aucun passager n’était malade ou en train de couver une maladie. Quels sots nous étions ! En 2020 nous avons enfin compris qu’il n’était pas nécessaire de boucler une ville, une population ou un pays entier avant l’arrivée du premier malade. Quelle avancée pour la science ! Nous pouvions attendre que le virus circule depuis des semaines (voir des mois) dans tout le pays avant de le boucler… Nous avons enfin compris qu’en enfermant dans un même lieu les biens portants et les malades, et en permettant aussi le déplacement de millions de personnes, qu’il était possible de contenir un virus et prévenir les contaminations. Petit bémol cependant, chaque personne qui sortait devait se faire une autoattestation de sortie afin de garantir l’absence de contaminations, point essentiel s’il en est…. Et ça a fonctionné ! L’épidémie a reculé après le pic épidémique, preuve en est de l’efficacité des confinements.
  • Les masques : Mais là ne sont pas les seules avancées… Nous avons appris que des masques souillés, portés sur le menton, manipulés 50 fois par jour, humides, dont la notice précise qu’ils n’arrêtent pas les virus et dont l’orifice est comparable à un filet de pêche utilisé pour ramasser du sable, bloquent efficacement la propagation du virus. Prouvant par la même que toutes les études des années précédentes n’avaient aucune valeur et n’avaient aucun fondement scientifique.
  • Et que dire des connaissances inouïes acquises sur ce virus Le fait que selon les saisons ils s’attaquaient aux personnes assises ou aux personnes en mouvement. Qu’il était plus dangereux l’été, car nous sortions, mais qu’il était plus dangereux l’hiver parce que nous restions à l’intérieur. Que nous devions si possible dîner pour Noël dans le jardin, nous basant sur les excellentes conditions de santé des personnes sans domicile vivant dans la rue. Qu’il était plus dangereux quand nous étions debout qu’assis et inversement. Qu’il détestait le supermarché et les grands magasins ainsi que le métro, mais adorait les restaurants ou les cinémas. Je pourrais en écrire des pages, tant nous en avons appris… et nous en apprenons encore !

Nous ne le dirons jamais assez, et même si le bilan est à ce point terrible que les statistiques nationales semblent ignorer l’existence d’une surmortalité significative, les moins de 60 ans étant plutôt en sous-mortalité, le fait est que nous avons appris du virus et des humains…

Alors certaines mauvaises langues s’offusquent des milliards gagnés par Pfizer alors même qu’il faut bien qu’ils amortissent les frais de recherches subventionnés et financés si justement par les États et les dons !

Il faut dire que BioNTech a travaillé d’arrache-pied pour saisir les données chinoises du Sars-cov2 et sorti en l’espace de 3 heures le premier « vaccin » à ARNm.

Et quand on pense qu’il coûte environ 1 dollar à la production, il n’est que justice qu’il fût revendu 10 ou 20 dollars pièce…

À noter que la politique commerciale de Pfizer est écologique !

Vous connaissez le principe de « plus tu consommes, plus tu payes » et bien ici ils ont fait pareil… Les premières commandes étaient facturées moins cher que les suivantes à l’Union Européenne.

Mais refermons cette parenthèse sur cette polémique immonde, je vous rappelle que nous risquions l’extinction de la race humaine sans ce don du Seigneur qu’est le vaccin à ARN-messager dont nul ne peut douter de l’innocuité et de l’efficacité.

Pensez à tous ces petits Africains obligés de prendre ce médicament expérimental qui date de 40 ans appelé Ivermectine et dont nous ne connaissons pas les effets à long terme.

Ici, point de risque, et comme l’a dit un célèbre médecin médiatique, le docteur Marty « On n’a jamais eu autant de recul sur un vaccin que sur celui-là […] Il y a trois milliards de personnes vaccinées sur la Terre, ce qui donne un recul extrêmement important sur les effets secondaires éventuels ».

Comment imaginer ensuite des risques sur 10 ou 20 ans ? Ridicule !

Donc si nous avons désormais toutes les preuves qu’il existe plusieurs méthodes efficaces pour se protéger des formes graves comme les panneaux photovoltaïques,

il me semble opportun que le tribunal de l’Inquisition juge de la crédibilité de remèdes et de filtres magiques pour lutter contre le fléau.

Merci

Alain Tortosa

Le 25 janvier 1422
https://7milliards.fr/tortosa20220125-espoir-remedes-virus.pdf




Brèves de Covid — Nous vivons une époque formidable qui nous met à l’abri de l’horreur. Humour coloré…

Par Alain Tortosa

14 janvier

Fait divers :
Accident mortel sur l’A7, le chauffard n’était pas vacciné.

« C’est la violence inhabituelle de l’accident qui a interpellé les services de secours. Un pompier a déclaré “en 20 ans de métier, je n’avais jamais vu un tel impact” Interrogé par les enquêteurs, le chauffard qui a miraculeusement survécu a déclaré “J’étais dans une spirale complotiste infernale et je regrette mon geste, j’invite tous les humains à se vacciner au plus vite.” Face que sa déclaration sauve des vies et que des irresponsables retrouvent la raison ! Le préfet en a aussi profité pour rappeler le résultat des dernières études scientifiques qui prouvent que le risque d’accident est multiplié par 10 quand on n’est pas vacciné et doublé si en plus on ne porte pas de masque FFP2 en voiture. »

Trafic :
Prévisions d’embouteillages pour le WE.

« Bison futé nous annonce que les routes seront saturées dans les prochaines semaines malgré une baisse de trafic de 90 % des automobilistes qui resteront chez eux. En effet selon les spécialistes, les 10 % qui prendront la route vont inexorablement congestionner autant les routes que s’ils avaient été 100 %. Cela pourrait, paraît-il, s’expliquer par une dégradation des routes. Bison Futé n’a pas été en mesure de nous dire quel pourcentage de voitures devraient rester chez elles pour éviter cette saturation. Il semblerait que même si 99 % des voitures renonçaient à sortir et que seul 1 % se rendaient sur les routes, cela pourrait quand même conduire à terme à la saturation totale du réseau. Notons que certains individus au QI fort peu développé continuent de se demander comment 10 % peut amener la même saturation que 100 %. Précisons que de nombreuses routes ont été fermées à l’initiative des autorités ces dernières années, ce qui pourrait participer à la congestion.  Sans compter que certains personnels responsables de l’entretien des routes sont interdits d’exercice ceci pouvant retarder les travaux. »

Santé :
Bonne nouvelle, le Covid n’est plus la seule maladie mortelle !

« L’année 2020 fut une année apocalyptique durant laquelle toute personne décédée l’était du Covid. Plus de mort de grippes, de cancers, d’AVC, de problèmes cardiaques… Le Covid s’arrangeait systématiquement pour voler la vedette des autres maladies. Rendez-vous compte de la perfidie d’un tel virus sans morale, ni foi, ni loi. Vous aviez par exemple un gentil cancer qui grignotait petit à petit la vie d’un patient depuis plus de 10 ans… enfin celui-ci allait mourir dans d’horribles souffrances et le cancer récolter justement les fruits de tant d’années de labeurs et de douleurs… Et au moment de donner le coup de grâce, ce petit con de virus pointait sa tête et le pauvre cancer n’avait qu’à pleurer seul dans son coin suite à l’annonce : « un nouveau mort du coronavirus ! ». Heureusement l’année 2021 a mis fin à cette injustice flagrante, et ce grâce au vaccin ! Ne pensez pas que la vaccination permette aux personnes en fin de vie de ne plus mourir, non, l’objet n’est pas là… Elle permet aux maladies ayant concouru à tuer le patient de recouvrer leur dignité. Ainsi un malade vacciné, positif au Covid et qui décède, a désormais le droit, et même l’obligation d’être mort de ses maladies principales. Cette même personne qui en 2020 aurait été déclarée morte du Covid est désormais décédée du cancer en étant positive au Covid. Ce vaccin permet donc de rétablir la justice ! Veuillez noter que seules les personnes vaccinées bénéficient de cette dérogation, les personnes non vaccinées décédées ET positives au Covid demeurent quant à elle mortes du Covid quand bien même elles eues été écrasées par un train… mais positives. On voit bien la justesse du slogan gouvernemental « vous ne voulez plus mourir du Covid, vaccinez-vous ! »

Santé :
Le casse-tête des vaccinés non vaccinés.

« Depuis que le bon sens a parlé et qu’il a été admis qu’un rappel aurait lieu tous les 3 mois, soit 4 rappels par an, les vaccinés seront désormais non vaccinés 4 fois 15 jours. En effet je vous rappelle que pour chaque injection, on considère que la dose n’est pas active avant quinze jours ! Ce qui porte désormais à deux mois (minimum) la durée annuelle durant laquelle tout vacciné sera considéré non vacciné. Anticiper la dose de rappel ne résoudrait pas le problème de la perte du statut vaccinal durant 15 jours. Car il y a consensus pour dire qu’il y a chute des défenses immunitaires dans les jours suivant l’injection avant que celle-ci ne prenne efficacement le relais. Le conseil scientifique travaille à une solution, mais hormis les mettre à l’isolement, ne voit pas d’alternatives. Le patronnât a quant à lui suggéré qu’elles soient considérées en vacances durant ces périodes transitoires et placées à l’isolement à leur domicile. »

Fait divers :
Accident de la route.

« Un drame a été évité près de Bourgoin Sur Cerises Molles. Un automobiliste de 42 ans a percuté la vitrine de l’épicerie hier soir à 21 h 30. Bien heureusement l’épicerie était fermée… L’automobiliste déclara qu’il ne comprenait pas et que contrairement à ses habitudes, il n’avait bu que 5 verres de Pastis. Envoyé en comparution immédiate, le juge s’est voulu clément en affirmant « heureusement, vous étiez vacciné et le vaccin vous a protégé. Sans celui-ci, l’accident eu pu être 10 fois pire. » L’automobiliste sortit libre avec un simple avertissement et une obligation de rappel vaccinal pour les 3 prochaines années. »

Société :
pass vaccinal, protégeons les non-vaccinés.

« Les faux pass constituent un fléau qu’il faut enrayer. Alors que le pass sanitaire permettait d’avoir quelques convives avec preuves de non-positivité dans les restaurants, le pass vaccinal met fin à cette situation. Désormais seules les personnes munies d’un QR-code vaccinal pourront pénétrer dans un restaurant ou pénétrer leur voisin(e) dans un club échangiste. Plus aucun élément ne permettra de savoir si votre voisin de table (vacciné) est positif au virus ! C’est pourquoi le ministre supplie les non-vaccinés de ne pas utiliser de faux QR-code. Le ministre a déclaré “il ne serait que folie de fréquenter ces lieux de hautes contaminations pour les non-vaccinés” et de préciser qu’ils mettent leur vie en danger. Une fois de plus, nous avons la preuve que le gouvernement ne vise pas par ces mesures à nuire aux non-vaccinés, mais à les protéger des vaccinés. Raisons pour lesquelles il a été proposé d’interdire l’entrée dans un hôpital pour les non-vaccinés, celui-ci étant un bouillon de culture de vaccinés positifs et donc extrêmement dangereux. »

Fait divers :
Le violeur vaccinateur.

« Enfin l’affaire du « violeur vaccinateur » a été élucidée. Depuis plusieurs mois, un mystérieux violeur agissait dans la ville de Miremoi Le Gros et sa proche banlieue. Le violeur ne ciblait que des non-citoyens non vaccinés, hommes, femmes et enfants. La population des bonnes gens vaccinés n’en avait que faire au point que ni la gendarmerie ni la police n’enquêtait sur l’affaire. Tout le monde jugeant “bien fait pour leur gueule, ils l’ont bien cherché ces cons et n’ont qu’à se vacciner comme tout le monde !” L’affaire aurait pu s’arrêter là sans le viol d’une sexagénaire qui, elle, était vaccinée. La famille de la victime a fini par convaincre celle-ci de porter plainte alors même que la victime disait garder un “excellent souvenir de l’agression”. Une enquête a été menée et le “violeur vaccinateur” a été interpellé. Celui-ci a immédiatement reconnu les faits et s’est excusé d’avoir agressé la vieille dame qui lui aurait dit qu’elle n’était pas vaccinée… d’aucuns se demandent si la victime n’aurait pas menti volontairement pour se faire violenter. Le violeur a alors expliqué aux enquêteurs qu’il était en mission pour le Seigneur. Qu’ayant entendu dire que l’on retrouvait de l’ARN messager dans les testicules et le sperme, celui-ci pénétrait ses victimes dans le but de les vacciner et donc les protéger. Le jugement a été rendu ce matin, le juge a indiqué “Nous avons bien pris note de la noble intention qui est la vôtre… Mais d’une part vous prenez le risque d’être contaminé et d’autre part le législateur n’a pas encore statué sur votre heureuse initiative. Personne ne doute du fait qu’il faudrait forcer les non-vaccinés à se vacciner, qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent, mais pour autant il est encore un petit peu trop tôt pour promouvoir le viol des non-vaccinés, raison pour laquelle nous vous condamnons à cesser vos activités durant 6 mois et vous assurer de la prise régulière des doses de rappel.” »

Société :
Crise de l’autorité parentale.

« De plus en plus de pharmaciens témoignent de la perte d’autorité et du laxisme de certains parents. Des vidéos circulent sur Internet avec ces parents de la honte qui renoncent à faire tester leur enfant en plein caprice. Des enfants sans repères et visiblement sans éducation se livrent à des simagrées lors de la pénétration du petit coton-tige dans leur narine. Nous sommes ici au-delà du caprice en voyant ces enfants dont les qualités d’acteurs leur permettraient de devenir joueurs professionnels de football. Rappelons que le test PCR est totalement indolore et qu’il est totalement normal que le coton-tige soit imbibé de sang lorsqu’on le retire. Il en va de la survie des grands-parents de procéder à des tests massifs et réguliers de ces petits cons d’enfants sans conscience. Alors parents ressaisissez-vous et ne vous laissez pas manipuler par quelques gouttes de sang ou de crises épileptiques après le test. Note : En cas d’écoulement d’une substance grisâtre dans les heures qui suivent, merci de consulter un médecin. »

Fait divers :
Accident de la route.

« Moignon Sur Les Pauls, un automobiliste perd l’usage de ses freins dans la descente de Malmonté. Stupeur et sidération chez le conducteur qui ne comprend pas comment cela a pu se produire. En effet la voiture avait été révisée la veille, les freins vérifiés, les plaquettes de frein changées et le carnet d’entretien étant parfaitement à jour (tous les 3 mois). Le problème ne venant a priori ni de la voiture ni du conducteur, nous étions face à un mystère. C’était sans compter sur la logique et la perspicacité de l’inspecteur Lestapo. Après enquête, il a été établi que la voiture de son voisin était une vieille guimbarde non entretenue et qu’elle serait en toute logique la cause de la défaillance des freins du véhicule quasi neuf victime de l’accident. On ne redira jamais assez que les véhicules non entretenus, même à l’arrêt, menacent les véhicules entretenus. »

Santé :
Campagne de prévention du gouvernement.

« Nous avons tous vu cette excellente campagne gouvernementale dans laquelle le gouvernement incite les Français à ouvrir les fenêtres. Nul ne remet en doute le bon sens et l’intelligence de la mesure, mais les plus perspicaces d’entre vous ont remarqué une personne assise devant la fenêtre qui se prenait le flot de virus durant l’aération. C’est vraiment la faute à pas de chance ! Matignon réfléchit à une nouvelle campagne et un décret a désormais été publié dans lequel il est précisé « lors de l’aération d’un local, il est interdit à toute personne de plus de 90 cm debout ou 90 cm en position assise de se tenir plus de 34,5 secondes devant la fenêtre. Elle peut néanmoins se tenir debout après 5 min 27 s d’aération sauf en cas de vent violent rabattant qui fait re-rentrer les virus.» Notons que les membres de la fédération des personnes de petite taille se sont réjouis de cette mesure de bon sens. »

Santé :
Simplification du protocole sanitaire à l’école (faits réels).

« Le gouvernement soucieux d’allier protection des Français, bon sens et simplicité a modifié le protocole sanitaire. Lorsqu’un cas de Covid est déclaré dans une classe, les parents pourront attendre la fin de la journée pour aller chercher les enfants cas contact sauf s’ils sont symptomatiques. Les enfants cas contact devront faire 3 tests à J0, J+2 et J+4 avec attestation sur l’honneur. Les classes ne ferment plus lorsqu’un ou plusieurs cas de Covid sont déclarés dans une classe. Si un nouveau cas positif est identifié dans une classe dans un délai inférieur à 7 jours, les élèves n’ont plus à répéter le parcours des 3 tests. En revanche si un enfant n’est pas cas contact, mais positif et qu’il a une vaccination complète alors il doit subir un isolement de 5 jours, si le test effectué le 5e jour est négatif ET en l’absence de symptômes depuis 48 heures, l’isolement étant porté à 7 jours dans le cas contraire. Mais lorsqu’un enfant est positif sans vaccination ou avec une vaccination incomplète selon le nombre de doses exigées et selon qu’il ait attrapé le Covid il y a moins de 6 mois, l’isolement est de 7 jours et non 5 jours. Si le test effectué le 7e jour est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 h, l’isolement étant porté à 10 jours dans le cas contraire. Lorsqu’un enfant est cas contact, mais avec vaccination complète il n’y a pas d’isolement, mais un autotest immédiat et à J+2 et J+4. Lorsqu’un enfant est cas contact sans vaccination ou avec vaccination incomplète il y a isolement de 7 jours et un autotest à l’issue de l’isolement. Notez qu’il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour critiquer ces mesures qui de toute évidence simplifient grandement le protocole. »

Santé :
Troubles de l’enfance et vaccination.

« Problèmes d’apprentissages scolaires, problèmes relationnels, retards, agressivité, et si c’était un déficit en vaccination ? La dernière étude publiée par BioNTech ne laisse aucun doute quant à l’origine de ces troubles. Dès la première dose, on constate une diminution de 40 % des symptômes, même chez les patients au tableau clinique le plus sombre. Plus le nombre de doses augmente et plus l’élève devient un élève modèle au point qu’au bout de quelques mois il obtient les félicitations des enseignants à l’exception du sport. Les seuls effets secondaires semblent être une apathie totalement compatible avec l’enseignement tel qu’il est pratiqué en France. De nouvelles études sont en cours chez les prisonniers, mais les premiers résultats semblent encourageants. La population des vaccinés est beaucoup plus docile et obtempère à toutes injonctions. Ceci est vérifié régulièrement en introduisant une directive stupide pour tout nouveau protocole sanitaire. La dernière étant que manger debout expose plus au virus que manger assis. »

Santé, Justice :
« Tous vaccinés tous protégés ! »

« Qui n’a pas entendu ce slogan qui a permis de sauver des millions de vies en France. Hélas à la suite d’une plainte déposée par un groupuscule néonazi de complotistes, le gouvernement s’est vu contraint de modifier le slogan. Celui-ci sera désormais « tous vaccinés, tous protégés d’un décès par Covid ». Et afin que le doute ne soit plus permis, un décret a été publié ce jour précisant : “Toute personne vaccinée décédée, qu’elle soit symptomatique ou pas, qu’elle soit positive ou pas au Sars-cov2 ne pourra être décédée du Covid du fait du vaccin déclaré efficace (voir décret concerné). Son décès sera obligatoirement dû à ses comorbidités et si aucune comorbidité n’est connue au moment de son décès, la cause de décès sera indiquée comme “autre” ou “arrêt cardiaque”. »

Société :
Lutte contre les embouteillages en ville.

« Les services de la voirie se félicitent de la mise en œuvre de restrictions de circulation à Voici en Courgette. La petite agglomération déplorait de nombreux accidents sur la commune. Depuis la mise en place des restrictions (distances entre les véhicules, interdiction de sortie pour les plus anciens, cache calandre, révision obligatoire, nettoyage des véhicules obligatoires, etc.), le nombre d’accidents n’a augmenté que de 66 % ! Les services concernés se félicitent des résultats obtenus et ont annoncé que sans ces mesures efficaces, l’augmentation eut été de 200 %. Nous remercions le maire qui grâce à sa volonté sans faille a permis de limiter l’augmentation des accidents grâce à des mesures audacieuses et efficaces à n’en point douter… Il a déclaré au micro de notre antenne “voici la preuve que des mesures fortes de restrictions des libertés de déplacement sont efficaces”. »

Société :
Grève des enseignants.

« C’est ce jeudi que doit avoir lieu la grève des enseignants. Une fois de plus ceux-ci se retrouvent contraints de faire grève face à l’indifférence du ministère de l’Éducation qui n’hésite pas à les utiliser comme de la chair à canon. Le carnage se poursuit, chaque jour des dizaines de cadavres d’enseignants sauvagement contaminés par des élèves irresponsables sont retrouvés dans les salles de classe. Des rumeurs courent indiquant que certains élèves boiraient le sang de leurs victimes. Et que font le ministère et l’académie ? Rien ! Pourtant cela fait plus d’un an que les enseignants proposent un protocole alliant sécurité des enseignants et bien être des élèves. Rappelons brièvement celui-ci qui consiste à enfermer chaque élève dans un réservoir étanche relié à un système de ventilation. L’élève ayant à la fois son repas de la cantine ainsi qu’une couche pour ses besoins. À la décharge du ministre, les premières expérimentations s’étaient soldées par un petit incident alors que le système de ventilation était en panne. L’enseignante prise de panique ayant préféré fuir que prendre le risque de voir les contaminateurs répandre la peste noire. Raison pour laquelle chaque élève, si le dispositif devait être adopté, aura désormais dans sa cage un canari afin de s’assurer que l’air est respirable. En attendant, c’est la peur au ventre que les enseignants vaccinés 3 doses et avec deux masques ffp2 et une consommation de gel hydroalcoolique de 1 litre à l’heure, pénètrent les salles de classe. Ne sachant jamais s’ils passeront leur soirée parmi les leurs ou à la morgue. Putain de guerre ! »

Santé :
Pourquoi le virus n’aime toujours pas les magasins si le métro…

« Cette nouvelle étude de l’Institut Pasteur ne fait que conforter ce que nous pensions tous, d’instinct… Il est évident que le virus n’aime pas les lieux de consommation même bondés. Je vous rappelle que le Sars-cov2 est un virus des champs issu de l’accouplement entre un pangolin et une chauve-souris. Ce n’est que lorsqu’il a été ramené de force en ville que celui-ci a commencé à s’en prendre aux humains. De fait il est logique de penser que magasins et transports en commun bondés lui rappellent de mauvais souvenirs. D’autre part, je voulais vous rappeler que les gestes barrières sont respectés scrupuleusement dans ces lieux. Personne ne touche un caddy ou une barre dans un transport en commun sans auparavant le laver au gel hydroalcoolique. De même qu’une distance de 12 cm pendant 30 minutes dans un transport en commun ne présente aucun risque de contamination, le masque étant efficace à 100 %, 12 heures d’affilée, et même dans un milieu humide. Heureusement que la science est avec nous pour nous expliquer… »

Sécurité routière :
Conduire en n’étant pas vacciné n’est plus une option.

« Vous vous rappelez sans doute le slogan des années 80, « boire ou conduire il faut choisir ». Il faudra désormais compter sur “non vacciné ou conduire il faut choisir”. C’est ainsi que le juge l’a signifié au chauffard qui avait provoqué un accident dans la nuit de jeudi à vendredi dans la banlieue de Tricotons En Chevreuil. Ce jeune conducteur apparemment sans passé de délinquant de la route avait pris la voiture après une soirée bien arrosée au jus de pomme. Mal lui en a pris, celui-ci n’étant pas conscient de la dangerosité inhérente de son statut vaccinal. Le juge lui a signifié que conduire en état de “carnet de vaccination non à jour”, y compris des doses de rappel, était une circonstance aggravante et que désormais il ne saurait être question de prendre le volant avec un pass vaccinal périmé ou inexistant. La leçon a, semble-t-il, été comprise par le délinquant qui s’est empressé d’aller faire deux doses de rappels coup sur coup. »

Politique :
Devons-nous réserver les mouchoirs aux vaccinés ?

« Face à la vague Omicron qui commence à nous submerger, de nombreuses têtes pensantes commencent à s’inquiéter. Le porte-parole nous a rassurés en nous indiquant que le gouvernement était totalement préparé à cette vague comme il l’a été depuis le début de la crise. Les dernières études sont formelles et prouvent que la 6e dose nous protège efficacement des formes graves entre la salle d’examen et la sortie du centre de vaccination. En revanche, il demeure un doute quant à la durée de l’immunité, si elle nous permettrait de rejoindre notre domicile protégé ou pas… Bref, il est probable qu’Omicron nous mette face à une épidémie de Rhume telle que le monde n’a jamais connu. Nous savons que les USA et la Chine ont acheté des stocks de mouchoirs et il n’est pas certain que la France en dispose suffisamment. Je vous rappelle que le masque perd un peu de son panache lorsque l’on commence à se moucher avec et que la morve coule par les fuites… D’où cette proposition de loi qui propose de réserver les mouchoirs aux seuls vaccinés protégés. Le Ministre de la Santé (prochainement béatifié par le pape) est venu à l’assemblée et nous a expliqué que cette mesure, apparemment de bon sens et en tous les cas juste et morale, n’était pas une bonne idée. En effet si nous empêchons les non-vaccinés de se moucher, on risque de voir leur morve se répandre en tous lieux et ainsi mettre en danger les vaccinés malgré leur vaccin efficace. Quand bien même il eût été juste de les laisser dans leur morve… La proposition de loi a donc été rejetée avec regret. »

Automobile :
Un nouvel additif pour protéger son moteur.

« Un ingénieur allemand a mis au point un additif pour moteur qui le protège et augmente sa durée de vie. Est-il efficace longtemps me direz-vous ? À cette question les spécialistes ont répondu qu’il perdait de l’efficacité avec le temps et qu’il suffisait d’en mettre plus. Pour autant des associations de consommateurs ont déclaré constater de graves dysfonctionnements sur des moteurs et même que certains avaient explosé. Alors qu’il eut été normal de procéder à des tests de sécurité, l’ensemble des acteurs de la profession a balayé le problème et indiqué que ceci n’était que hasard, que des moteurs récents pouvaient exploser et que c’était habituel. Les associations de consommateur ont insisté en affirmant que « non seulement il ne protège pas le moteur, mais il a l’air de le détraquer… » Ici encore la réponse fut simple “il suffit d’en mettre plus”. Les associations ont aussi alerté les consommateurs sur le fait que l’essence utilisée dans les moteurs n’était plus la même depuis quelques mois, que la composition avait changé. Pas d’écho, alors même que l’additif avait été conçu pour être efficace avec un type d’essence, les fabricants nous rassurent et affirment que l’additif fonctionne parfaitement même avec la nouvelle essence. »

Politique :
Décodage des propos du Président.

« Certains Français ont réclamé des explications face aux dernières déclarations du Président de la République. Alors même qu’il avait traité d’emmerdeurs et de non-citoyens les non-vaccinés, celui-ci a déclaré que tous les Français avaient droit à la tranquillité. Ce faisant, nous pouvons imaginer qu’aussi bien les Français que les étrangers en situation régulière vivant sur le sol français avaient droit à cette tranquillité. Une lecture rapide pourrait laisser entendre une certaine forme de contradiction entre le droit à la tranquillité tout en étant emmerdé par le Président. Difficile d’apporter la tranquillité et d’emmerder en même temps ! De plus, il a précisé vouloir doubler le nombre de policiers. Pour autant, croiser deux fois plus de policiers ne sera pas de nature à détendre la population qu’il entend emmerder… Seront-ils en mesure de se sentir tranquilles, j’en doute ».

Automobile :
Les voitures à essence responsables de la saturation du périphérique de Beltour Les Joyeuses !

« C’est ainsi que décrit l’association « Nous avons trouvé nos boucs émissaires ». En effet, cela fait désormais quelques mois que les propriétaires de véhicules à essence sont accusés d’engorger le périphérique ! Les propriétaires de véhicules électriques n’en démordent pas “Nous avons fait l’effort d’acheter les voitures électriques, n’hésitant pas à sacrifier des enfants dans des pays pauvres, et ces connards de propriétaires de vieilles bagnoles engorgent le périph et polluent au point que nous risquons de ne plus pouvoir nous déplacer librement”. Le président de l’association a déclaré que 3900 voitures en moyenne l’empruntaient chaque jour alors même que la capacité n’était que de 6000 véhicules jour. L’association a oublié (volontairement ?) de rappeler que 6000 véhicules était la capacité du périphérique Ouest et que le périphérique Est pouvait accueillir plus de 12 000 véhicules soit un total de 19 000 véhicules. Ainsi la saturation actuelle due aux véhicules ne représente que 20 % et non de 65 % comme le prétend mensongèrement cette association. D’autre part, les services de l’État ont admis leur incapacité à déterminer le type de véhicules concernés. La moitié d’entre eux seraient des camions et non des voitures qui sont toute l’année sur les routes. De fait, les voitures individuelles, celles qui sont accusées de saturer le périph, ne représentent en fait que 10 % du trafic potentiel. Et les dernières données semblent dire que seule la moitié sont des véhicules anciens à essence n’ayant pas disposé d’une révision tous les 3 mois. Bref ces boucs émissaires ne représentent qu’environ 5 % du trafic et ils ne sont donc pas responsables de la saturation du périphérique non saturé. »

Justice :
Le violeur porte plainte contre sa victime non vaccinée et obtient justice !

« À Partout les Noix, c’est ce mercredi que devait comparaître M X et Mlle Baudeleoin au Tribunal. Rappelons que M X avait violé Mlle Baudeleoin âgée de 9 ans dans une cage d’escalier le soir de la Saint-Sylvestre et l’avait laissée pour morte après l’avoir rouée de coups. Les voisins excédés par la présence de ce corps qu’ils devaient enjamber pour rentrer chez eux ont prévenu les services de la mairie afin de le faire enlever. Il se trouve que la victime était encore vivante et elle a pu être réanimée. Ce n’est que quelques jours plus tard que M. X a appris par la presse que l’irresponsable Mlle Baudeleoin, élève à l’école primaire Marc Dutroux, n’était pas vaccinée. Ses parents naviguant dans une sphère complotiste d’extrême droite antisémitisme opposée à toute vaccination. M. X s’est immédiatement rendu à la gendarmerie pour déposer plainte contre l’irresponsable. Les gendarmes ont bien heureusement entendu M X et procédé immédiatement à l’interpellation de la délinquante. Heureusement les examens médicaux ont permis de vérifier que M X n’avait pas été contaminé par l’odieuse criminelle. Lors de l’audience la coupable a reconnu les faits et jugement a été rendu. La coupable a été condamnée à 5 ans d’obligation de rester à résidence, verser une rente à vie à M X et bien entendu lui payer tous ses rappels vaccinaux. Ce fût aussi l’occasion pour la cour de rappeler que “violer n’est pas un acte anodin” et qu’il est important de s’assurer du statut vaccinal de ses victimes. En tous les cas, belle journée à Partout Les Noix pour redonner confiance au système judiciaire. »

Société :
Devons-nous laisser crever de faim les non-vaccinés ?

« Tel était le débat lors des journées des jeunes catholiques à l’université d’été En effet même si Sa Sainteté le pape a été claire en indiquant que les non-vaccinés devaient être excommuniés, ceci étant en accord avec les déclarations du Président de la République rappelant qu’ils ne sont plus des citoyens, le débat demeure quant à leur sort… Je vous rappelle que l’amendement déposé par le candidat LR aux élections proposant la mise à mort des non-vaccinés avait été violemment rejeté par la gauche et les écologistes qui avaient crié au scandale, ceux-ci rappelant avec justesse que le recyclage des cadavres toxiques n’était pas au point et que cette idée, quand bien même nul ne doute de sa justesse et de sa générosité, aurait un impact écologique désastreux.

Il n’en demeure pas moins vrai que des millions de voix de bons Français de toutes confessions s’étaient élevées pour dire à quel point il était injuste de nourrir les non-vaccinés à ne rien faire alors même que de bons Français vaccinés n’avaient pas de ressources pour se nourrir dignement. Raison donc de la création de ces universités d’été. Les débats furent vifs, mais courtois… Nous avions d’un côté les tenant de la ligne dure “qu’ils crèvent dans la charité” et de l’autre les mous, qui pensaient qu’on devait leur fournir le minimum pour les maintenir en vie, mais qu’ils devaient travailler pour obtenir leur nourriture. Les pro-mort ne manquèrent pas de souligner que ce travail constituerait une concurrence déloyale vis-à-vis des travailleurs pauvres de notre belle nation. Ce à quoi la branche gauchiste a proposé qu’il soit assorti une taxe sur leur travail dont les revenus seraient équitablement répartis parmi les 50 fortunes les plus riches de France. C’est grâce à cette proposition juste et équitable que la ligne pro-mort accepta la proposition tout en soulignant l’aspect immoral de laisser en vie des êtres sans âme qui tuent froidement bébés et personnes âgées par leur non-vaccination. »

Santé :
Nouveau protocole dans les clubs échangistes.

« Les membres des clubs échangistes n’auront désormais plus le droit de s’enculer en position debout. Les débats furent rudes à l’Assemblée et au Sénat. Pour une fois l’hémicycle était presque plein, le sujet étant d’importance nationale. Rappelons qu’il est désormais interdit de dîner ou boire debout au bar, que les boîtes de nuit sont fermées, mais que les clubs échangistes demeurent ouverts… D’aucuns, des mauvaises langues, ont dit que c’était du fait que de nombreuses personnalités politiques fréquentaient ces lieux de détente ou se mêlent ébats et débats philosophiques. La réalité est ici scientifique ! Le virus ne se déplace pas sous les 1 min 40 s comme le savent tous les virologues dignes de ce nom. Les directeurs d’établissement ont annoncé qu’ils feraient appliquer la règle et que tout contrevenant sera fouetté cul nu comme il se doit. Les clients sont donc désormais invités à se déshabiller à l’entrée de l’établissement puis à se déplacer à quatre pattes. En l’absence d’ébats, une distance de 40 cm devra être respectée entre le cul de la personne devant et le nez de la personne juste après. Les sénateurs ont déposé un amendement qui a été repris et accepté au Sénat. Qui oserait affirmer qu’ils ne servent à rien ? Cet amendement précise que les nains pourront continuer à se déplacer et enculer les autres participants en position debout (selon leur choix bien sûr). La fédération des nains de France s’est félicitée de cette mesure de bon sens. »

Météo :
Inondations dans le Sud-Ouest.

« Trop c’est trop ! C’est ainsi que le maire de Pas De Bol a débuté son allocution en apprenant que sa commune allait être inondée… Je suis profondément choqué a-t-il ajouté en précisant qu’il avait fait des travaux sur sa commune pour prévenir les inondations et que 100 % de ses administrés étaient vaccinés y compris les vaches et les cochons. Vous comprendrez bien sa colère quand il a appris que les habitants de la commune de Je Mantape avaient décidé de ne pas garder leurs eaux de ruissellement et décidé de les envoyer sur Pas De Bol. Le maire de Pas De Bol a voulu rappeler que cela n’avait rien d’étonnant sachant que les habitants de Je Mantape étaient les moins vaccinés de France. À quand les mesures qui s’imposent ?! »

Société :
Championnats du monde de vaccination.

« Des Français de l’étranger sont sur le point de gagner le Championnat du monde de nombre de doses. Certains vaccins étant non reconnus en Europe ou en France, ils ne peuvent s’intégrer au pass vaccinal. Obligation de refaire toutes les doses comme s’ils n’avaient eu aucune dose. Bien entendu, il n’y a strictement aucun risque à mélanger les vaccins, les technologies… C’est comme toutes les bonnes choses, ça ne peut pas faire de mal… Nous avons donc des ressortissants à l’étranger qui ont eu 6 doses… quelle chance ! En revanche, des participants de métropole ont déposé une plainte auprès du comité organisateur du concours, criant à la concurrence déloyale et à la triche. Afin de ne pas rester en reste et se faire battre, certains Français ont eu l’idée de dire que leur pass vaccinal était un faux afin de pouvoir bénéficier de 3 doses supplémentaires et ainsi rattraper les concurrents. L’organisateur a quand même rappelé que le concours n’était pas un sprint, mais une course de fond et qu’à raison d’une dose tous les trois moins pendant vingt ans, ils auraient largement la possibilité de se rattraper. »

Société :
Remous dans le monde du complotisme (reprise d’une idée parue dans des réseaux sociaux, l’auteur m’est inconnu).

« C’est l’effervescence et la panique depuis plusieurs semaines dans le monde du complotisme. Toutes les théories du complot se révèlent de plus en plus exactes comme l’origine du virus, la création du pass vaccinal et autres balivernes… Celles que les vérificateurs de l’information nommaient théories complotistes tombent les unes après les autres… Il ne reste plus qu’une ou deux théories comme le fait que tout ceci est orchestré en vue du Grand Reset afin de rendre esclaves les humains ou que le but est d’exterminer une grande partie de la population pour que les complotistes soient à court de théories. Un appel d’offres a été lancé afin de pouvoir réalimenter au plus vite… Pour l’instant les propositions ne séduisent pas énormément. Nous avons la théorie de la Terre plate, les chefs d’État qui ont été remplacés par des Reptiliens, la lune qui est une base extraterrestre depuis laquelle les humains sont contrôlés… Néanmoins ne soyons pas trop pessimistes, les meilleures théories sont celles diffusées par les maîtres de ce monde et les médias mainstream. Il n’y a pas de raison de penser qu’ils seront à court d’imagination pour nous nuire et ainsi nous pourrons de nouveau augmenter le nombre de théories du complot. »

Santé :
Traitement obligatoire dans la lutte contre le Sida pour fréquenter les clubs échangistes.

« Le gouvernement a agrée une seule marque de médicaments dans la lutte contre le Sida. Les pratiquants des clubs échangistes pourront désormais se livrer à leur hobby à l’unique condition qu’ils apportent la preuve d’une prise de médicament PZ dans les 3 derniers mois. En revanche les individus qui n’ont pas pris leur traitement se verront totalement interdire l’entrée des clubs même avec une preuve de séronégativité de moins de 24 heures. Quant à celles et ceux à jour de leur traitement et pour lesquels un test a indiqué qu’ils étaient séropositifs, pas d’inquiétude, ils pourront librement continuer à fréquenter les clubs et sans préservatif. Le chef du gouvernement a traité d’égoïstes celles et ceux qui refusaient de prendre ce traitement qui de toute évidence “sauvait des vies”. Vous aurez bien compris que la santé des pratiquants était le plus importante pour le gouvernement qui n’a pas hésité à prendre cette mesure de bon sens. »

Société :
Boycott des entreprises de non-vaccinés.

« L’association, “FIEF, Français Injectés Et Fiers” a lancé une campagne de boycott visant les entreprises dont le ou les dirigeants ne sont pas vaccinés. Cette initiative relevant tellement du bon sens que l’on s’étonne qu’elle n’ait pas eu lieu plus tôt. Pourquoi, nous, bons Français, devrions-nous apporter notre argent à des entreprises sans morale ni conscience qui par leur action ont du sang sur les mains ? Combien de milliers de compatriotes ont vu leur opération supprimée par la saturation des hôpitaux uniquement causée par ces sous-citoyens non vaccinés ? Le président de l’association a déclaré “Les priver de clients et de revenus n’est que justice, ces sous-merdes n’ont qu’à crever dans les caniveaux”. Notons que le Président de la République ainsi que le gouvernement ont salué cette initiative citoyenne et déclaré “nous espérons qu’il y en aura d’autres”… Les bruits de couloir laissent entendre que M Lucien Bolmerbug, président du Fief se verrait bientôt remettre la Légion d’honneur. »

Santé :
Le sport c’est dangereux.

« Le ministère des Sports avec le support du ministère de la Santé met en garde les jeunes contre la pratique sportive. Nous savons depuis des années que le sport peut causer des AVC, des thromboses et des myocardites sur des personnes apparemment en bonne santé. L’effort musculaire déclenchant ces symptômes sous-jacents. Le désormais célèbre slogan “pour plus de sûreté, je ne fais pas de sport” a d’ores et déjà permis de sauver des centaines de vie… Et rappelez-vous “tous vaccinés, tous protégés”. »

Santé :
Dans un coffre ! (Basé sur des faits réels)

« Une mère de famille ayant amené son enfant dans un centre de test afin de s’assurer qu’il était négatif a eu une excellente idée. Apprenant que celui-ci est positif, elle s’est justement empressée de lui coller une baffe en le traitant de petit con “tu aurais pu faire attention et respecter les gestes barrières”. Bien entendu en mère responsable elle lui a signifié qu’il serait consigné dans sa chambre pendant 15 jours avec un pot de chambre et que les repas lui seraient apportés… Il devra de plus porter un masque jour et nuit. Mais là n’est pas l’essentiel, les mesures précédentes n’étant que le minimum raisonnable… Justement paniquée par l’idée de revenir à la maison, elle a bien envisagé de le faire courir derrière la voiture, mais les 15 km d’autoroutes auraient fait perdre trop de temps à la mère. C’est alors qu’elle a eu l’idée géniale d’enfermer son enfant dans le coffre de sa voiture… Ah si tous les parents avaient autant de bonnes idées, nous serions vite débarrassés de ce fléau ! »

Santé, Société :
En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées.

« Tel était le slogan des années 70 suite à la crise pétrolière. Et il n’était pas vain. De multiples médecins médiatiques et hommes politiques regorgent d’imagination pour faire payer les non-citoyens que sont les non-vaccinés. Saluons ici l’excellente initiative de Christian Estrosi qui a proposé de confiner (assigner à résidence) les non-vaccinés en ayant auparavant rendu obligatoire la vaccination et donc introduit le pass vaccinal pour travailler. Mais afin que la mesure soit juste et comprise par l’ensemble des vrais Français, M. Estrosi a précisé que les égoïstes seraient aussi privés d’assurance chômage… On ne va quand même pas leur offrir le gîte et le couvert… merde ! Cette excellence initiative succède à d’autres bonnes idées comme faire payer un impôt supplémentaire aux non-vaccinés, les faire payer ou les interdire de soin à l’hôpital ou les mettre en prison. Ne doutons pas que de nouvelles idées verront le jour dans les prochains jours afin que les bons Français puissent être protégés de ces monstres sans foi ni loi. »

Religion :
Les non-vaccinés ont-ils une âme ?

« C’est de cette question dont ont débattu les évêques lors du dernier concile. Autant il y eut en toute logique unanimité pour excommunier les non-vaccinés qui de toute évidence ne pouvaient pas faire partie de l’église de Rome, autant le débat fut rude concernant la question de l’âme. L’église a fait de grands progrès ces dernières années avec la reconnaissance de l’avortement, de l’utilisation de cellules fœtales pour la fabrication de vaccins, mais demeure plus ou moins indécise sur les non-vaccinés. La devise catholique voudrait qu’on les aime, qu’on les aide, qu’on leur pardonne leurs errements, mais il n’est pas pour autant possible d’ignorer la profondeur de leur horreur qui ferait passer une orgie pédophile comme un hobby banal. Malgré la longueur des débats, il ne fut pas possible de trancher définitivement sur cette question. À ce jour donc les non-vaccinés ne sont ni considérés comme des humains ni comme des animaux. »

Justice :
Majorité pénale.

« Un débat à court en ce moment sur l’âge de la majorité pénale. En effet nous voyons de plus en plus d’enfants en bas âge contaminer leurs grands-parents innocents. Je vous rappelle que la morale veut que les enfants et petits enfants se sacrifient pour leurs grands-parents. C’est quand même la moindre des choses, le minimum de respect possible. Et puis, depuis quand les vieux devraient se sacrifier pour les jeunes ? N’importe quoi. Bref nous voyons même des bébés qui enlèvent leur masque dans la journée pour porter une tétine infectée à leur bouche ! Sans compter ces enfants qui au lieu de rester dans un cercle marqué sur le sol, vont vers d’autres enfants pour jouer. Une enseignante, horrifiée comme il se doit, a même assisté à l’acte criminel d’un enfant qui a voulu prêter sa gomme à un autre enfant. C’était sans compter sur l’intelligence, le bon sens et les réflexes de l’enseignante qui a immédiatement activé l’alarme incendie de l’école. Malgré la pluie, les enfants sont restés pendant 4 heures dans la cour, le temps que les locaux soient désinfectés. Il existe des milliers d’exemples… Bien entendu il semble logique de condamner les parents à de lourdes peines et les priver de leurs droits parentaux, mais on ne peut pas uniquement leur jeter la pierre. Nous savons tous que certains enfants sont mauvais par essence, ils sont incontrôlables et malgré toute la bonne volonté des parents se comportent en tueurs psychopathes prêts à tuer leurs aînés. Le bon sens voudrait donc que la majorité pénale soit désormais à partir de 3 ans. »

Covid :
Olivier Veran positif (en partie réel).

« Le Ministre de la Santé a-t-il été contaminé par ses enfants en âge d’aller à l’école primaire ? C’est en tous les cas la thèse la plus probable, s’ajoutant aux nombreuses victimes de leurs enfants comme Jean Castex ou le Dr Alexandre, si je ne me trompe. Cela nous démontre une fois de plus la dangerosité de ces enfants qui parfois ont un geste tendre en direction de leurs parents, enlevant le masque pendant une seconde. Pour être encore plus sérieux, force est de constater que le respect des gestes barrières et le port du masque nous mettent à l’abri de 110 % des contaminations, mais pas avec les enfants. De nombreuses voix s’élèvent pour réclamer un protocole sanitaire adapté aux enfants. Le principal dirigeant d’un syndicat enseignant a déclaré “ce n’est plus possible, il faut les mettre dans des camps sans quoi l’humanité risque de s’éteindre à cause de ces petits cons.” L’Australie, en avance sur les autres pays est en train de préparer des camps pour enfants dans des parcs d’attractions pour rendre leur incarcération plus ludique. Le porte-parole du gouvernement a quant à lui déclaré “je suis peut-être un enculé, mais au moins je ne risque pas d’être contaminé par mes enfants”. Il a été convenu que lors du prochain remaniement ministériel le quota d’enculés serait porté à 50 % au minimum afin de protéger le gouvernement en cas d’attaque infectieuse massive des enfants envers leurs parents. »

Société :
Plainte de l’association de consommateurs TousUnis.

« L’association de consommateurs TousUnis a déposé plainte contre la société de jeux éducatifs Es Lebe Die Lage. L’association reconnaît que l’idée du jeu “Ramasse tes virus” était excellente et permettait aux enfants de se familiariser à la filtration des virus par les masques. Le problème est que le jeu est totalement injouable. En effet, les enfants doivent ramasser du sable avec une épuisette, mais les trous font 3 cm de côté. Imaginez ces pauvres enfants dire “il est nul ce jeu, il faut vraiment être con pour croire qu’on peut ramasser du sable avec des trous pareils”. Contacté par notre rédaction, le fabricant a tenu à présenter ses excuses et précisé que les ingénieurs (irresponsables) s’étaient basés sur la proportionnalité réelle entre la taille d’un virus et les fibres d’un filtre à café. Une nouvelle version du jeu pourrait remplacer l’épuisette à trous par une épuisette en sac poubelle afin de s’assurer de l’efficacité du ramassage. »

Santé :
Pédophilie et inceste.

« La pédophilie permettrait de renforcer les défenses immunitaires de l’enfant. En ces temps troublés de pandémie mondiale, toute idée est bonne est à prendre. Des chercheurs du MIT sont arrivés à la conclusion que l’inceste pouvait augmenter de 40 % les défenses immunitaires chez l’enfant dès lors qu’il était violé par un proche membre de sa famille (grand-parent, parent, frère, oncle…) Bien évidemment l’agresseur pédophile devait être à jour de son parcours vaccinal afin d’augmenter l’efficacité du traitement. Il a été établi qu’il était préférable d’enculer l’enfant dans les 15 jours suivant le rappel, là où les anticorps sont les plus importants. Une fréquence de deux fois par mois étant suffisante pour maintenir l’immunité et d’une fois par mois pour les moins de 3 ans. Et bonne nouvelle, les effets secondaires sont relativement rares et anodins. Les chercheurs ont constaté quelques rares cas de suicide chez l’enfant ou un peu plus fréquent d’automutilations. Une campagne d’information sera bientôt diffusée en France et plusieurs personnalités publiques se sont généreusement proposées pour parrainer l’association “encule ton neveu”. »

Santé :
Amputation prophylactique.

« Des chercheurs allemands, toujours pionniers dans l’avancée de l’humanité, ont constaté que les enfants de moins de cinq ans qui n’avaient ni main ou ni bras, enlevaient beaucoup moins leurs masques. Ils ont donc acheté des enfants dans des orphelinats roumains et procédé à des amputations “prophylactiques”. Un peu sur le même principe que l’ablation du sein pour empêcher des femmes d’avoir un cancer du sein (pas con et tellement humain, hein ?). L’étude a été menée très sérieusement créant plusieurs groupes. Ceux à qui on coupait les mains, le groupe avec l’avant-bras coupé, le groupe avec tout le bras coupé et le groupe témoin qui possédait des bras et des mains. Les résultats ont montré que le meilleur résultat était obtenu en coupant le bras au niveau du coude avec une augmentation de 80 % de l’adhésion au port du masque. Nous pensons que d’ici un mois, l’opération (banale et sans danger ni contre-indications) devrait être proposée pour les parents qui le désirent aux enfants de moins de 5 ans. Le rapport bénéfice versus risque pour l’enfant étant totalement favorable au regard de la dangerosité du virus sans compter le bénéfice pour les grands-parents et la société. Il a été prouvé que plus l’enfant était mutilé jeune et moins il avait d’effets secondaires, oubliant avec l’âge qu’il avait des bras et des mains avant cette petite opération bénigne. Précisons qu’étant donné le côté anodin de l’opération, l’accord d’un seul parent sera nécessaire pour procéder à l’amputation des deux membres. »

Société :
Conférence-débat à l’université de Vichy.

« Les plus de 60 ans ont été conviés à une conférence à l’université de Vichy dont le thème était “Les enfants sont-ils une menace pour l’humanité ?” Les débats furent vifs, mais courtois. Il est bien loin le temps où nous étions naïfs à penser que les enfants étaient l’avenir de l’homme. Le fléau a rebattu les cartes et ces têtes blondes d’apparence innocente se sont révélées être de dangereux psychopathes tueurs de grands-parents. Comme bien souvent nous n’avons pas voulu ouvrir les yeux alors même que les enseignants nous avaient signalé très tôt la menace qu’ils représentent. Quand je pense qu’ils continuent à les côtoyer chaque jour au péril de leur vie, je suis admiratif. Arrêtons donc de tourner au tour du pot… Le plus simple et le plus efficace pour nous grands-parents serait de les tuer… Pour autant rappelons-nous que les enfants seront demain les adultes qui paieront les retraites et après-demain de paisibles retraités jouissant des plaisirs de la vie… La solution la plus raisonnable serait donc de faire des fermes d’élevage 100 % automatisées, sous cloche en dehors du monde afin de les faire pousser le plus vite possible et ainsi qu’ils deviennent des adultes au service des vieux. Ce n’est qu’avec des initiatives à la fois humanistes et efficaces que nous pourrons sortir du fléau. »

Merci

Alain Tortosa

Tout ceci n’est bien sûr qu’humour noir et caricature et ne saurait avoir de lien avec la réalité

14 janvier 2022.

https://7milliards.fr/tortosa20220114-breves-humour-noir.pdf




Pourquoi changer de mode de tricherie quand il fonctionne et que les Français gobent encore le mensonge ? Toujours pas de 5e vague en France !

Par Alain Tortosa

Les données ci-dessus sont officielles et extraites du réseau Sentinelles(([1] https://www.sentiweb.fr/france/fr/?page=bulletin&option=calendrier)) ou Santé Publique France.(([2] https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&f=0&i=Covid_hospit_clage10.hosp&s=2021-12-15&t=a01&view=map1))
J’ai représenté 4 colonnes, une pour chacun des pics du taux d’incidence des vagues 2 à 5.

Les constats sont les suivants :

  • Il n’y a eu aucune épidémie de Covid selon le réseau Sentinelles pour les « vagues » 2 à 5.
  • Le taux d’incidence en semaine 49 pour Sentinelles est de 36 pour 100 000 habitants alors que le seuil épidémique est fixé à 179.
    Dans le même temps, le taux d’incidence retenu par le gouvernement est de 508 soit 14 fois plus que le taux constaté par les médecins de Sentinelles.
  • Le gouvernement utilise le taux d’incidence de positifs (non malades) pour déclarer qu’il y a une épidémie. Si cet indicateur était valide et pertinent, il devrait être reproductif et refléter la situation épidémique réelle du pays.
    Le taux d’incidence de SPF actuel est proche du taux du pic de la vague 2.
    À taux d’incidences SFP identiques, Sentinelles était quant à lui à 82 pour 100 000 pour la vague 2 tandis qu’il est aujourd’hui de 32 pour 100 000. Pourquoi ?
  • Toujours à taux identiques le nombre de personnes hospitalisées, en soins critiques ou décédées étaient largement plus importants au pic de la vague 2 qu’aujourd’hui. Pourquoi ?
    Preuve en est que le taux d’incidence SPF n’a aucune valeur prédictive.
  • Le pourcentage de patients Covid parmi les infections respiratoires aiguës.
    Nous sommes officiellement en pleine vague Covid et pourtant le Covid ne représente que 10 % des infections respiratoires.
    90 % des personnes qui souffrent d’états grippaux n’ont PAS le Covid ! Il est intéressant de noter que lors du pic de la vague 2 (taux incidence identique à aujourd’hui) le Covid représentait un tiers des infections respiratoires versus 10 % aujourd’hui, non seulement il n’y a pas d’épidémie de Covid en France, mais de plus celui-ci est marginal dans les infections respiratoires.
  • Intéressons-nous maintenant au nombre de tests.
    Pourquoi ? En théorie les données ne devraient pas être impactées par les tests. Cependant SPF ne comptabilise pas les malades qui souffrent du Covid, mais les personnes positives au Covid…
    Pour arriver à un taux d’incidence identique à la vague 2, SPF a provoqué 5 millions de tests dans la semaine versus 2 millions. Plus de deux fois plus de tests, confirmant bien que le taux de 508 est bien le résultat d’une explosion du nombre de tests et non du nombre de malades.
  • Les données hospitalières.
    Beaucoup moins d’hospitalisations, de soins critiques et de décès actuellement qu’en vague 2 ! Si on regarde ces données en fonction du nombre de tests alors nous avons un plus grand éclairage.
    Je vous rappelle que SPF n’est pas en capacité de distinguer un patient hospitalisé pour Covid d’un patient positif au Covid… donc plus il y a de positifs asymptomatiques et plus le nombre de personnes hospitalisées va augmenter artificiellement.
    1,13 % des personnes testées étaient hospitalisées au pic de la vague 2 versus 0,27 % aujourd’hui !
    Cela prouve une fois de plus que le taux d’incidence est trompeur et que la situation n’a rien de dramatique
    Quant aux soins critiques, 0,17 % en vague 2 et 0,06 % en vague 5.
    99,73 % des personnes testées ne sont pas hospitalisées et 99,94 % des personnes testées ne vont pas en réanimation…
  • Les hôpitaux saturés ?
    Le matraquage médiatique est sans faille. Les chefs de service corrompus se succèdent pour parler de leurs services de réanimation saturés par le Covid, oubliant de dire que les données fournies ne concernent pas les personnes en réanimation, mais les personnes positives en soin critiques.
    On laisse entendre ou on dit carrément que 50 % des réanimations sont prises par le Covid (5000 lits de réanimation environ en France) alors qu’il y a environ 17 000 lits de soins critiques.
    Nous sommes donc à ce jour officiellement à 17 % d’occupation des lits de soins critiques par des patients ayant un test positif au Covid.

Tout ceci nous prouve que l’actuelle vague 5 est totalement mensongère.
Le taux d’incidence est artificiellement dopé par une explosion de tests et même malgré cela peu d’hospitalisations et peu de soins critiques.
Les naïfs diront que c’est grâce à la vaccination et les autres que c’est grâce à l’immunité acquise par la population et les variants de moins en moins dangereux.

Le mensonge peut continuer dans une indifférence générale.

[Note de Joseph Stroberg : on nous sert le même genre d’escroquerie numérique au Québec pour faire croire également à l’existence d’une cinquième vague, à la dangerosité d’un variant Omicron ou encore au caractère urgent et indispensable d’une troisième dose pseudo-vaccinale.
Dans l’article Pays les plus restrictifs en matière de mesures prétendument sanitaires, le Canada apparaît même pire que la France en ce qui concerne les mesures répressives qui en découlent. Cependant, l’Allemagne qui semble avoir soudainement oublié son passé nazi est actuellement en tête de la course au totalitarisme.]

Merci

Alain Tortosa.
https://7milliards.fr/tortosa20211217-s49-mensonge-vague5.pdf





Prions pour qu’une épidémie de Covid se produise enfin…

Par Alain Tortosa

L’angoisse monte parmi les membres de l’Église du Coronavirus…

Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?

Malgré toutes les annonces, les mensonges et autres manipulations,
nous risquons de passer les fêtes de Noël sans épidémie de Covid…

Avouez qu’un Noël sans Covid, c’est comme un Noël aux Bahamas sans la neige… Adieu la carte cadeau « un test PCR offert » ou pour les plus chanceux « un bon pour 2 doses d’ARNm » ou le désormais classique « Papi et Mamie vous allez manger la bûche dans la cuisine » (malgré leur 3e dose et leur rendez-vous pour la quatrième).

Mais d’où viennent ces tristes nouvelles me direz-vous ? Eh bien encore une fois de « l’irresponsable » réseau Sentinelles qui joue toujours les trouble-faits ou les trouble-fêtes comme à son habitude depuis le début de la Covigrippe en 2020.

Et alors même que nous subissons une « 5e vague qui risque d’être pire que la deuxième, troisième et quatrième » (il est toujours difficile de faire mieux que les premières).

« Vague à ce point terrible » que les hôpitaux, aux services fermés faute de personnels, préférant faire travailler des soignants vaccinés ET positifs que des soignants non vaccinés en pleine santé (logique « sanitaire » oblige), déclenchent le fameux plan blanc. Pour vous résumer le plan blanc, une majorité de soignants sont renvoyés à la maison à ne rien faire, attendant qu’on les appelle, tout ce qui n’est pas du ressort de l’urgence vitale est annulé et on laisse ouvert le service Covid quand bien même il serait vide. Service Covid à qui l’on attribue 10 lits, laissant les autres lits des autres services vides, afin de pouvoir parvenir le plus vite possible à la saturation… Et si d’aventure deux lits « Covid » demeuraient vides, on s’empresse de les fermer afin de pouvoir affirmer que 100 % des lits Covid sont occupés.(([1] Que les fastcheckers m’amènent la preuve que je dis faux)) Le plan blanc étant bien entendu une formidable vitrine médiatique pour réclamer et toucher de l’argent ou des personnels roumains tandis que les non-vaccinés n’ont plus leur salaire…

Pour en revenir à la « redoutable 5e vague » qui tourne en boucle sur les médias… Voici les données épidémiologiques(([2] https://www.sentiweb.fr/document/5475)) de la semaine 48 du 29 novembre au 5 décembre :
Le taux d’incidence de malades pour des Infections Respiratoires Aiguës (IRA), en gros les états grippaux de l’hiver, a enfin atteint 183 cas pour 100 000 habitants versus 146 la semaine précédente.

Champagne ! Nous avons enfin notre épidémie ! Mais mes chers amis (comme dirait un avocat en peine d’amour dont je tairai le nom), ne vous réjouissez pas trop, ce n’est pas une épidémie de Covid !

Qu’ouïs-je ?

Et oui, le taux d’incidence Covid a été estimé à 35 cas pour 100 000 habitants. 10 % des malades étaient positifs à un virus de la grippe (versus 4 % la semaine d’avant) indiquant que nous allons probablement vers l’épidémie de grippe saisonnière habituelle.

Je sais, c’est dur à entendre ou à lire, mais seulement 6 % étaient positifs au Sars-cov2.
Ce qui veut dire que 94 % des infections respiratoires en France n’étaient pas dues au Covid !

Alors pour celles et ceux qui espèrent un miracle, sachez que la semaine précédente ils étaient de 12 % ! Cela veut dire que non seulement le gentil virus représente peanuts dans le paysage des états grippaux en France, mais qu’il semble même décroître quand la grippe augmente… Malchance quand tu nous tiens…

Le gouffre est béant entre Sentinelles et son taux de 35 pour 100 000 versus la propagande avec son taux grotesque, mais terrorisant de 447. Le petit Covid ne représentant que 6 % des maladies respiratoires.

J’ai quand même une bonne nouvelle pour vous qui avez soif de peur et de dictature… Étant donné que les médecins de plateau et les politiques corrompus font l’histoire, rassurez-vous, le bon peuple ignore tout de cette réalité qu’il ne pourrait croire, tant elle est blasphématoire pour les membres de l’Église du Coronavirus et le ministère de la Vérité.

Nulle crainte que l’information ne sorte étant donné que 100 % des journalistes médiatiques à l’intelligence supérieure aux gueux que nous sommes et à la déontologie inébranlable ne sont absolument pas informés de ces vérités et prendront grand soin de ne pas enquêter.

Je vous rappelle que l’éthique du journalisme télévisuel repose sur une plastique parfaite et une capacité à uniquement savoir lire une dépêche AFP… Le code de déontologie est à ce titre on ne peut plus précis dans son article 2 :

« Tout questionnement, doute, vérification et encore plus critique ou contradiction d’une dépêche AFP constitue une faute grave entraînant la suppression immédiate de sa carte de presse. »

L’article 1er étant, je le rappelle, « La vérité sort exclusivement de la bouche de l’AFP ».

Donc pour résumer :

  • Il y a le début d’une épidémie de virus respiratoires en France.
  • La grippe commence à faire son apparition, mais elle est encore timide.
  • Il n’y a strictement aucune épidémie de Covid.

Et, excellente nouvelle :
Les Français sont informés du contraire, ils sont des millions à gober le mensonge et se précipiter pour faire leur dose de « rappel » pour éviter tout état de manque.

Je comprends, bien évidemment, l’entrain de certains qui espèrent obtenir un prix à la 10e dose. Mais je tiens à les rassurer, des récompenses sont distribuées par tirage au sort dès la première dose. Parmi les meilleurs prix nous avons des accidents cardiaques, des syndromes de Guillain-Barré et pour les plus chanceux une dégénérescence type vache folle et bien entendu, consécration parmi les consécrations le décès aussi rapide que non reconnu par les autorités…

C’est cette « chance » de décéder beaucoup trop faible encore, qui a poussé les organisateurs du concours à autoriser les doses de rappel, mais, réjouissez-vous, vous qui n’avez pas eu la chance de mourir pour les 3 premières doses, une nouvelle session de rattrapage est organisée pour le premier trimestre 2022… trois tirages au sort sont d’ores et déjà prévus pour le « Omicron show » en tournée dans toute la France ! De plus, suite à une plainte de la « ligue pour l’égalité des chances » des sessions de rattrapage sont prévues en début d’année pour les 5-11 ans et espérons par la suite pour les 0-4 ans !

Gardez espoir, la mort vous sourira si vous avez de la chance… En revanche, pour les candidats avec la poisse qui n’arrivent pas à gagner le gros lot, sachez que la machine pour mourir avec le sourire(([3] https://www.20min.ch/fr/story/il-veut-revolutionner-laide-au-suicide-avec-des-capsules-ultramodernes-657986612944)) devrait être commercialisée en début d’année ! Qui selon son « génial inventeur » (qui a plagié les meilleurs romans de SF), « Des capsules où le patient “ne panique pas et ne ressent pas l’étouffement”… Si ça ce n’est pas le bonheur !

Avouez qu’il faudrait vraiment être con pour ne pas profiter d’une époque aussi formidable !

Si on ne se revoit pas d’ici la Noël, je vous souhaite des fêtes emplies d’angoisses, de PCR, de rappels vaccinaux, d’enfants injectés, de non-vaccinés confinés, de virus à tous les coins de rue (sauf dans les magasins)… et qui sait, le père noël vous amènera peut-être des effets secondaires incurables… on peut rêver, c’est tout l’esprit de Noël qui baigne actuellement autour de nous…

Alain Tortosa.

9 décembre
https://7milliards.fr/tortosa20211209-toujours-pas-d-epidemie-s48.pdf





Mensonge sur l’explosion des « cas » chez les enfants

Par Alain Tortosa

Vous connaissez beaucoup d’épidémies où on se focalise principalement
sur les personnes en bonne santé qui ne tombent pas malades ?
Et dans laquelle on délaisse les personnes dites à risque ?

Les données officielles Geodes Santé Publique France indiquent :

Rafraîchissez-moi la mémoire…

  • Cette maladie est bien dangereuse (uniquement) pour les personnes à risque à protéger ?
  • Seules les personnes à risque sont hospitalisées, vont en réanimation et décèdent ? (Et ne me parlez pas des 0,3 % d’exceptions)
  • Le gouvernement déplore les centaines de milliers de personnes à risque non vaccinées ?

Depuis des mois on nous rabâche que le « tester/protéger » est la bonne stratégie… Que plus on teste, plus on peut trouver les « malades » pour les isoler… L’indicateur utilisé n’est pas le taux d’incidence de malades du réseau Sentinelles, mais celui de positifs.(([1] Rappelons que le taux d’incidence est le nombre de positifs pour 100 000 habitants.)) Plus on teste et plus on trouve de positifs et plus le taux d’incidence augmente, c’est mathématique.

Donc si vous désirez protéger les personnes à risque, qui allez-vous tester massivement ?

Si maintenant vous analysez le nombre de tests effectués le 5 novembre puis le 2 décembre vous voyez que la tranche d’âge la plus à risque des 60-79 ans (au-dessus de 80 ans, la mobilité et les interactions sociales sont moindres) a subi la plus faible augmentation de tests soit environ 50 %.
En revanche la tranche des 0-9 ans a subi une augmentation de tests délirante de 1656 % !

Ne vous étonnez pas que le taux d’incidence des 6-10 ans explose et soit de 979 au 7 décembre.

Tandis que le nombre de tests était multiplié par 1,4 chez les 70-79, le taux d’incidence était multiplié par 2,8 ce qui tendrait à prouver qu’il y a une augmentation des contaminations. Et alors que le nombre de tests était multiplié par 18 chez les 0-9, le taux d’incidence journalier n’était multiplié que par 9 ce qui tendrait à prouver une diminution des contaminations.(([2] Ces informations n’ont pas valeur de preuve étant donné que les échantillons testés ne sont ni représentatifs ni reproductifs et que l’on fait dire ce que l’on veut à un test PCR, néanmoins…))

À la lumière des données officielles, on pourrait parler d’une diminution de « l’épidémie » chez les 0-9 ans. Mais là n’est pas le propos de mon texte…

Ma question demeure ;
Quand on choisit de tester massivement les personnes non à risque au lieu des personnes à risque en pleine « 5e vague » l’objectif est-il sanitaire ou de fabriquer une fausse menace afin de réduire encore plus nos libertés et faire vacciner des pauvres enfants innocents déjà maltraités par le protocole sanitaire ?

Alain Tortosa

8 décembre 2021
https://7milliards.fr/tortosa20211208-choix-politique-anti-sanitaire.pdf