0

Vie et mort des systèmes

(…)tout système combine une dimension matérielle ou substantielle d’une nature plus ou moins tangible et un animateur subtil qui lui insuffle mouvement et vie. Que ce soit pour un atome, pour une galaxie ou pour l’univers, l’animateur sera ici nommé Esprit.(…)
Par nature, l’Esprit d’un système est en perpétuelle expansion, mais il se heurte à l’inertie de la matière qui tend à conserver sa forme. L’expansion de l’Esprit dans un système tend à l’organiser de manière progressivement plus complexe, passant de formes sommaires, telles que les virus, puis les bactéries à des formes de plus en plus complexes, telles que celle d’un être humain ou d’une société d’êtres humains. Continuer la lecture

3

Note sur les religions et l’athéisme

L’athéisme et l’agnosticisme ayant ceci de commun qu’ils ne se préoccupent pas d’un principe créateur universel ou transcendant se ramènent finalement à des croyances matérialistes. En se référant à l’article « Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ? », ces formes de croyances sont assimilables à des religions de nature exclusivement féminine. Elles plongent en effet l’individu dans la matière tout en lui retirant toute possibilité d’effectuer le mouvement inverse. Or les tendances extrémistes représentent des déséquilibres tels qu’elles sont généralement destructrices à plus ou moins long terme et parfois à très court terme. En l’occurrence ici, on peut… Continuer la lecture

0

Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ?

Le nouveau courant religieux qu’est le Nouvel-Âge met en avant les notions de service à l’Humanité et de Serviteur du monde en liaison avec l’ère du Verseau. Depuis deux mille ans, le Christianisme met plutôt l’accent sur le Sauveur du monde qui s’en est remis à la Volonté de son Père et sur l’amour du prochain. Le mouvement récent recommande le service et l’appel à la manifestation du « plan » de son dieu Lucifer sur la terre. Dans le même temps, le mouvement ancien recommande la prière et l’appel à rejoindre le royaume céleste. Le premier tend à valoriser la « déesse »… Continuer la lecture

1

Note sur les mouvements humains et la sagesse du Tao

L’Humanité résulte de la combinaison de ses individus. La direction qu’elle suit est la synthèse des différents mouvements individuels et collectifs en son sain. Sans organisation et sans objectif unitaire des mouvements, ceux-ci partent dans toutes les directions et l’on arrive finalement au chaos (même si par ailleurs des mouvements organisés peuvent directement et plus rapidement atteindre le chaos, si tel est leur objectif). Des leaders ou des pilotes peuvent guider un groupe dans une direction particulière, au besoin en fondant une organisation concrète susceptible d’ancrer le mouvement dans la durée. Et cette direction peut au contraire éloigner l’Humanité d’une… Continuer la lecture