0

Homosexualité : l’escroquerie de l’hypothèse naturelle

En guise d’apéritif nous avions soumis à la sagacité de nos lecteurs, mais sans les aiguiller vers aucune hypothèse, un article de presse qui s’affairait à relayer un ragot (« l’homosexualité chez les animaux ») connaissant un succès croissant en notre époque de propagande LGBT et qui pourtant ne résiste pas à une critique honnête et sérieuse. Nous allons le démontrer. Continuer la lecture

0

Un biologiste ciblé pour avoir exposé le pesticide changeur de genre – l’atrazine – qui empoisonne l’Amérique

Le biologiste Tyrone Hayes est un professeur à l’Université de Californie avec un message important. L’un des pesticides les plus couramment utilisés en agriculture , l’atrazine, est responsable selon ses recherches, de la féminisation des amphibiens. Plus important encore, le produit chimique élimine efficacement les chromosomes mâles à un rythme alarmant, il suffit de niveaux trois fois inférieurs à ceux qui se trouvent actuellement dans notre eau potable. Ce n’est pas seulement le plomb et le fluor qui doivent nous préoccuper, mais un perturbateur endocrinien connu, créé par Syngenta, qui modifie complètement notre patrimoine génétique. Continuer la lecture

0

Un examen du culte gauchiste et de leur religion

Les nouveaux militants du mouvement pour la liberté croient à tort que l’idée du « faux paradigme gauche/droite » signifie qu’il n’y a pas de spectre politique ; que toute cette notion de gauche contre droite est une invention. Ce n’est pas exactement le cas. Quand on parle de faux paradigmes en matière de politique (ou de géopolitique), il s’agit en fait de la classe élitiste, aussi connue sous le nom de globalistes, et du fait qu’elle n’a aucune orientation politique de droite ou de gauche. Ils ne se soucient ni des démocrates ni des républicains, ils n’ont aucune loyauté envers l’un ou l’autre parti. Leur loyauté va à leur propre agenda, et ils exploiteront les DEUX côtés pour obtenir ce qu’ils veulent chaque fois que possible. Continuer la lecture

0

Créationnisme, darwinisme… Pourquoi pas ni l’un ni l’autre ?

De ces deux théories, laquelle est vraie : le créationnisme, ou le darwinisme ? D’ailleurs, pourquoi faudrait-il choisir entre les deux ? Apparemment, nombreux sont ceux qui omettent la possibilité que ces deux théories soient fausses. Contrairement à ce que certains pourraient prétendre, tant le créationnisme que le darwinisme relèvent plus de l’idéologie que de la science, alors il n’est guère surprenant que ces deux théories – ou du moins, la façon dont on nous les présente – ne soient pas vraiment étayées par cette dernière. Continuer la lecture

1

La vallée européenne de ceux qui sont tombés : réflexions sur Franco, le féminisme et la fin de l’homme.

La Journée internationale des femmes est devenue plus militante ces dernières années. Alors que la civilisation européenne entre dans une période de crise terminale, le féminisme et la confusion des genres sont devenues les composants clé de la dictature de classe. Nous sommes retournés au chaos de la Chute ; sinon dans cet épisode, Eve tue Adam, bloquant tout espoir de salut.
Le 8 mars dernier, Journée internationale des femmes, j’ai visité la Valle de los Caídos – la Vallée de ceux qui sont tombés, à San Lorenzo de El Escorial, à l’extérieur de Madrid. Une gigantesque croix de 150 mètres est érigée sur la coupole d’une basilique taillée dans les montagnes de la Sierra de Guadarrama. Taillée dans une crête de granit, la Basilique de la Santa Cruz del Valle de los Caídos (basilique de la Sainte Croix de la Vallée de ceux qui sont tombés) est l’une des merveilles du monde. Continuer la lecture

0

Le prisonnier dit non à Big Brother

Auteur : John PILGER Le prisonnier dit non à Big Brother Discours prononcé lors d’un rassemblement à Sydney pour Julian Assange, organisé par le Socialist Equality Party. Chaque fois que je rends visite à Julian Assange, nous nous rencontrons dans une pièce qu’il connaît trop bien. Il y a une table nue et des photos de l’Equateur sur les murs. Il y a une bibliothèque où les livres ne changent jamais. Les rideaux sont toujours tirés et il n’y a pas de lumière naturelle. L’air est calme et fétide. C’est la chambre 101. Avant d’entrer… Continuer la lecture

0

Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ?

Le nouveau courant religieux qu’est le Nouvel-Âge met en avant les notions de service à l’Humanité et de Serviteur du monde en liaison avec l’ère du Verseau. Depuis deux mille ans, le Christianisme met plutôt l’accent sur le Sauveur du monde qui s’en est remis à la Volonté de son Père et sur l’amour du prochain. Le mouvement récent recommande le service et l’appel à la manifestation du « plan » de son dieu Lucifer sur la terre. Dans le même temps, le mouvement ancien recommande la prière et l’appel à rejoindre le royaume céleste. Le premier tend à valoriser la « déesse »… Continuer la lecture

0

La Russie et l’Europe face à la décadence des valeurs

[Par Yvan Blot] La Russie et l’Europe face à la décadence des valeurs Le problème des valeurs Les valeurs ne sont pas une connaissance. Le vrai, le bien et le beau sont des objectifs pour l’action. Leur origine n’est pas la création par un petit père des peuples, ou par une commission interministérielle mais elle est immémoriale.   L’Europe et la Russie partagent des valeurs communes parce qu’elles sont issues de la même civilisation, issue de la Grèce et de Rome, transfigurées par le christianisme. Refuser que l’Europe soit « un club chrétien », comme l’ont dit plusieurs politiciens comme… Continuer la lecture

3

Note sur la féminité et la masculinité

Le point de vue exposé ici suit la ligne essentialiste selon laquelle l’essence ou l’Esprit précède l’existence (dans la matière). La masculinité et la féminité biologiques sont alors la conséquence d’archétypes ou des modèles plus subtils. Ces derniers sont issus eux-mêmes des principes cosmiques (ou universels) ou encore du divin. L’essence masculine est la cause de la biologie masculine. Celle-ci conditionne ensuite le comportement masculin. De même, l’essence féminine est la cause de la biologie féminine. Et celle-ci conditionne le comportement féminin. Pour appréhender la différence fondamentale entre ces deux essences ou archétypes initiaux que sont la masculinité et la… Continuer la lecture

1

Le féminisme est une maladie et la masculinité est en le remède.

Le féminisme est une maladie et la masculinité est en le remède. Par Brandon Smith − Le 25 janvier 2018 − Source Alt-Market.com De nos jours, il semble que tout le monde jusqu’à la grand-mère gender-fluide a une vision « profonde » de l’esprit et du monde des hommes. Les médias parlent des hommes et de la masculinité avec des tons aigus de peur mêlés de mépris, comme si nous étions une dangereuse anomalie génétique aberrante qui doit être étudiée sous un microscope spécial qui protégera l’observateur d’être influencé par nos phéromones vitrioliques. Le… Continuer la lecture